Test Commençal META SX 2017

2 tests de VTT Commençal META SX.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Petit prix mais gros potentiel !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,85m | 100kg | Avancé | Arenthon
Spécificités du montage : potence spank spike, frein avant Sram guide, pédales plates Alpha
Acheté : 1900€ en magasin
Conditions du test : testé principalement sur le sec, sur tout type de terrain: des trail de montagne, bike park, pistes raides typées DH, chemin forestier,freeride...

A la recherche d'un VTT polyvalent pour un usage Rando/enduro/freeride, je suis tombé au début de l'année sur un Meta SX millésime 2017 en dépôt vente dans mon shop favori, le vélo est dans un état proche du neuf, ancien proprio maniaque, vélo révisé... je craque et débourse 1900€ pour me l'offrir, épargnant ainsi environ 500€ sur le tarif neuf, qui, à première vue est déjà très raisonnable au vu de l'équipement d'origine du vélo:

CADRE: META SX V3 650b, débattement de 160 mm, aluminium 6066 triple buttée

AMORTISSEUR: ROCKSHOX MONARCH PLUS R, 200 x 57 mm

FOURCHE: ROCKSHOX LYRIK RC 170 mm, solo air

POSTE DE PILOTAGE: Ride Alpha

FREINS: AVID DB3 200 mm / 180 mm

TRANSMISSION: SRAM NX 1x11 vitesses

JANTES: 27.5 WTB STP i25 tubeless ready, 25 mm inner

MOYEUX: FORMULA

PNEUS: MAXXIS HRII 650 x 2.4 EXO/TR/2C front and MAXXIS DHRII 650 x 2.3

TIGE DE SELLE ET SELLE: RIDE ALPHA

POIDS CONSTRUCTEUR: 14,4 kg

Au commencement:

Me voilà donc à nouveau propriétaire d'un Commençal, et que de chemin parcouru par la marque depuis mon vieux Pasta Power (instant nostalgie) ! La marque à su se tailler une solide réputation mondialement reconnue ces dernières années, grâce notamment à des vélos aussi efficaces qu’esthétiques, et ce bike ne déroge pas à la règle: sa silhouette est superbement mises en valeur par la sobre mais élégante peinture noire harmonisée sur l'ensemble du cadre et des composants, sous ces lignes qui ne sont perturbées par aucune gaine, dont le passage se fait en interne, on reconnaît bien la cinématique de la génération V3 de chez Commençal, directement inspirée par son grand frère: le DH V3, une suspension qui a largement fait ses preuves donc, et qui annonce la couleur quand au programme auquel elle est destinée...

Mon modèle est un taille L, parfait pour mes 1.85m, la position est excellente: le cintre en 780mm de large est bien galbé,potence de 50mm, on se sent tout de suite "à la maison"

Question géométrie: sur le papier les bases sont relativement longues (439mm) et le boîtier de pédalier très bas (-12mm), l'angle de chasse est quand à lui dans la moyenne de la pratique (65.5°)

Sur le terrain:

Dès les premiers tours de roues, la prise en main est immédiate et j’ai ressenti une agréable impression d'avoir toujours roulé avec ce vélo!

Le réglage des suspensions est un jeu d'enfant (l'avantage de ne pas avoir 15 voies de réglages...) y compris la fourche équipée du ressort pneumatique solo air, le réglage est d'autant plus facile que les plongeurs sont graduées avec les valeurs de SAG, ce genre de petit détails qui simplifient la vie...

Une fois la phase réglage terminée, on commence à aller taquiner la bête pour voir ce qu'elle a dans le ventre...

En montée, le vélo pédale plutôt bien... à condition de ne pas vouloir garder un rythme soutenu trop longtemps! il préfère clairement la balade à la performance pure, la suspension arrière à une légère tendance au pompage et ça se ressent bien si l'on accélère la cadence, d'autant que l'amortisseur n'est pourvu d'aucun système de blocage ce qui sera clairement préjudiciable aux compétiteurs, et usant pour le randonneur lors des longues ascensions qui demandent, de fait, plus d'énergie. Dans les montées raides et techniques, il se débrouille pas mal à condition de bien choisir sa trajectoire, il se débrouillera toujours mieux en mode "bulldozer" qui va tout droit qu'en essayant de la jouer fine, en cause une fois de plus les suspensions sans blocage même partiel, quand au pneu arrière, l'adhérence et la motricité du minion DHRII sont très correctes sur le sec mais deviennent plus hasardeuse dès que l'on arrive dans le gras, le pneu ayant du mal à débourrer.

Nous voilà arrivés en haut du spot! la pause paysage#selfie#instagram est la bienvenue, devant nous la pente s'inverse et là, on comprends que le vélo va pouvoir enfin s'exprimer, on pense à rabaisser la selle , ah oui: ici pas de tige téléscopique, pourtant devenue un indispensable en enduro mais incompatible avec un prix de vente contenu... on remonte en selle et on file Dré danl'pentu comme on dit par chez nous, et là, la magie opère, j'ai vraiment retrouvé le même caractère en descente que le "gros" DH V3: le vélo est sur un rail, très stable, sain et sécurisant, il ne bronche pas dans le défoncé et les racines là ou d'autres seraient malmenés, idem sur les sauts, stable en l'air et sain en réception, mais du coup, il ne se révèle pas très joueur, et il faudra vraiment le brusquer pour ne pas sauter en "tout droit" ou passer proprement un hip: ce n'est probablement pas avec ce vélo que vous enverrez vos plus beaux whips...

Ce côté sérieux se retrouve aussi dans les passages plus techniques à plus faible allure: il faut bien calculer sa traj' car la maniabilité n'est pas son point fort, le passage au standard 650b n'ayant rien arrangé, le boîtier de pédalier bas impose également de bien gérer la position des pédales mais on s'y fait assez vite, en revanche, il se révèlera sécurisant dans les grandes courbes rapides et les virages à plat par exemple, malgré une légère sensation de flou de l'arrière, tout est affaire de compromis !

Niveau suspensions, on retrouve une Lyrik RC à l'avant pour notre plus grand plaisir, cette fourche fonctionne merveilleusement bien, sensible sur les petits chocs alors même que je roule assez "ferme" elle exploite bien ses 170mm de débattement pour se durcir progressivement en fin de course: je n'ai jamais talonné de l'avant et pourtant il y aurais eu de quoi...

A l'arrière en revanche, le Monarch+R est un cran en dessous, il manque de confort et de progressivité et il n'est pas rare de talonner sur de gros impacts, mais le plus gênant pour un vélo d'enduro ce sera l'absence de modes de compression ou à minima d'un blocage (résolu sur le modèle 2018 qui a reçu un RC3 avec trois positions de réglages) .

Vient maintenant le moment de freiner, et là se situe un des points noirs de ce millésime, les Avid DB3 sont clairement insuffisants pour la pratique surtout pour un gros gabarit comme le mien,ces freins ont un toucher spongieux, chauffent vite, manquent de mordant... j'ai installé un Avid Code à l'avant et ça va déjà mieux mais le frein arrière aussi sera remplacé...

Un autre point noir qui se ressent déjà en montée mais devient flagrant en descente, ce sont les roues, pour contenir le prix du vélo il a fallu grappiller par ci par là, et les roues en ont fait les frais, les moyeux formula n'ont pas encore montré de signe de faiblesse mais l'ensemble manque cruellement de rigidité, ce qui nuit à la motricité en montée, et à la précision en descente, ceci dit, je n'ai noté pratiquement aucun plat ou impact sur la jante qui semble solide malgré tout, et "tubeless ready" un excellent point pour ceux comme moi qui détestent les chambres à air, j'envisage de lui offrir des roues Hope enduro pour la saison prochaine, j'ai hâte de tester ça car je m'attends à une sacrée différence !

En vrac

A l'achat, j'ai ressenti un manque de rigidité du poste de pilotage, ainsi qu'un grincement du cintre assez agaçant malgé le serrage correct de la potence, ces deux points ont été résolus en montant une potence Spank Spike en lieu et place de la Alpha d'origine, les poignée de la même marque sont assez résistantes et confortables.

La tige de selle et la selle sont également issues de la marque " maison" de chez commençal, comme déja évoqué, on regrettera l'absence de tige téléscopique, ce qui, en contrepartie facilitera l'entretien, mais obligera à des frais supplémentaires pour ceux qui voudraient se lancer en compétition ou qui en ont marre de de se faire larguer par ses potes quand le dénivelé devient positif... quand à la selle, elle est particulièrement bien réussie, confortable, flexible et solide.

La transmismission est gérée par un groupe Sram NX qui bien que pas spécialement haut de gamme, remplis très ben son rôle, fonctionnement fiable et précis RAS de ce côté, seule petite remarque, la patte de dérailleur est très fragile, elle se plie comme rien et perturbe le bon fonctionnement du dérailleur, et à 40€ le bout de métal ça fait mal ! petit conseil également, j'ai rajouté un sabot E-thirteen en protection du plateau et vu les impacts qu'il a déja reçu je pense que c'était définitivement une bonne idée (boitier de pédalier bas je le répète) !

Le vélo est bien sûr vendu sans pédales, mais à l'acquisition le mien était équipé d'une paire de pédales plates Ride Alpha alu, mention spéciale pour ces pédales ultra plates au grip impressionnant ! les périphériques de la marque d'accessoire de commençal sont globalement de très bonne facture il faut le reconnaitre !

côté cadre la peinture n'est pas spécialement résistante donc mieux vaut prévoir du clear protec, en revanche pour ce qui est des roulements, ils sont tous surdimensionnés et promettent donc de bons et loyaux services pour un moment, les soudures sont très belles et le cadre est bien fini, ça sent le costaud!

En conclusion:

Après une saison d’utilisation je suis vraiment tombé amoureux de ce vélo, il est parfait pour mon usage et me donne pleinement satisfaction même si je compte le faire évoluer petit à petit en remplaçant les roues et les freins pour des modèles plus haut de gamme, sa polyvalence est excellente et même si il n'est pas le meilleur grimpeur de sa catégorie, son étonnante capacité à descendre fera vite oublier toute la sueur versée dans les montées !

Il saura contenter un large éventail d'utilisateurs, tel quel pour les moins exigeants et les débutants qui apprécieront sa facilité de prise en main et sa stabilité, comme les plus engagés voir même les compétiteurs au budget serré qui apprécieront sa grande efficacité en descente, et qui pourront l'upgrader à leur guise.

La fiabilité est également au rendez vous: aucun souci particulier après une saison d'utilliation, petit bémol pour la patte de dérailleur vraiment trop fragile.

Le rapport qualité prix est définitivement excellent, car même si certains composants se révèlent un peu justes sur ce modèle 2017, commençal à su rectifier le tir sur le dernier millésime, et ce sans augmentation du tarif!

Pour qui ?

conviendra au plus grand nombre, du débutant au compétiteur à condition de réaliser quelques investissements, pour ceux qui ne veulent pas un vélo trop radical et qui privilégient le plaisir en descente
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

- Stabilité
- Prise en main
- capacités en descente
- fourche
- rapport qualité/prix/équipement

Points faibles

- Freinage
- rendement en montée
- roues bas de gamme

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Commençal CADRE META AM V4.2 Un bulldozer
9 /10
Commençal META TRAIL ESSENTIAL 650B 2015 Un Trail qui sent bon l'enduro
9 /10
Commençal SUPREME DH V3 Vélo qui donne la banane !
9 /10
Commençal META HT AM ESSENTIAL Endurigide pour découvrir, évoluer et continuer!
8 /10
Commençal META HT AM CRMO PURPLE L'endurigide Passe partout mais surtout en descente!
9 /10
Commençal META HT TRAIL 29 polyvalence et confort
9 /10
Commençal Meta AM v 4.2 Du bonheur
9 /10
Commençal META HT AM ESSENTIAL L'apprentissage à l'état pur
7 /10
Commençal META AM V4.2 RACE Polyvalence est la définition du Meta 4.2
9 /10
Commençal Furious Un alligator sommeille en moi
8 /10
Commençal META HT AM RACE 650B 2015 Un endurigide qui encaisse
8 /10
Commençal CADRE META HT AM Un beau et plaisant endurigide.
8 /10