Croissance du marché de la petite reine bon ou pas ?


Sondage : Avez-vous constaté une augmentation du nombre de v

(6 votes)
Oui
66,7%
4 votes
Non pas vraiment
33,3%
2 votes
Bien au contraire, ils ont tous disparu à cause du méchant internet !
0%
0 vote
Alius
Alius
Alius
Statut : Confirmé
inscrit le 26/12/05
1187 messages
Matos : 2 avis
Salut tout le monde !
Ne vous inquiétez pas je n'ouvre pas ce post dans l'optique de faire une étude chiffrée du marché du vélo actuel mais plus pour faire une constatation sur son état par rapport aux années passées qui m'a amené à me questionner.

Il y a de cela quinze ans à peu près, le nombre de vélociste dans les villes autours de chez moi se comptait sur les doigts d'une main. Aujourd'hui avec l’avènement du vélo à assistance électrique (je ne sais pas si ça a un rapport mais c'est pour la forme) le nombre de marchands de vélo à plus que doublé dans ma région (et c'est sans compter les marchands de bicyclettes pures qui ne propose pas de vélo comme on les aime).

Je me questionne donc. Est-ce que ce marché est bien réel, auquel cas cela veut dire qu'il y a de plus en plus de riders (mais où sont-ils je ne les vois pas sur les pistes ?) et autres amateur passionnés du xc/rando voire des simples promeneurs. Ou bien est-ce que c'est une bulle porté par l'engouement de l’électrique qui risque de s’essouffler d'ici quelques années ?

Faites-vous le même constat que moi dans vos régions respectives ?
Pensez-vous qu'il y a un risque ? Si il y a plus de riders c'est génial hein ! Oui mais encore faut-il que les infrastructures soient adaptées, les assos qui soutiennent la pratique du VTT sont elles suffisamment présentes et fortes pour gérer cette croissance. Y a t'il un risque de surfréquentation des sentiers/spots actuels pouvant créer des problèmes à ce niveau là (je ne parle pas des bike-parks). Comment veiller à ce que les "valeurs" du mountain-bike soient transmises à ces nouveaux pratiquants. Tous ne passent pas par 26in.fr malheureusement...

C'est vraiment des questions sérieuses que je me pose là et j'aimerais ouvrir une discussion histoire de partager nos avis sur la question.
ratm54
ratm54
ratm54
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
5199 messages
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Sur nancy metz je ne suis pas sur qu'il ai beaucoup plus de vente. Il y a bien un magasin de plus qui fait beaucoup de mobylette nucléaire à pédale mais il y en a aussi régulièrement qui coule.
grobass
grobass
grobass

inscrit le 09/03/18
25 messages
Sur Annecy, ville de moyenne importance (120 000 habitants à la louche), y'a un paquet de bouclards qui ont fleuri ces derniers temps. Plusieurs se tirent la bourre sur les spads à piles, y'en a bien quatre ou cinq rien qu'en centre ville, plus les grosses enseignes en périphérie. C'est une région assez riche, en montagne, donc ça roule beaucoup; de plus, pas mal de gens ont (enfin...) compris l'utilité de se déplacer à vélo, dans une ville sur-saturée de bagnoles. Après, on arrive toujours à la même problématique: des malins voient le filon à exploiter, le nombre de magasins explose, mais y'a pas de place pour tout le monde. On peut donc légitimement penser que certains vont couler à plus ou moins long terme. Sans parler de la concurrence féroce des "pure players", y'a qu'à voir le nombre de Commencemal qui sillonnent les chemins...Reste que le marché, au moins localement, a vraiment fait un bond en avant ces dernières années, on croise énormément de vélos électriques, aussi bien en ville qu'en forêt. Bon, y'a de la place, on est pas en forêt de Fontainebleau, mais il semblerait que certains "amis de la nature" ne voient pas tout ça d'un très bon oeil, si j'en juge d'après les tas de bois que je dois régulièrement déblayer des chemins... :evil:
En tant que vieux con de service (non, ne me remerciez pas...), je préférerais évidemment que le gros vélo reste un jeu confidentiel et discret, mais bon, les lois du grand Kapital étant ce qu'elles sont, je peux évidemment aller me rhabiller et faire ce que je peux à ma toute petite échelles pour que l'ensemble des pratiquants ne soit pas considéré comme un ramassis de connards qui s'approprient le terrain et font n'import'nawak, ah mais c'est dangereux, ils roulent comme des fous, on n'est plus en sécurité ma bonne dame, et si je veux je fais des phrases encore plus longues et incompréhensibles.
Tout ça pour dire que oui, l'essor du vélo sous toutes ses formes, ça fait de la croissance économique, mais ça risque aussi de nous retomber sur le coin du museau, à grands coups d'interdictions et de guéguerres stériles. J'ai notamment plusieurs fois entendu parler de "brigades vertes" (???) postées sur la route à la sortie de certaines spéciales, qui collent des PV aux riders sous prétexte que c'est interdit de rouler dans certains coins de forêt...Bon, je les ai jamais vus, cela dit, j'ai souvent des échanges plus ou moins houleux avec toutes sortes de gens, avec ou sans fusils, :mrgreen: ;il m'est arrivé aussi de discuter avec des employés communaux, du genre Eaux et Forêts, qui eux m'ont dit que le vélo était "toléré" à ces mêmes endroits. Bref, ça commence à sentir le mazout tout ça, il va falloir être diplomates si on ne veut pas se retrouver parqués sur des terrains tout petits-tout pourris, voire condamnés à faire de la r... de la rtoukr...de la krfchw...non, j'arrive pas à le dire, c'est vraiment trop dur.
Remsdu95
Remsdu95
Remsdu95
Statut : Expert
inscrit le 13/10/15
918 messages
Matos : 8 avisPhotos : 4 photos du jour
En fait je pense que le problème vient du manque de représentation... Puisque tu parlais de fusils, pour la chasse il faut un permis, donc chaque chasseur est "officiellement" compté dans les stats et effectifs. Alors que le nombre de vttistes licenciés ou en club doit pas être bien représentatif de la population globale.
Au pifomètre ou à la louche je dirais que même pas 50% sont "comptabilisés". Après pour qu'on se rattachent tous à une fédé, faudrait-il encore qu'elle nous vende du rêve et des aménagements...

Bref tant qu'on est pas représentés on a aucun poids et ça c'est un fait. Et c'est le problème de beaucoup de pratiques de nature, surtout celles un peu extrêmes...

A l'inverse je me déplace pas mal dans notre capitale, et finalement je trouve que les choses avancent dans le bon sens. Plus il y a de pratiquants (même les vilains qui ne respectent pas le code de la route) et plus il y a d'infrastructures et aménagements (pour coller aux vilains comportements). Et vice versa.
Alors oui on reste loin d'Amsterdam (surtout pour la weed et les put** :roll: ), et parfois on dirait bagdad, mais perso je trouve que ça avance et je me sens pas particulièrement en danger (mais bon ça c'est peut être parce que j'ai perdu mon cerveau :lol: )
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
3055 messages
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Ici dans les Hautes Pyrénées le nombre de vélocistes stagnent voir baisse ou migrent de ville en ville et les spécialistes du DH/freeride/enduro ont fermés, on voit arriver les magasins avec marque unique comme Trek.

Le VAE se développe et je pense leur permet de survivre(aucun ne roulent en Porshe Cayenne) car nombreux achètent les pièces sur internet et se font les réparations eux mêmes.

La position assez touristique Lourdes/les Pyrénées fait que beaucoup aussi propose de la location et des sorties VAE/VTT accompagnés de moniteur et même vélo de route.

Et les VPC genre Commencal/YTI/Canyon dans les pratiques de niches DH/freeride/VTTAE haut de gamme ont un véritable croissance ici (le prix/équipement/qualité/SAV expliquerait ça?).
Alius
Alius
Alius
Statut : Confirmé
inscrit le 26/12/05
1187 messages
Matos : 2 avis
Ah oui je pense qu'on est même loin des 50% de pratiquant licenciés. Mais après je pense que la pratique commence à séduire de plus en plus de monde. J'ai déjà quelques ami(e)s qui me disent : "eh on aimerait bien aller essayer de faire du vélo de descente y parait que c'est bien !" Ça c'est encourageant je trouve, je dis pas que chacun va devenir accro comme nous, mais ça peut inciter à créer de nouvelles infrastructures. Sans forcément aller jusqu'en station. On pourrait très bien imaginer des services de remorquage de bike rattachés à l'asso ou au bouclard du coin qui t'emmènent en haut des pistes locales... (on voit beaucoup ça outre atlantique par exemple).

Bon après il y a beaucoup de chance pour que la vague VAE se calme d'ici les prochaines années à moins qu'une vraie politique d'adoption du vélo dans les villes soit menée mais j'ai de gros doute là dessus. Sur la duré, à voir ce que ça donne, mais je suis certains que ça ne viendra pas de nos dirigeant. Je pense que ça viendra plus d'une partie de la population qui comprend que finalement le vélotaf c'est plutôt rentable, pour le porte monnaie, et surtout pour la santé. Mais on s'égare un peu de ce qui nous concerne réellement.

Je ne suis pas étonné de voir que la tendance soit différente en fonction des régions. Par contre comme l'a dit grobass c'est aussi la porte ouvert aux dérives législatives débile pour contrôler tout ce beau monde. Je n'ai pas entendu parlé de "brigade verte" et j'ai pas hâte de les rencontrer. Le problème c'est que pour négocier il faut avoir déjà quelques billes dans son sac. Là aujourd'hui je ne vois pas trop sur quels arguments on peut vraiment se reposer. Parce que malheureusement des riders qui ne respectent rien, ça existe...
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
3055 messages
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Non je parle encore des Pyrénées coté ouest donc 64/65/31/32/09, ici le gros des pratiquants réguliers de VTT roulent sur les randos en plaine et moyenne montagne surtout celles organisées le dimanche entre 100 à 350 participants et souvent 3/4 randos en même temps sur l'ensemble de ces départements.

C'est eux le gros des pratiquants de mon coin qui achètent du VAE ou VTT neufs chez les vélocistes souvent plus agés avec des meilleurs moyens et plus ils font de manifestation plus ils sont touchés par l'effet de mode.

Beaucoup de ces randos demandent certificat médical ou licence pour se couvrir donc les adhésions dans les clubs augmentent.

La pratique de la DH/freeride baisse ici même si au Pic du Jer c'est le contraire effet coupe du monde, et les stations de ski ne joue pas le jeu(un peu Saint Lary mais c'est pas extraordinaire à mon gout) très peu font du remorquage avec mini bus même en moyenne montagne et c'est souvent réservé à des groupes pour faire de la trottinette(beaucoup plus rentable).

Je me sens aussi responsable sur la baisse de pratiquant par exemple en freeride car nos pistes locales (pas toutes légales) deviennent élitistes et très cachés(pas de trace gpx ni de vidéo sur internet).

Et si le dernier fléau de la mode l'ENDURO et les VAE les mecs délaissent leur DH/freeirde au profit de ces machines capables de pédaler des fois facilement (1500m de dénivelé+ en moins de 2h15 avec 3 descentes DH c'est tentant) et on les voit partir en excursion à Ainsa (le paradis de l'enduro à 1h30 de la maison avec le repas tapas plus apéro à moins de 15 balles).
Demmonx
Demmonx
Demmonx
Statut : Gourou
inscrit le 30/05/17
1840 messages
Stations : 3 avisMatos : 4 avis
Je roule de la montagne noire l'été à la limite entre l'Aude et le tarn (mais le spot est côté tarn). À 1h30 de toulouse, 1h30 de bezier et 45min de carcassonne.
L'été on a grand max 26 degré l'aprem, donc inutile de dire que le dimanche les parkings sont pleins et qu'on se retrouve vite à 20 ou 30 personnes à rouler selon les WE
La mairie de la commune a qui appartient la forêt (95% de communal sur le spot géré par l'onf) a demandé au bouclard du coin de développer une pratique vtt sur la commune en ne sachant pas que tout existait.
Donc on a constitué une assoc et on a négocié des accords avec l'onf.
On a réussi à faire autoriser toutes les pistes déjà shapées sauf une car la parcelle est vendue et est en attente d'exploitation (ils ont commencé il y a pas longtemps d'ailleurs).
Bon du coup l'inconvénient c'est qu'on peut pas shaper ce qu'on veut, pas de modules en bois ni de gros sauts, faut les faire sur des pistes non officielles.
Léa W2L
Modo
Léa W2L
Léa W2L [Modo]
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
6497 messages
Stations : 7 avisMatos : 13 avisPhotos : 24 photos du jour
Très intéressant ce topic ! Je lis avec grands intérêt vos propos.

Pour ce qui est du nombre de vélocistes j'ai du mal à me prononcer. J'ai l'impression qu'on a le même nombre dans les villes, mais qu'ils ont bien changé. Je vais jouer la carte "c'était mieux avant" mais je kiffais rentrer dans le shop, taper un gros high five avec les mécanos, discuter, pouvoir trouver la pièce dont j'ai besoin de suite ou trouver plein de trucs cools par cher pour pimper le vélo (bouchons de cintres, grips, pédales, chaines, selles...) et éventuellement emprunter le pied d'atelier 5 min.

Maintenant dès que je vais en shop si c'est pour demander un outil on me regarde de travers "ah mais, ma petite dame vous allez pas savoir le faire". Je demande l'outil en question, on m'en file un autre... (bref bref). Autre exemple dans un autre shop, je pose des questions pour des pneus, le type commence à me faire tout un speech commercial et finalement me tend un pneu XC en 29" alors que j'avais bien expliqué que je voulais savoir ce qu'ils avaient en stock en 27.5 enduro.
Je trouve qu'il y a eu une transformation. Maintenant avec la multiplication des standards, c'est très compliqué pour les bouclards d'avoir toutes les pièces (roulements, boitiers, plaquettes...) donc autant commander sur internet. Et du fait de la multiplication des standards il y a un phénomène de "ah non je ne répare pas ça, je renvoie au SAV de la marque".
Forcément la transformation est aussi liée à la clientèle, nous les "experts" on est passé par internet et on a appris à bricoler nos spads. Donc les magasins sont allés du côté des VTTAE (ou VAE tout court) et la philosophie est très différentes.

Cela dit il reste encore des beaux shops (Dead is Hype à Grenoble par ex, j'adore ! Ou Two Wheels avec Kevin Allemand, même si c'est plus itinérant) mais ils se font rare.

Le nucléaire et la mode "enduro" a clairement contribué à rameuter plus de participants, mais je ne me fais pas trop de soucis car eux resteront assez "sages", ils n'ont pas la culture de la construction de spot. De ce point de vue, les mairies/institutions ont tout intérêt à encadrer et officialiser les spots autrement c'est la porte ouverte à 15.000 trucs sauvages au lieu de 3 tracés officiels.
Je trouve cool que les services de navettes (comme Up'N'Down dans le beaufortain) éclosent. RDV dans quelques saisons pour voir si la sauce prend ? C'est encore assez cher en comparaison à une journée de bike-park (et y'a pas d'jumps... sacrilège)

...ça me rappelle le coup de gueule de Jean-Mi et les commentaires qui en ont découlé !

remsdu95 disait:
Après pour qu'on se rattachent tous à une fédé, faudrait-il encore qu'elle nous vende du rêve et des aménagements...

Bref tant qu'on est pas représentés on a aucun poids et ça c'est un fait. Et c'est le problème de beaucoup de pratiques de nature, surtout celles un peu extrêmes...


Amen to that! D'ailleurs la fédération française d''équitation est numéro 2 ou 3 régulièrement en nombre de licenciés car c'est très encadré et même une après-midi poney-club-crèpes va être comptabilisée. (Et peut être ils comptent le cheval aussi ?? :lol: )

alius disait:
J'ai déjà quelques ami(e)s qui me disent : "eh on aimerait bien aller essayer de faire du vélo de descente y parait que c'est bien !"


Moi en général ça finit avec une belle tarte (ou deux) pour eux, des grosses frayeurs et une pléthore d'excuses "ouais mais toi ton vélo il est mieux blablabla" et quand je re-propose on me sort "non j'ai aquaponey". Le vélo de descente je persiste à croire que c'est un sport qui se commence tôt si tu veux faire dans la durée. Faut commencer quand le corps est souple et capable d'encaisser, si tu vois ce que je veux dire ?
Massacre
Modo
Massacre
Massacre [Modo]
Statut : Confirmé
inscrit le 07/10/11
2960 messages
Il existe des vraies stat sur le marché du VTT (& vélo). Dès que je me souviens du nom de l'organisme je poste un lien.
En gros, de mémoire, tout stagne quasiment, et les VAE font la moitié de la croissance à eux tout seuls. Un bon moyen de s'en rendre compte c'est la diversification des gammes, pour chaque constructeur (un nom de catégorie pour chaque 5mm de débattement en plus, standards alakon à droite à gauche...), chose qui serait moins présente dans un marché dynamique avec des marques plus "ciblées".

Beaucoup de shops VTT ont tendance à "migrer" vers des lieux plus adaptés au VTT, ou vers des villes plus grosses, donc attention aux conclusions locales.
ratm54
ratm54
ratm54
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
5199 messages
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Massacre ( 5 sept.) disait:

Il existe des vraies stat sur le marché du VTT (& vélo). Dès que je me souviens du nom de l'organisme je poste un lien.
En gros, de mémoire, tout stagne quasiment, et les VAE font la moitié de la croissance à eux tout seuls. Un bon moyen de s'en rendre compte c'est la diversification des gammes, pour chaque constructeur (un nom de catégorie pour chaque 5mm de débattement en plus, standards alakon à droite à gauche...), chose qui serait moins présente dans un marché dynamique avec des marques plus "ciblées".

Beaucoup de shops VTT ont tendance à "migrer" vers des lieux plus adaptés au VTT, ou vers des villes plus grosses, donc attention aux conclusions locales.


https://www.cyclable.com/blog/2018/04/13/les-chiffres-du-marche-du-cycle-2017/
kampfar
kampfar
kampfar
Statut : Expert
inscrit le 21/10/08
2363 messages
Alius ( 4 sept.) disait:

Salut tout le monde !
Ne vous inquiétez pas je n'ouvre pas ce post dans l'optique de faire une étude chiffrée du marché du vélo actuel mais plus pour faire une constatation sur son état par rapport aux années passées qui m'a amené à me questionner.

