Test Alpinestars Évolution

Déposez votre test.

Un véritable exosquelette

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,70m | 57kg | Expert | Dourgne
Acheté : 119€ en ligne
Conditions du test : 500 km, décembre 2017 – juillet 2018 : conditions variables (chaud, froid, pluie, vent, sec, sable, poussière, boue, …)

Préambule :

J’ai acheté cette dorsale car je souhaitais me consacrer pleinement à l’enduro tout en étant protégé convenablement et à l’aise. Au départ j’étais parti sur la POC VPD 2.0 car elle a une bonne réputation entre légèreté, respirabilité, confort et surtout souplesse grâce au gel spécial de chez POC. Cependant les 170 € m’ont un peu rebuté et j’ai fini par tomber sur ce modèle à 120 € que j’ai commandé. En effet, roulant toujours avec un sac à dos je n’ai pas trouvé l’intérêt de choisir une dorsale qui durcit à l’impact puisqu’il y aura toujours le sac devant ce qui gênera le fonctionnement « normal », cependant je souhaitais une couverture intégrale de la colonne vertébrale et cette dorsale (certification CE EN 1621/1) semblait convenir puisqu’elle avait aussi l’air souple, légère et fine (oui je n’aime pas trop le look « tortue ninja » des dorsales de DH).


Déballage :

La dorsale arrive livrée dans un sac plastique accompagnée d’un cintre pour la suspendre et la faire sécher. Rien d’extraordinaire jusque-là me direz-vous. Je commence à la déballer pour la regarder de plus près et l’essayer et là, c’est le drame. En fait le modèle étant assez récent il n’y a avait aucun commentaire ou avis sur internet, juste une vidéo provenant d’Alpinestars où ils présentent la dorsale en spécifiant bien que la plaque de protection est amovible, ce qui n’est en fait pas le cas. C’est là un gros point faible, elle est non conforme à la description du fabricant et du vendeur : la plaque intérieure n'est absolument pas amovible, le gilet est entièrement cousu tout autour, ce qui ne facilitera pas les lavages ...

Sinon pour ce qui est de l’apparence la veste est assez discrète, j’ai pour habitude porter la dorsale sous un T-shirt où elle se devine assez difficilement.

La dorsale est très souple, elle suit bien les courbes du dos grâce à la plaque noire qui est en réalité constituée d’une mousse à mémoire de forme qui s'apparente à un gel rigide avec un comportement élastique. La présence de nombreux trous dans cette partie permet une bonne aération de la dorsale. La partie blanche/grise est beaucoup plus rigide (sans toutefois gêner si on veut plier le dos en se penchant vers l’avant) et descend bien jusqu’en bas afin de protéger correctement votre colonne vertébrale.

Le gilet possède aussi 2 poches latérales élastiques qui vous permettront de stocker des barres énergisantes ainsi que vos clés ou quelques outils élémentaires si vous souhaitez ne pas utiliser de sac à dos.

Pour la taille je mesure 1m70, j'ai pris du S, il ne faut pas être plus petit sinon elle va descendre trop bas car elle couvre vraiment très bien la colonne. Je suis plutôt mince mais le tissu mesh du gilet devrait permettre de s’adapter correctement aux gabarits plus corpulents.

Niveau poids on est aux alentours de 513 g, ce qui reste relativement léger.


En utilisation :

Pour ce qui est de l’utilisation j’ai découvert à mes dépends lors de la première sortie que la consistance de la mousse constituant la partie protectrice de la dorsale se modifie légèrement avec la température. Attention, je ne dis pas que vous allez vous retrouver avec une planche en bois dans le dos lorsque vous pratiquerez votre sport préféré par -5°C ou moins pour les plus courageux. En fait cela concerne plutôt l’endroit où vous aller stocker la bête, idéalement il faut l'entreposer à 20°C environ au minimum sinon la mousse a tendance à durcir un peu avec le froid. Bien sûr la chaleur corporelle suffit à la réchauffer convenablement au bout de 30 minutes environ mais la première montée pourra vous causer un léger inconfort voire un mal de dos.

Ensuite je disais donc que la dorsale descend correctement dans le dos pour ma taille toutefois elle a tendance à remonter légèrement au pédalage, il faut donc la repositionner correctement avant les descentes afin d’être bien protégé. Cela provient peut-être de l’absence de serrage par scratch (comme une ceinture). J’avais aussi peur que cela permette à la dorsale à tourner autour du ventre en cas de chute mais ce n’est absolument pas le cas, elle reste bien sagement en place.

Sinon pour ce qui est de la compatibilité avec le sac je roule avec un Fox Convoy 12L et je n’ai absolument pas de problème, la dorsale est suffisamment fine au point qu’on en oublierait presque qu’on l’a enfilée quelques heures plus tôt. Elle ne gêne donc pas le port d’un sac à dos, toutefois attention, selon comment a été conçue la partie de votre sac en contact avec votre dos, celui-ci pourrait obstruer les aérations de la dorsale.


Vieillissement :

Pour l’instant je n’ai pas encore de crash à déplorer mais en « utilisation normale » (juste le fait de la porter) ma dorsale ne semble pas s’être déchirée.


Conclusion :

Une dorsale qui couvre bien, se fait facilement oubliée et surtout moins chère que la célèbre POC. Toutefois l’impossibilité de retirer la plaque de protection pour passer le gilet en machine est très décevant, surtout lorsque le contraire est annoncé par le fabriquant.

Pour qui ?

Principalement pour les enduristes recherchant une dorsale performante à moindre coup.
8/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

Finesse
Confort
Respirabilité
Protection intégrale de la colonne

Points faibles

Plaque de protection non-amovible

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Alpinestars Évolution On ne peut plus s'en passer !!
9 /10
Alpinestars Milestone Sortons couverts!!!!!
9 /10
Alpinestars Genouillères Paragon Se font presque oubliées mais...
6 /10
Alpinestars Winter Roules avec les stars !
9 /10
Alpinestars Comp Pro Un gilet esthétique, léger et efficace!
8 /10
Alpinestars Fierce Bonne protection, qualité, légèreté mais serrage à revoir.
7 /10
Alpinestars Alps Une genouillère qui fait son job
9 /10
Alpinestars Genouillères Paragon Un mélange de confort, d’efficacité et de légèreté
10 /10
Alpinestars Aero Assez bas de gamme
6 /10
LEATT Neck Brace DBX 5.5 L'accessoire en plus pour se sentir protégé
8 /10
Ion kpact Dans la lignée du modèle précédent
9 /10
POC JOINT VPD 2.0 DH Bonnes genouillères de Bike Park
6 /10