Essai Haibike Nduro
2000*1045px

Essai Haibike Nduro

Gros vélo à moteur. 
Texte NicoB
Photos NicoB
Vidéo NicoB
Texte NicoB
Photos NicoB
Vidéo NicoB
Gros vélo à moteur. 
Gros vélo à moteur. 
Commençons cet essai par un peu d'information concernant Haibike. Il est possible que certains d'entre vous ne connaissent pas cette marque allemande du groupe Winora qui appartient à Accell, mastodonte du cycle dont fait partie également Lapierre. 


Sans faire une chronique économique style France Inter pas en grève, il faut bien comprendre que Haibike n'est pas une petite entreprise, donc lorsque celle-ci décide en 2010 de prendre franchement le virage du VAE et VTTAE, ce n'est pas une petite mesure. 

5 ans plus tard, la gamme Electrique de Haibike va du vélo de route au Nduro Pro, inutile de vous dire que l'on n'a pas essayer la route, quoi que ça doit être marrant, mais bel et bien le plus gros VTTAE du marché avec 180mm de débattement AV/AR.


Mais d'essayer une telle machine engendre des situations étranges, par exemple ce moment bizarre, mais véridique ! Posés au milieu d'un run pour faire des images du SantaCruz V10c, d'autres riders s'arrêtent et sans un regard pour le V10 nous demandent "Alors, ce Nduro ? C'est de la balle ?


Loin de l'idée d'origine de prothèse physique que pouvait représenter les VAE, le Nduro attire l'oeil et commence à séduire les pratiquants plus qu'occasionnels. 


Il faut dire que l'allemand électrifié a de sacrés arguments pour les fans du bike agressif.



La Machine

s


Donc voici un Nduro Pro, avec ses 180mm de débattement et ses roues en 26", oui, vous avez bien lu, des roues en 26" ! Comme si Haibike voulait accentuer l'esprit gravity à son gros vélo. 


Pour ce qui est de l'équipement, les allemands n'ont pas fait les choses à moitié, dérailleur + cassette 11v SRAM XX1, roues Mavic Crossmax Enduro, poste de pilotage Thomson, fourche FOX 36 talas en 180mm, amortisseur FOX Float X CTD et freins SRAM Guide RSC en 200/180mm... Il faut quand même arrêter les 23kg de l'engin. 



Essai Haibike Nduro



Mais la pièce maitresse de ce bike c'est son ensemble moteur / batterie BOSCH qui développe grâce à la législation française, 250Watt. Sa batterie de 400Wh, un classique chez BOSCH, propose une autonomie maxi de 100-120km en mode tranquille (eco) et 30 bornes en turbo / boost / arrache le bitume / je suis une feignasse.



Essai Haibike Nduro


La nouveauté de l'ensemble BOSCH, c'est le nouveau panel de commande proposant même un GPS et qui vous dit aussi que vous êtes un gars bien en vous indiquant combien d'arbres vous avez sauvé en faisant du vélo... C'est beau, c'est bien, c'est de bon goût... Mais surtout cela donne bonne conscience lorsque l'on rejoint le départ du spot en Pick-Up. 



Géométrie

Le Nduro est un vélo court et compact. Avec un Toptube de 575mm en taille M et une chasse à 65.5° on a vraiment l'impression de se retrouver sur un vélo de Freeride. 



Essai Haibike Nduro


La conséquence du moteur est clairement une obligation d'augmenter la longueur à 453mm et de plus, le bloc obligeant à reculer le point d'accroche des bases, la roulette de rappel de chaine est obligatoire pour éviter le Kickback. 





Mode d'emploi

Dans VAE et VTTAE, les lettres AE signifient Assistance Electrique, ce n'est donc pas une moto pour avancer il faut toujours tourner les jambes, le moteur vient en complément. 

Il est possible d'utiliser 4 modes différents, Off, Eco, Tour, Sport et Turbo, chaque mode correspond un "niveau d'assistance". Inutile d'essayer le vélo en OFF, à part pour bien comprendre l'intérêt du moteur. 


Essai Haibike Nduro


Il est également évident pour tout le monde que plus l'assistance est forte et plus l'autonomie en prend un coup derrière l'oreille. 


C'est bête comme chou sur le papier, mais tout le travail de BOSCH est de rendre le plus naturelle possible l'assistance et de gérer une courbe de puissance qui évite de se retourner au démarrage et qui ne coupe pas brutalement à l'arrêt de l'assistance à 25 km/h, législation oblige deuxième ! 


Pour résumer, quelque soit le mode, le moteur gère la puissance qu'il délivre en fonction de la puissance que vous donnez avec vos jambes. 


 

Le fantasme

Impossible de parler de ce Nduro sans évoquer le fantasme que tout DHeu, Freeridien et autre enduriseur peut voir dans ce style de bike ! Le meilleur moyen de remonter en haut de la montagne en toute saison et toute condition. 


Mais il ne faut pas longtemps au guidon d'un VTTAE pour se rendre compte que ce n'est pas la bonne façon d'envisager le programme. Non, le VTTAE est une variation du VTT et inutile de croire que ce Nduro se comportera comme un VTT de freeride classique. C'est autre chose, c'est tout.



En action

Essai Haibike Nduro


Commençons par la montée, une fois n'est pas coutume ! Bon, on aurait du mal à parler de rendement :)  . Nous conseillons tous nos lecteurs d'essayer une fois dans leur vie un VAE, l'apport de l'assistance est un pur régal. 


Mais, même en montée, il y a plusieurs façons de voir les choses, la première c'est la vision économique et ballade, c'est à dire on se cale sur le mode tour et on tourne tranquillou les jambes pour faire une grande boucle All-Mountain que l'on serait capable de faire avec un bon VTT All Mountain, mais en plus de temps et avec une dépense d'énergie 5 à 10 fois supérieure, donc avec un regard beaucoup moins ouvert sur la ballade et la découverte d'un spot .


L'autre façon d'utiliser les capacités à grimper du Nduro est beaucoup plus sportive et technique, elle consiste à coller en Turbo la turbine et à faire péter un chrono à la montée en se mettant des challenges de montées impossibles, trialisantes ou simplement à piloter à 25km/h en montée. Comme en enduro moto ou presque. 


Essai Haibike Nduro



Quel que soit vos inspirations ou votre vision du truc, dans ces 2 versions de la montée, le Nduro excelle par son confort, son adhérence et son agilité, malgré le poids. 

En effet, même dans des passages techniques à faible vitesse, le poids de l'ensemble étant assez bas dans le vélo, on reste très stable, et le moteur donne le coup de fouet au moindre coup de pédale, cela demande un petit temps d'adaptation, mais quand on a l'habitude c'est un vrai atout. 


C'est bien beau, vous êtes au sommet de votre montagne, frais comme un gardon ou pas loin... Bref, vous vous êtes déjà bien marré  soit à doubler des routards sur la piste en moulette, soit à piloter comme Peterhansel dans les chemins du Trèfle Lozérien. Vous êtes donc fin prêt à souder sur votre trail préféré ! 


Engage ! 



Essai Haibike Nduro


C'est parti, tu attaques comme un crétin ! Jusqu'au premier virage ! Et là l'inertie des 23kg te rappelle à l'ordre, ton freinage tardif se transforme en freinage catastrophe... Et tu t'arrêtes en faisant voler les pavasses ! 


Ah OK ! Pour ceux qui se souviennent de l'époque dorée des Stab Deluxe à 20kg, c'est la même chose à une différence près, il y a un moteur ! Et oui, l'erreur serait de croire que le moteur ne sert qu'à la montée. 


Ce petit apport permet d'envisager les trails différemment, on roule plus sur l'élan en relançant de temps en temps grâce au couple du moteur. C'est fluide et agréable ! 


Essai Haibike Nduro



Il faut un moment pour prendre le coup de main, mais dès que l'on comprend c'est très très bon. On cruise dans les trails à la recherche de la moindre connerie inexploitée, au moindre petit défi, dévers... En un mot, on joue ! 


La position sur le vélo est très bonne, les masses sont bien centrées et basses, la Fox 36 Talas est même sensible sur les petits chocs (surement à cause grâce au poids), l'arrière fonctionne très bien et le CTD est efficace. 

C'est un vélo très sympa à rouler dans la pente également avec sa chasse ouverte, il est rassurant avec une garde au sol assez importante et pour finir il est sécurisant pour les franchissements mais aussi pour votre porte monnaie.
Si le Nduro est prévu pour prendre des chocs avec son sabot interchangeable (une trentaine d'euros), cela fait mal aux coeur et aux oreilles d'entendre les pavasses taper dans le bloc. 


Essai Haibike Nduro

Le pilotage d'un VTTAE n'est pas le même qu'un VTT classique, tout le monde le sait ou s'en doute, par contre il est important d'avoir quelques bases pour rouler le Nduro qui est clairement agressif avec pas mal de pêche, si l'on rajoute à cela une position assez reculée sur le vélo de fait de sa géométrie un peu "à l'ancienne", on a vite fait de se faire dépasser. 


Nous nous sommes vraiment amusés avec ce Bike en partant à l'aventure, avec le GPS branché, à trouver de nouveaux trails et à ouvrir de nouveaux passages.
En plus de ses réelles capacités en tout terrain, il nous a ouvert de nouveaux horizons comme prendre  30 minutes pour se faire une petite boucle, juste pour prendre l'air ou même comme outil de travail sur les shootings avec le sac caméra / photo sur le dos. 

Conclusion

Essai Haibike Nduro

Le VTTAE n'est pas l'avenir du VTT, mais c'est une nouvelle pratique du VTT qui ouvre des perspectives incroyables. 

Nous nous sommes régalés à rouler au guidon du Nduro, aussi bien à la montée qu'à la descente. Nous avons sauté, drifté, roulé mais surtout rigolé ! Et ça, c'est déjà une victoire ! 


Pour finir sur une note moins élogieuse, car c'est une figure de style presque imposée. Si les 180mm de débattement interpellent et font du Nduro une exception sur le marché, ils ne sont absolument pas nécessaires, un bike en 160 ou 150mm avec une géométrie un peu plus actuelle serait un pur régal, également. Mais ne boudons pas notre plaisir et avouons clairement que le Nduro est cool ! Vraiment cool ! 


Un petit mot sur l'avenir,  Yamaha est en train de pousser fort également sur les moteurs et batteries VAE, si la guerre germano-japonaise pouvait accoucher d'ensembles moins lourds, ce serait juste génial, imaginez seulement un enduro AE à 15-16kg...
Ce n'est pas pour tout de suite, mais ce n'est pas si loin si l'on repense à l'évolution des vélo de DH. 

Prix public conseillé : 6490 €

portfolio

On a quand même shooté le jour de l'éclipse... Pire que le mauvais temps.

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB
1 commentaire - Laissez votre commentaire
  • Bonjour, J'ai un petit coup de gueule à passer par rapport au vtt électrique. Si vous avez 5 min...

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

Essai Haibike Nduro

Photo NicoB

22 commentaires

SamyTerje

inscrit le 14/02/07
4 messages
1 Matos testé
Sans jouer au vieux con, cela fait peur comme article et l'arrivée de ces VAE! En effet, on parle de moto quasiment et c'est d'ailleurs votre comparaison et quand on sait comment la moto a été interdite dans la nature, je crains la pluie d'interdiction qui va du coup englober les VTT classiques! Certainement fun mais pas sûre qu'on y gagne à la fin... Souhaitons nous que quelques bourrins ne nous gâchent pas la fête dans les bois !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

TheBlackrideur

inscrit le 26/01/14
402 messages
1 Matos testé
Pour ce qui est nouveautés fat,27,5",etc...je suis plutot preneur si ça a de l'intérêt même si c'est un peu bancal.
Mais là je pense que ça va un peu trop loin,cette chose est une petite moto dans l'idée!
On me traitera de puriste borné mais le vélo c'est un sport nature ou c'est le pilote qui taffe!
Bon je suis pas contre pour autant!Si j'en croise un sur un single je le tabasserai pas à mort et je sais presque enclin à qu'il m'explique pourquoi il roule sur un engin électrique histoire que je comprenne, parce que là entre 6500€ pour un vélo électrique moins puissant et aussi chère qu'une moto mais plus chère,moins maniable et fun qu'un enduro ou même qu'un Dh je trouve pas l'intérêt de la chose...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Floran Outan

inscrit le 31/03/15
1 message
A noter tout de même, en réponse à certains commentaires, que le VTTAE a nettement moins d'impact environnemental (faune et flore) qu'une moto d'enduro.... à savoir, nettement moins de bruit, pas de pollution hydrocarbure, et surtout beaucoup moins de dégradation des sentiers, en raison d'un couple moindre et totalement incomparable !!! Pour ma part, j'ai essayé, j'ai mis mon cardio à l'épreuve et j'ai pris beaucoup de plaisir à monter plus vite et en augmentant le kilométrage de ma sortie. Merci 26in pour cet article, certes, un peu décalé !! :)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tom_69

inscrit le 11/08/08
1357 messages
1 Matos testé
@Floran Outan
Le recyclage des batteries au lithium tu y a pensé ? C'est vachement écologique ça puisque ils ont toujours pas trouvé un moyen de recycler ce genre de batterie..
Floran Outan

inscrit le 31/03/15
1 message
Oui, bien sûr que c'est à prendre en compte, et loin d'être propre. Je ne parle même pas des conditions de travail pour récolter le lithium... mais, ce type de batteries fait aussi partie de notre quotidien... téléphone portable, ordinateurs, outillage de bricolage, aspirateurs sans fils, la liste est longue. Même si je n'utilise pas toutes ces technologies, il faut surtout espérer que cela va s'améliorer. L'avenir sera peut être le graphène, surement plus propre jusqu'à preuve du contraire. C'est bien d'être conscient de tout ces impacts et aspects, l'homme pollue beaucoup. Pour le moment, je roule toujours en vélo "sec" et je ne jette rien dans la nature.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tom_69

inscrit le 11/08/08
1357 messages
1 Matos testé
Après les motos sont pas les premiers degradeurs des sentiers les mecs qui balancent leurs papiers, les gars avec leurs machines qui coupent les arbres tu as vu l'état d'une foret après leur passage..

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jason Velia

inscrit le 21/03/14
270 messages
7 Matos testé
Alors Tom_69 je me permet d'ajouter mon petit grain de sel : il semblerait que dans l'industrie automobile ils aient trouvé un moyen de les recycler assez récemment, du coup ya peut être moyen d'adapter ?
Pour ce qui est de la dégradation c'est sur que les motos sont pas forcemment les facteurs les plus dégradants d'une foret je pense.
Je vous avouerais que le VTTAE me tenterait bien parce que là où je suis c'est voiture obligatoire pour trouver un trail digne de ce nom.
1. ça pollue
2. c'est chiant
3. c'est long et je passe au moins la moitié de mon temps à conduire plutot qu'à rouler
Donc pourquoi pas ? ^^ ça peut être l'astuce pour aller à mes trails sans trop me tuer (2h de route autrement). Par contre le poids est rédibitoire, si il était à 18kg je dis pas, je roule un vieux Kona qui doit pas être loin

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Adrien_06

inscrit le 14/11/14
8 messages
@Tom_69

Ce que tu dis est faux ! Le recyclage des batteries est plutôt au point, et vivement encourager par les constructeurs ! (et oui ! du lithium gratis c'est toujours bon !). Il reste ensuite aux consommateurs de faire l'effort d'aller les jeter là où il faut. Et ensuite, la pollution à la production n'est absolument pas comparable au pétrole (extraction, raffinage, transport etc)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar

inscrit le 21/10/08
1493 messages
J'ai aprécié l'article.
Mon vélociste à la campagne m'indique que les ventes de VAE décollent, principalement des vtc, le public , plus de 50 ans en mauvaise forme ou mauvaise santé, l'assistance leur permettant de reprendre le vélo ou d'arriver à en faire encore en groupe.
Pour le moment, le vtt représente une très très petite portion.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

love_mtb

inscrit le 15/07/10
780 messages
Pour 6500€ on as un vélo vitrine. J'imagine bien un tout rigide avec des gros pneus (pas forcement FAT) pour pouvoir amener des outils sur les spot pour creuser en discrétion pour un prix autour des 2000€, c'est un investissement valable pour travailler les piste en station entre les 2 saisons.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Adrien_06

inscrit le 14/11/14
8 messages
@freerider07
La même chose, si la pollution à la production est à prendre en compte, elle ne permet pas de dire "le VTTAE c'est polluant", parce que je ne préfère pas parler des huiles, plaquettes et pneus qui s'usent et finissent en poussières dans la nature. C'est encore une fois les consommateurs qui doivent "faire l'effort" de terminer correctement la fin de vie de sa batterie.

Ce qui est regrettable, c'est que les anti-VAE n'ont jamais utilisé ceci, pourtant qu'est ce que c'est bon et drole ! Pourquoi être contre ? Je veux dire, jamais vos VTT d'enduro seront remplacés par ceci alors pourquoi ? Et je dis ça en tant qu'utilisateur d'un VTT à assistance de jambes ^^

Connectez-vous pour laisser un commentaire

SamyTerje

inscrit le 14/02/07
4 messages
1 Matos testé
Je pense que quelqu'un est contre le VTTAE mais c'est plus une crainte de plus pour alimenter les arguments débiles des contres au VTT tout court ! On voit des interdictions pleuvoir de partout et il y a fort à parier que le VTTAE va accélérer cela et servir d'argument massue pour accélérer... Tout va plus vite de nos jours avec la bêtise électrique ;-)

Et si on prenait le temps de monter, observer son environnement, discuter avec les copains ?!?! Le sujet n'est pas pour ou contre le VTTAE mais plus sommes nous prêts à en payer les conséquences potentielles... A suivre

Connectez-vous pour laisser un commentaire

varben

inscrit le 11/04/14
27 messages
3 Avis spots
moi qui est un genou en vrac avec un bon pour une protese dans le futur.. je suis preneur dans quelques année en 150mm en version enduro

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
700 messages
8 Avis spots
On est bien d'accord, c'est autre chose, euh une moto quoi, mais en pire:
- bilan écologique désastreux: carburant nucléaire ou charbon + lithium des batteries.
- horriblement dangereux pour les malheureux piétons qui vont voir débouler cette daube à 25km/heure sans aucun bruit.
- Une enclume à la descente.
Laissons Ségolènes et d'autres imbéciles fantasmer sur le véhicule électrique "propre" pour rester dans la définition initiale d'un vélo: ça marche en pédalant, point barre. Sinon on va sur moto verte.com...
Floran Outan

inscrit le 31/03/15
1 message
Je descends largement plus vite avec mon vtt classique !!
Pour avoir aussi essayé un VTTAE, c'est loin d'être des enclumes...
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

THICO

inscrit le 21/02/15
0 message
a3fvideo tu me sembles super ouvert d'esprit avec ton commentaire... Tu es du genre a dire que les sentiers n'appartiennent qu'à ceux qui aiment se mettre dans le rouge (c'est respectable) mais que tous ceux qui ne peuvent ou ne veulent plus souffrir peuvent jouer à la pétanque (que j'aime bien soit dit en passant). A priori tu juges sans avoir testé car le VTTAE ne bougera pas si tu ne tournes pas les jambes... Après, c'est toi qui vois. Personnellement je fais des sorties de 50 km, je monte des raidillons que je te défie de grimper, je vois beaucoup plus de paysages qu'avant et je rentre chez moi tout de même fatigué mais avec une super banane... Pour finir, un journaliste de la presse VTT disait il n'y a pas longtemps " quand on pense qu'un grand nombre de personnes qui critique aujourd'hui le VTTAE en achèteront un avant la fin de la décennie. !"

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
700 messages
8 Avis spots
Cher THICO, si pour toi considérer qu'un vélo avec un moteur n'est plus un vélo indique un manque d'ouverture d'esprit, je suis d'accord avec toi, je manque d'ouverture d'esprit... Quant-à la probabilité d'en acheter un avant la fin de la décennie, elle doit se situer à mi-chemin entre celle de me mettre à la danse classique et celle de marcher sur Pluton!!!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire