Backstage : Léon Perrin
2000*1045px

Backstage : Léon Perrin

West side story
Texte cuvet
Photos liautard
Vidéo perrin
Texte cuvet
Photos liautard
Vidéo perrin
West side story

Backstage reprend du service ! Avec tout le contenu qu'on reçoit d'eux, on voulait en savoir un peu plus sur les zigotos qui se cachent derrière le service média de chez Commençal. On commence donc avec le caméraman, Léon Perrin !

26in : Salut Léon, présente toi rapidement:

Léon : Salut 26in 

Je m’appelle Léon Perrin, j’ai 20 ans et je suis originaire de Bordeaux dans le Sud-Ouest de la France. Je viens d’une famille axée rugby, océan et apéro, chez nous le Mountain Bike était inconnu au bataillon. J’aime l’art en tout genre, j’écoute beaucoup de musiques, j’adore les sports de glisses mais ce que je préfère par dessus tout c’est l’image. J’ai aujourd’hui la chance de travailler en tant que filmmaker et donc de vivre de ma passion.

Comment en es-tu venu à faire de l’image ?

Mes potes et moi quand on avait 11 ans on s’est mis au skate grâce aux grands qui trainaient devant notre école. On s’est tous acheté une board et on a commencé à rider. La culture skate présente énormément de vidéos depuis des années et on en matait en boucle. Les grands de chez nous se filmaient avec des vieux caméscopes et un judas d’appartement fixé avec de la « patafix » en guise de fish eye. J’ai tout de suite accroché, j’ai commandé un petit caméscope pour mon anniversaire et je me suis mis à filmer et faire des montages. Par la suite j’ai continué avec un boitier Nikon avec lequel je pouvais faire photos et videos. Tu as beau être mauvais, quand tu es passionné rien ne t’arrête.

Ajoutez des photos (2020px)

Pourquoi shooter du vélo?

Une fois arrivé au collège, toujours avec les mêmes potes et quelque nouveaux, on a découvert l’univers du vélo. Il y avait un bois à coté de chez nous (une petite coline) ou il y avait quelques petites descentes et des sauts. J’ai commencé avec un btwin de ville, j’avais même un pote sur un bmx. 

Le matos n’avait aucune importance, on voulait juste se marrer. De là j’ai ramené ma caméra et c’était vraiment différent. Les productions que je voyais à l’époque et encore aujourd’hui sont dans l’ensemble très mise en scène, c’est un peu comme un film, tu tournes des scènes qui une fois montées entre elles prennent un sens. Je pense que quand tu aimes faire de l’image ce sport t’offre un large choix d’expressions, rien qu’en creusant et filmant une nouvelle piste tu peux créer un contenu jamais vu et ça c’est cool !

Est-ce que tu roules ? Cela a-t-il une influence sur ta façon de shooter?

Je roulais pas mal sur Bordeaux mais les spots n’était franchement pas variés, on avait intégré une association près de chez moi qui ce bougeait pas mal pour les jeunes (dédicace à Tonio et le team A.S), j’y ai rencontré pas mal de passionnés et je filmais avec eux, c’était cool ! 

Mais mon ride et ma passion pour ce sport n’ont jamais influencé ma façon de shooter (j’était pas doué sur un vélo). Aujourd’hui j’essaie de rouler quand j’ai le temps.

D’ailleurs, qu’est ce qui t’influence le plus ? D'où tires-tu ton inspiration ?

Quand j’ai découvert ce sport, je regardais en boucle les vidéos d’Aaron Larocque, Absolut Cinema et le Coastal Crew. Ce sont eux qui m’ont vraiment donné envie de m’intéresser au vélo. La richesse des vidéos en termes de paysages, de riders, de cadrages, c’était fou ! 

Aujourd’hui j’aime beaucoup le travail de gars comme Liam Mullany ou Rupert Walker, indirectement leur travail m’influence c’est sur. 

Malgré ça, je commence à avoir ma vision du truc, mes idées et mes moyens. Je fais de mon mieux mais je n’arrive pas encore à réellement sortir ce que j’ai dans la tête. C’est la cas pour beaucoup de filmmaker, je pense, qui n’ont pas forcément le temps, le budget ou le matériel nécessaire pour créer une vrai bonne production. Chaque chose en son temps ;)

Sur quels projets as-tu le plus aimé travailler et pourquoi?

Il y en a plein ! La publicité « Meta V4.2 à La Palma (Espagne) avec Rémi Thirion » est un des projets que j’ai préféré, pas tant dans le résultat des images mais plus dans l’aventure que nous avons vécu. Les gens qui nous on accueilli étaient vraiment généreux. C’était juste parfait. Je tiens à dire que sans eux, nous n’aurions pas fait ce travail en 3 jours. 

Le projet Furious était lui aussi vraiment intéressant. Commencal m’a laissé beaucoup de libertés sur la façon de réaliser le projet, 4 spots complètement différents dont 2 à l’autre bout du globe. On a bossé avec 5 riders et tous ont donné le meilleur d’eux même, on s’est franchement bien marré !

Ajoutez des photos (2020px)

Quel est ton meilleur souvenir de shooting ?

C’était sur l’île de la Palma, au large de l’Afrique. JB et Rémi faisaient des photos du vélo sur un chemin quand notre guide, Jo Camacho, m’a proposé d’aller voir des sentiers VTT derrière la colline pour repérer. Nous sommes parties en voiture et nous avons alors découvert une forêt complètement calcinée, plus on avançait sur le chemin, plus la forêt était noire et chaotique. Après 10/15min de voiture on est tombé sur THE forêt. Une forêt orange et noir, une atmosphère à couper le souffle, du jamais vu. Jo m’a alors expliqué qu’il y avait eu un incendie en aout 2016 et que nous serions les premiers à en profiter. Je vous laisse imaginer l’excitation, on a mis les gaz pour aller prévenir les autres et le délire à commencé.

Quel est l'événement qui t’a le plus marqué dernièrement ?

Le monde du vélo qui ne fait que pêcher, c’est une nouvelle mode ? Ou encore le développement musculaire de Yoann Barelli aka Bruce Wayne (rire). 

Plus sérieusement la finale de Coupe du monde à Vallnord cette année, le niveau était dingue, la plus belle finale que j’ai jamais vu.

Quel matos utilises-tu en ce moment?

En ce moment je bosse avec une Sony FS7, un Ronin MX et un drone DJI Inspire 1.

En objectifs j’utilise principalement du Canon série L et un peu de Nikon.

Qu’est ce que tu aimerais ajouter à ce matériel ?

Une Red et un cable cam mamène !

Pour les puristes, quelle est la config’ avec laquelle tu préfères shooter?

Slow motion 180fps + Canon 70-200mm f2,8., follow focus manuel de face et l’affaire est dans le sac.

As-tu des projets de tournage dans les mois qui viennent ?

Oui on en a pas mal, ils sont tous aussi intéressants les uns que les autres. On prépare un truc cool pour septembre 100% frenchie, ça se fera sur un suprême SX. J’espère aussi pouvoir réaliser quelques projets personnel dans le skate qui me tiennent à coeur.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite commencer à filmer ?

Commence par filmer, peu importe le matos. Reste toi même et travail.

Ajoutez des photos (2020px)

Le mot de la fin :

West siiiiide is the best side ! Je souhaite remercier tous les riders avec qui j’ai bossé, c’est à chaque fois un plaisir de faire de belles choses ensemble. Merci à COMMENCAL pour la confiance qu’ils m’accordent. Bisous caramel à tous les mamenus, merci à JB Liautard pour les photos et merci 26in pour l’entrevue ! Cheeers

Les petites dernières de l'artiste

2 commentaires

Louis Giannotta

inscrit le 23/10/13
Stations : 1 avis
comment tu te procures ton matos ? c'est Commencal qui te fournit ou alors tu t'es coupé un membre pour ton matos ?
en tout cas je te suis beaucoup et c'est toi qui m'influences

ta video pour le meta V4.2 je te l'avais déjà dit, mais c'est clairement la meilleure que tu aies faite, et c'est celle qui m'a le plus influencé!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

takin38
Statut : Gourou
inscrit le 09/08/16
Stations : 2 avisMatos : 12 avisPhotos : 1 photos du jour
Sympa d'avoir un autre point de vue !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire