Nicholi Rogatkin au sommet ! 
2000*1045px

Nicholi Rogatkin au sommet ! 

Le slopestyle aux Crankworx aux Gets a tenu ses promesses !
Texte Léa W2L
Photos Ben Pellet + Crankworx
Texte Léa W2L
Photos Ben Pellet + Crankworx
Le slopestyle aux Crankworx aux Gets a tenu ses promesses !
.

Une finale bouillante !

Sur un parcours modifié, pour éviter les vols long courrier, avec pas moins de 10 modules de toutes tailles et formes le slopestyle au Gets s'est déroulé devant des milliers de spectateurs amassées sur les pentes du front de neige (ou d'herbe en l'occurence). 12 riders de toutes nationalités avec nos 3 frenchies : Louis Reboul (wildcard), Tomas Lemoine et Simon Pagès. 

Des chutes mais sans gravité, un public plutôt chaud, des tronçonneuses bien bruyantes, une météo ni trop chaude ni trop froide et un vent... qui a fait un peu grincer des dents, mais qui s'est tenu tranquille histoire de ne pas gâcher la fête ! 

Pour le replay, c'est sur votre site préféré !

Ajoutez des photos (2020px)

Ceux qui ne sont pas sur le podium...

... mais qui méritent d'être cités ! Matt Jones nous a sorti un double-flip sur la double avant le boner log. Propre, ample, l'anglais est vraiment un régal pour les yeux. Thomas Genon n'était pas dans le bon jour, il se déséquilibre sur un double tail-whip lors de son premier run et décide de continuer sans prendre de risques. Diego Caversazi n'a malheureusement pas réussi à remonter sur le podium mais il nous gâte tout de même d'un front flip bus sur le boner log, d'un front superman, d'un flip bus to whip. Il manque encore de régularité, mais avec l'expérience cela viendra.

Tomas Lemoine loupe son second run, se désaxe sur une réception et part sur le dual speed & style, tant qu'à faire. Lukas Knopf fait parler de son style et engrange des bons points compétitions après compétitions ! Louis Reboul a fait plaisir à la foule avec des tricks assez atypique comme le cannonball to indian air. Simon Pagès améliore son second run pour aller chercher la 8ème place. 

Symon Godziek chute malheureusement sur ses 2 runs. Ryan Nyquist nous fait dans le classique sans pour autant démériter. A 39 ans le vétéran, du circuit continue de botter les fesses à plus d'un jeunot ! 

Ajoutez des photos (2020px)

...Et ceux qui sont sur le podium !

L'allemand Erik Fedko n'a eu besoin que d'un run pour réaliser la sortie de sa jeune vie de rider pro. Il maitrise parfaitement son 3-6 superman seat grab (trick qui lui avait valu une grosse chute à Innsbruck) et pose notamment un 3-6 downside tail-whip decade air en montant sur le step up, un 3-6 triple bus en sortie du boner log... Il vole un cran au dessus de tous et signe son premier podium sur cette "coupe du monde" de Slopestyle (FMBA Slopestyle World Championship). Il avait beaucoup de mal à réaliser ce qu'il venait de faire.
Brett Rheeder a tout donné avec d'entrée de jeu un frontflip du drop. Assez inhabituel en compétition. Il enchaîne avec des cork 720 (ponctué de bus ou en oppo) et des flips-whip. Mais malgré deux runs où on sentait qu'il allait chercher loin il n'arrivait pas à rattraper le vainqueur du jour. Il confiait avoir eu du mal à s'entrainer correctement, faute au vent très présent sur la station durant les périodes d'essai. Mentalement il ne semblait pas avoir trouvé le déclic pour sortir le run pour la plus haute marche. 

3-6 foot plan, triple whip, 270°, mini frontflip, double backflip, cashroll, front flip no hand, double whip, twister. Voici la recette pour gagner et signer l'un des runs les plus fous qu'on ait vu. Il n'a pas explosé de chambre à air, ni de casque, Nicholi Rogatkin commence à entrevoir la possibilité de gagner la "Triple Crown of Slopestyle" (un prize money très juteux à celui qui arrivera à gagner 3 des 4 épreuves des Crankworx). 

Ajoutez des photos (2020px)

Les 3 meilleurs runs

Vidéo récap'

2 commentaires

ChOu31

inscrit le 23/02/09
Très bon article avec de jolies photos, merci.
J'adore rogatkin, ça à l'air d'être un chouette type avec un bon etat d'esprit et ce qu'il fait pour le slopestyle est excellent. Pour sa victoire, incontestable, run très varié avec pleins de "bangers" des receps très précises. Mais je ne peux m'empêcher de trouver le run de rheeder, par exemple, plus beau, plus agréable à regarder, il est plus technique et donc plus difficile à réaliser (ça n'enlève pas de mérite à nicholi neanmoins). La fluidité, les gestes, c'est juste plus esthétique globalement.
Aussi, ça à l'air difficile de passer dans les premiers, reboul à été sous noté à mon sens. Le niveau des tricks est dingue, dans son deuxième run Reboul passe même un cannonball to tailwhip ! Petite précision, fedko (excellent en passant) sur le step-up, passe un 360 downside tailwhip, il pousse le vélo avec sa jambe, qui tourne peu car à l'inverse du rider. La nuance est faible avec un decade dans lequel le rider tourne avec le guidon sans pousser le vélo (désolé d'être pointu, j'ai trop poncé pumped!)
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 6 avisMatos : 12 avisPhotos : 19 photos du jour
Merci pour ton com'. Oui tu as raison pour Erik Fedko (j'ai regardé sur la vidéo) c'est un 3-6 downside tailwhip, sur place je t'avoue que j'avais du mal à garder tout en tête... Il n'y a pas de bouton "ralenti". Je corrige. (et ne t'excuse pas d'être pointu au contraire il faut qu'on arrive à comprendre et nommer les tricks aussi compliqués soient-ils, on doit bien ça aux riders !!)

Reboul est passé en tout premier, limite les speakers n'étaient pas prêts et le public croyait que c'était un run de chauffe. Mais il nous a sorti de très beaux tricks. Le cannonball to tailwhip est un "world first" en compétition. On aurait aussi aimé le voir plus haut dans le classement ! Il a posé des 720 cork ultra fluide.

Rogatkin c'est le tambour de la machine à laver quoi. Mais il faut noter que son run était vraiment plus propre que l'an passé. Et je suis d'accord, je préfère largement regarder les runs de Rheeder. Il y a plus de souplesse !
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire