tyrette
tyrette

inscrit le 14/06/22
9 messages
Salut tout le monde,
J’me présente, je m’appelle Gabriel, j’ai 17 ans et je suis en terminale générale avec les spécialités maths et physique ainsi que l’option maths experte. Je suis passionné de VTT comme beaucoup de gens ici 😉. De ce fait j’aimerais bien m’orienter en conséquence. Je sais que j’adore tout ce qui est de l’ordre de la conception, création, innovation et j’adorerais donc mettre tout ça au profit du monde du VTT. Que ce soit les cadres, les suspensions, les roues, etc… j’aimerais bien contribuer à leur amélioration dans les années avenir grâce aux innovations en tout genre qui fleurissent dans le monde du VTT. Tout ça pour dire qu’il s’agit de la voie qui m’intéresse pour le moment. Le seul problème : je ne sais pas bien comment y parvenir. Alors si quelqu’un a la moindre info sur les différentes formations qui me permettront de travailler dans la conception de nos cycles préférés je lui serai reconnaissant de la partager avec moi !

PS : Pour le moment j’envisage une prépa PTSI ou PCSI pour continuer avec un diplôme d’ingénieur mais étant donné que c’est un peu compliqué en ce moment de mon côté ( car mes notes sont en déclins malgré le travail de plus en plus conséquent que je fournis ) j’envisage donc également un BUT quitte à raccrocher sur un diplôme d’ingé en suivant mais je connais très mal les différents BUT et en particulier ceux qui me permettrait de travailler dans la conception de cadres ou de pièces de VTT.
John the revelator
John the revelator
Statut : Confirmé
inscrit le 16/01/19
1516 messages
Matos : 6 avis
Salut,

C'est bien d'être venu poser des questions.

Je ne peux pas te renseigner sur la filière cycles. Par contre, plusieurs ici bossent dans la filière "matériaux" et devraient t'apporter quelques infos.

Pour ton PS, je peux t'apporter quelques infos perso sur les "difficultés" car je l'ai déjà fait en retournant parler de mon parcours dans mon ancien lycée.

Mes notes en terminale n'étaient pas été dingues: j'étais bon voire très bon en physique-chime (que j'avais en option), assez mauvais en math' malgré du travail, moyen en SVT. Pas de souci dans les autres matières (allemand LV1, etc). 95% de ma classe ("élite" - on a tous eu notre bac avec mention AB au minimum il me semble) est partie en prépa/médecine/pharma, nous étions 3 à partir à la fac' et on n'avait pas l'impression de faire le bon choix en comparaison des autres... Je voulais faire médecine ou bosser dans l'environnement, sans idée claire. Dès ma 1ère année à la fac de sciences (car j'ai eu peur de tenter médecine), j'essaye de trouver des stages même si j'y connais rien. J'en décroche un en 1ère année mais pas la suivante. Pris sur dossier après 2 ans à la fac (j'avais rempli le dossier par curiosité - pendant que je bossais comme jardinier en job d'été;), j'intègre une (petite) école d'ingé' et j'en chie la 1ère année face à des gars sortants de prépa. C'est aussi le cas pour un gars sortant de BTS. Puis, je révise, continue de me chercher en termes d'orientation, fais des stages/boulots chaque été... et je tente ma chance pour faire partie d'une sélection de français pour un master spécialisé en environnement en Suisse (le truc me plaît tellement que j'en suis au point où j'appelle toutes les semaines le secrétariat de mon ancienne filière universitaire pour qu'ils me disent quand le responsable du master suisse passe dans un labo partenaire de la fac afin que je lui explique mon voeu d'intégrer son master - je rate même des cours pour le croiser le jour J). Au final, je suis pris (le gars de BTS aussi) et, 2 ans après, j'en sors #1 (sur 15). Je ne développerai pas pour les stages mais ça a été pareil: un mélange de travail/patience/chance -> petit stage en France, puis plus long (et non rémunéré;) en Allemagne, puis encore plus long (mais payé;) en Angleterre et enfin le 1er contrat au Pérou. Je bosse en France depuis 15 ans maintenant. Bref, crois un peu en toi (ton travail finira par payer) et dis-toi qu'avoir déjà une idée de ce que tu veux faire, c'est déjà un avantage car ça t'apporte un peu de motivation. Pour moi, même les petits stages ont été un vrai plus, donc je t'encourage à tenter ta chance.
Sevenup
Sevenup
Statut : Confirmé
inscrit le 11/10/08
5195 messages
Stations : 1 avis
Salut,
C’est clair que le chemin classique pour travailler en BE d’une marque de vélo/roues/suspensions etc c’est prépa + école d’ingé
Je t’encourage à tenter le coup même si c’est dur actuellement dans tes notes.

C’est le parcours idéal mais il y pas de fin en soi, t’as aussi le but génie mécanique qui est intéressant, mais également le but génie des matériaux, tu peux continuer sur des masters en alternance dans des be qui pourraient te garder par la suite.
Certes c’est un plus dur d’accéder sans école d’ingé à un BE mais c’est pas impossible, t’as qu’à aller sur linkedin voir le profil des ingé des marques du secteur vélo tu verra qu’il y a des gars niveau licence pro qui ont finis en dev de cadre en be chez Cavalerie/effigear, et c’est pas le seul exemple loin de la


Les études c’est une chose mais ce que tu montres en dehors c’est tout aussi important. Les stages et les contacts que tu peux éventuellement te faire sont primordiaux
Aujourd’hui avec Linkedin notamment tu peux montrer de quoi tu es capables et tu peux tapper dans l’œil de recruteurs. Forme toi sur fusion360 (c’est utilisé par quasiment tout les be aujourd’hui), test des trucs, montre de quoi tu es capables, interagis avec les autres mêmes si c’est fastidieux.

J’ai conçu un endurigide récemment j’ai sortis tout les plans de fusion j’ai galéré comme rarement mais j’ai tout appris en autodidacte. Le net est une mine d’or car il y a beaucoup d’info pour accélérer ton processus de formation et en complètement de tes études qui vont combler les lacunes techniques il y a pas de raison que tu y arrives pas.
C’est simple deviens bon et tu trouveras du taff avec ou sans école d’ingé
Je suivais un gars sur linkedin il a fait tout un travail de cinématique de suspension en projet d’étude.. franchement c’était costaud et bien complet. là il vient de signer dans un be de support sur la conception de cadres
Essaye de développer ton anglais aussi, car les possibilités de travail à l’étranger ne sont pas à négliger, surtout avec la Suisse à côté il y a énormément de boulot la bas, entre la grosse antenne de spé, Scott, bmc, dt swiss etc
tyrette
tyrette

inscrit le 14/06/22
9 messages
Merci à vous deux, ce sont de TRÈS précieux conseils que vous m’avez donnés avec vos expériences respectives. C’est vraiment génial tous ce qu’une communauté peut s’apporter que ce soit à travers les forums ou autres !
Encore merci à vous deux d’avoir pris le temps de me répondre de manière aussi complète et constructive.
Ultimate
Ultimate
Statut : Confirmé
inscrit le 31/07/08
60 messages
Stations : 4 avisMatos : 6 avis
+1 il n'y a pas de formation par excellence pour intégrer l'industrie du vélo.
Les marques attachent beaucoup d'importance aux projets personnels et aux stages (Moustache, Decathlon et Nicolai prennent régulièrement des stagiaires).
C'est un petit monde avec peu de postes (et peu d'embauches avec la conjoncture actuelle), n'abandonne pas ton projet si tu ne trouves pas directement à la sortie des tes études, ca peut prendre un peu de temps.

Dans mon cas, j'ai fait un BUT (Génie mécanique et Productique) puis une Licence Pro (Conception mécanique assistée par Ordinateur) et enfin réintégré une école d'ingénieur pour les 3 dernières années. Après quelques années d'expérience dans diverses industries et la création d'une marque de composants, je travaille maintenant dans un bureau d'études pour une grande marque de vélo.
eZAY
eZAY
Statut : Confirmé
inscrit le 26/01/16
288 messages
Pas mieux que plus haut.
Et surtout, si tu t'investis et que t'arrives à tirer ton épingle du jeu dans un bon BUT Génie Méca, ça ne te bouchera aucunement l'accès aux écoles d'ingé. J'ai fait un DUT GMP (ancienne appellation, sur 2 ans) à Lyon, et beaucoup d'entre nous sont partis dans des écoles d'ingé plutôt cotées.
De mon avis, il vaut mieux un bon BUT qu'une mauvaise prépa. Et le côté pratique plus présent t'aidera à te fixer sur ton intérêt pour le domaine.