On a ouvert les 2 Pike !
2000*1045px

On a ouvert les 2 Pike !

Avec plein de mécanique et d'huile dedans.
Texte NicoB
Photos NicoB
Texte NicoB
Photos NicoB
.
Avec plein de mécanique et d'huile dedans.


En 2013, Rockshox présente sa grosse nouveauté de l'année sur le segment enduro, la PIKE ! 

Pour les plus jeunes d'entre vous ce nom ne vous parle peut être pas, mais la Pike était déjà une fourche au catalogue Rockshox entre 2005 et 2009, un petit air de déjà vu donc.


A l'annonce, la marque s'efforce de démentir que cette sortie est une renaissance, mais réellement une nouveauté, avec plein de nouvelles choses dedans.


On a ouvert les 2 Pike !



Les premiers retours de la presse mondiale sont unanimes, c'est LA nouvelle référence sur le segment Enduro, certains osent même décerner un Award, comme si le besoin compulsif de classement à l'origine de l'élection de la voiture de l'année se propageait doucement mais surement au vtt, mais rappelons juste que ce besoin de hiérarchisation peut entrainer des aberrations, inutile donc de rappeler que la Renault Megane Scénic (oui la moche) fut portée aux nues en 1997 et nous ne parlerons pas du palmarès des Grammy Awards. 


Bref méfions nous. 

Nous même, sommes ravis à chaque essai de bike où la "nouvelle" Pike est présente. Les sensations qui ressortent à chaque run sont les mêmes : 

- Sensibilité en début de course

- Précision 

- Soutien hydraulique 

- Confort 

- Super plage de réglage. 


Inutile de s'étendre d'avantage pour le moment sur le sujet, nous vous préparons un "HUUUUGE" dossier suspensions qui répondra à pas mal de vos questions. 

Non, la motivation de cet article est beaucoup plus perfide, à force de nous vendre la révolution à chaque collection les marques ne vendent-elles pas du vent, le terme convenu dans tout milieu tendance est "Marketing Bullshit"



C'est donc avec un oeil un poil lubrique et un esprit bien tordu que nous nous sommes rendus au DSD SRAM, sacro-saint atelier de la purge et du SAV avec 2 Pike's sous le bras, une RCT3 de 2014 et une fabuleuse U-Turn 95-140 de 2008.


[photo1]

Signes extérieurs. 


Disons le tout de suite, à première vue à part le nom et le segment peu de choses les rapprochent. 

Le diamètre des tubes, le traitement de surface, les réglages, l'axe de 15mm pour la nouvelle en lieu et place du gros 20mm et le pivot conique, la liste est longue et pourtant il y a "seulement" 6 ans d'écart. 



Au niveau du poids, c'est même le grand écart, 2,480kg pour mamie et 1,840kg pour la jeunette

Le régime Dukan a plutôt bien marché et ce qui est le plus curieux c'est que ce n'est pas par l'utilisation de matériaux "nobles" que les ingénieurs ont obtenu ce résultat, nous allons tout vous détailler et c'est assez surprenant. 

Les principaux organes


Qu'est ce qui définit une fourche aujourd'hui ? Nous pouvons identifier 4 grands éléments le chassis, le ressort, la gestion de la compression et la gestion de la détente. 

On a ouvert les 2 Pike !

Dans le cas de nos cobayes, dès l'ouverture on se rend vite compte que la comparaison va tourner court. 

Il existe aussi des modèles de Pike ancienne génération en Dual Air, Air U-turn et en Dual position air pour la Pike 2014. 
Ici prenons les deux fourches les plus utilisées.



La Pike 2008 est équipé d'un ressort Hélicoïdal "ferraille" simple spire, c'est le truc le plus simple à comprendre. 
Pour déformer un ressort simple il faut appuyé dessus et sa déformation est proportionnelle à l'effort. En gros on appuie 2 fois plus fort pour enfoncer 2 fois plus. On dit que c'est linéaire... 


La Pike 2014 est équipé d'un solo air, ou plus simplement un ressort pneumatique. Plus facile à ajuster que son ancêtre, c'est également beaucoup plus subtil en conception. La grande différence étant la courbe d'enfoncement que l'on définit comme progressive. C'est à dire que l'effort nécessaire pour comprimer l'air sur les derniers centimètres de débattement n'est pas proportionnel mais exponentiel.

Le comportement des ressorts pneumatiques étaient décrié à leur apparition car ils avaient un seuil de déclenchement très haut (manque de sensibilité) et n'étaient pas constant dans le fonctionnement dès que la suspension chauffait.



On a ouvert les 2 Pike !


Outre le ressort pneumatique la gestion même de l'hydraulique est complètement différente.

Pour éclairer les moins férus de viscosité et pour faire simple.

Nous allons illustrer une cartouche ouverte comme une "cafetière pression", celle sur laquelle on appuie pour faire passer l'eau à travers le café et un filtre. Les réglages de compression et détente faisant varier la taille des "orifices" où l’huile circule et modifie donc la vitesse et le volume de déplacement de ce fluide.


Dans le cas de la Pike de 2008 l'huile nécessaire est de la 5 WT et le volume est de 140ml.



On a ouvert les 2 Pike !








Dans le cas d'une cartouche dites fermée, nous pouvons schématiser le système comme une grosse seringue fermée pleine d'huile où les pistons coulissent.


Pour la Pike 2014, la compression présente 4 réglages possibles : celui des basses vitesses et 3 position de compression (DH/Mode chemins vallonnés/Mode compression maximale (rendement optimal). Le réglage de basses vitesses fait varier le débit de la voie centrale grace à un pointeau. (le gros trou de la photo).


On a ouvert les 2 Pike !


Plus on ferme et plus l'huile est freinée dans son passage et doit donc emprunter une autre voie (clapets/pistons).
On peut ainsi comprendre que les Basses vitesses ne sont pas sensibles au débattement mais plus au vitesse d’enfoncement de la fourche, que ce soit des pressions venant du sol mais également du pilote.


Le volume d'huile est d'environ 50ml (il n'y a pas de valeur annoncée car la cartouche doit être pleine) et d'une viscosité de 3 WT. C'est à dire plus fluide, ce qui diminue l’émulation et permet donc de garder une fourche constante dans l’utilisation.

Cet environnement fermé permet de préserver la qualité de l'huile mais aussi de gagner en poids. 



En ce qui concerne la détente, on retrouve sensiblement les mêmes différences, à savoir que flux d'huile passe par un système de clapetterie sur la 2014, à contrario la cartouche de la 2008 se base encore sur un système de variation de taille de voie du piston de détente. ( Voir Portfolio )






Le tour du propriétaire n'est pas fini, un autre point qui nous a marqué c'est le montage joints / bagues de guidage

Il faut savoir que les fourches de vtt sont en grande partie une déclinaison des fourches de moto. Le montage dit "classique" est normalement, du fond du fourreau vers le haut et par ordre : 


- Bague de guidage
- Espace 
- Bague de guidage 
- Joint spi, qui empêche l'huile de sortir
- Joint mousse
- Joint racleur qui empêche la terre et la poussière de rentrer. 



Afin de limiter les frictions, Rockshox a supprimé le joint spi en montant des joints racleurs spéciaux qui remplissent les 2 rôles. Dans le même esprit les bagues de guidage ne peuvent pas être changées et comportent des rainures afin d'optimiser la lubrification. 


On a ouvert les 2 Pike !


Astuce retourner son vélo avant une session de ride aide à la bonne lubrification de  la fourche.



Entretien

Tous ces choix techniques imposent également un entretien précis, il faut faire une purge de la lubrification (huile dans les jambages permettant un bon coulissement) toutes les 25 heures et un entretien complet de la fourche, c'est à dire cartouche + joints toutes les 100 heures. 
Pour tout ce qui touche des problèmes avec les bagues de guidage, c'est retour obligatoire. 


Conclusion

Confronter 2 fourches séparées de conception éloignée de presque 10 ans et portant le même nom était une bonne idée, par contre si l'objectif de base était de démontrer que la Pike ancienne version n'était pas ridicule, c'est un échec. 
Ce qui sépare mamie de l'adolescente n'est pas une simple évolution, ce ne sont pas les mêmes produits, un point c'est tout.

 
Alors pourquoi Rockshox a gardé ce nom ? Certes elles couvrent toutes les 2 la même pratique, mais elles n'ont rien en commun. 
En son temps, la Pike U-Turn était une référence, les mecs du marketing pensent surement que cette nouvelle Pike est la nouvelle référence ... La boucle est bouclée. 


Merci au DSD SRAM de nous avoir ouvert les portes de leur atelier et prêté un expert. Max, you rock !


Timelapse de la session



6 commentaires

Eneite
Statut : Confirmé
inscrit le 10/05/09
Stations : 1 avis
Dans votre ""HUUUUGE" dossier suspensions", j'espère que vous faites la différence entre début de course et basses vitesses ainsi que fin de course et hautes vitesses, pas comme dans vos tutos de réglages... ;-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

SowX

inscrit le 06/04/09
Matos : 5 avis
Ca aurait été bien de comparer avec un Pike 454 Dual Air, quitte à comparer. Parce que cette dernière n'était ni lourde (2,1 kg) et ne manquait absolument pas de sensibilité comme les premières fourches à ressort pneumatique. Par ailleurs, elle reste un modèle de rigidité et ce, sans pivot conique trop hype. De plus, elle ne chauffait absolument pas comme vous le laissez penser (même après une semaine à laminer les noires de Châtel, Morzine, etc). Enfin, c'était un modèle de fiabilité (en tout cas pour la Dual Air), et ça, la nouvelle Pike doit faire ses preuves...

Sinon, même si la presse est unanime sur les qualités de la nouvelle Pike, ce n'est pas vraiment le cas de beaucoup de proprios (entre autres). Ce n'est certainement pas "LA nouvelle référence des fourches d'enduro".

Au-delà de ces remarques, l'idée de départ est intéressante. Ce serait intéressant de voir l'évolution entre les première 36 et les dernières. ;)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bsterioman

inscrit le 06/04/09
Je supporte le commentaire de SWOX. Pourquoi pas une Pike 454 Dual Air ??!! C'est un peu récurrent chez 26in, les bonnes idées réalisées un peu à l'arrache. C'est dommage.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

riderdu03

inscrit le 13/04/07
Matos : 1 avis
Tu m'as bien fait rire Eneite. Mais bon tu sais ici, c'est le Renault Megane Scénic de la suspension ...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

janclode666

inscrit le 08/07/08
Pour l'huile on parle d'émulsion et pas d'émulation ;)

+1 avec massacre, c'est de la cartouche fermée dans les deux cas...

Le gain de poids ouverte vs fermée est anecdotique : 12 gr de plus seulement pour une pike crconception
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=516197528465496&set=a.261080027310582.63809.260667494018502&type=1&theater (désolé pour ceux qui n'ont pas fb)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire