Essai : Scott Ransom Tuned 900
2000*1045px

Essai : Scott Ransom Tuned 900

Un gros vélo pour grosse vitesse.
Texte Léa W2L
Photos Léa W2L
Un gros vélo pour grosse vitesse.
Texte Léa W2L
Photos Léa W2L
.

Scott Ransom : l'arme de toutes les situations ?

Le Scott Ransom sur le papier est un vélo "moderne", "à tout faire" et qui devrait répondre aux besoins des riders aujourd'hui : rouler en enduro, un peu en all-mountain mais aussi de temps en temps en bike-park et pourquoi pas aller chercher les chronos en compétition. Scott l'a clairement voulu comme un vélo ultra polyvalent. Nous l'avons roulé un peu cet hiver, et nous vous livrons notre avis... 

Nous avons pu rouler le Scott Ransom Tuned 900, le plus haut de gamme. Le cadre est entièrement en carbone. Côté périphériques nous avons Syncros pour les roues, la selle, le garde-boue et les grips, Fox pour l'amortisseur, la fourche et la tige de selle téléscopique, SRAM pour la transmission et les freins, Maxxis pour les pneus et un ensemble guidon-potence Syncros carbon assez spécifique, taillé en une seule pièce : le Hixon iC Rise en 780mm de large. À noter, il est en 170mm de débattement avant et arrière, c'est donc un gros enduro (ou un petit DH ?). 

Le système TwinLock de Scott, développé en collaboration avec Fox, est présent, il permet d'ajuster au guidon l'amortisseur selon le terrain (3 positions : descente, mixte et montée). L'ergonomie est particulière (il faut jouer sur deux manettes) mais ne nous a pas posé de soucis d'adaptation et son utilité est prouvée. 

L'amortisseur FOX Nude TR EVOL Trunnion est spécifique au Ransom et dispose, en plus du TwinLock, de la possibilité de choisir la courbe d'amortissement : linéaire ou progressive en fonction de votre sortie et pratique. 

Le cadre accepte aussi bien les roues de 27,5" que de 29". Un flip-chip (basculeur) permet d'ajuster la hauteur du boitier et l'angle de direction en fonction de la taille choisie. Nous avons surtout roulé le vélo en 29" et un peu en 27,5". On y reviendra plus tard

Notez aussi les variations induites par le flip-chip de l'angle de direction : 65° (low flip-chip) et 64,5° (high flip-chip) et de la hauteur du boitier de pédalier : 353,5mm (low flip-chip) et 346,5mm (high flip-chip). 


On vous fait le tour du propriétaire en image (passez la souris pour voir la légende, cliquez pour agrandir).

Ajoutez des photos (2020px)

Sur le terrain

Nous avons utilisé le vélo sur différents terrains et configurations durant l'hiver. Trail vosgiens, sentiers jurassiens, classiques du bassin grenoblois... Mais pas en bike-park. 

Ajoutez des photos (2020px)

1,74m pour votre serviteure, 60kg toute équipée, le vélo en taille M tombe parfaitement sous nos mains. Quelques ajustements de chariot de selle plus tard et le vélo était prêt à rouler ! Les premiers tours de roues sont... légers, tout comme le vélo qui fait 13,5 kilos avec nos pédales plates. 


La Montée

La grimpette n'est clairement pas un soucis pour ce vélo, pourtant avec les Maxxis Minion DHF on avait tendance à croire que l'effet tracteur se ferait ressentir, mais il n'en est rien (sauf sur le bitume on entend le bruit caractéristique). Avec le TwinLock on gère très facilement et rapidement les changements de terrain et on avale montées et bosses en utilisant son énergie à bon escient ! La position "fermée" du TwinLock est presque trop radicale, on ne l'a utilisée que sur bitume ou chemins vraiment lisses. Nous avons préféré la position intermédiaire qui utilise un peu de débattement (et donc conserve un peu mieux la traction au sol) pour les montées caillouteuse ou en singletrack. La position ouverte au pédalage n'est pas agréable (ni efficace) on a l'impression d'être assis au milieu de la roue arrière ! La position intermédiaire du TwinLock bascule le vélo en 120mm de débattement, ceci explique donc cette préférence, l'assiette est optimale et nous ne perdons pas de précieuse énergie à la montée. 


La descente

Passée l'impression (visuelle) d'être sur un long vélo à cause des roues de 29 pouces (et de la forme particulière du guidon qui fait qu'on voit mieux le pneu avant), on attaque les premières descentes. Les virages serrés passent sans soucis, les épingles aussi. La maniabilité est au rendez-vous, on est idéalement placé au dessus du guidon pour piloter précisément. La suspension arrière (type horst link) et le placement de l'étrier du frein arrière (qui flotte un peu sur le disque en fonction du mouvement de la suspension) font que l'amortisseur reste actif lors des freinages. Le vélo reste bien en contact avec le sol en toutes circonstances. 

Nous trouvons assez facilement le réglage de l'amortisseur qui nous convient mais pour la fourche c'est une autre histoire. La Fox 36 FIT4 n'est pas bien optimisée pour les poids plumes. Sans air la fourche plongeait trop mais, même avec peu de pression on avait du mal à exploiter tout le débattement (alors que le joint torique de l'amortisseur qui nous témoignait bien d'un réglage optimal). Nous décidons de rouler un poil dur pour profiter d'un comportement sain de la fourche quitte à occulter 2cm de débattement de fin de course. La large plage de réglage pour le rebond de la fourche nous a aussi donné un peu de fil à retordre mais après quelques descentes nous avons fini par trouver ce qui nous convenait. 

Le Ransom Tuned 900 en 29" aime aller vite, changer vite de direction et prendre de l'angle. Clairement il s'exploite quand on prend de la vitesse. La tenue dans les courbes et les dévers est excellente, nous nous surprenions à rattraper les autres. Les appuis n'ont qu'à bien se tenir ! On peut forcer et l'amortisseur en mode progressif vient aider à dynamiser le vélo, les sorties de virages n'en sont que plus fun. Cabrer le vélo sur le parking s'avère un peu difficile au début du fait des grandes roues mais assez vite avec le terrain on retrouve nos marques. Les sauts sont un peu gommés, on décolle les roues mais en restant proche du sol (et en enduro ce n'est pas une si mauvaise idée !), mais c'est ça le 29"... Le vélo donne l'impression, moyennant un minimum de vitesse, de gommer le terrain, on se surprend à passer des portions techniques plus rapidement, plus sereinement : la stabilité est là. Les portions de pente raide ne sont pas un soucis, à nouveau notre corps est idéalement placé et on charge bien l'avant pour manoeuvrer à notre guise.

Quelles limites ?

Le cadre est très rigide, pour autant il pardonne les imperfections grâce au bon travail des suspensions. Le guidon Hixon iC est bien taillé, mais le carbone renvoie beaucoup les vibrations. A la fin d'une journée navette... nous avions envie de troquer pour un cintre alu. 

Petite note sur le pneus Maxxis Minion DHF EXO, ils nous ont paru un peu fragiles, nous avons réussi à crever à deux reprises (à deux endroits différents) à l'arrière en une bonne douzaine de sorties. Est-ce la faute à "pas de chance" ou la course au pneu le plus léger qui n'est pas toujours la meilleure idée ? 

Sur des portions lentes et techniques le vélo peine un peu (cela dit, tout le monde peine sur du trialisant) mais l'inertie à la relance dans ces moments-là nous a paru plus longue que sur d'autres vélos plus nerveux. 

Les freins SRAM code ne seraient pas notre premier choix. On préfère le mordant de Shimano XT, SLX ou Saint. D'ailleurs les nouvelles gammes 2020 seront très probablement équipées Shimano pour un freinage plus on/off. 

Linéaire ou progressif ?

Il faut trancher entre ces deux possibilités de réglage de la courbe d'amortissement. Il n'y a pas de règle universelle (et c'est bien pour ça que vous avez le choix). En fonction du style de pilotage, en fonction du terrain, de la forme physique du moment... Le mode linéaire est plus doux, le vélo est vraiment collé au sol. Le mode progressif convient mieux à ceux et celles qui aiment "pomper" sur le terrain pour créer de la vitesse et prendre les appuis. La progressivité aide aussi pour le contrôle du vélo si vous faites des réceptions hasardeuses. Nous avons préféré la position "progressive" pour un vélo plus joueur. 


Ajoutez des photos (2020px)

Le cas 27,5"

Nous avons demandé à Scott une paire de roues en 27,5" pour en avoir le coeur net. Le changement se fait facilement avec le flip-chip. Le constructeur préconise donc de le mettre en position "basse" pour les roues de 27,5". Et c'est là où nous avons été un peu déroutés. Le boitier est presque trop bas et la maniabilité en pâti. En discutant avec l'ingénieur de chez Scott au détour d'une allée sur un salon, il nous confie que la position haute est sûrement la bonne pour le 27,5". Le vélo à notre sens a vraiment été taillé pour le 29" et c'est dans cette configuration qu'on l'exploite au mieux. Mais... en 27,5" vous pourrez plus facilement vous amusez sur les sauts et en bike-park. Mais comme le vélo dispose de beaucoup de possibilité de réglages (flip-chip, progressivité des suspensions) en prenant le temps vous devriez pouvoir l'ajuster à votre guise. 
Nous n'avons pas eu le temps de le tester en mode "mulet" (roue avant de 29" et roue arrière de 27,5"). Mais ce n'est pas prévu à priori par le constructeur sur ce modèle 2019.

Ajoutez des photos (2020px)

Conclusion

Le Ransom Tuned 900 est-il un vélo polyvalent, comme la marque l'annonce ? Oui clairement, si vous prenez le temps de bien maîtriser toutes les options de réglages, vous avez un vélo qui peut passer partout même pour des grosses sorties occasionnelles de montagne avec longs portage et pédalage. Il est résolument taillé pour l'enduro que ce soit entre amis, voire pour de la compétition. 

Maintenant gardez en tête que nous avons roulé le modèle le plus haut de gamme à ... 7499€ ! Donc oui à ce prix le vélo est excellent et on faisait la tête au moment de le rendre. Mais que se passe-t-il quand le vélo prend du poids (moyenne gamme) ? Est-il si bon grimpeur avec un kilo de plus ? Reste-t-il toujours aussi vif dans les changements d'appuis ?

Vous voulez vous faire un avis par vous-même ?

Ce test a piqué votre curiosité ? Cela tombe bien, Scott France va vous offrir la possibilité de rouler sur le Ransom dans le cadre d'un Test Privé ! Rendez-vous début septembre pour les inscriptions !!

Merci à Cécile d'avoir fait le mannequinat et les cascades pour illustrer l'article. 

3 commentaires

Benjamin Jean-prost
Statut : Expert
inscrit le 22/05/13
Stations : 3 avis
Quoi c'est tout? Finir l'article sur une série de question qui peut concerner la majorité des riders? C'est tellement frustrant.
Le top aurais été de le comparer au petit frère entrée et moyenne gamme..mais merci super article d'essai!
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 7 avisMatos : 14 avisPhotos : 24 photos du jour
On n'a pas roulé le petit frère, ni le vélo de moyenne gamme. Donc ça va être difficile de comparer. Sorry...
Finir sur une ouverture me semble un bon moyen d'apprendre à prendre du recul. Justement pour les raisons invoquées dans les questions.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire