Backstage : Thomas Beauquesne
2000*1045px

Backstage : Thomas Beauquesne

Ou comment sublimer Fontainbleau et donner envie d'habiter Paris.
Texte cuvet
Photos beauquesne
Ou comment sublimer Fontainbleau et donner envie d'habiter Paris.
Texte cuvet
Photos beauquesne

La créativité est la clef. Thomas l'a bien compris. Polyvalent, efficace et doué, il jongle à merveille entre photos et vidéos. Ne se prenant pas au sérieux, adepte de l'auto dérision, lui et sa team prennent la vie comme elle vient. Ils savent prendre à leur avantage ce que beaucoup pourraient considérer comme un désavantage, et c'est surement ce qui fait leur force !

  • Salut Thomas, présente toi rapidement:

Salut ! Pour faire vite, j’ai 22 ans, je suis étudiant en école supérieur d’architecture des paysages. Je vie à Fontainebleau. Je fais parti de la team Redster rideurs. Et je suis un fou du vélo et des grosses caméras bien entendu !

  • Comment en es-tu venu à faire de l’image ?

Mon père est un grand passionné de photo et de vélo, du coup quand j’ai commencé à faire du dh, il venait nous shooter pour le fun, mais ça nous a permis d’avoir des images de qualité dès la création de notre équipe. Il m’a transmis sa passion de l’image et m’a appris à me servir d’un reflex.

  • Pourquoi shooter du vélo?

C’est le top le vélo ! J’en shoot déjà car j’en fais et je connais la satisfaction d’avoir une belle photo de soi. La photo de vélo regroupe beaucoup de style comme la photo de paysage, la photographie de sport, les portraits … c’est cette diversité qui me passionne le plus.

  • Est-ce que tu roules ? Cela a-t-il une influence sur ta façon de shooter?

Bien-sûr que je roule ! C’est une véritable drogue aussi le ride. Je cherche toujours à réaliser des photos et vidéos que j’aimerais avoir de moi en ride. Des fois, j’aime passer une journée avec les potes pour les voir se surpasser pour avoir de belles images et d’autres jours où on se fait des sessions de rides sans shoot juste pour se mettre bien avec le bike.

  • D’ailleurs, qu’est ce qui t’influence le plus ? D'où tires-tu ton inspiration ?

Je suis constamment entrain de regarder des tutos de photos, de vidéos, de montages et de Photoshop sur le net et ça m’aide à avoir de nouvelles idées de style de photo. 

UNREAL bien sûr ! Qui n’aimerait pas faire un aussi beau film que celui-ci !? ça a été une grande influence pour moi.

Apres mon inspiration vient de partout, ça peut être aussi bien d’un film que d’une affiche de pub sur un bus.

  • Sur quels projets as-tu le plus aimé travailler et pourquoi?

J’ai vraiment aimé travailler sur les vidéos que l’on a tourné en été 2016 aux portes du soleil. C’est la première fois que je filmais ailleurs qu’en Ile de France et j’ai vraiment hâte d’y retourner. On avait filmé avec Scoty Belzic qui fait maintenant partie de l’équipe et une petite partie avec Olivier Cuvet à Morzine. Et la montagne c’est tellement beau.

  • Quel est ton meilleur souvenir de shooting ?

J’aime beaucoup pousser les gens à se surpasser quand je les shoots. Et un de mes meilleurs souvenir c’est d’avoir forcé Toni Laigle à faire son premier back flip. J’ai un très bon souvenir de la vidéo que j’ai faite de Scoty Belzic au bike Park des Gets. Mais de toute façon j’ai que des bons souvenirs quand je shoote avec les potes. C’est bonne ambiance !

  • Quel est l'événement qui t’a le plus marqué dernièrement ?

Pour l’instant c’est le magnifique double flip posé par Antoine Bizet au Rampage. Ça m’a fait sauter du canapé !

  • Quel matos utilises-tu en ce moment?

En ce moment je me suis offert le tout nouveau Canon 5D mark IV avec un petit 50mm f1.8. Un vrai bijou autant pour la photo que pour la vidéo !

J’utilise aussi le Nikon D3s de mon père avec un 24 -70 mm f2.8 uniquement pour la photo.

J’ai fait beaucoup de vidéos avec le Lumix GH4 qui est top pour la vidéo mais vraiment nul pour la photo.

  • Qu’est-ce que tu aimerais ajouter à ce matériel ?

Tellement de choses ! Mais pour être raisonnable j’économise pour m’acheter un 24 - 70 mm f2.8 pour mon canon ou un 70 – 200 mm f2.8.

  • Pour les puristes, quelle est la config’ avec laquelle tu préfères shooter?

Je shoote toujours en RAW, jamais en JPEG. J’aime avoir des couleurs bien saturées que je retouche sur Photoshop s’il y a besoin.

  • Y’a-t-il une composition que tu aimes particulièrement réaliser ?

J’aime vraiment beaucoup la photographie de nuit et le contrejour. J’utilise souvent des compositions d’images de paysage que j’essaie de retranscrire dans la photo de vélo.

  • As-tu des projets de tournage dans les mois qui viennent ?

Je suis en stage à bordeaux, loin du vélo, pendant 4 mois ! Donc pour l’instant je suis en stand by niveau vidéo, mais je me fais plaisir en photo urbaine. Cependant on aimerait filmer un road trip ride cette été qui partirait des portes du soleil jusqu’en Espagne.

  • Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite commencer à filmer ?

Surtout ne jamais se décourager et économiser pour du bon matos. Après le plus important c’est d’être patient, de prendre son temps dans le cadrage de l’image, de prendre son temps dans le montage et pour finir il ne faut pas regarder si tes vidéos font des vues car si tu filmes, tu filmes pour toi et pour le plaisir d’offrir de belles images.

  • Le mot de la fin :

Pour finir je voulais vous remercier 26in pour cette interview et pour mettre en avant des amateurs comme moi. Après je vous invite à suivre notre team Redster Rideurs sur facebook et instagram

Vive le ride !

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.