4 avis sur Bardonecchia

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre avis.
Emrog
Avis sélectionné
2 / 5

Veni, vidi, parti

Bardonecchia (prononcez "Bardonékia"), ou Bardonèche pour son nom français, est une ville station située en Italie, dans le Piémont, connue pour avoir accueilli les jeux olympiques de Turin en 2006. On y trouve un bike park agrémenté de 2 télésièges et d'un impressionnant, sur le papier, de pistes. A l'occasion d'un séjour dans le Briançonnais tout proche je suis allé y rouler le temps d'une journée.

Les remontées

Le bike park de Bardonecchia est réparti sur 2 secteurs articulés chacun autour d'un télésiège. En ville on trouve le secteur Campo Smith doté du bien nommé télésiège 4 places Smith 4 franchissant 250m de dénivelé (1300-1550). A l'arrivée de ce Smith 4 on trouve une autre zone avec restos et compagnie, zone appelée Pian del Sol.

Le second secteur est situé dans le hameau de Melezet, à 2 km de la ville. Il dispose lui aussi d'un télésiège débrayable 4 places, le Olimpica Melezet-Chesal qui grimpe 430m de dénivelé (1370-1800). Les deux secteurs sont reliés par les pistes, il est possible de passer de l'un à l'autre en vélo.

Les vélos sont chargés sur les sièges par le personnel, ils sont tenus par un crochet par la roue avant. C'est pas optimal, le vélo se balance à l'arrivée et tape dans le siège au niveau du dérailleur. On a connu meilleur système, d'autant plus que c'est un peu le bazar à l'embarquement, les vélos ne sont pas chargés par ordre d'arrivée mais au petit bonheur la chance (et ouais, c’est l’Italie là mon gars !). Les deux télésièges sont néanmoins assez rapides.

L'ambiance est très familiale il y a beaucoup de monde, la ville à l'air d'attirer les touristes italiens et étrangers. Beaucoup de francophones et d'anglophones, vous pourrez communiquer même si vous ne parlez pas un mot de la langue de Dante.

Les pistes

Quand on regarde le plan du bike park de Bardonecchia, on voit plein de pistes : au moins 6 bleues, 5 rouges et surtout 7 noires. Particularité, ces pistes n'ont pas de nom mais un numéro (très impersonnel à mon goût mais bon...).

A peine arrivé, je me lance donc sur la piste bleue "2". Et là, la déconvenue, ça monte. Et c'est une piste 4x4. Et il y a des piétons partout. Une grosse réflexion s'engage alors et je me rend compte que seules les pistes affichant un "D" après leur nombre indicatif sont des pistes de descente, les autres ne sont que des pistes 4x4 parcourant la station dans tous les sens. Adieu donc à toutes les bleues et à la majorité des rouges, il ne reste que 2 rouges, la "9D" et la "27D" et les 7 noires.

Après cette déception, voir autant de pistes noires soulève un nouvel espoir : serions-nous tombés sur la pépite italienne du free-ride ? M'engageant sur la noire "24D", le verdict tombe, et il fait mal : non, les noires de Bardonecchia ne sont pas des vraies noires, cette piste aurait été une bleue dans n'importe quel autre bike-park (sauf le tout proche Montgenèvre qui souffre du même mal).

En fait, toutes les vraies pistes de DH ou presque ont été cotées noires, et ça ne fait aucun sens puisque leur difficulté varie du niveau bleu à noir en fonction de la piste. Sur le secteur Melezet, les "25D" et "26D" aurait fait d'honnêtes rouges dans leurs parties hautes, la "14D" de Campo Smith pourrait être une vraie noire et le reste des bleues. Ça doit être pas mal perturbant pour les débutants, si tant est qu'ils osent prendre des pistes indiquées comme des noires...

Outre cette cotation farfelue créatrice de frustration, les pistes elles-mêmes sont très inégales. Si certaines parties sont intéressantes, la majorité est morne et sans grand attrait, on enchaine les sections virage relevé/ligne droite/virage relevé dans la foret et toutes les pistes finissent par se ressembler. Ca manque drastiquement de sauts aussi. J'ai apprécié la "14D" au tracé plus pentu et naturel mais son accès nécessite de monter sur de la piste 4x4, et la fin est mal balisée. La 15D et 16D auraient pu être sympas si les grandes structures en bois (passerelles, immense virage relevé) avaient été ouvertes, mais elles semblaient fermées depuis un moment.

Autre détail marquant, le goût des responsables du bike-park pour les panneaux. Il y en a partout, on vous demande de ralentir tous les 20m pour rien ("Rallentare !"), double rangée de rubalise de chaque coté des pistes, ça fini par en devenir marrant tellement c'est grotesque.

A noter la présence d'une ou deux traces "non-officielles" qui sont sympathiques mais pas assez challenging à mon goût.

Bref, après avoir poncé toutes les pistes une grosse demie-journée (les rotations sont rapides) je n'ai pas vu l’intérêt d'y rester plus longtemps ni d'y retourner.

Infos pratiques

Accès : Depuis la France, trois accès possibles : depuis Briançon par le col de Montgenèvre (1h) ou par la vallée de la Clarée puis le col de l’Échelle (50 minutes mais route étroite et encombrée), ou par le tunnel de Fréjus depuis la Maurienne (ça met Chambéry à 1h30). Attention, le péage du tunnel de Fréjus coûte un bras (46,30€ l'aller simple, 57,80€ l'aller-retour). Depuis Turin ce sera 1h15.

Parking : Grand parking à Campo Smith devant le télésiège mais très vite plein et interdit aux camping cars la nuit. Beau parking également à Melezet, lui ne semble pas se remplir trop vite.

Forfait : 21€ la journée adulte + 3€ de consigne pour la carte magnétique qu'il faut rendre à la fin de la journée. Ce qui semble être une décharge de responsabilité est à signer avant d'acheter le forfait.

Location : il y a plusieurs loueurs proposant principalement des Giant, la marque étant partenaire du bike-park. Ils proposent des pièces au détail et des services de réparations également.

Lavage : présent et efficace à Campo Smith, absent à Melezet.

Restauration et logement : moult restaurants, hôtels et autres, Bardonecchia est une ville touristique et assez grande. De même, je suppose qu'on doit trouver de quoi faire en plus du vélo et en soirée, mais je n'y suis pas resté assez longtemps pour le vérifier. Il y a un camping 2 bornes après Melezet, en direction de la vallée étroite et du col de l’échelle.

En conclusion

Pour des débutants n'ayant pas peur d'expérimenter (mauvaise cotation oblige) ça peut avoir de l’intérêt, d'autant que l'ambiance est sympathique. Pour les autres, dans l'état dans lequel était la station (modules et sauts fermés), je ne conseille pas. C'est bien dommage parce qu'il y a eu du boulot pour faire les pistes (à la pelleteuse semble t'il) mais peu d’imagination, et ça les rend peu intéressantes à mes yeux.

Points forts

  • Ambiance à l'italienne

Points faibles

  • Cotation des pistes fantaisiste
  • Pistes inintéressantes et trop similaires
  • Modules/sauts tous fermés

Le ride

Rapport qualité prix du forfait
Accèssibilité aux débutant
Intérêt pour confirmés

La station

Facilité d'accès
Possibilités et qualité de restauration
Possibilités de camping

Pour le matos

Disponibilté shop réparation
Possibilités de location sur place
Possibilités d'achat matos sur place

Remontées mécaniques

Facilité de chargement
Rapidité des rotations

Pas encore de commentaire

Postez votre réaction