Récit : La première course d'un team de Coupe du Monde
2000*1045px

Récit : La première course d'un team de Coupe du Monde

Nous avons accompagné le team Canyon Factory Racing lors de leur premiers tours de roues en World Cup !
Texte Oliver G
Photos Oliver G
Vidéo Lucas Stanus
Texte Oliver G
Photos Oliver G
Vidéo Lucas Stanus
Nous avons accompagné le team Canyon Factory Racing lors de leur premiers tours de roues en World Cup !

Avant de basculer sur la deuxième étape de Coupe du Monde à Fort William ce weekend, nous avons voulu revenir rapidement sur Lourdes et notamment sur ce nouveau team Canyon que nous avons découvert.

INSIDE

Lourdes - première Coupe du Monde de l'année, première grosse course pour un nouveau team; celui du Canyon Factory Racing.

Une nouvelle structure, un nouveau staff, de nouveaux pilotes, de nouvelles habitudes à prendre et une nouvelle organisation à tester. Tant de nouveautés que nous sommes allés observer de près, au coeur du stand Canyon tout le weekend durant pour observer les réussites, les boulettes, les coups manqués et les petits miracles de la première présence de cette structure sur une Coupe du Monde.

Avant tout, pour ceux qui ne se rappellent pas trop comment leur weekend s'est déroulé (vu de l'extérieur) voici la vidéo du team :

Nous vous présentions ce team début Janvier. Déjà en 2016 nous aurions pensé le faire mais le mercato de l'époque et le fait que le tout nouveau Sender CF n'était pas encore complètement abouti avait repoussé les débuts de ce team et re-distribué les cartes.

Fin 2016 nous avons donc pu commencer à voir quels pilotes formeraient cette structure à 100% nouvelle. Certes Canyon a déjà de l'expérience avec son team d'Enduro par exemple mais un team de Coupe du Monde de DH n'avait encore jamais vu le jour.

Mais maintenant que la marque VPCiste Allemande a un vélo compétitif, il était temps d'aligner les gros moyens et les gros pilotes  !

Ajoutez des photos (2020px)

Les Pilotes

A Lourdes seuls deux d'entre eux étaient présents : Troy Brosnan et Mark Wallace car Ruaridh Cunningham était blessé. Deux pilotes dont l'un est habitué aux podiums de Coupe du Monde depuis quelques années et l'autre qui souhaiterait pouvoir y monter de plus en plus souvent. Sur cette course c'est clairement Troy qui mène les débats - tout le monde le sait en forme et si la météo n'avait pas fait des siennes on l'aurait surement retrouvé sur la boite. Il tient aussi son rôle de pilote expérimenté au sein du team. Toujours très concentré et assez sérieux, Troy sait aussi détendre l'atmosphère quand il le faut. Les entrainements sont toujours un moment assez stressant pour n'importe quel team car les pilotes savent qu'ils ont un temps limité pour reconnaitre suffisamment la piste pour pouvoir tout donner en finale.
Ajoutez des photos (2020px)

Troy & Aaron

Troy est accompagné de son mécano Aaron Pelttari, qui le suit depuis quelques années et en qui il a pleine confiance. Il écoute ses conseils autant sur les trajectoires pendant les reconnaissances à pied que pour les réglages du vélo entre deux runs d'entrainement. Ils sont en parfaite symbiose et leur entente est très saine, la confiance entre ces deux personnages étant véritablement le maître mot.

L'établi d'Aaron est très bien rangé, signe d'un mécano ordonné et expérimenté qui maitrise son sujet. Il semble savoir exactement ce que va lui demander son pilote au retour de chaque run mais sait aussi être à l'écoute pour trouver des solutions aux doutes de ce dernier.

Ajoutez des photos (2020px)

Nigel

De temps à autre, Troy consulte aussi Nigel, le mécanicien de Mark Wallace (et aussi ancien mécano de Stevie Smith). Nigel est un expert de la préparation de suspensions et sert donc de conseiller pour les deux pilotes sur ces sujets là. A savoir que les pilotes ont 2 jeux de fourches sur une course et donc peuvent changer à tout moment une fourche en cas de chute sur un run d'entrainement s'ils pensent qu'elle a pu se vriller un peu ou si elle a besoin de grosses modifications au niveau des réglages. Nigel nous a confié que malgré la présence de l'équipe SRAM/Rockshox sur les Coupes du Monde, il préfère s'occuper lui même des 3/4 de l'entretien sur les fourches afin de ne pas les encombrer avec du travail inutile. Ça lui permet aussi de toujours avoir deux fourches par pilote sous la main en cas de problème.

Ajoutez des photos (2020px)

Mark

Mark Wallace de son côté est un peu le jeune de la bande. Il a même 22ans ce jeudi 1er Juin. Ancien pilote Devinci et coéquipier de Stevie Smith, il a été élevé à la bonne école canadienne: celle où tu te contentes de faire de ton mieux et de rouler très vite sans trop faire de bruit. Dans le paddock Mark est assez discret mais très sympathique dès qu'on vient lui parler.

Pendant les reconnaissances il s'est mis un gros crash contre un arbre. Son mécano, Nigel, très au courant de ce que les traumas craniens peuvent faire aux pilotes a avant tout souhaité s'assurer de l'état de la tête de son pilote avant d'attaquer à réparer le vélo. Mark, très sur de lui a pu lui assurer que ça allait et qu'il était plutôt inquiet de son épaule. Le soigneur du team s'est alors rapidement occupé de lui pendant que Nigel remettait en état le vélo.

Ce dont personne ne se doutait à ce moment là, c'est que Mark finirait par prendre la 2ème place ce weekend là à Lourdes et par la même occasion la 2ème place du général. Les numéros de plaque seront bien inversés ce weekend à Fort William pour les deux riders !

Ajoutez des photos (2020px)

Et Fabien dans tout ça?

Fabien Barel, mentor de première heure pour pas mal de pilotes, accompagne le team dans le développement des vélos et les conseille sur les réglages. Sa présence à Lourdes n'était pas prévue mais on sait bien que Fabien n'a pas pu résister à l'envie de venir voir comment allait performer son team sur les terres françaises. Nous l'avons évidemment senti frustré de ne pas pouvoir rouler. Lors du track-walk la tension était palpable ! Le reste du weekend Fabien a donc rongé son frein et a pu conseiller les pilotes sur des trajectoires repérées depuis le bord de la piste; une aide précieuse quand les pilotes hésitent entre deux lignes.

Cependant Fabien ne devrait pas être présent sur les autres coupes du monde. Il devra alors malheureusement pour lui, assister impuissant aux avancées du team.

Ajoutez des photos (2020px)

Mat, le team manager

C'est le jeune français Mat Gallean qui "manage" tout ce beau monde. Son rôle est simple: il doit être partout pour tout gérer à la fois et autant vous dire qu'avec un team flambant neuf, la mise en place n'est pas de tout repos. Un rôle qui n'est pas simple du tout d'autant que la pression est omni-présente car avec de tels pilotes de haut rang, l'erreur n'est pas vraiment permise. Mais Troy et Mark sont compréhensifs et ils savent que le team est flambant neuf et savent que tout est fait pour qu'ils soient confortablement installés. La seule chose manquante à l'heure actuelle est une vraie structure de course: à Lourdes le team était en tente, celles utilisées par le team d'EWS, qui bien qu'elles soient amplement suffisantes pour 2 pilotes risquent de s'avérer un peu étroites quand Ruaridh sera de retour. Un semi-remorque est en route.. peut être le verra t-on d'ici la fin de saison sur une course ?

Ajoutez des photos (2020px)

Une première course heureuse ?

Tout le team rêvait d'un podium. Ils en auront eu un mais pas celui qui était le plus attendu. Vu que la pluie est venue semer le trouble dans les finales, Mark Wallace s'en sort au final très très bien et choppe une 2ème place bien méritée. Troy Brosnan, bien que dégouté pour son propre run était très content pour son coéquipier ! Un début de saison rêvé ? On peut certainement dire que oui car c'est l'accomplissement de plus de 6mois de dur labeur pour toute l'équipe. Nouveau team, nouveau vélo, nouveau staff, nouvelle structure et nouvelle ambiance. En tout cas on les sent bien motivés pour le reste de la saison et on leur souhaite encore beaucoup de réussite pour ce team international à grande composante française.

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire