Rampage 2019 - résultats et bilan !
2000*1045px

Rampage 2019 - résultats et bilan !

Une édition qui restera dans l'histoire !
Texte Léa W2L
Photos Red Bull Content Pool
Une édition qui restera dans l'histoire !
Texte Léa W2L
Photos Red Bull Content Pool

Les canadiens peuvent être fiers, cette année le podium est entièrement aux couleurs du drapeau à l'érable. Brandon Semenuk, Brett Rheeder et Tom Van Steenbergen ont tout donné dans l'Utah pour s'offrir, chacun, le run qu'ils avaient planifié. 

Augmentation générale du niveau

Il y a neuf points d'écarts entre le 1er et le 10ème de cette édition de la Rampage. Jamais les scores n'ont été si denses. Jamais les drops n'ont été si gros. Aujourd'hui pour espérer accrocher les hautes sphères, faire un drop de 21 mètres ne suffit pas, il faut sortir des tricks. Les 360° drop, flip drop et autre variations sont obligatoires pour séduire les juges. Cette année les petits accros (trop court, trop long, un pied qui glisse) ont été sévèrement pénalisés (à l'image du 1er run de Brett Rheeder). 

L'évènement 2019 se clôture sur une excellente note pas de grosses chutes, ni de blessures graves, mis à part quelques exceptions tout le monde a pu faire son run planifié. Le vent présent le matin s'est calmé une fois le soleil apparu et il n'est pas venu perturber la compétition. Il faudra juste faire attention à ne pas trébucher sur les cables TV de la retransmission en live l'an prochain ! 

C'est parti pour une analyse rider par rider ! 

Ceux pour qui cette édition a été compliquée.

Cam Zink était à la lutte. Il a chuté lors de ses deux runs. C'est bien dommage pour celui à qui ont doit deux tricks précurseurs sur cette compétition (360 drop et Backflip drop). Une journée à oublier pour l'américain. 
Andreu Lacondeguy en avait clairement sous les roues mais trop d'engagement tue l'engagement, il se jette en flip drop beaucoup trop tard lors de son 1er run et s'écrase dans la réception. Il rejoint clopin-clopant l'aire d'arrivée. Lors du second run, il sort légèrement de sa trace et nous fait un enchainement de drop complètement borderline mais qui passe pour finalement bêtement tomber sur la partie la plus facile de son run. Cruel. Mais à la Rampage... il faut maitriser tous les paramètres. 

TommyG n'a pas beaucoup roulé cette année à cause d'une blessure à l'épaule. Est-ce-que cela a joué ? Probablement. Il nous sort un beau 1er run mais rate sa réception sur la double finale et va au tapis assez méchamment. Qu'à cela ne tienne il remonte pour le second run en faisant un condor sur cette dernière bosse et récupère 74 points, mais il n'est pas à son plus fort potentiel, on espère de meilleurs jours pour le belge ! 

Bienvenido Alba s'est entêté à faire un front flip du mini drop de départ. Mais il a chuté aux deux tentatives et son cadre (ou sa fourche ?) a décidé que s'en était assez lors de la deuxième tentative. 

Kurt Sorge a sorti un beau run tout en maitrise avec de gros drop mais il a loupé son guidon lors du backflip nohand final et a mangé violemment la poussière, il n'a pas pris le départ pour le second run. 

Ceux qui ont fait de beaux runs mais qui ne sont pas dans le top 10.

Reece Wallace, Graham Agassiz, Reed Boggs ont sorti de beaux runs avec de beaux tirs. 

Reed Boggs et Reece Wallace améliorent même leurs score au second run avec un méga front flip pour Wallace. 

Emil Johansson nous a fait un festival de tricotage tel le dirteur qu'il est. Il signe un joli drop de 19m en suicide no-hand. Mais la taille de ses sauts reste "petite" par rapport aux autres, ce qui explique son score. Mais c'était sa première apparition et en Suède on ne trouve pas de terrain similaire pour s'entrainer ! Vivement l'an prochain pour ce prodige. 

Ceux qui sont rentrés dans le top 10 (mais pas le top 5)

Il n'aura fallu qu'un run pour VinnyT pour tout mettre en place. Et quelle fluidité, quelle impression de facilité il dégage. Notre frenchie repart avec un billet pour 2020 et le "Best Style". C'est mérité !

Kyle Strait, le monstre gentil. Il impressionne par sa carrure mais une fois sur le vélo, tout devient doux et maitrisé ! Son suicide suspendu dans les airs sur le méga drop "Price is right" montre à quel point il sait ce qu'il fait. Le public lui rend bien ! 9ème place pour celui qui a signé sa 14 ème participation à la Rampage. 

Carson Storch, le premier rider à terminer son run a peut-être subi la malédiction du premier noté. Son run est assez fou (360° oppo, gros drop, grosses rotation), il mériterait peut-être plus que 85 points et il ne peut malheureusement pas s'exprimer lors du second run où il déjante à la réception de son 360° drop. 

Le jeune Ethan Nell (22 ans) a des nerfs d'acier. Lors de son premier passage, il part pour le run de sa vie mais chute sur une erreur d'appréciation (360° ou whip ?) sur la double finale. Coûte que coûte il remonte et refait tout propre en terminant avec le pneu à plat. Chapeau bas. 

Szymon Godziek nous a clairement impressionné et on est content qu'il ait reçu le "People Choice Award", qui-est-le-trophée-pour-celui-qu'on-aurait-aimé-voir-sur-le-podium-mais-qui-ne-l'est-pas. 6ème place avec 86.66 points pour un run composé de très grosses rotations dans tous les sens (360°, backflip et frontflip) le tout très propre. 

Ceux qui sont dans le top 5 !

Tyler McCaul mise tout sur la Rampage, il a déménagé en Utah pour pouvoir se préparer. Il est engagé, rapide, smooth et signe de beaux flips drop. Mais s'il veut le podium il faudra faire des 360 drop. 

Brendan Fairclough nous sort le run parfait. On ne voit pas trop comment ça aurait pu être mieux pour l'anglais. Son pilotage est précis et ultra technique sur un terrain brut. Son flip sur le Canyon Gap restera dans les annales. Le score est mérité et son hommage à Jordie Lunn lors de son second run est beau. 

Tom Van Steenbergen ou l'engagement total. Son run nous parait plus court, mais le front flip d'entrée de jeu et l'énorme backflip drop ont suffit aux points ! La poussière semblait moins voler lors de son run tellement il était propre !

Brett Rheeder, tricoti, tricota. Après un premier run trop brouillon, le tenant du titre est reparti de plus belle pour le second run. Front flip drop, comme TVS, un flipdrop cancan de l'espace, du 360 dans les deux sens... sa place est mérité.

Brandon Semenuk... le chirurgien. S'il gagne cette année c'est bien grâce à ses choix de lignes techniques et audacieux. Son flip drop to drop (il atterri sur une réception courte qu'il doit de suite dropper) est assurément le mouvement le plus technique et osé de cette édition 2019. L'amplitude stratosphérique sur son 450° flat spin montre à quel point il est à l'aise. C'est sa troisième victoire à la Rampage et nul doute qu'il briguera une quatrième victoire en 2020. 

Le Canyon Gap en backflip de Brendan Fairclough. Enorme.

Le run à 92,33 points de Brandon Semenuk !

Résultat finaux !

Le TOP 10 (VinnyT inclus !) est pré-qualifié pour la Rampage 2020. 

Ajoutez des photos (2020px)

Notez aussi les récompenses suivantes :

  • le Best Trick pour Brett Rheeder (Flip drop can-can),
  • People's choice pour Szymon Godziek (son run était fou, c'est mérité !),
  • le "McGazza Award" pour Tyler McCaul,
  • le Best Style pour Vinny T,
  • et enfin la meilleure équipe de "Diggers" est le trio Brett Rheeder, Matt McDuff et Ben Byes.


Nous  souhaitons décerner le non-officiel "Borderline award" à Andreu Lacondeguy pour son second run. 

Replay complet

Le run ultra smooth de VinnyT est à 1:20:00

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.