Il y a de cela quinze ans à peu près, le nombre de vélociste dans les villes autours de chez moi se comptait sur les doigts d'une main. Aujourd'hui avec l’avènement du vélo à assistance électrique (je ne sais pas si ça a un rapport mais c'est pour la forme) le nombre de marchands de vélo à plus que doublé dans ma région (et c'est sans compter les marchands de bicyclettes pures qui ne propose pas de vélo comme on les aime).

Je me questionne donc. Est-ce que ce marché est bien réel, auquel cas cela veut dire qu'il y a de plus en plus de riders (mais où sont-ils je ne les vois pas sur les pistes ?) et autres amateur passionnés du xc/rando voire des simples promeneurs. Ou bien est-ce que c'est une bulle porté par l'engouement de l’électrique qui risque de s’essouffler d'ici quelques années ?

Faites-vous le même constat que moi dans vos régions respectives ?
Pensez-vous qu'il y a un risque ? Si il y a plus de riders c'est génial hein ! Oui mais encore faut-il que les infrastructures soient adaptées, les assos qui soutiennent la pratique du VTT sont elles suffisamment présentes et fortes pour gérer cette croissance. Y a t'il un risque de surfréquentation des sentiers/spots actuels pouvant créer des problèmes à ce niveau là (je ne parle pas des bike-parks). Comment veiller à ce que les "valeurs" du mountain-bike soient transmises à ces nouveaux pratiquants. Tous ne passent pas par 26in.fr malheureusement...

C'est vraiment des questions sérieuses que je me pose là et j'aimerais ouvrir une discussion histoire de partager nos avis sur la question.

Je vois un peu plus de vélos utilitaires sur la route et dans les rues mais malgré le boum du vélo électrique, je ne croise pas plus de monde dans les chemins. Portant C'est clair, le vae porte le marché.
Le niveau de vie des Français augmente, ils consomment en achetant mais ils ne roulent pas plus. Combien de vélos vendus ne roulent presque pas ou jamais?

C'est marrant de lire l'explosion de nouveaux magasins: on m'a demandé hier mon avis sur la faisabilité d'un magasin de matériels espaces verts qui voudrait vendre un peu de vélos! Les commerçants savent surfer sur la vague de la mode et du fric opportun ...

Concernant la fédération de cyclisme, sa mission permanente est de promouvoir le cyclisme de compétition et de décerner des titres. Ce ne sont pas des assistantes sociales.
Pas la peine de se l'a jouer assisté; il faut se bouger soi même, il faut prendre des initiatives, trouver des idées et des solutions pour pérenniser sa pratique. Il y a aussi la MBF pour se fédérer. Il ne faut pas dire que nous les riders gravity, nous n'avons pas des représentants.

Autour de moi, 0,1% de la scène nettoie ou ouvre des singles. Tout le reste ne sont que des parasites sans connaissance de la pratique.
Remsdu95
Remsdu95
Remsdu95
Statut : Expert
inscrit le 13/10/15
918 messages
Matos : 8 avisPhotos : 4 photos du jour
kampfar ( 5 sept.) disait:


Concernant la fédération de cyclisme, sa mission permanente est de promouvoir le cyclisme de compétition et de décerner des titres. Ce ne sont pas des assistantes sociales.
Pas la peine de se l'a jouer assisté; il faut se bouger soi même, il faut prendre des initiatives, trouver des idées et des solutions pour pérenniser sa pratique. Il y a aussi la MBF pour se fédérer. Il ne faut pas dire que nous les riders gravity, nous n'avons pas des représentants.

Autour de moi, 0,1% de la scène nettoie ou ouvre des singles. Tout le reste ne sont que des parasites sans connaissance de la pratique.


Là je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Le rôle d'une fédé c'est de représenter et encadrer ses pratiquants. C'est à elle de regrouper les pratiquants et les clubs, de promouvoir les infrastructures et initiatives (même au niveau local en s'appuyant justement sur les clubs). Elle a aussi rôle de représentation vis à vis des instances gouvernementale si besoin. Gérer la compétition et décerner des titres c'est un rôle parmi d'autres.

L'union fait la force et pour moi le problème vient bien de l'incapacité des fédés à réunir leurs pratiquants sous une même bannière... Il suffit de voir le cas des EWS et de l'UCI ou encore du vttae et de la fédé de moto. Donc avoir des représentants alternatifs c'est mieux que rien, mais j'aimerai bien voir le poids de la MBF au niveau étatique par exemple :lol:

Et au niveau local ça donne d'un coté des pratiquants qui "consomment" (les singles) sans jamais contrepartie (tes "parasites" ), mais aussi des pratiquants qui participent à "l'effort de guerre" mais sans la moindre organisation pour les soutenir. Alors oui on peut toujours (essayer) de monter des assos locales pour entretenir les chemins, et cie mais une fois l'asso crée il faut des autorisations des mairies et de l'onf, et donc il faut un plan bien construit. Bref c'est énormément de taf pour potentiellement se prendre un stop magistral et définitif.
Donc finalement ce que j'en vois c'est que ces pratiquants font leur popote dans leur coin, de façon tout juste tolérée (voire illégale) et rien ne bouge vraiment.

Ceci dit je ne me plains pas de la situation, mais c'est quand même dommage d'être dans un système "gris" (c'est à dire de profiter de tout un réseau de pistes qui n'ont rien d'officielles ou légales mais qui perdurent quand même) quand on voit ce qu'un peu de soutien peut donner. Je pense par exemple aux trails centers que j'ai visité en UK ou aux US, les trails sont bien entretenus, il y a des indications claires, etc
Après le revers de la médaille c'est que ça oblige à plein de contraintes...

Le seul vrai problème de ce système totalement flou entre tolérance, et absence de loi c'est le risque un jour d'une législation bien méchante contre notre pratique...
kampfar
kampfar
kampfar
Statut : Expert
inscrit le 21/10/08
2363 messages
Bien sûr que la fédération ne regroupe pas tous les pratiquants et tu as une image bien idéaliste des missions de la fédération.
La fédération développe le sport cyclisme et non pas le loisir.
On voit bien qu'à part la compétition à haut niveau, " l'excellence ", il n'y a pas de place pour le freeriders en basket et jeans déchiré ou le streeteux en bmx qui roule sans objectif de performance, de compétition et de résultats.

En bas de page, nous lisons les équipements liés à l'activité de la ffc relayée par les clubs et les 2 seuls images parle d'elle même :lol:

https://www.ffc.fr/presentation/
Alius
Alius
Alius
Statut : Confirmé
inscrit le 26/12/05
1187 messages
Matos : 2 avis
Plutôt intéressante cette étude, bon ça conforte vraiment l'idée qu'on se fait sur la croissance de l'électrique, sur le potentiel je suis un peu sceptique, je pense qu'on est loin des mentalités qu'on retrouve dans les pays nordiques (je pense aux Pays-Bas particulièrement) où la culture vélo est très développée.


Sur la page de présentation de la fédé je lis en bas dans les missions : "Développer, pérenniser les sites de pratique" ça par exemple c'est bien dans l'idée. Une mission partiellement menée je suppose, j'aimerai bien savoir comme ça se passe concrètement...
DDN
DDN
DDN
Statut : Gourou
inscrit le 14/05/18
100 messages
Bah ouais, la FFC ils aiment le sporrrhhh. C'est normal, non, comme toutes les fédés d'un truc qui a des prétentions sportives à la base ? Mais tout ne va pas si mal...

Un signal fort que le vélo en général change dans le bon sens : la fédération française de cyclotourisme, le truc qui distribuait des médailles en chocolat aux gens qui roulaient plein en pas longtemps en cuissard rose moulant, est devenue la FFVélo et est portée par la popularité des courses longues, de l'ultracycling, l'arrivée en France (enfin) du bikepacking et du gravel.

L'essor du vélo à piles me fait toujours bizarre. Moyen de transport à faible impact environnemental ? Ah bon. Avant que tu montes sur ton spad, les composants ont fait trois fois le tour du monde. La batterie est fabriquée avec des terres rares, dont l'extraction est ultra polluante et elles ne sont pas recyclables ou très peu. Elle utilise de l'électricité, moitié nucléaire en France. Accessoirement la majorité de ce qui se vend en France c'est du VAE bas de gamme qui durera deux ans et finira in the trashcan, pas comme un vrai vélo qui dure... Euh, t'as déjà vu des Randonneuses Motobécane des années 70 sur le ton coin non ?

Ces vélos sont souvent montés par des gens qui ont découvert le vélo il y a deux semaines et qui roulent comme des dératés sur les pistes cyclables sans protection, mais ça encore, tant qu'ils font du vélo ils sont visibles et c'est OK pour moi.

L'exemple à suivre pour moi c'est bien plus l'Allemagne que les Pays Bas...

Se fédérer et se rassembler ? Honnêtement, j'ai choisi l'option inverse. Je roule tout seul, j'apprends tout seul, je fais tout moi même. Mais bon c'est normal je suis à moitié autiste ;-)
Message modifié 5 fois. Dernière modification par DDN, 06/09/2018 - 16:46
Massacre
Modo
Massacre
Massacre [Modo]
Statut : Confirmé
inscrit le 07/10/11
2960 messages
Alius ( 6 sept.) disait:

mentalités qu'on retrouve dans les pays nordiques (je pense aux Pays-Bas particulièrement) où la culture vélo est très développée.

Ce n'est pas une question de mentalité, c'est une question de politique.
Nous on a Renault et PSA au CAC 40 et Macron à l'elysée... :roll: (remarque que macron ou autre ça ne change pas le système politique français qui biaise beaucoup la politique elle même).
Enfin bref, pour qu'on voie plus de vélo et moins de voitures, comme au pays bas il faut:
- des incitations vers le vélo et à l'encontre de la voiture
- des infrastructures (itinéraires cyclables + "antivols";)
- contrer 150 ans d'histoire de la voiture, de la pub, et de son image.
Même combat ou presque que si on veut moins consommer de viande au final.
Léa W2L
Modo
Léa W2L
Léa W2L [Modo]
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
6497 messages
Stations : 7 avisMatos : 13 avisPhotos : 24 photos du jour
Massacre ( 6 sept.) disait:

Alius ( 6 sept.) disait:

mentalités qu'on retrouve dans les pays nordiques (je pense aux Pays-Bas particulièrement) où la culture vélo est très développée.

Ce n'est pas une question de mentalité, c'est une question de politique.
Nous on a Renault et PSA au CAC 40 et Macron à l'elysée... :roll: (remarque que macron ou autre ça ne change pas le système politique français qui biaise beaucoup la politique elle même).
Enfin bref, pour qu'on voie plus de vélo et moins de voitures, comme au pays bas il faut:
- des incitations vers le vélo et à l'encontre de la voiture
- des infrastructures (itinéraires cyclables + "antivols";)
- contrer 150 ans d'histoire de la voiture, de la pub, et de son image.
Même combat ou presque que si on veut moins consommer de viande au final.


Question infrastructure c'est clair qu'on a encore beaucoup de retard dans les villes française (sauf Strasbourg <3 ). Néanmoins il existe la loi LAURE qui dit qu'à chaque réfection d'un tronçon de rue, il faut maintenant prévoir l'aménagement d'une piste cyclable. Et ça porte ses fruits mine de rien.
Massacre
Modo
Massacre
Massacre [Modo]
Statut : Confirmé
inscrit le 07/10/11
2960 messages
Oui la loi LAURE... déjà 3 fois que j'en cause à une mairie qui n'en a rien à faire... :roll: En même temps, Nancy et ses alentours, c'est pas très "vélo"...
kampfar
kampfar
kampfar
Statut : Expert
inscrit le 21/10/08
2363 messages
Il y avait une émission sur France Inter où un sondage exposait que 90 % des Français était pour les vélos en ville et 90% disaient que c'était dangereux à cause de la circulation automobile. Sacré antagonisme !
Nicolai180DH
Nicolai180DH
Nicolai180DH
Statut : Confirmé
inscrit le 06/08/17
1055 messages
kampfar ( 6 sept.) disait:

Il y avait une émission sur France Inter où un sondage exposait que 90 % des Français était pour les vélos en ville et 90% disaient que c'était dangereux à cause de la circulation automobile. Sacré antagonisme !

C'est clair !

Mais fausse excuse ! Je suis bien jeune du haut de mes 15 ans pour avoir un avis très construit, mais...
J'arrive à rouler en ville tous les jours, weelings, manuals etc... bref faire le con (très vite^^) et je n'ai jamais eu de problèmes (sauf avec les gendarmes...)

Pas de carrosserie donc plus de vigilance, c'est simple.
Et je m'amuse vraiment !
Certte y'a une prise de risque etc.. mais entre rouler sur mon gros bike en ville ou en 50cc... j'ai fait mon choix ;-)

Les gens sont fainéants, "le vélo ce n'est pas assez rapide etc..."
Faux !

Je suis plus rapide en vélo que d'autre en voiture !

Fort dommage... et même du haut de mes 15 ans je comprends pas cette situation si... d'espérée ! :roll:

Sinon, pour le sujet principal :

Le seule bouclard de ma "ville" ne fait quasiment que du VAE maintenant.
Et il en vends tout les jours !
Sans compter les journés test à 50€... :shock:
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Nicolai180DH, 06/09/2018 - 19:37
Massacre
Modo
Massacre
Massacre [Modo]
Statut : Confirmé
inscrit le 07/10/11
2960 messages
À 15 ans et à l'aise sur un vélo tu n'as pas toutes les problématiques possibles.
- Jeunes enfants
- problèmes de stabilité liés à l'âge
- problèmes de santé et/ou d'équilibre
- (faux?) problèmes de temps pour boucler le 35h, les courses, le ménage, et la demi-activité "perso"...

Après, comme toujours, pour aller courir, le plus dur c'est de mettre les chaussures (ou un truc du genre)
DDN
DDN
DDN
Statut : Gourou
inscrit le 14/05/18
100 messages
Si seulement je travaillais 35h, j'en aurais du temps pour faire du vélo :lol:

Blague à part, c'est qui "les gens" ? Est-ce que c'est nous tous ou seulement "les autres" ? Les comportements irresponsables sont-ils inacceptables en tant que tels ou seulement quand ce n'est pas moi qui les ai ?

En ce qui me concerne, le gazier qui roule devant chez moi en prenant le rond point tout droit en manual (il y en a un, j'espère qu'il ne vient pas sur ce forum), j'aurais un peu de mal à accepter qu'il se plaigne parce qu'il a bobo à ce qu'il s'est cassé en tombant. La prise de risque, je suis OK avec ça mais c'est protégé et dans un single où je ne risque pas de tuer quelqu'un d'autre que moi en tombant.

Mais bon, c'est parce que je suis un vieux con.
Nicolai180DH
Nicolai180DH
Nicolai180DH
Statut : Confirmé
inscrit le 06/08/17
1055 messages
Oui je suis d'accord avec toi Rems,
C'est clair que y'a une limite pour tout le monde.

Mais les "jeune" en parfaite santé ou même les plus "vieux" (tant qu'ils reste en bonne santé évidement !) qui font 2km de voiture pour aller au course acheté 3 boites et une baguettes (sa c'est l'exemple de mon père :lol: il bosse beaucoup mais quand même...)

Le vélo est clairement jouable sur ce genre de trajet, non ?

Je dit pas que le vélo va remplacer la voiture hein, mais sur les petits trajets... sa peut etre ok. Non ?

Après oui je comprend le faite du "15 ans et à l'aise sur un vélo"
Entièrement d'accord, je me doute bien que ma grand mère sera pas autant à l'aise que la plupart d'entre nous.

Mais elle pour le coup, fait beaucoup de choses en vélo !

DDN :

Je fait le con en ville, ok.
Mais après c'est possible en faisant gaff un minimum quand même ;-)

En 2 ans j'ai eu aucin problèmes (hormis avec les gendarmes comme dit plus haut)

J'ai des potes qui en moins de 6 mois on renversé 2 vielles...
Sa c'est un comportement inacceptable pour moi.

Si tout le monde fait le con de manière inconsciente et profondément stupide... sa fonctionnera jamais c'est sur.

Y'a une limite comme pour tout, à mon avis bien sur ;-)
Alius
Alius
Alius
Statut : Confirmé
inscrit le 26/12/05
1187 messages
Matos : 2 avis
Massacre ( 6 sept.) disait:

Alius ( 6 sept.) disait:

mentalités qu'on retrouve dans les pays nordiques (je pense aux Pays-Bas particulièrement) où la culture vélo est très développée.

Ce n'est pas une question de mentalité, c'est une question de politique.
Nous on a Renault et PSA au CAC 40 et Macron à l'elysée... :roll: (remarque que macron ou autre ça ne change pas le système politique français qui biaise beaucoup la politique elle même).
Enfin bref, pour qu'on voie plus de vélo et moins de voitures, comme au pays bas il faut:
- des incitations vers le vélo et à l'encontre de la voiture
- des infrastructures (itinéraires cyclables + "antivols";)
- contrer 150 ans d'histoire de la voiture, de la pub, et de son image.
Même combat ou presque que si on veut moins consommer de viande au final.


Ça fait bien longtemps que j'ai perdu tout espoir d'amélioration dans ce sens en ce qui concerne notre politique...
Je veux dire par là que si on attend que ça vienne d'en haut c'est pas la peine. Toutes les décisions sont prises à Paris, pour Paris, la france c'est Paris, les gens des régions, ces sauvages là ils n'en n'ont rien à faire.
Le problème de la lois LAURE c'est qu'elle impose l'aménagement de voix de circulation cyclable en complément des voies de circulation automobile. On sait parfaitement que plus on aménage les routes, plus on incite les automobilistes à rouler... Alors la lois LAURE c'est peut être bien pour un début, mais il faudrait peut être passer la deuxième vitesse et par exemple (je dis ça je dis rien) commencer à interdire tous véhicules à pétrole (à l'exception de ceux d'utilité publique) dans les villes... Il n'y a que comme ça qu'on nous incitera pour de bon à rouler à vélo. Mais c'est pas demain la veille.