La pensée du soir : Le VTTAE et les vagues artificielles

Dans cette courte pensée du soir on va faire une rapide analogie entre deux sports : Le VTT et le Surf.

Notre sport de glisse cousin, le surf (celui que l'on pratique à l'océan, pas celui des neiges) est entrain de vivre un peu la même révolution/évolution que le cyclisme avec le développement des vagues artificielles (Wave Ranch de Kelly Slater par exemple : http://www.kswaveco.com/)

- VTT vs. VTTAE

- Surf dans l'océan vs. surf sur une vague artificielle


Le même problème se pose. Le surf sur une vague artificielle est techniquement du surf: il faut pagayer un peu pour prendre sa vague, on glisse sur l'eau à l'aide d'une board, on fait des slash, des sauts, etc.

Mais dans le fond. Ce n'est pas pareil : Tu ne galères pas pour remonter au peak, tu ne vas pas te casser les bras pour ramer contre le courant et te positionner par rapport à ta vague. Tu n'as pas besoin d'attendre que les conditions soient bonnes, le bon swell, le bon vent, la bonne marée. Tu n'est pas au milieu de l'océan, en étroit contact avec ton milieu.

Certes la vague artificielle permet un bon entrainement, permet aux novices de s'essayer à la pratique, permet de bonnes sessions entre potes (boire un bière en regardant ton pote surfer) et permet peut être plus d'équité sur un run de compétition car la vague sera la même pour tous et facteur bonus, il n'y pas de requins. Mais on n'y retrouve aucune des vraies valeurs du surf.

Kelly Slater vend "son" concept au monde entier et à ses collègues surfeurs pro car il y a pas mal de $$$ à se faire que ce soit pour les marques, l'industrie et le sport en tant que tel. L'ouverture de ce sport complexe au grand public motive les investisseurs au détriment de l'esprit du surf. On veut surfer une belle vague et on se fout de ce que ça va coûter (aménagements artificiels par exemple et le prix faramineux d'une séance de surf sur une Wave Ranch) et malheureusement il semblerait que ce soit ce qui risque de tirer l'industrie du surf dans les années à venir.

Donc c'est certes une évolution de ce sport, mais est-ce une évolution qui doive prendre le dessus sur la pratique originelle ? Dans 15ans est ce que tout le monde fera du surf dans ces grosses piscines à vagues ? On espère que non.

Voilà c'était notre pensée du soir. On vous laisse transposer ça au sujet du VTT et du VTTAE. Bon weekend à tous.

PS: nos excuses pour cet horrible photoshop de vignette. On n'a pas plus d'expérience en graphisme qu'on en a en surf, donc soyez indulgents^^

38 commentaires

razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
belle analogie! c est du home trainer en fait.
ca permet a l'industrie de se faire du blé rapidement et aux utilisateurs de moins forcer: bien sur que ca va marcher.
après on verra si les surfeurs sont aussi aveugles que la plupart des vaeistes (qui croient faire du vtt avec leur vae) a dire qu ils font du vrai surf...
Kentin Daniel

inscrit le 09/11/16
d'accord pr l'industrie mais on fait vraiment du vtt avec le vttae, ça fait 15 ans que je fais du vtt, cross country, freeride puis enduro et mon père à récemment acheté un vttae et quand je le prends et bien c'est que du bonheur, et quand même du sport, quand tu prends une montée à 25 km/h alors que d'habitude tu la montes à 8, arrivé en haut tu t'es vraiment bien dépensé ;) et en descente c'est plus physique
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LOTD974
Statut : Gourou
inscrit le 08/04/17
Matos : 6 avis
La grosse différence par rapport à cette comparaison qui pour moi n'est pas juste, est que ceux qui pratiquent le VTTAE empruntent les mêmes sentiers que les VTTistes traditionnels et vont même parfois au delà (coin inaccessible sauf en portage pour le VTT). Dont pas d'artificiel en terme d'environnement.

Le deuxième point est qu'avec le VTTAE on peut également se faire souffrance...Sauf si l'on roule qu'avec les modes d'assistances les plus balaises durant toute la rando.

Après il y a certain endroit comme en Colombie Britannique ("Mecque" du VTT) il ne considère pas cela comme du VTT mais comme des engins à moteur, d'ailleurs les sentiers trails sont interdits aux VAE...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

hagi

inscrit le 13/04/09
Matos : 1 avis
Je partage difficilement l'analogie... Dans un cas on artificialise, dans l'autre on assiste. Une pumptrack, ou une piste en station c'est finalement ce qui se rapproche le plus du concept de Kelly Slater non?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Ride4ever73
Statut : Gourou
inscrit le 27/08/13
Stations : 2 avisMatos : 8 avis
Moi je pense que le VRAI surf c'est : Tu va à la plage, tu vas chercher ta vague, tu galère, tu la surf bien, est là, tu es content et tu l'a mérité. Le surf de piscine, c'est QUE pour du fric et pour les campings!

En VTT c'est pareil. Quand je monte vers mon objectif, un sommet, que je galère pour allez chercher un single en montagne, que je me fais une bonne descente et que j'arrive en un morceau, je suis satisfait de moi, et fier car tu j'ai réussi.

Pour moi le VTTAE, c'est pour les touristes qui veulent découvrir la montagne sans forcer (c'est un peu la mode, les gens veulent faire du sport sans se fatiguer) ou est le mérite dans tout ça? LE MÉRITE, c'est très important dans notre sport. Je suis allez une fois avec mon voisin faire une sortie VTT. Lui avait un VTTAE, tellement que son bike était puissant, la roue avant décollait lors des montées...par contre en descente, il a galéré avec son bike de 25 kg :)

Ce que j'ai peur, c'est de voir des mecs qui ont du fric (car oui c'est pas donné un VTTAE) monter à droite à gauche sur mes chemins, sans le mériter...

Le VTT, ça doit rester LE VTT, par le VTTAE...
LOTD974
Statut : Gourou
inscrit le 08/04/17
Matos : 6 avis
As-tu déjà testé sur une rando complète en VTTAE en mode ECO? Tu comprendrais peut être que ce n'est pas aussi facile que ça en à l'air ^^

Puis en descente, j'ai étais plus fatigué en VTTAE qu'en VTT, faut tenir la bête et le haut du corps travaille d'avantage.

Ce n'est pas pour autant que je passe en VTTAE malgré le test de 3 jours qui m'a mis la banane mais ça peut être fort sympathique si l'on conjugue les deux: VTT et VTTAE.
1
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
je suis du même avis que toi, j'aurais aucun souci a faire du vae, juste que je dirais pas que je fais du vtt.
vae ou vtt, les deux sont biens , mais différents.
ceux qui font l'amalgame des deux me saoulent, souvent parce qu'ils ont un petit souci d'acceptation du coté "assistance" de la chose.
0
LOTD974
Statut : Gourou
inscrit le 08/04/17
Matos : 6 avis
Ouep c'est une approche différente. Faut juste que les gens ne tombent pas trop dans le piège de la facilité et aller qu'exclusivement au VTTAE surtout si ils ont la santé pour continuer. Après c'est clair qu'il faut de sacrés moyens pour avoir les 2 à la maison ^^ donc le choix est vite fait.
0
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
ca j'y crois pas trop, j'ai vu des vae pour gosses aux deux alpes, et sur VV il y a même des gars qui en défendent la pratique...
l'apprentissage de l'assistance avant celui de l'effort: nos politiciens doivent adorer.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

domback
Statut : Gourou
inscrit le 12/09/07
Stations : 19 avisMatos : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
Hey hey, thème qui tombe bien, je suis en vacs surf à lacanau... les 10 seuls jours de l'année où je ne touche pas le bike;)
En ce qui me concerne, je me retrouve dans le VTT et le SURF (en majuscule pour surligner le VRAI)... endurance, souffrance, patience... puis récompense, glisse, vitesse, parfois chute... et ça repart... les conditions changent tous les jours, les spots sont tous différents et la forme du jour aussi! J'ai longtemps voyagé pour trouvé les bonnes vagues, attendant l'hiver pour snowboarder... pour moi le sport rime avec effort et reconfort... comme j'ai de la peine à voir le babyfoot, le tir à la carabine ou actuellent les gamers comme du VRAI sport; le VAE ou le surf en piscine n'entrent pas dans ma philosophie sportive... actuelle... on en reparlera à mes 80 ans...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jamrek
Statut : Confirmé
inscrit le 28/12/06
Stations : 1 avisMatos : 16 avis
Débat intéressant bien que l'analogie ne soit pas tout à fait correcte.
Par contre, équipez la moitié de la population au lineup d'un surf propulsé et assisterons nous peut être à une vraie guerre entre fondamentalistes sportif ("il faut souffrir pour mériter son ride" "apprendre à connaître son environnement" "ici c'est MON spot", etc...) et ceux qui ont les moyens de prendre du plaisir sans avoir à se farcir des années d'entraînement physique...
L'une des approches est certes plus méritantes que l'autre mais, le mérite c'est pour soit non? Donc juste une question d'être en phase avec ses objectifs... Quel mal existe-t-il à pouvoir s'offrir de belles sensations sans pour autant devoir les mériter ?
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
aucun mal a ca, chacun fait ce qu il veut, mais quand je fais de la via ferrata je dis pas que je fais de l escalade!
j'adore la via ferrata, t en chie moins, tu peux donc en faire plus etc...
ben pareil avec le vae, c est top, mais c'est pas du vtt
0
Tybus

inscrit le 08/04/12
Stations : 5 avis
L'analogie serait plus vraie effectivement avec le surf à propulsion électrique qui existe déjà (même si hors de prix pour l'instant). Et qui lui risque de foutre un sacré bordel si un jour il parvient jusqu'au pic...
Pour les simulateurs de surf je suis partagé : Le wave garden par exemple qui est le 1er du genre a avoir été développé et implanté au pays basque espagnol utilise de l'eau pompée d'une rivière à proximité et non traitée chimiquement. Il y a sur ce simulateur une vraie étude des coûts énergétiques pour les minimiser et en résulte une vague qui ressemble de très près à ce que l'on peu surfer dans l'océan (à la différence qu'il s'agit d'eau douce).
Si ce genre de structure est bien intégrée dans le paysage et respectueuse un minimum de l'environnement alors pourquoi-pas. Mais effectivement il n'y a pas le mérite physique lié à passer la barre et le mérite de la lecture des vagues, de l'environnement marin.
Les détracteurs de nage en lacs, mers et rivières ont dû aussi crier au scandale à l'époque de l'apparition des 1ères piscines... Et pour le coup une piscine publique c'est pas ce qui se fait de mieux aujourd'hui en terme d'écologie et d'économie!
Pour le VTT AE c'est tout simplement un autre "sport", qui rentre pour moi dans la catégorie des engins motorisés électriques et les accès aux sentiers doivent faire l'objet d'un statut différent de celui du VTT classique. Pour info, les motos électriques n'ont pas plus de droits que les motos thermiques, quads et autres... Et si on ne légifère pas rapidement sur le statut du VAE c'est bientôt toutes les forêts et toute la montagne qui sera interdite aux vrais VTT, par soucis de simplicité pour l’État (ONF et compagnie). Mais ça l'article sur 26in suite à la conférence du Roc d'Azur l'explique déjà très bien.
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Ride4ever73
Statut : Gourou
inscrit le 27/08/13
Stations : 2 avisMatos : 8 avis
Ce n'est pas ma philosophie de faire du VTTAE, tant que j'ai des jambes je m'en sert, on verra quand je serais vieux et à la retraite...:)
Après en descente, c'est ce que je dis, c'est quoi l’intérêt d'avoir un bike plus lourd, et en quoi c'est mieux de galérer à tenir "la bête" comme tu dis? Je ne comprend pas trop.
Je préfère avoir un VTT léger, maniable, et là, tu prend du plaisir à descendre! :) (surtout que si je monte pendant 2h, c'est pour kiffer la descente, sinon il n'y a pas d’intérêt pour ma part à monter pour dire de monter...)
Bye bye bon ride :)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

la.pelleteuse

inscrit le 16/09/10
Matos : 2 avis
Sinon pour couper la poire en deux il y a une pratique qui pointe le bout de son nez, le surf en rivière.
Il y a un projet en cours vers chez moi et d'après ce que j'en sais, ils utiliseront un barrage déjà en place mais pas utilisé depuis une plombe, ce qui provoque un bon courant et la vague sera formée par la disposition des caillasses. Le projet se veut ecologique, car pas de matériaux raportés mais perso je reste dubitatif face à l'adoption du surf dans les montagnes haut-savoyardes.
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
venge toi, va faire du ski nautique dans le pays basque!
1
davelepec
Statut : Confirmé
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Déjà le cas à la base nautique de Sames mais ça attire pas beaucoup la horde de touriste surfeur agglutinée sur les plages.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

barth_65

inscrit le 04/11/07
pourtant pas amateur de VTTAE (pour le moment) je comprends pas du tout l'analogie entre le surf artificiel et le VTTAE.
je pense qu'aucun surfeur de piscine se pretend surfeur. et puis là c'est pas le même milieu, loin d'etre les même risque, loin d'etre le même effort. c'est vraiment deux sport bien distincts.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar

inscrit le 21/10/08
Je ne vois pas trop l'analogie. Pour le surf, il faut être sur la côte. Pour le vtt, on peut en faire partout.
Le vttae en montagne est une bénédiction. Les montées deviennent cool.
En plaine, ce n'est franchement pas nécessaire.
Par contre, que ce soit Le vttae ou le surf artificiel, nous ne sommes pas sur un modèle écologique et de décroissance consommatrice capitaliste.
barth_65

inscrit le 04/11/07
completement pas d'accord!!
le VTTAE en montagne est un drame écologique (on vient abîmer peut-être même polluer là ou la nature était tranquille) , là ou en plaine (donc souvent en milieu urbain) c'est une bénédiction écolo si les gens le préfèrent à la voiture.
0
kampfar

inscrit le 21/10/08
Je disais que c'est une bénédiction car quand ça monte vraiment raide partout comme autour de chez moi, Ca peut vraiment aider à garder le goût des ballades.
Tu noteras sur d'autres messages, que je m'inquiétais vraiment que le vttae apporterai très haut et loin dans les massifs, des personnes sans l'amour du vtt et le respect de la nature.

La vie n'a pas commencé avec nous. Aussi la montagne n'a pas attendu le vttae pour être massacrée. Il faut prendre le problème écologique sous un angle beaucoup plus large que nos petits et médiocres soucis de vélos et le partisanisme minable d'être pour ou contre sur internet seulement.
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ugp

inscrit le 05/11/17
Je partage complètement cette analogie. Dans les 2 cas, l'apparition d'une innovation provoque une rupture d'usage du sport en question. Comme à chaque fois, il y a ceux qui adoptent et ceux qui rejettent (en imaginant le pire).
Ca me rappelle un 3eme exemple : l'apparition des bacs à mousse il y 10-15 ans dans le BMX. Avant les bacs à mousse, il fallait souffrir. C'était hardcore d'apprendre à faire un bus ou backflip direct sur le béton ou la terre. Apres les bacs à mousse, la progression a été fulgurante et le BMX a passé un cap. Mais il n'y avait plus cette notion de hardcore. Et d'ailleurs pour moi, les riders étaient devenus des bêtes de cirque mais n'avait plus de flow et de style. La pratique a profondément changé grâce / à cause de simples bacs à mousse.
Avec la progression très rapide de la robotique, de l'AI, ... je suis assez convaincu que les 2 mondes (avec et sans assistance) vont vite fusionnés et on ne fera même plus la différence.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

aganit

inscrit le 27/12/13
Les vagues artificielles rassemblent les fainéants en un même endroit alors que le VTTAE les étalent.
Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 52 photos du jour
Haha, pas mal celle là, on la met de côté !
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jeff16

inscrit le 17/07/08
Matos : 2 avis
Le surf artificiel serait plutôt à comparer avec du vélo en salle de gym.
Je comparerais Vtt et Vae avec le ski de piste et le ski de randonnée ou peut être l’enduro et les épreuves marathon. La pratique est similaire , les efforts ne sont pas tout à fait les mêmes….
Je possède un gros enduro de 2013 et un Vae tout suspendu de 2015 et habite dans un coin plutôt x-country-all-mountain léger .Le Vae me permet de privilégier le pilotage en montée également , de passer dans les singles des bois avec des vitesses type spéciale enduro.J’ai 55 ans et privilègies désormais le plaisir du pilotage.
Le Vae me permet de rouler mes circuits singles en y consacrant moins de temps , pour pouvoir faire d’autres choses à côté.
Le Vae te permet de partir en exploration dans un coin que tu ne connais pas , si tu te trompe de chemin , ce n’est pas grave tu remontes rapidou pour prendre l’autre embranchement ( ceux qui ont pratiqué de la petite montagne type pays basque comprendront…) ( même tes erreurs d’orientation deviennent plaisir pour profiter de ton environnement et ne pas maugréer sur ton erreur).Tu augmente ton rayon d’action.
J’ai fait trois jours à Zona Zéro, en groupe avec des amis en vélo classique bien plus affûtés que moi.A la suite de ma première matinée avec mon gros enduro , j’ai ressenti quelques trémulations musculaires des cuisses.j’ai fait les reste du séjour avec mon Vae , en me calant sen montée sur mes amis en mode éco .A certains endroits trop pentus et avec de grosses pierres j’ai pu me faire plaisir à suivre notre guide, alors que mes amis étaient contraints de poser pied à terre.

Le Vae me permet également d’accompagner ma femme à cheval en mode grand trotting ou au galop , sans ralentir en fonction de la pente.

Pour ceux qui sont en convalescence articulaire des membres inférieurs notamment ou avec des des handicaps , le Vae avec ses différents modes permet de ne pas perdre en pilotage , et de travailler ”le cardio ” malgré tout.
Il est certains qu’il va permettre à des néophytes de découvrir des endroits inconnus ou inaccessibles jusqu’à présent , mais si cela est fait avec un guide capable de juger des capacités de ceux qu’il emmène, ce ne devrait pas être un problème.
Qu’importe la pratique , l’important est de trouver ce que l’on y cherche .

Peut importe le flacon, pourvu qu’on ai l’ivresse…

Connectez-vous pour laisser un commentaire

domback
Statut : Gourou
inscrit le 12/09/07
Stations : 19 avisMatos : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
En fait Brice de Nice avait déjà tout compris... ne se déplace-a-t-il pas avec un vélo motorisé, surf inclus, en ville de Nice?;)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Robot_Saucisson_Cop

inscrit le 25/07/14
Pour moi l'analogie ne tien pas. Comme dit précédemment on partage les même spot entre VTT et VAE. Perso pour ma pratique (vélo avec un gros intérêt pour la descente) le VAE ne m'intéresse pas et j'ai la santé pour me faire plaisir. Mais en temps que professionnel et étant au contact avec les clients toute l'année je constate surtout que le VAE séduit beaucoup de gens n'ayant plus les capacités de se faire plaisir avec leur VTT (Région stéphanoise oblige le Pilat est plutôt du genre casse patte) et je trouve ça cool de voir des gens revenir vers le vélo et la nature par se biais là.
La chose qui me désole c'est de voir à quel point les deux pratiques sont mises en opposition... Et si on essayait de voir ça plutôt en complémentarité ?
Et juste qui n'aimerait pas avoir un petit VAE quand il s'agit de monter tracer/shaper?
Biz à toute la communauté MTB MTBAE et même ceux qui se rasent les jambes.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 52 photos du jour
Beaucoup d'entre vous sont restés bloqués sur l'aspect "lieu de pratique" de cette analogie: bien évidemment sur le surf on change de spot avec les vagues artificielles alors qu'avec les VAE on reste sur les mêmes chemins.

Ce que je voulais faire passer c'était plus en rapport avec l'esprit du sport qui est atteint. Si tu parles a un puriste surfeur qui pratique avant tout pour sa passion de l'océan, de la glisse et de tout ce que le surf représente, il te dira "oui ok, les vagues artificielles ça a l'air vraiment fun ! Ça a l'air facile et top pour ceux qui veulent améliorer un geste technique ou surfer 30 tubes dans la journée. Par contre dans l'esprit du surf ce n'est pas pour ça que je pratique."

Si dans ta vision du VTT tout ce que tu veux faire c'est aller plus loin, découvrir plus de chemins et moins en chier en montée alors pourquoi ne pas te tourner vers le VAE. Si tu aimes en chier dans les montées et "mériter" les chemins descendants que tu vas trouver tout en ayant un engin véritablement adapté à la descente alors surement qu'il faut rester sur un engin non motorisé :-) Je ne dis pas que j'adore en chier à la montée et mettre 2h pour faire 1000m de dénivelé, mais je pense juste qu'avec l'assistance d'un moteur, la saveur et l'esprit n'est simplement pas le même. Je n'aurais plus aucune fierté d'avoir fait telle ou telle boucle. Certes j'aurais le sourire aux lèvres car j'aurais pu bourriner dans plus de descentes a aller tout droit dans les trajectoires car l'engin de 23kg que j'ai entre les jambes ne me permet de faire que ça, mais je n'aurais absolument aucune fierté à avoir fait ça.

Personnellement, et pour le moment, je préfère en chier à la montée et kiffer d'autant plus la descente car j'aurais entre les jambes un engin maniable, vif, réactif, léger et joueur.
domback
Statut : Gourou
inscrit le 12/09/07
Stations : 19 avisMatos : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
Bien dit! Ou comment parler à ma place!;)
0
Ride4ever73
Statut : Gourou
inscrit le 27/08/13
Stations : 2 avisMatos : 8 avis
Oui bien résumé, chacun à sa vision du sport et du mérite...
Bye bye :)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

davelepec
Statut : Confirmé
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Vous parlez d'amalgame mais moi je ne fais pas de distinction dans ma pratique(freeride/DH) entre les 2 engins.

Je dois monter avec mon dh en poussant/navette/remontée et en pédalant avec mon VAE , et là au sommet je commence à pratiquer mon sport c'est à dire descendre/sauter/m'amuser.

Pour moi la montée n'a aucun intérêt comme en ski de piste plus ça va vite plus c'est intéressant pour enchaîner les descentes(le ski de rando c'est pas mon sport libre à ceux qui ont le temps et l'énergie de le pratiquer).

Dans la phase descendante je ne vois pas ce que la motorisation souvent inopérante amène comme différence avec un vtt de freeride classique si 5kg de plus en la défaveur du VTTAE.

Pour l'analogie au surf pour ma pratique(freeride/DH) je ne suis pas tout à fait d'accord mais pour les pratiques ou l'effort fais partie du jeu comme le xc/allmoutain/enduro c'est vrai que c'est chiant de voir ces KOM de montées pulvérisés et de ne plus être le champion du quartier ou de la randonnée organisé du dimanche(pourquoi jouer le chrono sur une randonnée???).

Connectez-vous pour laisser un commentaire

la.pelleteuse

inscrit le 16/09/10
Matos : 2 avis
Le vttae, les vagues en piscine, c'est comme le lave-vaisselle, l'ascenseur ou le micro'onde, c'est le progrès, voire l'évolution puisque à cause de lui l'Homme moderne pèse 150 kg. Personne n'ira inventer ou changer un truc pour en chier plus qu'avant. Une marque qui ne va pas dans ce sens est vouée à disparaître alors forcement...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

domback
Statut : Gourou
inscrit le 12/09/07
Stations : 19 avisMatos : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
Invitation à un nouveau débat, peut-être plus proche du débat vtt/vttae, pour ceux qui n'arriveraient pas à dormir ce soir: à quand l'invention de skis rando AE ou splitboard AE?!?
Lolocava

inscrit le 06/01/17
Stations : 1 avis
on a eu cette discussion il y a peu de temps, avec des rouleaux de motoneige sous les skis.
C'est vraiment plus proche sur l'aspect partage du lieu comme tu dis.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire