Test cush core Cush Core Pro 27.5''

1 test cush core Cush Core Pro 27.5''.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
romain84

Cush Core, un bon concept qui ne rime pas avec facilité et utilité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,81m | 66kg | Avancé | Malemort-du-Comtat
Acheté : 140€ en ligne
Conditions du test : Terrain sec, abrasif, rocailleux pendant 2 mois
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Cush Core - Insert pour pneus

Bonjour,

Je roule beaucoup en enduro sur des terrains rocailleux et secs. J’aime rouler en tubeless avec des pressions moyennes, pour garder un bon grip. Je suis exigent sur le grip des pneus. Depuis que je roule en tubeless, j’ai eu quelques chocs en roulant à des pressions modérées amenant des « pocs » sur la jante qui sont assez gênant sur l’aspect visuel et fragilité de la roue. En effet, il faut bien faire un compromis sur pression/grip et risque de déformer la jante…

C’est pourquoi je vais vous présenter mon avis sur les Cush Core Pro 27,5’’. J’aborderai plusieurs aspects notamment l’aspect à première vue, le montage (partie critique), l’aspect test et enfin l’aspect économique/utilité. J’ai pu rouler avec les Cush Core 2 mois sur des terrains du type cailloux pierrier/rochers en grande majeure partie, racines en enduro et une fois en station au Bike Park des Orres.

PREMIÈRE VUE :

En possession de la boîte, je l’ai trouvée esthétique et simple d’apparence. Après ouverture, on peut y trouver les deux Cush Core qui ne sont pas comme je me l’étais imaginé, c’est-à-dire une mousse poreuse qui pourrait absorber le liquide tubeless et non pas à un matériau fait d’un bloc, plus dense qu’une mousse classique (comme les Huck Norris). On y trouve également deux valves tubeless, des autocollants et une fiche A4 d’aide au montage.

Par la suite, je suis allé peser sur une balance étalonnée un des deux Cush Core afin de voir le poids réel. La balance annonçait 256 g +/- 2g, donc 512 +/- 4 g pour les deux, supposant que le deuxième fait le même poids. Pour moi, qui roule sur un Canyon Torque CF 8.0 HD de 2019 le léger poids en plus ne me dérange pas.

MONTAGE:

Là, vient la partie la plus critique, l’insertion du pneu dans la jante avec le Cush Core fut difficile. Il faut bien suivre les étapes énoncées sur la fiche explicative. En réalité, les astuces viennent toutes seules à l’esprit.

                         • Première étape : Mettre les valves tubeless puis le Cush Core autour de la jante. Cette partie est plutôt simple à réaliser, insérer la mousse dans le bon sens pour le départ puis il suffit ensuite de pousser le Cush Core contre la jante des deux côtés à la fois et il viendra se glisser à l’intérieur de celle-ci. Il faut ensuite bien fixer la première partie faite, au sol avec le pied et un bâton ou une clef pour pas que le Cush Core ne vienne se déloger sous l’effet de la tension. Enfin, il est facile de mettre la fin avec un peu de force.

                         • Deuxième étape : Commence les choses sérieuses, il vous faut monter le pneu comme sur une jante en tubeless mais avec la mousse qui vous gêne un peu. Si c’est trop difficile dès le départ (bah bon courage pour la suite !), il faut commencer déjà à utiliser du savon. Quand le premier côté rentré et le deuxième coté presque finit, il vous reste le plus dur. Il faut s’armer de patience, de savon avec de l’eau, beaucoup de force et de bons démontes pneus car j’en ai casser deux ! Petite précision, c’est comme pour un pneu en tubeless il faut bien mettre le pneu au centre de la jante tant bien que mal…

                          • Troisième étape : Une fois que vous en avez bien sué pour mettre vos deux pneus, vous avez plus qu’à reprendre votre souffle ramasser vos mains et doigts par terre pour pouvoir mettre le liquide tubeless et de la pression dans vos pneus.

Vous avez bien compris ça été assez long et difficile de mettre le pneu sur la jante, quoi que pour une des deux roues ça été plutôt rapide mais enfin la deuxième, j’y ai passé plusieurs heures dessus…

Allez, c’est parti pour tester tout ça !

SUR LE TERRAIN:

Pour la première sortie, j’ai gonflé mes pneus comme si j’étais en station ou bien sur des portions très cassantes et abrasives c’est-à-dire 1.8 bar à l’avant et environ 2 bar à l’arrière. Cette sortie-là était assez courte, c’était surtout pour ressentir les effets des Cush Core. Cette sortie ne fut pas très concluante. Je n’ai pas ressenti beaucoup de différence avec ou sans le Cush Core, mise à part peut-être le poids en plus lors des enchaînements techniques et quelques petits sauts mais sûrement était-ce mon imagination.

Lors des sorties suivantes, j’ai commencé à jouer sur la pression, j’ai donc testé plusieurs pressions à partir de celle que j’avais à la première sortie en allant jusqu’à des pressions limites tel que 1 bar. Autant vous dire tout de suite, après quelques frayeurs (perte de grip, presque déjanter) à des pressions limite, j’ai vite abandonné l’idée de jouer dans cette gamme de pression si basse. De plus, malgré le Cush Core, les gros chocs contre la jante s’entendent parfaitement, ça ne m’a pas rassuré. Je suis remonté à des pressions plus hautes dans un intervalle de [1.1 ;1.6] bar (dépend de la roue avant ou arrière) et sur cette plage-là, j’ai retrouvé de très bonnes sensations, en vitesse la tenue de courbe était bonne, les passages techniques au risque d’abimer les roues sont appréhendés différemment. Je ressentais comme un effet de survoler les rochers et cailloux sur mon passage. Je pense que ce ressenti vient du faite que les suspensions, notamment la fourche, travaillent différemment (pas de façon très significative) avec les Cush Core.

Les sensations avant/après ne changent pas du tout au tout, loin de là mais on ressent quand même l’effet du Cush Core. Cet effet est beaucoup plus ressenti à de basses pressions mais passe par une pression limite en dessous de laquelle, ça reste juste pour ne pas déjanter, perdre l’adhérence ou bien encore faire un « poc » sur la jante (que je crois possible malgré le Cush Core). Il y a tout de même l’avantage de pouvoir finir une spéciale à plat à vitesse raisonnée.

C’est bien beau de vouloir protéger sa jante, optimiser ses temps Strava mais à quel coût ?

PRIX/UTILITÉ :

Les Cush Core peuvent être achetés à l’unité ou à la paire. Le prix pour la paire est de 140 € et 70 € l’unité sur internet. Oui, cela représente une somme et on se pose la question de son utilité réelle pour ce prix-là. Pour ma part l’utilité n’est pas au rendez-vous, le prix est beaucoup trop élevé pour investir dans les Cush Core, je trouve plus utile d’investir dans d’autres composants. Les caractéristiques des Cush Core n’offrent pas de changements révolutionnaires sur la conduite du vélo et de la façon de piloter.

Je conclurai là-dessus, le concept n’est pas à écarter, cela reste un bon produit qui a pour but de protéger la jante, maintenir une meilleure courbe et un meilleur grip en descendant légèrement sous la pression que l’on roule habituellement et enfin finir une spéciale à plat sans tout exploser. Il reste un gros point à améliorer, le montage qui reste difficile. Si tu aimes t’exploser les doigts et les mains en mettant un pneu c’est pour toi !

PS: Le démontage du pneu s'annonce compliqué.

Je remercie 26in pour ce test privé, et à bientôt pour de nouveau tests !

Pour qui ?

Pour des personnes n'ayant pas peur de se casser les doigts pour monter un pneu. Pour des personnes qui ne cherchent pas à optimiser le poids mais plutôt d'autres aspects comme le grip, la protection des jantes mais à une certaine limite de pression.
7/10

Points forts

- Concept
- Protection
- Courbe
- Grip

Points faibles

- Prix
- Montage
- Utilité

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire