EWS - le point à mi-saison
2000*1045px

EWS - le point à mi-saison

La moitié est faite.
Texte Léa WEILL
Photos EWS
Texte Léa WEILL
Photos EWS
La moitié est faite.

Le classement général des EWS

4 étapes de faites : Corral au Chili, Bariloche en Argentine, Wicklow en Irlande, La Thuile en Italie.

228km de spéciales déjà roulées pour 2h23min de course (somme des temps des vainqueurs homme de chaque étape). On se demande combien de paires de plaquettes de frein ont déjà été usées ? Si quelqu'un à la réponse ! 


4 étapes à venir : Aspen aux Etats-Unis, Whistler au Canada, Valberg en France et Finale Ligure en Italie. On peut estimer que les statistiques seront semblables. Toutes les informations ne sont pas encore en ligne. 

Les leaders

Vos leaders du moment.

Ajoutez des photos (2020px)

Qui peut encore gagner ?

Allez, faisons quelques maths.
Chez les hommes, la répartition des points se fait comme ceci :

  • 1er : 500 pts
  • 2ème : 450 pts
  • 3ème : 420 pts
  • 4ème : 400 pts
  • 5ème au 29 ème : 390 pts à 150 pts (écart de 10 points)
  • 30ème au 49ème : 145 à 50 points (écart de 5 points)
  • 50ème au 99ème : 49 à 1 points (écart d'un seul point)
  • Au delà du top 100 il n'y a pas de points.
Richie Rude pointe à 390 points d'avance. Si Richie finissait 38ème (ou pire) à Aspen et que Damien gagnait alors la hiérarchie serait bousculée. Cela en dit long sur les pronostics. 
La course reste plus ouverte cependant entre les poursuivants de l'ogre américain. Florian Nicolaï actuel 3ème du classement général n'est qu'à 40 points de Damien Oton. Jérome Clementz, 4ème avec 1460 points est à surveiller de près, nul doute qu'il voudra sa place sur le podium finale en Italie !
François Bailly-Maitre est à 1400 points et reste dans le peloton de tête. Mais ensuite le 6ème Gégory Callaghan (vainqueur à Wicklow) est à 1140 points, soit 260 points de retard. 

Côté femmes

Ajoutez des photos (2020px)

Ravanel / Courdurier : le match

Chez les femmes le système de points est un poil différent. Explications :

  • 1ère : 400 points
  • 2ème : 350 points

  • 3ème : 320 points
  • 4ème : 300 points
  • 5ème à 19 ème : 290 points à 150 points (10 points d'écart)
  • 20ème à 29 ème : 145 à  100 points (5 points d'écart)
Pour le moment le nombre de participantes à été de 38 au maximum lors de l'étape en Italie à La Thuile. 

Cécile Ravanel compte 240 points d'avance sur Isabeau Courdurier. Si Cécile finissait 11ème et qu'Isabeau gagnait à Aspen, alors on verra du changement au classement général. Mais lorsque l'on voit les écarts en temps que Cécile met à ses concurrentes on peut penser que même une chute ou casse mécanique ne la ralentirait pas dans sa course aux points. Ines Thoma avait bien démarré (deux fois 4ème) mais un soucis au poignet semble la ralentir un peu. On l'a aperçu avec du tape (vous savez les bandages colorés qui font le bonheur des sportifs) à sa main gauche à la Thuile.

Après 25 spéciales

Qui gagne le plus de spéciales ?

Ajoutez des photos (2020px)

Richie Rude mène la danse sans trop de suprises. Martin Maes en plein forme se voit contraint de rester en touche à cause d'une blessure. Sam Blenkislop manque de régularité. Nul doute que l'expérience va parler pour les saisons à venir.

Ajoutez des photos (2020px)

Cécile et Isabeau font preuve d'une grande régularité. Tracey Moseley, retraitée, n'a participé qu'à l'étape Irlandaise, mais quelle étape !
Casey Brown pourrait bien jouer les troubles-fêtes mais elle ne participe pas à l'intégralité des manches. On aurait presque envie de dire "tant mieux", on préfère la voir s'éclater à faire des whips et se lancer sur des gros tirs ! #lefreeriden'estpasmort 

Chez les juniors !

Ajoutez des photos (2020px)

Adrien Dailly mène la danse, malheureusement un abandon à Wicklow fait qu'il ne point que 2ème au classement général. Le protégé de Nicolas Vouilloz a encore 4 étapes pour raffler un maximum de "stage wins". L'autre français, Sébastien Claquin n'est pas en reste. La bataille entre ces deux s'annonce belle et longue ! Les deux jeunes ont goûté aux joies de la victoire au classement général. (en 2014 pour le 1er et 2015 pour le second). 

Prochaine étape : ASPEN

Le programme s'annonce chargé (70min estimée des spéciales, contre les 45 en moyenne depuis le début de la saison). Tout peut arriver (chute du leader, ours traversant les pistes, cyclone, crevaisons, mauvais sens de l'orientation, jour sans...), le suspens est toujours là !

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire