EWS Finale : Jour 1 - Recos
2000*1045px

EWS Finale : Jour 1 - Recos

La dernière Enduro World Series de l'année c'est ce weekend !
Texte Oliver G
Photos Oliver G + EWS
Texte Oliver G
Photos Oliver G + EWS
La dernière Enduro World Series de l'année c'est ce weekend !

Pour cette dernière épreuve de la saison nous avons décidé d'aller faire un tour du côté de l'Italie et plus précisément de Finale Ligure pour clore ce championnat 2018. Même si chez les femmes la saison a été pliée par Cécile Ravanel, chez les hommes, tout est encore jouable pour Adrien Dailly qui est sur les talons de Sam Hill à seulement 110pts (une victoire = 500pts).

La tension est donc à son comble chez les hommes et heureusement pour nous, c'est sous un beau soleil et sur des pistes assez poussiéreuses que va se clore le débat !

Ajoutez des photos (2020px)

Au plus près de l'action :

Nous voici donc sur place et pour le weekend nous avons décidé de suivre Baptiste Gaillot et ses acolytes : Clément Benoit son coéquipier du Chamrousse Enduro Team, Théo Daumas et Ludovic Oget. Grâce au père de Ludo et son van nous avons pu être aux avants postes de cette première journée de recos sans pour autant être complètement morts de fatigue dès la première journée !

Avec 5 riders, 5 vélos et un seul van ! La mise en route à mis directement à l'épreuve nos talents de Tetris !

Ajoutez des photos (2020px)

Spé 1 - Karma Trail

La première spéciale part du plus haut sommet environnant à 1200m d'altitude, pour une descente de 8,6km et 1180m de dénivelé négatif ! Autant vous dire que ça attaque direct avec un très très gros morceau ! Le départ de la course se fera suite à une dépose navette, mais il reste ensuite une grosse heure de ride en montée pour accéder au départ ! La grimpette est dure mais la vue en haut en vaut la peine !

Ajoutez des photos (2020px)

La piste part avec une série de virages bien poussiéreux et pleins de pierres avant de disparaitre dans les bois. Les virolos s'enchainent et les passages deviennent de plus en plus techniques. Plus on arrive vers le bas, plus on tombe sur de grosses pierres qui jonchent le parcours. Avec un temps estimé à entre 13 ou 17minutes ça va fatiguer les riders d'entrée de jeu !

Ajoutez des photos (2020px)

Les impressions de Baptiste en bas de la spéciale :

Spé 2 - Bric Tampa

Avec 2,8km et 630m de dénivelé la deuxième spéciale est plus facile à rouler que la première mais la très grosse remontée pour y accéder casse bien les jambes aux riders.

Baptiste avait eu le temps de la faire à pied plus tôt dans la semaine et nous explique donc un peu le profil. C'est plus roulant avec une grosse relance en montée dès les 200m premiers mètres de la spéciale. Ensuite ça bascule dans la pente avec un single aux petits oignons entre coupé de grosses épingles, certaines plus fermées que les autres. Comme la Spé 1, plus on arrive vers le bas, plus le single est entrecoupé de grosses pierres qu'il faut arriver à bien négocier pour ne pas finir en OTB !

Ajoutez des photos (2020px)

Voici le ressenti de Baptiste avant de s'élancer dans les épingles de la 2 :

Spé 3 - X-Men

La dernière spéciale de la journée est courte et relativement peu technique, par contre ce sont les enchainements de virages qu'il faut arriver à négocier à une bonne vitesse pour ne pas perdre de précieuses secondes. On finit à 200m du centre ville de Finale - un régal pour directement aller se chercher une glace en bord de mer !

Ajoutez des photos (2020px)

En haut de la 3, on re-fait le point avec Baptiste :

Avec toute cette action on n'a même pas eu le temps de faire des photos de lifestyle. Promis on vous en prépare pour demain - Au programme, 4 spéciales en reconnaissance avant les finales de Samedi et Dimanche !

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire