Stage enduro training camp

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Stage enduro training camp

Enduro training camp ... quels bénéfices ???
Flo56130
Texte :
Photos :
Greg NOCE
Cet article est issu du mag communautaire 26in, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de vélo. Publiez la votre !

Mais quelle idée !



Faire un stage vtt à 42 ans mais quelle idée !!! Ma pratique est résolument orientée trail : je monte à la pédale tout ce que je descends et je roule en bretagne occidentale, pas vraiment de montagne par ici… des descentes qui ne durent pas plus de 1 min 30, ouais c’est pas vraiment enduro tout ça…

A l’époque où a germé l’idée je roulais en stumpjumper fsr 650b endurisé… ouais c’était vraiment le seul lien que j’entretenais avec la discipline ça et l’envie d’y goûter…


D’où c’est parti ?

Ça faisait un petit moment que je suivais Greg sur les réseaux sociaux (facebook, instagram…) et puis un jour j’ai commenté une de ses publications et il me répond m’invite à discuter en privé et m’explique le déroulé d’un stage le pourquoi du comment et l’essentiel des modalités de participation.

On en discute avec mes partenaires de ride et on décide de tenter l’aventure : allons-y !


Comment ça s’est passé pour moi et mon petit groupe

Alors d’abord je précise que quand j’ai fait ce stage je l’ai pas vraiment fait avec un vélo d’enduro : en effet décision était prise de le faire alors que j’avais encore mon stumpjumper fsr puis suite à une réorientation de pratique j’avais un Kona Hei Hei 29 pour l’occasion ! Un vélo en 29 pouces avec 100 mm de débattement arrière et 120mm devant, 68 degrés d’angle de chasse : on a connu mieux pour pratiquer l’enduro !

J’avais quelques craintes au moment de valider ma participation et j’avais échangé avec Greg à ce sujet : très abordable il m’a rassuré et convaincu que c’était largement faisable, après tout on est pas dans les Alpes ! Ok banco alors !

L’accueil du samedi matin s’est fait chez un rider local, Remi ROUX (dit TOMTOM…surtout à cause de la faculté qu’il a de se perdre dans les trails qu’il connaît par coeur...). Ok chacun arrive à son tour et on est tous accueillis par Greg qui nous salue chacun d’un « salut Greg », ok bon ba il est abordable le garçon et très simple (je vous laisse chercher sur internet le palmarès du monsieur pour vous donner une idée de ce dont il est capable avec un guidon entre les mains…).

On fait donc connaissance autour d’un café chez Rémi et on échange déjà sur ce que chacun attend du stage ce qu’il veut bosser, petite présentation rapide qui roule avec qui (oui nous on était venus à 3, le 4ème ayant eu la bonne idée de se crasher une dizaine de jours avant le stage…).

Bon allez c’est parti pour le spot de la journée, 15 minutes de voiture pour atteindre le spot, à ST PERREUX (56) pour ceux qui connaissent.

Tout le monde s’équipe, pendant ce temps Greg affine les souhaits de chacun et propose des pistes de travail pour la journée et offre ses conseils sur les réglages : pressions pneumatiques, settings suspensions … bon soit on est super bons soit on se croit bons parce que personne du groupe n’a souhaité revoir ses réglages…

Allez on attaque en douceur la première montée et on commence les ateliers par les virages : relevés, à plat… avec application directe sur un enchaînement de deux courbes relevées ou du moins avec des « berms » comme disent les américains…

Premier passage timide, oui on part chacun son tour à la queue le le sous les yeux de Greg et du local rider qui observent et rapidement filment. Greg prend le temps de commenter chaque cas avec le principal concerné, le rider et on recommence on le refait 3, 4 ou 5 fois jusqu’à ce que le résultat tende vers le geste correct et que le rider soit à l’aise avec ce passage, ou du moins comprenne comment y parvenir et ne finisse par adopter la bonne posture, la bonne intention pour y arriver.

La pause du midi se fait dans un restaurant local qui fait du burger maison !! ça c’est cool mais très copieux ! va falloir se cracher dans les mains pour remonter sur le bike sans s’endormir !

La pause du midi permet de constater une nouvelle fois que notre moniteur du week end est un pro rider, ambassadeur Specialized France depuis plus de 10 ans, et pour autant aussi abordable et simple que vos potes de ride du dimanche : et ça d’emblée on sent que ca va nous être très profitable !

L’après midi le programme concocté, même s’il reprend en douceur, on rejoint le spot en vélo depuis le restaurant en empruntant un chemin de halage sur plusieurs kilomètres.

Allez on attaque la deuxième partie de la journée et on recommence les ateliers. Au programme bunny up, certains gestes qui amèneront au « nose turn », puis à nouveaux les trajectoires pour amener fluidité et génération ou maintien de la vitesse emmagasinée… Bon là je reconnais j’ai séché sur un enchaînement de deux épingles dans des parties très pentues… fin de journée + vélo un peu (complètement) hors programme + pas envie de me casser pour la suite = je passe à pieds plutôt que de finir blessé… bon je m’attends aux railleries de Greg et ba non, il préfère ça à l’accident ! avec le recul c’est logique… mais c’est super rassurant de savoir qu’il ne nous pousse pas au-delà de ce qui est raisonnable et c’est dans cette bienveillance qu’on se sent plus en confiance pour progresser et finalement tenter plus de choses…

On attaque ensuite des chemins en roulage tous ensemble et là ba c’est juste un ride entre potes avec des mecs qu’on ne connaissait pas le matin même … avec une petite dimension supplémentaire c’est qu’inconsciemment on applique les conseils reçus tout au long de la journée : les positions du corps se corrigent, des intentions apparaissent … et je me surprends à sourire comme un gosse en me rendant compte que finalement ça marche. Je constate que malgré la fatigue de la journée, je prends des chemins inconnus le matin même avec décontraction, aisance et un semblant de fluidité : je ne rêve pas, tout ne passera pas dès la première journée mais j’y ai ressenti des bienfaits dès le samedi après midi.

Le dimanche se déroulera finalement sur le même programme.

Un autre rider local, Daniel SIBETH patron d’un shop (pas le spe mais l’autre, y en a que deux à Redon…), rien à voir avec notre cruche gouvernementale ...

Le matin un petit exercice « chainless » pour apprendre à optimiser les trajectoires ! C’est sans appréhension que je me lance dans cet exercice puisque personne n’est là pour juger ou critiquer !

On se prend au jeu et on multiplie les passages, en descente et forcément en montée qui permet de rejoindre le début de l’exercice.

Toujours avec un regard technique critique, Greg observe, filme, photographie, commente pour que chacun bosse sur ce qu’il peut améliorer.

Plusieurs exercices s'enchaînent, et plusieurs trails se succèdent. Après un repas typiquement breton à base de galettes saucisses, une mini averse, on finit par du roulage sur des pistes toujours sympa, parfois réellement engagées, qu’on décortique pour certaines ou qu’on prend “à la cool” pour les autres ! Dernier temps de pratique de la journée un atelier nose turn : les doigts dans le nez ! (oui je sais elle est facile, mais je me démerde un peu dans cet exercice…) après un dernier goûter tous ensemble il est temps de se séparer et de chacun rentrer chez soi.



Des racines, des fougères ... il fait bon rouler en Bretagne sous le soleil...

Ajoutez des photos (2020px)

Qu’y gagne t on ?

Au final il faut oser l’aventure mais allez y vous ne regretterez pas !!! alors oui vu d’ici ça fait très publicité pour Greg Noce et son stage mais je parle de ce que je connais et ce stage est juste top ! Au final les conseils sont super profitables, l’ambiance super sympa et au final on se surprend, au fur et à mesure des exercices et des roulages en groupe à rectifier son attitude, chercher des attitudes et grossir les traits pour rouler et prendre du plaisir comme des gosses qui redécouvrent un jeu qu’ils pensaient connaître par coeur !



Les gars du coin

Un mot sur les local riders… que ce soit Rémi ou Daniel : bonjour le coup de guidon qui n’a d’égal que leur parfaite connaissance de chaque centimètre de leurs trails !!! Même si Rémi est capable de s’y perdre !!! Des bikes magnifiques au montage stratosphérique !! A très vite les gars !!

13 commentaires
La Lozère

inscrit le 19/06/20
Et ben voilà.... Tout pareil. J'ai 47ans, et une pratique plus XC, et le terrain qui va avec, mais depuis quelque temps je cherche exactement ce genre de stage dans la région Lyonnaise. Je vais regarder ce qu'il se fait. Mais apparemment Greg Noce rayonne un peu partout, du coup je vais prendre en contact avec lui.
Merci pour cet article
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Flo56130
Statut : Expert
inscrit le 17/10/19
Matos : 5 avis
Pas de soucis c’est profitable quelle que soit la pratique à mon avis !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

La Lozère

inscrit le 19/06/20
Nickel.... Greg répond du tac au tac sur son Facebook et comme tu le dis... Vraiment très cool. Il propose des stages en Ardèche. Du coup c'est top pour moi. Pas de dates pour l'instant, mais à l'automne ça va le faire. Y-A plus qu'à être patient. Mais depuis le temps que je cherchais ce genre de stage, je peux bien attendre encore un peu ;-).
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avis
en effet super article. faudra que je le lance a suivre un stage un jour aussi .
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Flo56130
Statut : Expert
inscrit le 17/10/19
Matos : 5 avis
Vas y hésites pas c’est super’ profitable !!! Quelles que soit ta pratique !!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Sib64
Statut : Expert
inscrit le 08/10/19
Matos : 8 avis
Nickel @Flo56130... comme quoi on n'a pas les Alpes, ni les Pyrénées, mais en Bretagne on envoie bien.
Article agréable à lire... Bravo
J'avais fait une matinée ici: https://www.26in.fr/spots/crazy-wood/
C'est entre Vannes et Baud... à Bignan et Guillaume nous avait super bien expliqué certaines bases, corrigé et ensuite application sur le terrain, avec quelques gamelles en sus.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

La Lozère

inscrit le 19/06/20
Et voilà, c'est fait.... Je sort d'un stage Enduro Trainning Camp en Ardèche avec Greg ce week-end. Et je confirme tout ce qui a été dis plus haut. Ce mec est vraiment au top. J'ai passé un super week-end. Les conseils sont vraiment très bien fournis. Le mec s'adapte à tous les niveaux. Et que dire de l'ambiance.... Tout pareil au top. Bien que le groupe ait été hétérogène, cela ne s'est pas du tout ressenti. Bref, j'ai l'impression d'avoir fait une super sortie entre potes.
Je recommande vivement. Je ne sort que du positif. En plus on a eu droit à l'Ardèche sous ces parures automnales. L'endroit est magnifique.
Mais maintenant il va falloir bosser pour assimiler tout ça...
Merci Greg...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.