Récit : Vars MTB Team Up
2000*1045px

Récit : Vars MTB Team Up

Takin38 nous raconte son week-end à Vars
Texte Takin38
Photos Rémi Morel
Texte Takin38
Photos Rémi Morel
Takin38 nous raconte son week-end à Vars
.

Vars MTB Team Up

Après la franche réussite de la première édition du Vercors Multisport Festival, l’organisation grenobloise Dose de Sport a décidé d’organiser un évènement dans la station de Vars dans le 05, autrement dit sur une terre inconnue pour de nombreux isérois, dont moi.

Le concept est un peu différent cette fois, c’est donc l’occasion de s’inscrire à la MTB Team Up en équipe de 3 avec mes fidèles collègues, car effectivement le concept est de rouler entre potes tout en étant chronométré ! Parfait pour le baptême de notre copain Tonio sans le stress d’être seul face au chrono juste l’impression d’un bon ride entre potes de haut en bas à bloc !

Nous voici le 7 juillet, nous sommes inscrit à l’open DH qui commence à 13h30 sur la légendaire piste rouge de Taillefer faisant au total 3.5 kms.

Les prépartifs

On récupère donc notre package contenant un t shirt, une gourde, et d’autres goodies offert par les partenaires de l’évènement et une boisson offerte le soir : sympa cette petite dotation.

On commence donc avec 2 heures de roulage libre sur la piste avant de se lancer dans le run final à partir de 16h. C’est l’occasion de sortir mon Suprême 8 que je n’ai pas touché depuis 2 ans ! C’est marrant et c’est tout mou ! On se lance tout doucement et la piste est super fun avec quelques jolis petits sauts et pour les plus aériens un joli road gap en milieu de parcours pour faire de belles photos, d’ailleurs c’est top de la part de l’organisation de prévoir 3-4 photographes ainsi qu’un vidéaste pour le contenu multimédia disponible quelques jours après l’évènement et cela gratuitement. On revient sur la piste et la première descente est agrémentée par la crevaison d’un copain, juste avant le road gap, c’est le moment d’observer quelques passages propres de certains participants et de reprendre notre souffle, car le soleil est bien présent ce week end !

Ajoutez des photos (2020px)

La DH

Un peu de mal à se mettre dedans mais le tracé est super beau et nous avons pu faire 3 runs de reconnaissance et c’est pas mal avant de se lancer dans le run final.

Pour pimenter un peu la course, l’organisation a décidé de qualifier les 50 premiers sur les 70 inscrits que nous sommes ce qui pousse à se donner à fond !

Pour ma part j’étais 49 avant que je sois poussé vers la sortie en étant 51ème, devant ça roule vraiment fort et je décide de partir sur la bleue en attendant que mon pote qualifié fasse son run.

On me souffle que le numéro 27 partira en premier après les filles ! What ? Je suis chaud !

La butée de gaine étant passée à travers, je me retrouve sans vitesses et au final sans stress vu que je pars direct !

J’arrive à améliorer mon temps de 13 secondes par rapport au qualifs et je me retrouve juste derrière mon pote. Content de cette perf sachant que je n’ai pas pris la passerelle et le road gap ce qui me fait perdre quelques secondes. Quoi qu'il en soit, je la joue tranquille, demain il y a l’enduro.

Dans la raquette d’arrivée, une TV affiche les résultats en direct comme à Val di Sole pour la World Cup, bien sympa pour savoir si t’as pourri ton pote et si c’est toi ou lui qui va payer la tournée du soir ! En plus de cela, un bon petit ravito ainsi qu’une assistance technique sont présents en bas de la piste pour parfaire le tout.

Ça sera le dernier run avec ces gros vélos, car les cabines ferment à 16h50, mais pas le dernier de la journée car l’organisation nous a concocté une petite surprise.


Ajoutez des photos (2020px)

La course de 16 pouces

En effet, nous sommes plusieurs à nous inscrire à la course de vélo 16 pouces, juste avant les podiums de l’Open DH, la formule gagnante pour mettre l'ambiance !

On a tous le droit à un petit tour de test et c’est parti pour les confrontations comme en 4X, le premier assis sur le hot seat remporte la manche, le second est aussi qualifié durant les premières manches ! Casque, gants et genouillères seront mes meilleurs alliés. Il y a de l’ambiance et du spectacle, chutes, intérieurs, block pass, on voit de tout pour se faire une place aux avants-postes ! Les grands ne donnent pas l’exemple aux petits, qui ont eu aussi le droit à leur course ! Tout le monde passe un bon moment, c'est facile de se prendre au jeu !

Pas bon à ce jeu-là, je me mets 2 chutes, mon 2ème pote Ludo lui se prend un poteau pendant que mon 3ème pote Tonio file en 8ème de finale.

On aura l’occasion de l’applaudir jusqu’au podium puisqu’il remporte la première course de sa vie ! On enchaine avec un barbecue proposé par la station ainsi qu’une boisson offerte dans le cadre de notre inscription.

Une fois les podiums et résultats passés, les départs de l’enduro sont affichés pour le lendemain. On refait donc la course de DH autours quelques verres.

Ajoutez des photos (2020px)

L'enduro

Pas besoin de réveil ce dimanche matin, le soleil est de sortie ! On prévoit large au niveau du temps et on arrive à arriver en retard au départ de la 1ère spéciale cette fois pas de repérage, ça sera à vue et ça tombe bien c’est ce que je préfère !

Au programme 3 spéciales avec plus de 11 kms et 1850 de dénivelé négatif, la majorité du positif se faisant en télésiège, c’est parfait pour les moins affutés.

Sauf que pour venir à bout des spéciales, il fallait tout de même du jus car elles étaient longues par rapport à la DH de la veille. Pour le coup partir entre potes prend toute son importance, car même si t’es en retrait et que t’en baves, t’as pas envie de lâcher ton pote : logique, t’as pas envie de payer encore une fois la tournée générale ! 

Le tracé est sublime et varié, le départ est à 2500m et l’arrivé aux alentours de 1500m, on roule des alpages aux sous-bois en traversant des ruisseaux pour se rafraichir.  Quelques petits soucis de fléchages sur la SP1 viendront alimenter les débats à l’arrivée mais rien de bien grave car le plus important c’est le fun. On voit de nombreux visages avec le sourire malgré la souffrance endurée par la longueur des spéciales pour un évènement à la cool. On se régale à chercher les appuis, ne pas lâcher son pote de devant et ne pas se faire doubler son pote derrière comme quand on roule à la maison. 

Ajoutez des photos (2020px)

Le terrain fait subir pas mal de crevaisons au plus malchanceux mais en spéciale il y a des assistances techniques, sympa pour celui qui voudrait un petit coup de main.

Je suis le chanceux de la bande car pas de crevaisons, ni de chutes ce qui fait une course sans encombres.

Les signaleurs et les ravitos sont super sympas, ça permet de se ressourcer avant chaque spéciale, et on peut encore remercier ces gens de l’ombre sans qui un tel évènement n’aurait pas la même saveur. C’est ce genre d’ambiance qui nous a fait prendre la route pour 4 heures pour aller rouler et partager de bons moments tous ensemble.

Après la course et les podiums, on a pu encore profiter au maximum des pistes de DH fraichement ouvertes pour parfaire nos trajectoires et se tirer la bourre une dernière fois avant de rentrer à la maison en pensant déjà revenir l’année prochaine.

Ajoutez des photos (2020px)

La vidéo officielle

Le petit bonus...

... la course de 16 pouces et les stratégies pour éliminer les concurrents...!

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire