Lourdes : Recos à pied
2000*1045px

Lourdes : Recos à pied

La piste de Lourdes a été légèrement adaptée. On fait le point avec Troy Brosnan du team Canyon
Texte Oliver G
Photos Oliver G
Texte Oliver G
Photos Oliver G
La piste de Lourdes a été légèrement adaptée. On fait le point avec Troy Brosnan du team Canyon

C'est parti !

Cette semaine nous sommes à Lourdes. N'oubliez pas de vous abonner au tags suivants en bas de page si vous voulez être sur de recevoir une notification à chaque fois que l'on publie un nouvel article: World Cup et Lourdes.

Ce weekend nous allons suivre de très près le nouveau team de DH de Canyon composé de Troy Brosnan et Mark Wallace (Ruaridh Cunningham est blessé malheureusement pour cette première manche). Côté management, ces gars là sont encadrés par deux frenchies: Mat Gallean, anciennement manager/mécano pour le team EWS de Lapierre, et Fabien Barel qui assiste les pilotes de son expérience légendaire tant pour les réglages des vélos que pour leurs choix de trajectoires sur la piste.

En route pour le sommet via le fameux Funiculaire du Pic du Jer.

La piste a pris un coup de froid ce matin avec une fraiche couche de neige tombée dans la nuit. Si ce matin au réveil c'était bien blanc, le temps de monter au sommet de la piste avec les pilotes en début d'après-midi, elle avait quasiment toute fondue. OUF !

Ajoutez des photos (2020px)

Sur les premiers mêtres la piste n'a pas changé. On part toujours sur la même rampe en bois suivie de quelques petits sauts avant de passer 2 fois sous les rails du funiculaire. Ce départ assez soft ne met permet pas vraiment aux pilotes de s'échauffer car ce n'est que 10m après être re-passé sous les rails que les difficultés commencent !

Ajoutez des photos (2020px)

Aaron et Troy arpentent donc la piste en binôme. Troy indiquant ses choix assez évidents de trajectoires en les soumettant à l'approbation de son mécanicien. En cas de doute, Aaron n'hésite pas à suggérer d'autres alternatives sur lesquelles nos deux compères débattront ensuite.

De temps à autre, Mark Wallace et son mécanicien Nigel les rejoignent pour en rajouter une couche.

Ajoutez des photos (2020px)

Les premiers pierriers sont très effrayants mais les pilotes repèrent tout de suite quelques "hucks" et "doubles" qu'ils pourront tenter lors des entrainement dans le but de fluidifier leur ligne. Bien que les dalles soient sèches lors de notre passage, ils savent que demain pendant les premières reconnaissances la boue et l'humidité les aura recouvert. Ca sent les glissades demain !

Ajoutez des photos (2020px)
Le team et ses accompagnateurs (caméramen, managers, mécanos, pilotes et staff) composent un groupe d'une dizaine de personnes et notre duo va rapidement se séparer des autres afin d'avoir la piste libre devant eux pour repérer les bonnes trajectoires. Ils trouvent des endroits où poser leurs roues comme sur l'image de droite ci-dessous - mais se rendent ensuite compte que c'est une dalle grasse entourée de racines.. ça va être tendu de passer proprement !
Ajoutez des photos (2020px)
Ajoutez des photos (2020px)

The Wall

Gros passage sur le haut du parcours, le mur en dévers rempli de marches va donner du fil à retordre aux riders. D'autant plus que cette année il parait être bien lessivé.

Ajoutez des photos (2020px)
Ajoutez des photos (2020px)

Première nouvelle section

On commence à parler sérieusement avec cette première partie après la traversée rapide dans les sapins où la nouvelle section vient couper le premier gros virage à gauche et coupe aussi juste à l'intérieur du virage suivant à droite. C'est "loamy" mais ça ne devrait pas le rester longtemps avec les passages des pilotes !

Ajoutez des photos (2020px)

Deuxième nouvelle section

Presque dans la foulée de celle au dessus, la prochaine diagonale de piste est coupée avant son virage à gauche et part droit dans la pente et la terre fraiche. Là encore ça va rouler vite et faire gagner du temps aux pilotes sur le tracé et ça ne va pas rester longtemps comme sur les photos.

Ajoutez des photos (2020px)

Entre deux bouts de nouvelle piste nous avons croisé un Lucas Stanus en pleine pause bucolique à shooter des transitions pour sa vidéo sur le team Canyon. Et oui, c'est notre Stanus préféré qui va s'occuper de leurs images qui bougent sur les coupes du monde cette saison !

Revenons-en à nos moutons... la suite du tracé est identique et toujours aussi rapide dans les grands relevés qui amènent sur les deux gros sauts du parcours, le premier en hip et le second en mode road gap. A noter qu'il n'est absolument pas possible de se poser court tant c'est plat.. avis à ceux qui arriveraient trop doucement !

Ajoutez des photos (2020px)

On entre dans les bois bien sombres suite au road gap à la sortie duquel on retrouve la fameuse pierre qui pose de nombreux soucis aux riders moins avisés. Le bas du parcours est ensuite identique aux années précédentes jusqu'au drop d'arrivée qui a été doté d'une vraie réception où il faudra encore une fois ne pas se mettre trop court !

Ajoutez des photos (2020px)
Ajoutez des photos (2020px)

On se retrouve demain pour plus de bike checks, plus d'infos sur les pilotes et sur les premières reconnaissances.

N'oubliez pas de vous abonner sur les tags World Cup et Lourdes juste ci-dessous afin de ne rien rater sur les news de cette coupe du monde !

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire