Backstage : Damien Guiot
2000*1045px

Backstage : Damien Guiot

Des photos de qualité en provenance des Vosges ? C'est Damien à tous les coups !
Texte olivier cuvet
Photos guiot et elsner
Texte olivier cuvet
Photos guiot et elsner
Des photos de qualité en provenance des Vosges ? C'est Damien à tous les coups !

Dire que les Vosges sont un vivier de talents serait un euphémisme. Vous vous rendez compte au fil de nos articles que le nord-est de la France est souvent mis à l'honneur. Damien confirme cette théorie. Toujours motivé, s'inspirant de tous les styles photographique et surtout de la nature qui l'entoure, il sait sublimer le style des pilotes qu'il shoote. Focus sur un autre Vosgien passionné.

Ajoutez des photos (2020px)

  • 26in : Salut Damien, présentes-toi rapidement:

Damien Guiot: J'ai 28 ans, j’habite dans les Vosges. Je travaille comme salarié à la Confiserie Des Hautes Vosges, à Plainfaing et je photographie pendant mon temps libre. Photographie que j’ai apprise en autodidacte. Et je suis depuis peu auteur Photographe.

  • Comment en es tu venu à faire de l’image ? Pourquoi shooter du vélo?

Je suis venus à la photo par le biais du vélo en fait. Quand ont a commencé le vélo avec les copains, j’empruntais l’appareil photo compact de mes parents pour tenter de nous photographier. Mais c’était tout le temps  flou. Je me suis donc acheté un premier boitier reflex (Nikon D40) et j’ai assez vite réussi à sortir des photos « correctes ». Depuis, je me suis passionné pour la photographie, en essayant de me perfectionner en permanence.

Par contre je ne photographie pas exclusivement du vélo, je fais aussi beaucoup de paysages aujourd’hui et j’aime aussi shooter les autres sports quand la possibilité m’est offerte.

  • Est ce que tu roules ? Cela a t il une influence sur ta façon de shooter?

Oui je roule. Je suis passé par presque toutes les disciplines du VTT. J’ai commencé par le cross-country pour assez vite dévier vers le dirt et la descente. Et aujourd’hui je roule essentiellement en enduro.

Le fait de rouler aide pas mal je pense pour pouvoir repérer les endroits intéressants sur une piste. Ca aide également à anticiper les actions intéressantes et savoir quel angle de vue prendre  pour que ça rende le mieux possible.

Ajoutez des photos (2020px)

  • D’ailleurs, qu’est ce qui t’influence le plus ? D'où tires tu ton inspiration ?

Il y a beaucoup de chose qui vont m’influencer :

• La nature tout d’abord, j’aime chercher de beaux spots, assez naturels, avec si possible une belle lumière ou une ambiance brumeuse (J’adore la brume).

• Ensuite, y a les riders eux-mêmes qui vont m’inspirer. Selon leurs aptitudes et leur style de pilotage, des idées de photos peuvent me venir.

• Et enfin, il y a les autres photographes bien sûre. Il y a énormément de super images qui circulent sur les réseaux sociaux et sites spécialisés. C’est une énorme source d’inspiration, je passe beaucoup de temps à regarder des images d’ailleurs. Mais j’admire tout particulièrement le travail de Christoph Laue et JB Liautard. Ils sortent tout le temps des images originales et souvent avec des lumières de dingue.

  • Sur quels projets as-tu le plus aimé travailler et pourquoi?

J’ai beaucoup aimé participer à la dernière édition du « Châtel Bike Festival ». J’y ai suivi l’équipe de Thibault Menu, Anthony Rocci et mon pote Lapoire pendant leur dernier jour de tournage. C’était un évènement à la cool, pendant lequel j’ai rencontré plein de caméramans et photographes aussi sympa que doués et j’ai pu shooté de très bons riders (tout aussi sympa) sur un spot magnifique.

Sinon j’ai beaucoup aimé tous les projets auxquels j’ai participé (sans vraiment y participer en fait puisque leur finalité était des vidéos). Que ce soit avec Edgar Hans sur les vidéos d’Eliott Lapotre, avec Jérémie Reuiller pour « 12 months 12 stories » et sur les courses d’enduro régionales ou encore avec Shape Ride Shoot sur la vidéo « In les Vosges » de Vincent Pernin et Eliott encore une fois.

  • Quel est ton meilleur souvenir de shooting ?

Il n’y en a pas un souvenir en particulier qui me vienne à l’esprit, mais je n’en ai que des bons. J’adore les shootings avec mes potes, on se marre bien à chaque fois.

Ajoutez des photos (2020px)

  • Quel est l'événement qui t’a le plus marqué dernièrement ?

Bonne question, je ne vois pas ! Je peux juste dire que j’attends avec impatience 2018. Je suis bien content qu’une World Cup ait de nouveau lieu dans les Vosges, à La Bresse. Je vais pouvoir shooter des tops pilotes, tout en restant à la maison.

  • Quel matos utilises-tu en ce moment?

J’ai un boitier Nikon D810 avec une gamme d’objectif allant de 15mm jusque 300mm. J’ai également deux flashs cobra Yongnuo, une torche flash godox et des émetteurs radio Pixelking pour les commander à distance.

  • Qu’est ce que tu aimerai ajouter à ce matériel ?

L’idéal pour le sport serait d’avoir un boitier plus réactif. Mon D810 a une super résolution mais il n’est pas des plus rapide, il faut vraiment déclencher au bon moment et l’autofocus a parfois du mal en faible luminosité. Par contre pour la photo de paysage il est vraiment génial. Et comme je fais beaucoup de photos de paysage aussi, je ne veux pas me débarrasser de cet appareil. Du coup il me faudrait un boitier supplémentaire mais vu le prix du matos, je me contente d’un seul pour l’instant. J’ai déjà du super matos qui me permet de travailler dans de bonnes conditions. Comme beaucoup je pense, je regarde régulièrement les nouveautés qui sortent, en salivant. Il faut se dire que le matos ne fait pas tout, ce qui est difficile quand on est passionné !

  • Pour les puristes, quelle est la config’ avec laquelle tu préfères shooter?

Se serait mon D810 avec le 50mm f1.4, ce qui fait un ensemble plutôt léger, polyvalent et le 50mm a une très bonne qualité optique. Si la lumière est vraiment faible, je rajouterai les 2 flashs cobras, avec assez souvent le premier à 45° en contre jour et l’autre de face à 45° du sujet également.

Ajoutez des photos (2020px)

  • Y’a-t-il une composition que tu aimes particulièrement réaliser ?

Quand je regarde mes photos c’est vrai qu’il y a une compo qui revient très souvent : Un plan assez large qui donne une bonne place à l’environnement et le rider placé sur une ligne de tiers. Je dois dire que je tourne un peu rond niveau composition, je me force à essayer de nouvelles choses mais ce n’est pas toujours facile de sortir de sa zone de confort.

  • As-tu des projets dans les mois qui viennent ?

Des projets non, rien de concret en tout cas. J’ai encore pas mal d’images en tête à réaliser dans les Vosges. Et j’aimerais également aller faire des images ailleurs, pour justement voir de nouvelles choses et peut être trouver une nouvelle inspiration.

  • Le mot de la fin :

Un grand merci à 26in pour cette mise en avant, ça fait vraiment plaisir. Merci à mes amis et tous les riders que j’ai pu photographier, qui se donnent à fond pour sortir de bonnes images. Et également merci à Tony et Jey Pix pour les photos making off. Les seuls qui aient réussi à me capturer car je n’aime pas beaucoup passer de l’autre coté de l’objectif. Je préfère rester dans l’ombre en général !

Si vous voulez suivre l’intégralité de mon travail (Sport et paysages), n’hésitez pas à aller sur ma page FB : https://www.facebook.com/DamienGuiotPhoto/

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire