Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Test cartouche à air Protone

Voici deux nouvelles séries en une sur votre site internet préféré. Les tests matos, et la mécanique. Aujourd'hui nous vous proposons de détailler le montage du kit de conversion à l'air Protone et puis de faire un petit tour avec ce jouet que nous avons pu tester pendant 6 mois. En effet, cette marque Italienne méconnue propose un kit qui permet de changer sa fourche à ressort Marzocchi ou RS en une fourche à air à l'aide de différents kits adaptés à chaque fourche.

Ben

Voici deux nouvelles séries en une sur votre site internet préféré. Les tests matos, et la mécanique. Aujourd'hui nous vous proposons de détailler le montage du kit de conversion à l'air Protone et puis de faire un petit tour avec ce jouet que nous avons pu tester pendant 6 mois. En effet, cette marque Italienne méconnue propose un kit qui permet de changer sa fourche à ressort Marzocchi ou RS en une fourche à air à l'aide de différents kits adaptés à chaque fourche.


L’air de rien (contexte)


Voici un débat qui revient souvent dans nos pratiques ! Que mettre dans ses suspensions ? Rien (un rigide quoi) ? De l’air (autant dire re-rien) ? Juste un  doigt ressort (basic mais fiable). Un système de compression ? De détente ? Hautes et/ou basses vitesses (et puis c’est quoi ça déjà…) ? Un bain d’huile ouvert ou fermé (oh p***** ça parle technique là !) ? Autant de questions pour se prendre le chou sur le télésiège !


Alors là chacun y va de son argument ! En général le dirteur vante le bienfait du rigide dans les compressions, l’enduriste le poids de l’air (proche de 0 paraît-il !), le freerider ne jure que par le confort du ressort/huile. Le DHeux veux du light et du SAG, peu importe la techno. Tout semble bien en place donc, chacun garde sa suspension et les boulons seront bien serrés ! 


Oui mais voilà les frontières commencent à être de moins en moins nettes (tout l’inverse de ce que voudraient les djeun’s) : l’enduriste fait presque du freeride, le freerider veut faire de la DH tout en montant, le DHeux veut des sauts en whip, le dirteur voit de plus en plus gros et aimerait 1 voire 2 suspensions… et du coup chacun aimerait un peu de tout dans ses suspensions ! Du light qui se règle (facilement), confortable mais qui ne talonne pas !


Les solutions des constructeurs sont légions ! On trouve à peu prêt tout ce qu’on veut à condition de bien chercher. Par contre mieux vaut se renseigner car parfois on a de mauvaises surprises, entre les cartouches qui éclatent, les joints qui fuient, les réglages mal foutus, et les blocages qui cassent, (liste non exhaustive et concernant tous les constructeurs) on a vite fait de faire le mauvais choix ! 

Pour ma part il y a 1 an, j’avais opté sur mon Banshee Wildcard pour une fourche de conception simple, huile/ressort sans fioritures, sur base de Rock Shox Lyrik 160mm 2008, pivot 1.5’. Une fourche qui m’avait tenté car j’étais particulièrement content de ma pike sur mon dirt qui après 3 saisons était en parfait état. La même en plus gros donc. Coté huile, juste une compression et une détente de base. Pourquoi se compliquer la vie ? La compression poussant presque jusqu’au blocage, fort pratique pour les montées. Coté ressort j’ai opté pour le très fiable U-turn, un système de réglage du débattement dont je suis très fan (c’est ma 3eme fourche avec ce système). C’est un système purement mécanique, on fait juste varier la hauteur du palier de déclenchement (donc le débattement) en tournant le ressort. C’est continu entre 115 et 160mm et ca ne peut pas casser ! Au pire on perd un peu de débattement avec l’usure, mais si on tourne on le retrouve toujours ! 


L’avantage des chassis de Lyrik c’est qu’ils existent dans une multitude de versions (sans compter les domain en acier) et qu’on peut donc passer de l’une à l’autre sans problèmes (ou presque…). Dès le début j’avais imaginé acheter une cartouche solo air pour la lyrik, histoire d’alléger ma fourche et de pouvoir la gonfler lors des sorties enduro et dirt. J’imaginais un système rapide de changement de cartouche et de pneus en fonction de ma pratique du jour. Bon là c’était la théorie… au final j’ai choisi un train de pneu et je n’en ai plus jamais changé, et je n’ai jamais acheté cette cartouche prometteuse. A ce point là de l’histoire, je n’avais jamais testé de suspensions à Air et j’avais opté pour un DHX air pour l’arrière de mon bike… je n’étais pas septique, mais un peu quand même, sur l’idée qu’en Freeride y’a que le ressort qui marche vraiment ! Pourtant au vu du programme de mon Wildcard (Vancouver, trail fox) j’avais quand même osé l’amortisseur à air. Avec la possibilité de repasser sur du ressort si ça se passait vraiment mal (ce qui devait être le cas d’après les freeriders).


1 an après, je suis vraiment satisfait de mes choix et je n’ai pas envie d’en changer ! Et pourtant on est là à discuter. Parce que l’on m’a donné l’occasion de tester une cartouche à air pour ma lyrik. Ce qui m’a rappelé des souvenirs. J’ai saisi cette occasion pour me faire ma propre idée. Convaincu après 1 an que l’air avait des capacités sous estimées par les freeriders !


L’air et la manière (comment ça marche ?)




Alors Cette cartouche à air Protone components distribuée jusqu’à récemment par Chill Rider (et désormais par HXR) est un kit que l’on peut adapter sur à peu prêt toutes les fourches RS et Marzo. Permettant ainsi de passer une grande partie des fourches du marché au dual air, et ainsi gagner plus ou moins de poids en fonction de quoi on part. Sur ma fourche basique le poids gagné est de 286 g mesurés hors huile de lubrification, mais il peut monter à presque 1kg sur les vieilles Marzocchi 888 ! Pas rien quand même ! Pour autant la qualité n’a pas été négligée. La cartouche est de fort belle facture, avec un doublage des joints d’étanchéité pour garantir une tenue aux pressions et des pièces anodisées. Tout est en métal ou téflon, et la qualité perçue est vraiment bonne. La fourche est vendue dans un joli kit tubulaire, avec la cartouche, le bouchon et le manuel entièrement en … Italien ! Ceci est un défaut il faut avouer, d’autant qu’il est impossible de trouver le mode d’emploi en Français et même pour la Lyrik en Anglais !  Un comble ! Du coup ce tuto pourra être utile à ceux qui veulent tenter l’expérience !


Le principe est simple, on remplace le ressort de la cartouche de gauche par 2 chambres d’air (d’où le nom made in SRAM : « dual air » à opposer à « solo air » où les deux chambres s'équilibrent (Edit). 

La  cartouche haute (de grand volume) va permettre de jouer le rôle de compression, elle tendra à ramener la fourche vers le haut, tandis que celle du bas retiendra la fourche pour pas qu’elle remonte comme une balle. 

2 chambres, donc 2 pressions qui s’équilibrent en fonction que l’on souhaite durcir, réduire le débattement ou jouer sur la sensibilité. On pourra jouer sur ces réglages en faisant varier le différentiel de pression entre les 2 chambres. Plus la cartouche du bas est sur-gonflée par rapport à celle du haut plus on est sensible. A un certain point on perd du débattement. On se retrouve alors avec une fourche 120 mm très sensible en début de course qui se durcit très vite.


Ca a l’air simple comme ça (comment qu’on fait ?)


Alors pour monter la cartouche dans la fourche j’ai fait appel à mon ami mécano Denis Mattachione du shop eXtreme bikes Marseille. Denis est un mécano comme on en trouve peu, puisqu’il c’est spécialisé –par passion- dans le démontage et entretient des suspensions. Fan de Marzocchi depuis des années (il possède une collection ultime de raretés de la marque) il envoie aussi les mains dans tout ce qui est Fox ou RS, et compte se mettre à ouvrir les BOS dont le shop vient de passer distributeur sur Marseille et alentours ! Pour se faire une bonne expérience il est allé directement chez les fabricants, soit suivre les formations, soit discuter avec les mécanos et concepteurs. Il a ensuite construit son expérience en ouvrant tout ce qui lui tombait sous la main plutôt que de renvoyer à l’usine avec les délais et aléas que ça induit pour le client. Ceci fait de lui une personne recherchée dans la région aussi bien pour ses compétences que pour sa sympathie. Denis joue donc son rôle de mécano dans la vidéo que nous proposons ci dessous en 6 étapes : 


  1. préparation du vélo
  2. retirer les bouchons 
  3. démonter le jambage
  4. démonter la fourche (explications du fonctionnement)
  5. montage de la cartouche
  6. réglages
  7. Puis Test...

Les 6 étapes nécessitent comme outillage :

  • une grosse clé à molette, 
  • un aimant, 
  • un jeu de BTR, 
  • une pince à circlips, 
  • de l’huile de lubrification, 
  • de la graisse à joint. 

Rajoutez à ça un minimum de compétences mécaniques et un peu de finesse dans les doigts pour ne pas tout casser et vous pourrez vous lancer dans le démontage de la fourche pour le remplacement de la cartouche.


Ca ne manque pas d’air (prise en main)


La prise en main est étrange, au début on a l’impression d’avoir plus de SAG, tout en utilisant qu’une partie du débattement. Au point que ça paraisse vraiment étrange sur le moment. Le rodage est effectué en quelques minutes, le temps de trouver les pressions adaptées (les joints de la fourche ont 1 an, donc rien de mécanique à roder). J’ai d’abord testé la réaction de la fourche sur des séries de marches plus ou moins grosses, l’absorption des marches d’escalier est impressionnante ! En fait sur le coup j’ai été particulièrement impressionné par la sensation de coussin donné par cette cartouche. Comme si j’étais passé sur une fourche de DH hyper sensible et à plus grand débattement. En jouant un peu sur les pressions j’ai réussi à réduire le débattement ou au contraire à avoir un peu plus de 160mm avec une progressivité vraiment bonne pour les petits débattements. Sur des séries de marches abordées de plus en plus vite, je n’ai jamais réussi à aller sur les 5 derniers cm, malgré la forte compression à la fin. Le tout dans un confort de canapé. Pareil pour la montée de trottoirs à la bourrin, c.à.d sans lever la roue, tout passe dans la fourche et vous ne sentez pas le dit trottoir !


Donc jusque là, la cartouche à air ne paraît pas une mauvaise idée ! Mais bon on est pas là pour enfiler les crottes de chien sur les trottoirs pollués.


Test en l’air


J’ai ensuite ramené mon vélo sur Grenoble et mes pistes favorites pour tester la bête. Au menu plus de sauts, plus de terre, plus de cailloux. Le terrain idéal pour tester du matos.J’ai repris mes chemins connus et approuvés depuis des années pour me faire une idée plus franche du comportement de cette fourche. On se rend compte directement de l’avantage de l’air, on peut changer le comportement des suspensions et passer d’une pratique à une autre, en jouant simplement sur les pressions d’air. 


En montée, on garde l’atout de l’hydraulique avec la cartouche de compression (à droite) qui se bloque presque en ¼ de tour de molette. Arrivé en haut on relâche la compression et on est bon pour attaquer la descente. J’ai trouvé la fourche plus confortable qu’avec le ressort, surtout sur les petits chocs. Je n’ai pas eu de surprise particulières, ou de temps d’adaptation. Juste toujours  cette impression d’être sur un coussin. Sur les gros chocs, par exemple une recep de gap à plat, pas de soucis, la fourche vient chercher le débattement jusque là inexploité, mais ne talonne pas ! Et là on se dit, que c’est justement ce qu’on cherche en freeride non ? J’ai aussi été particulièrement surpris par les parties défoncées en grosses racines par exemple. La fourche colle le terrain, le SAG plus important permet de rester bien au sol dans les trous, et la vitesse de rebond n’a rien à envier au ressort ! Ca colle, ça amortit, ça met en confiance, il n’y a rien à redire !



Surpris par le comportement de ma fourche j’ai revu mes pressions dans le DHX air, réglé dur à l’origine pour aller avec la fourche à ressort, j’ai changé mes pressions pour avoir le même comportement qu’à l’avant. Le résultat est carrément bon, et j’ai réussi à trouver les réglages correspondant à un seuil de déclenchement bas avec du SAG tout en ne talonnant pas. Les 2 suspensions vont très bien ensemble en tout cas ! Le vélo est plus homogène et plus confortable. A noter que je roule donc en 127mm à l’arrière et 145-160 à l’avant (en fonction des pressions), ce qui fait peu pour la discipline, ou du moins largement en dessous de la moyenne, mais je n’ai pourtant jamais l’impression de manquer. Comme quoi une fois de plus la taille ne fait pas tout ! Tout est question de philosophie, pour moi le vélo doit pouvoir monter un peu, passer partout et sauter tout ce qui est de mon niveau, ce que j’arrive a faire avec ces caractéristiques, malgré des suspensions à air.

J’ai déjà entendu des remarques comme quoi les suspensions à air avaient un seuil de déclenchement supérieur au ressort. Je tiens à tordre le cou à cette bêtise qui ne dépend en fait que de la quantité de graisse que vous avez dans les joints de la fourche (donc nulle lorsqu’elle est neuve pour gagner du poids catalogue) et des pressions d’air (ce qui demande un peu de temps d’adaptation).


Ne Jamais dire Jamais... l’air !


Pour conclure, on peut dire que les anciens qui ne jurent que par le ressort vont devoir changer de discours ! On voit apparaître pas mal de vélos de DH avec des amortos à air sur le circuit international, preuve s’il en fallait que la DH commence à adopter l’air, mais aussi des vélos comme le stinky air, le bottle Rocket monté avec DHX air, Canyon et je dois en oublier ! Ca devient la mode des enduro hard en 180-air. De plus les fourches de freeride sont proposées avec des cartouches d’air, je pense à la 66 ou la Totem et Fox 180 par exemple. Une transition est en train de se faire donc


Alors bien sûr ne criez pas au scandale, je ne crois pas au "tous à l’air" pour tous dans 2 ans, je dis juste que ca devient possible de se faire plaisir et d’envoyer du gros avec des vélos suspendus à l’air. L’avantage que tout le monde connaît est le poids, mais il en existe d’autres comme le seuil de déclenchement et l’adaptabilité en fonction des pratiques du jour. Si à cela on rajoute la fiabilité pour cette cartouche Protone en tout cas (aucun soucis ou perte de pression en 6 mois d’utilisation hard), on se rend bien compte que l’époque du discours « l’air c’est pour les crosseux » est révolue.

Cette cartouche Protone a donc un avantage certain pour ceux qui voudraient tester l’air sans mettre 1000€ dans une 2ème fourche. Pour 140€ (c’est quoi 140€ aujourd’hui sur un bike à 2000€ ?) vous pouvez tenter l’expérience sans pour autant revendre votre fourche qui fonctionne ! Vous gardez votre ressort dans un coin et si jamais le comportement vous déplait, vous pourrez toujours le réinstaller ! Avec ce tuto vous pourrez en plus le faire chez vous, ou si vous préférez, le faire installer par un professionnel en profitant pour faire une vidange et un échange des joints vieillis. L’idéal pour partir sur du pseudo neuf à moindre coût pour la nouvelle saison !


Un bilan très positif donc pour cet essai. On retiendra que l’air ca peut être adapté aux pratiques extrêmes, que le débattement ne fait pas tout, et que protone vous propose 2 fourches en une pour 140€. 


Le forum qui en parle sur 26in


A bientôt pour de nouvelles aventures !


Remerciements

Denis Matacchione, Tof, Gaetan Riou

portfolio

Détails de la Lyrik démontée dans le catalogue SRAM

Photo

La cartouche Protone

Photo

Poids du ressort U-turn

Photo

Poids cartouche Protone

Photo

Denis dans son atelier

Photo

Le kit est monté, en avant !

Photo

et le test en milieu plus ou moins naturel ...

Photo
17 commentaires
kalim
Statut : Confirmé
inscrit le 01/07/09
Stations : 2 avisMatos : 1 avis
Super article les gars!!
Et le tuto est magistral!!!

Vous avez assuré non d'un chien!!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

meuric
Statut : Confirmé
inscrit le 05/07/08
Au top, rien à dire, moi qui me demandai justement si je ne passerai pas à l'air..
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

theyoungfreerider

inscrit le 22/07/11
Matos : 2 avis
gagner 1kg sur une fourche Oo ... carrément énorme ! et pour un prix plus qu'abordable !
Mon prochain achat pour mon vélo c'est bien cette petite merveille ! :P
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

marzacchione

inscrit le 17/01/12
Hello c'est Denis le mécano....super expérience cette cartouche Protone.....bravo a Ben pour le montage de la vidéo, et le test sur terrain avec ce jolie petit ride....
Je vous remercie également pour vos commentaires et a bientôt peut être pour un nouveau test matos!!!!!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Bourrix

inscrit le 06/04/09
Bonne blague ce test...

"La cartouche protone a plus de sag, est plus sensible et utilise tout le débattement contrairement au ressort"

Déjà faudrait qu'on m'explique comment en ajoutant des joints dans une fourche on peut la rendre plus sensible, et surtout, si le ressort a moins de sag et utilise pas tout le débattement, il faudrait peut-être commencer par monter le bon ressort dans la fourche avant de faire une comparaison...

Faut arrêter les âneries hein, gagner en poids et en l'ajustabilité ok mais en comportement...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tit_Ben
Statut : Confirmé
inscrit le 06/04/09
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
:arrow: La cartouche protone a plus de sag : oui et ca vient en effet des réglages, qui sont plus simples que de changer un ressort. Je peux avoir des comportements équivalents de ressorts mous à durs.
:arrow: est plus sensible, c'est lié au SAG : avec des pressions plus basses, et de la pression dans la négative, on a une fourche qui suit vraiment le terrain.
:arrow: et utilise tout le débattement contrairement au ressort : Je n'ai pas dit ca, et je n'ai pas comparé les débattements. Quand je dis "chercher le débattement jusque là inexploité", c'est par rapport au test en ville... mais je n'ai jamais réussi à talonner, voir à chercher les 2 derniers cm en montagne.

De plus ce que je dis c'est que bien graissés, les joints n'ont pas de frottements, mais si tu en doutes, j'espère qu'on se croisera pour que tu puisses tâter, et vérifier le comportement ! Moi je le trouve plus homogène, mieux. Et saches que suite au test j'ai acheté la cartouche, je suis convaincu. Toi non, ok, mais as tu déjà testé autre chose qu'une vieille ATA ou dual air ?
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

j_kalis

inscrit le 02/02/10
Stations : 2 avis
Petite précision.

La cartouche est une dual air fonctionnant sur le même principe que les dual air Rock Shox. Les Solo Air Rock Shox sont presque identiques aux Dual Air, à un détail près : les deux chambres s'équilibre lorsque la fourche est au "repos" (détendue au max). Du coup, il n'y a plus qu'une seule chambre à régler (la positive), puisque la négative se met en pression automatiquement.

Le Solo Air n'est donc en rien "moins haut de gamme"...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

poumpoum

inscrit le 11/04/09
Salut,

Juste une question, tu a changé les reglages de cartouche hydrolique ou bien tu a senti un reel plus rien qu'avec la cartouche protone ? je me tate en se moment a amélorer ma totem pour une utilisation sport toute l'anné et quelque compet en dh et station l'été, du coup j'hesite entre une cartouche protone ou une cartouche du type crconception.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Bourrix

inscrit le 06/04/09
Tout d'abord je tiens à m'excuser pour mon dernier message, si sur le fond je suis tout à fait d'accord avec ce que j'ai dit, en me relisant je me suis rendu compte que sur la forme c'était pas très correct.

@PoumPoum: la cartouche protone n'est jamais qu'un ressort pneumatique contrairement à ce que les gens semblent penser hors ce qui fait réellement qu'une suspension marche ou non c'est l'hydraulique qui est derrière car c'est elle qui dissipe l'énergie des chocs etc contrairement au ressort donc la fonction majeure est de remonter la fourche après un choc.

Tu gagneras donc beaucoup plus en fonctionnement (je dis beaucoup plus dans le doute mais je suis intimement convaincu que tu gagneras quasi rien avec la protone) avec une cartouche crconception ou elka qui sont de vraies cartouches (alors que la "cartouche" protone est un ressort pneumatique) (surtout si tu as déjà une totem solo-air)

Sinon pour rebondir sur la dernière réponse, non je n'ai pas testé et je préfère manger mon vélo que rouler là dessus car la politique commerciale de l'importateur belge me donne des boutons.

Tu le dis toi même, le gain de sensibilité est lié au SAG donc la cartouche permet de ne pas se balader avec 45 ressorts d'où un énorme gain en ajustabilité ok je suis tout à fait d'accord avec toi mais en fonctionnement c'est similaire ok mais pas mieux.

Graisse ou pas graisse quand on ajoute des joints (qui resistent genre à 200 psi) on ajoute des frictions... (Par contre la fourche ayant subi un entretient les autres frictions ont probablement diminué aussi)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

poumpoum

inscrit le 11/04/09
Oui je suis bien daccord avec toi, j'aurais tendance a dire que c'est plutot l'hydrolique qui va interagire sur le comportement de la fourche, cependant apres avoir lu le test, la cartouche protone rend la fourche plus confortable visiblement et personnelement c'est bien se que je recherche, car malgrer que ma totem fonctionne tres bien dans le defoncé, cette fourche se revelle tres inconfortable (par rapport a mon anciene 66 rc2x), donc je me dit que 119€ ca vaut peut etre le coup de tester, car une cartouche cr conception coute quand meme 250€, de plus j'entend de plus en plus autour de moi des personnes qui ne jurais que par le ressort vanter les merites de l'aire, alors du coup j'ai bien envie moi aussi de tester cette fameuse cartouche .... bref si je l'achete je vous ferais par de mon retour.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tit_Ben
Statut : Confirmé
inscrit le 06/04/09
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
@poumpoum, Nous n'avons pas touché l'hydraulique. Si tu as les moyens et/ou l'envie ca peut etre encore mieux en changeant aussi l'hydraulique.

Après tout reste une question de réglages et de compromis. Si tu n'es pas content de ta fourche à l'heure actuelle, il peut y avoir différentes causes. Un ressort trop dur/mou (tu peux donc le changer au risque que le nouveau ne convienne pas plus), une hydraulique trop simple ou trop compliquée (et oui des fois on a 10 réglages et on s'y perd), des frottements prononcés (et là juste un entretient peu faire beaucoup).

Pour 40€ tu auras un autre ressort, pour 140€ tu auras une cartouche à air qui allègera ton vélo au passage; et pour 250 tu auras une nouvelle cartouche. Mais fait gaffe de pas passer sur une usine à gaz de compet et de mal la régler (je ne connais pas ton niveau/technicité, ne te vexes pas) PS : j'ai aussi roulé en 66 RC2X avant celle là ! J'ai enfin retrouvé la sensation de durcissement en fin de course avec.

L'avantage de passer avec cte cartouche c'est que tu pourras adapter ton vélo à la sortie en 2 coups de pompe. Et ca me semble etre primordial.

@Bourrix : l'importateur belge je ne le connais pas, moi je l'ai acheté à Gaetan Riou, l'ancien importateur, et il avait une conception du vélo qui m'allait bien ! ;)
Pour le fonctionnement, je pense que c'est différent, surtout en début et fin de course (bon en meme temps c'est là qu'on le sens) je ne sais pas comment dire ca, c'est difficile à quantifier. C'est comme un amorto ressort vs. amorto air. C'est pas pareil. Alors je suis d'accord pour dire que c'est pas "mieux", mais différents et que ca permet d'avoir d'autres gouts.

Si d'autres veulent en discuter, je suis ouvert aux critiques.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

hxrsho

inscrit le 19/10/11
bonjour à tous,

je me présente romain de chez hxr-shop le nouveau importateur/distributeur de la marque Protone; si vous avez besoin de conseil ou des questions n'hésitez pas à me joindre sur contact@hxr-shop.fr.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

poumpoum

inscrit le 11/04/09
@tit_ben : j'ai commandé la cartouche, je devrais l'avoir dans la semaine, perso j'essai de retrouver le comportement "smooth" de mon ancien 66 sur ma totem, on verra bien et puis j'avoue que j'ai envie de tester l'air vu que je pense qu'on va tous y passer tôt ou tard, je vous fait un retour des que j'ai rouler avec.

Ps: je prend pas mal du tout ton commentaire au contraire, c'est même ton article qui ma décider à tester protone !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.