Châtel - Test Privé Experience - Un weekend de princesse du vélo

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Châtel - Test Privé Experience - Un weekend de princesse du vélo

On recommence quand ?
Gaelle_
Texte :
Cet article est issu du mag communautaire 26in, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de vélo. Publiez la votre !

Châtel - Test Privé Expérience

Après m'être inscrite pour ce test privé, j'ai eu l'immense bonheur de recevoir un coup de téléphone de Léa me demandant si j'étais toujours disponible et disposée à partir !

De plus, c'est Aurore qui sera mon binôme, ça tombe bien, on se connaît déjà et on a plus ou moins le même niveau, on sait qu'on va pouvoir se motiver entre nanas et repousser nos limites, et se taper des (grosses) barres de fou-rires ! 

Zéro hésitation, j'ai aménagé mon vieux Picasso, un matelas, de quoi m'installer un paddock et faire à manger, et je suis partie lundi midi des Pyrénées direction les Alpes sous 40° sans clim...


Première nuit sur le parking de Châtel où je retrouve des potes, et au réveil direction l'Hôtel *** Fleur de Neige dans le centre de Châtel, où nous sommes accueillies par différents membres de l'Office du Tourisme de Châtel et de l'hôtel. Briefing, remise des forfaits, et direction le bike park !

Après s'être équipées et avoir réglé les bikes, notre moniteur du jour Sylvain "Mirouf" Ploton nous retrouve et nous embarque (re)découvrir le Bike Park de Châtel, histoire de s'offrir une belle journée d'anniversaire bien accompagné !

Au programme : la verte "Panoramic" pour s'échauffer en douceur, suivie de la bleue "Serpentine" histoire de se mettre un long premier run et de voir toutes les (différentes) possibilités du domaine !

Puis on enchaîne les bleues et les rouges, et une secret track ("Clandestine") qui nous amène sur un single au milieu des champs de fleurs sauvages à l'ambiance bucolique et loin de l'émulation de "pro riders" qui poncent la "Vink Line" et la "Air Voltage", avant de faire une pause déjeuner bien méritée au restaurant L'Etable (je conseille fortement la salade ET le burger au chèvre, oui, quand j'ai faim je mange !) et sa terrasse panoramique en haut à gauche du premier télésiège, dans un petit hameau typique de montagne.

L'après midi se passe (bizaremment) sur le bike, à en découdre avec la "Haute Tension", la "Vorachatak" et la partie basse de la "Châ-Nada" et nous finirons notre mental sur la zone de pierrier de la "Bike Patrol".

17h et des brouettes, la fatigue et l'orage ont raison de nous, nous nous dirigeons vers l'hôtel où nous prenons d'assaut l'espace wellness, sa piscine extérieure couverte (sous l'orage, c'est assez kiffant !), le jacuzzi et le sauna, avant de filer dans notre chambre de luxe et de se préparer pour la soirée en montagne (dîner à la ferme en montant en VTT électrique et descente à la frontale) qui sera malheureusement annulée suite à l'orage.

Qu'importe, nous dînerons à l'hôtel, et serons plus que surprises par la qualité des mets servis et le prix non exhorbitant pour une telle qualité ! 

Le chef cuistot possède son potager, aménagé entre la terrasse et la piscine de l'hôtel, les produits sont frais et de saison, et la décoration des assiettes est à l'image du service du personnel : impeccable et ultra professionnel.

Le deuxième jour, nous retrouvons Matéo Verdier, ambassadeur de la station, jeune freestyleur et bon vivant au sourire contagieux ! Il nous accompagne sur les pistes que nous n'avons pas eu l'occasion de rouler la veille, nous coache sur les sauts de tables, doubles et passerelles, nous fait la "démo du mono", et, sur les conseils des bike patrols avec qui nous avons déjeuné le midi, nous amène sur la "Komatrautrail" fraîchement reshapée le matin même !

L'après-midi nous tentons la "Dré dans l'pentu", avec un accès impossible pour moi (gap de dalle bien raide d'entrée de jeu, mais échappatoire sur la gauche fort heureusement!) mais une belle surprise ! 

Un run engagé, raide, beaucoup de racines, une lecture de trajectoire à gérer rapidement, bref, un bijou !

La journée touche à sa fin, le débrief se fait autour d'une (seule) bonne bière fraîche bien méritée, et quelques adieux après, nous revoici à vaquer à d'autres (rêves) occupations.

Au final : Châtel, c'est un petit village de Haute-Savoie perché dans un écrin de verdure et de chalets aux toits de tavaillons, typiques de Suisse, aux airs de petites Dolomites, où il fait bon vivre et où l'on s'imagine sirotant un vin chaud au coin du feu d'un des inombrables chalets après une bonne session de ski l'hiver (je suis dispo pour le test hiver!)

Quand au Bike Park Châtel, STOP AUX PREJUGES !

Une fille à qui on a dit que c'était pas de son niveau

T'as pas le niveau de t'envoyer la "Air Voltage" ? Tu sais rouler sur les bleues mais tu manques d'assurance sur les rouges ? T'as envie de pente et de racines pour te mettre pression ? Tu préfères les trails à l'américaine de 4m de large ?

 A Châtel, tu trouveras tout ça, et, surtout, qu'importe ton niveau, tu t'éclateras !

Mention Spéciale : Léa et son organisation aux petits oignons, le personnel de l'OT, de la sation et de l'hôtel qui nous ont accueuillis comme des reines, nos 2 guides pour leur bonne humeur, et la "Vink Line" qui est une machine à compression et à sensation, une pure centrifugeuse de la machine à roulettes, et que même si tu ne sautes pas, tu prends des jets et t'es content !

Biz biz ridez bien ridez safe ridez Châtel

Une utilisatrice du Bike Park convaincue

2 commentaires
takin38

inscrit le 09/08/16
Stations : 2 avisMatos : 12 avis
Excellent petit article :) La van Life un rêve qui devient réalité !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Léaa
Statut : Confirmé
inscrit le 08/07/20
Matos : 3 avis
Super article! La partie sur les préjugés rassure, on est sûrement pleins à avoir entendu cette phrase!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.