Evo Bike-Park : inauguration de la "Whip-it"
2000*1045px

Evo Bike-Park : inauguration de la "Whip-it"

Du peuple et des jumps.
Texte Léa W2L
Photos Thomas Di Giovanni
Vidéo Thomas Di Giovanni
Texte Léa W2L
Photos Thomas Di Giovanni
Vidéo Thomas Di Giovanni
.

Après 18 mois de travaux la piste "Whip It" du bike-park EVO est prête. La partie haute était déjà roulable durant l'hiver et le printemps et ce premier tronçon augurait de bonnes choses pour la suite. La "Whip It" c'est 54 jumps pour 4 minutes en piste (et sûrement une bonne minute en l'air !). Tous les jumps sont des tables/step down ou step up. Pas de doubles, il est donc possible de passer en enroulant pour se familiariser avec le tracé. 

Les 1 et 2 septembre dernier l'équipe de l'EVO bike-park a convié les riders pour inaugurer cette piste. Outre les tchou-tchous d'enfer avec une grosse cinquantaine de pilotes, le BBQ tournait, la tireuse crachait et le samedi soir sur le dernier jump, manucuré pour l'occasion, s'est tenu un concours de Whip-off. 

Les navettes ont chauffé durant tout le week-end, les remontées sont l'occasion de discuter avec ses voisins et de faire de nouvelles rencontres. C'est plus convivial que le télésiège ! 

Nous avons été surpris par la diversité des riders présents. On a pu croiser des pros comme Isabeau Courdurier, Cédric Carrez, Mathilde Bernard... des freeriders, des locaux, des (très) jeunes riders prêt à en découdre et aussi beaucoup de femmes ! Ce large panel de pratiquant.e.s montre que le bike park réussi à rassembler en proposant des pistes pour tous les goûts.  


Ajoutez des photos (2020px)

On y était pour voir la piste Whip It, alors qu'en est-il ? Au premier passage "à blanc" le constat est le suivant : les kicks sont raides, les jumps s'enchaînent sans relâche (ou presque), tout semble safe (pas d'incohérence dans la construction). Il nous faudra tout de même quelques passages pour être à l'aise. On regonfle un peu les pneus et la fourche pour mieux exploiter les kicks (et éviter de déjanter en appuyant fort au décollage). 

La raideur des kicks fait qu'on ne voit pas toujours bien la réception et qu'on a parfois l'impression de se lancer à l'aveugle. C'est pour ça qu'une reconnaissance est conseillée. On discute avec Mathilde Bernard, venue faire ses gammes avant les championnats du monde de DH à Lenzerheide, qui nous confie "je me suis mise dans la roue du mec de devant dans le tchou-tchou et comme ça j'ai tout passé". C'est surement la meilleur solution... à condition de faire confiance "au mec de devant".  

Les abdos sont mis à rude épreuve et il ne faut pas oublier de respirer entre les sauts ! Mais quel flow, une fois que la machine est en route, la vitesse fait tout et on vole.  C'est que du bonheur. 

Ajoutez des photos (2020px)

Whip Off

Avec une vingtaine de riders, le Whip Off en fin de journée le samedi était un beau spectacle. On aura vu des backflips, un frontflip (!), des superman, T-bog, Nac-nac et puis... des Whips !

L'Allemand Jonny Kielhorn gagne le concours suivi de Edgar et Edgar Junior. Et l'autre Allemand, Marc Diekmann, remporte le best-trick avec son fronflip posé parfaitement du premier coup. Les deux teutons ont d'ailleurs reçu une invitation pour la jam du 29-30 septembre !  


Ajoutez des photos (2020px)

Vidéo de l'inauguration

Chill land

L'EVO c'est aussi un cadre fort sympathique, à l'ombrage des pins du sud avec un ruisseau qui court derrière, un BBQ toujours chaud à midi et plein de spots pour chiller entre riders et amis pour refaire le monde entre deux runs. 

Pour les amateurs, le champ de bosse est accessible à tout moment durant les journées d'ouvertures. 4 différentes lignes sont roulables, une petite ligne de tables, une ligne de tables moyennes, une ligne de doubles moyennes et une grosse ligne pour les plus motivés. Une bosse à trick est en gros de réalisation (réception en copeaux prévue). 


Ajoutez des photos (2020px)

Un bon rétablissement à Morgane Such qui s'est fracturé la cheville après un gros poney. On espère la revoir histoire qu'elle prenne sa revanche ;) 

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire