Graham Agassiz : Digging for Galena
2000*1045px

Graham Agassiz : Digging for Galena

Quand les canadiens créent un nouveau trail, ils ne font pas les choses à moitié
Texte cuvet
Vidéo mind spark cinema
Quand les canadiens créent un nouveau trail, ils ne font pas les choses à moitié
Texte cuvet
Vidéo mind spark cinema
.

L'histoire de Texas peak

Il y a plus d'un siècle, des pionniers ont sculpté le fond des montagnes de la région reculée de Kootenay, en Colombie-Britannique. Ils risquaient la ruine à la recherche d'un minerai riche en argent, en zinc et en plomb. Ils fouillaient pour Galena.

En 2010, Retallack Lodge, une station de ski backcountry, a commencé à shaper des pistes de vélo au sein de leur domaine de 1,5 millions d'acres (607 000 hectares). Au lieu de métaux précieux, ils ont découvert de grandes veines de terre noire parfaite pour shaper de belles pistes, apportant une sensation incroyable lorsqu'on la roule.

Aujourd'hui, l'exploration et l'aventure se complètent avec la construction du Texas Peak. À l'aide de l'équipe expérimentée de Retallack Trail, dirigée par Mike Kinrade, légende du freeride, et le soutient de Graham Agassiz, le Texas Peak culmine à 2800m, et descend dans la vallée avec une verve spectaculaire, coulant dans une nature vierge. 

Vers le gros vélo haut de gamme ?

Retallack est à l'origine, vous l'aurez compris, une ancienne ville minière. La fin de l'exploitation signait la mort de la région. Mais les quantités de neige impressionnantes et la qualité de la poudreuse ont fait que la ville s'est transformée en une station de ski et une destination backcountry connue de tous aujourd'hui. Offrant à la fois des remontées mécaniques et un service de remontées en motoneige/hélico, une partie du domaine s'est dirigée vers des prestations haut de gamme, avec lodge et tout ce qui s'en suit. 

Les pistes de vélo ont suivi le même chemin, avec un service de navette partant du lodge et des trails se revendiquant comme étant les meilleurs de Colombie-Britannique. La promotion de la station pour ses activités d'été est assurée par bon nombre de pros riders qui y shootent ou tiennent des événements entrés dans la légende (Brandon Semenuk - NWD10, Kurt Sorge - Hoff Fest, Granieri/ Genon / Semenuk - Rad Company...) 

Les services proposés pour rouler et se détendre sont ultra qualitatifs, les Canadiens savent recevoir. Mais, même si les tarifs restent plus abordables que l'hiver, la semaine de vélo vous paraitra bien chère - $1800 pour un séjour de 3 jours tout compris ! Quoi qu'il en soit, Retallack confirme une fois de plus qu'ils se démènent pour vous proposer l'accès à de nouvelles sensations et conditions de ride !

Pour un autre regard (moins cinématographique) voici une vidéo tournée en 2015 où l'on voit un peu plus la taille des groupes de ride pour les excursions à $1800 les 3 jours.

Bon il faut l'avouer, les trails et le décors sont sublimes!

Et en hiver ça donne ça !

Et vous seriez-vous prêt à claquer $1800 pour 3 jours de ride? Pensez-vous qu'un tel modèle puisse un jour se développer en Europe et en France?

En tout cas vu les moyens mis en place pour cette vidéo de promo (il ne faut pas se le cacher), il faut croire que l'opération est plus que rentable pour le Lodge de Retallack - et en plus ils sont malins, ils ont fait payer SRAM et Kona pour produire la vidéo.

2 commentaires

shape

inscrit le 09/04/13
Matos : 1 avis
Franchement c'est pas le cas pour tout le monde voire la majorité des gens, mais ceux qui peuvent se l'offrir sans sourciller auraient tord de ne pas le faire... Ils affichent clairement leur offre haut de gamme et je suis sûr que ça va marcher ! Si vous roulez des trails avec héliportage et mike kinrade comme guide bein ça se paye... et à mon avis ils comptent sur leur clientèle hiver !
Et je pense que ça marcherait aussi en France sauf que l'héliportage est interdit et que niveau trail building on ne pousse pas les choses assez loin... Mais ça va venir... ;)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar
Statut : Expert
inscrit le 21/10/08
J'avais en mémoire l'heliportage à 500$
Là, j'apprends le prix des 3 jours à 1800$.
Ca fait cher le séjour avec des bourges consuméristes ou des beaufs friqués, pour de la "randonnée" descendante. Il doit bien y avoir quelques freeriders passionnés et aisés ou prêt à se saigner pour ça mais ça ne doit pas représenter la masse de la clientèle.
Pour l'économie locale, ce n'est pas un problème, du moment que ca paie.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire