Essai : Liv Hail
2000*1045px

Essai : Liv Hail

Un vélo d'enduro pour les femmes ?
Texte Léa W2L + Eve M
Photos 26in
Texte Léa W2L + Eve M
Photos 26in
Un vélo d'enduro pour les femmes ?
.

Liv Hail 2

Le Liv Hail est l'enduro de la marque destinée aux femmes. Dans les grandes lignes, c'est un vélo qui offre 160mm de débattement avant et arrière, sur des roues de 27,5" avec une paire de Hans Dampf en 2.35, une Fox 36 Float Performance (débattement réglable 130 - 160mm), un amortisseur Fox Float X2. Le montage que nous avions pour ce test, était celui du catalogue : Liv Hail 2 2017 et il s'échange contre 3099€. 


Sur le terrain

Notre testeuse, Eve, a embarqué ce vélo sur différent spots : en mode "DH" aux 7 Laux, la Clusaz, Aoste/Pila & en mode "enduro" (que ça soit à la pédale, en navette, ou un mix) : à la Clusaz, sur les hauteurs d’Annecy dans le Veyrier, et le Semnoz, dans la vallée des Bellevilles, sur Méribel, dans le Beaufortain, à Finale Ligure. 

Autant dire le Hail en a vu toutes les couleurs.  Quelles conclusions en tirer ?

Comportement global

Le Liv Hail est un vélo stable, du fait de son angle de direction assez ouvert (66°), d'un top tube long et d'une suspension arrière très efficace. Il met en confiance et n'a pas de bizarrerie de comportement. 

Suspensions 

Rien à signaler de ce côté, elles font leur job. Pour l'amortisseur la sensibilité de début de course est là. Le Fox Float X2 -couplé au système Maestro- garde le vélo bien en contact avec le sol malgré les racines et cailloux ce qui améliore la stabilité du vélo et facilite le pilotage. La possibilité de le bloquer est appréciée pour le pédalage.  

La fourche sans être la plus haut de gamme de chez Fox a complètement rempli sa mission. Pas de maux de bras ou de mains malgré les runs engagés en mode DH.

Roues

Le montage est en chambre à air d'origine, un montage en tubeless aurait été préférable, plusieurs crevaisons par pincements sur les cailloux de Finale Ligure sont à déplorer. Les pneus Hans Dampf à l'avant et à l'arrière se sont très bien comportés en terrain sec. Cependant, ils n'ont pas été roulés par temps humide et il y a fort à parier qu'un pneu à plus gros crampons ne serait pas de trop pour les conditions boueuses.

Transmission 

Vitesses fluides et précises malgré un montage en double plateau qui rajoute un peu de câblerie, d'entretien et... de poids. A ce tarif il est surprenant de trouver encore un dérailleur avant. Mais, le mono-plateau est maintenant disponible sur tous les modèles 2018. 

Freins

Les Shimano M395 sont très limites. Montés en 180mm à l'avant et 160mm à l'arrière, ils étaient trop juste pour les descentes. La surchauffe entrainant des mauvaises performances et une fatigue accrue dans les bras et doigts pour la pilote. Un upgrade pour du XT ou SLX et des disques plus gros ne serait pas de trop. Et c'est ce qui a été fait pour le modèle 2018.

Poste de pilotage

La potence est en 50mm avec un cintre de ... 800mm. Ceci est étonnant de la part du constructeur, s'il y a bien une certitude, les épaules des femmes sont moins larges que les hommes (à taille égale), donc il vaut mieux partir du du 760mm voir 740mm pour les plus petites. Là le cintre en 800mm est proposé pour toutes les tailles de cadre (XS au L). Il faut donc recouper le cintre à la largeur souhaitée. Ce n'est pas une opération compliquée, mais ça reste une modification à faire. Peut-être que ceci est délibéré de la part du fabricant ? Qu'est ce qui est plus simple ? Changer de cintre ou recouper l'existant pour l'avoir pile à son goût ? 

Tige de selle et selle

La tige de selle télescopique est signée Giant, c'est un câble (et non un système hydraulique) qui gère la hauteur de selle via une manette au guidon. Rien à signaler de ce côté tout fonctionne. Le débattement en 100mm sera un peu juste pour les plus grandes par contre. La selle Upright Contact est signée LIV. Elle a été développée spécifiquement pour les femmes et le confort est là. Le travail effectué est à saluer. 


Ajoutez des photos (2020px)

Avis 26in

La configuration 2017 du Liv Hail 2 n'est pas exactement ce qu'on attendrait d'un vélo à 3099€, des freins en 180/160mm sur un enduro... N'allons pas penser que les quelques kilos en moins sont de l'engagement en moins. C'est vraiment à notre sens une faute car les freins sont un élément clé du pilotage, pour pouvoir les lâcher, il faut être sur qu'ils aient du répondant. LIV corrige ce problème en proposant en 2018 des Deore en 200/180mm (des XT ou SLX ne seraient pas de trop...). A noter aussi que le montage est en tubeless d'origine sur les modèle 2018.

A la suite de l'essai nous pensons que c'est un vélo qui reste pour des pilotes débutantes à avancées. Les expertes au coup de guidon plus agressif se plairont mieux sur des vélos aux géométries plus agressives et joueuse. Liv joue la carte "sécurité" et "stabilité" pour ce Hail, ce qui répond tout à fait à la demande du premier groupe.

Dans le débat, "est-ce-qu'il-faut-vraiment-une-géométrie-spécifique-pour-les-femmes" on s'y perd un peu. Car, oui, il existe une différence de morphologie entre les hommes et les femmes : qui sont surtout des histoires des proportions torse/bras, et de centre de gravité pas tout à fait au même endroit.

Mais il y a une dualité au sein des pratiquantes, d'un côté les pratiquantes plutôt débutante/avancée sont toutes très contentes de leur vélos "femme" mais de l'autre côté les expertes sont souvent à fustiger ces géométries trop stables, pas assez joueuses qui limitent parfois le pilotage.


Peut-être verra-t-on un Hail sur un podium en EWS qui nous fera mentir... ? On ne souhaite que ça !

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire