Backstage : Jules Langeard 

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Backstage : Jules Langeard 

Backstage
De Cédric Gracia à Tracey Hannah, du BMX au Surf, Jules a un regard engagé sur les sports d'action en général
olivcucu
Texte :
Photos :
Divers
Vidéo :
Jules Langeard

"Pour être avec les copains", ça définit assez bien Jules et sa vison de la photo. Toujours animé par cette envie de faire plaisir et du travail bien fait, il aime retrouver ses potes et essayer de nouvelles choses. Il a toutefois su faire évoluer sa vision vers des travaux plus engagés, comme sa dernière série sur la place des femmes dans les sports d'action. Un travail remarquable sur un sujet délicat, dans lequel il a su faire transparaitre son amour pour la photo et les femmes !


Enregistrer l'embed

  • 26 in : Salut Jules, présente-toi rapidement:

Jules : Yo 26in ! J’ai commencé par prendre des photos puis j’ai filmé quelques conneries avec les copains et me voilà ! En moyenne 50/50 photo/video. J’ai travaillé pour la première fois à 15ans pour Ride it et Big Bike. Quelques années plus tard, je me retrouve diplômé d’un master en photo-journalisme à University of the Arts London.

J’entame ma troisième année comme “nomade” : je bouge en fonction des contrats/envies.

  • Comment en es tu venu à faire de l’image ?

Suite à un crash en dirt, 3 vertèbres quand j’étais au collège. Du coup je voulais continuer à être avec les potes mais je pouvais ni rouler ni creuser... Alors je faisais les photos. C’était trop chouette !

  • Pourquoi shooter du vélo?

Pour être avec les copains, vivre dehors, dans la forêt ou la montagne. Toute l’année ! C’est un sport propre, les gens sont simple, on mange, on roule... C’est le top. L’été dernier j’ai commencé à bosser sur les events de surf et l’état d’esprit est tout aussi chouette !

  • Est ce que tu roules ? Cela a-t-il une influence sur ta façon de shooter?

Haha si je dis que je roule je vais beaucoup en faire rire ! Allez je me lance: oui je roulotte en bike park. À cause de mon dos, qui me fait toujours mal, je ne veux plus prendre de risques donc je chill. Je sais pas si je suis mauvais mais on m’a déjà dit que j’ai un style très particulier sur un vélo! Donc j’espère que ça n’a pas d'influence sur mes photos !!! Mais c’est essentiel de connaitre un sport pour le prendre en photo.

  • D’ailleurs, qu’est ce qui t’influence le plus ? D'où tires tu ton inspiration ?

Je m’inspire de ce qui m’entoure tout les jours. Quand je passe du temps en ville je regarde les formes géométrique, les fenêtres, les cadres, les lignes, les contrastes....

Je ne regarde pas les photos de VTT.

Le skate et le BMX sont une grande source d’inspiration. Le travail de Fred Mortagne par exemple en skate, Brett Novak pour les films, les edit de Rupert Walker quand même, le travail de Vincent Perraud sur la lumière, Seb Zanella / Desillusion dans le surf/skate aussi ... Dimitri Coste aussi.. Bref ... Tout ce qui est liée à la lumière et la nature.

Hadrien Picard m’inspire beaucoup, tant par son travail mais aussi par son talent/son personnage. Il me motive à me lancer dans l’inconnu ! (Tu sais à l’Americaine : Challenge yourself !) Une fois il devait faire une video avec une camera super8mm. Il n'en avait jamais utilisé une avant et bim il te sort une video dites “tourné- monté” , first try, avec Simone Barraco. C’est le travail de toute une vie pour certains.

  • Sur quels projets as-tu le plus aimé travailler et pourquoi?

Il y en a deux: “ From Bizet with Love ” et “ Women in Action Sports ”

FBWL car j’ai voyagé aux US et au Canada avec mon meilleur pote Titou. On a rencontré des gens incroyables et réalisé nos rêves ensemble (Aptos, Woodward, Utah, Whistler...)

Et WAS est un projet que j’ai commencé dans mon coin. Je tente de refléter la situation des femmes dans les sports extrêmes, c’est un projet féministe. Parfois les femmes athlètes font face à des soucis tels qu’être moins bien payé que les hommes ou encore avoir plus de reconnaissance pour leur physique que leurs performances sportives. C’est un projet qui donne du sens à mon “savoir-faire”, c’est très épanouissant.


Enregistrer l'embed

  • Quel est ton meilleur souvenir de shooting ?

Une video pour Cannondale avec Jérôme Clementz et Ben Cruz. On filme toute la journée, je suis à vélo aussi, le soir on dort dans une cabane au milieu de rien vers chez lui en Alsace et le lendemain on termine le tournage ! Ambiance top et expérience unique ! J’étais encore au Lycée à l’époque haha!

  • Quel est l'événement qui t’a le plus marqué dernièrement ?

L’année dernière était catastrophique. On a perdu plusieurs légende dans le sport. Kelly MacGarry, Stevie Smith, Dave Mirra, Erik Roner, Zarja Cernilogar...

C’est une piqure de rappel qui fait mal... Ça me motive à vivre chaque expérience à fond et profiter de ma famille/mes amis le plus possible !

  • Quel matos utilises-tu en ce moment?

Sony A7Sii - Canon 5DMIV - Leica M-P (typ240) - DJI Mavic Pro - Hasselblad 503cm

Canon 16-35mm f2,8 III L - Canon 70-200 f2,8 I L - Summilux 35mm f1,4

Rode videomic pro - Lacie thunderbolt 2TO (x4) - MacbookPro avec 16gb de RAM.

  • Qu’est ce que tu aimerai ajouter à ce matériel ?

Rien, le meilleur matos est celui que tu as.

  • Pour les puristes, quelle est la config’ avec laquelle tu préfères shooter?

Avec mon téléphone sur Snapchat hahah !

  • Y’a-t-il une composition que tu aimes particulièrement réaliser ?

Haha en cas d’urgence et de manque de créativité je dirais la fameuse technique du “premier plan flou” réalisée avec des branches, de l’herbe ... que parfois je tiens moi même en face de l’objectif.

Mais ce que je préfère c’est jouer avec les reflets.

  • As-tu des projets de tournage dans les mois qui viennent ?

Je traine avec Cédric Gracia en ce moment, je l’aide pour ses Vlog sur Youtube, c’est fun et vraiment challenging.

Et j’ai un shooting de booké à Saint Barthelemy en Avril, sur un sport que je n’ai encore jamais couvert ! Je ne peux pas en parler mais c’est excitant !

  • Justement, peux tu nous en dire un peu plus sur ce qui te motive à faire ces Vlogs ? Ca doit etre un énorme travail de post prod !

Je fais des vlog pour le challenge !

Je veux aller plus loin dans mon travail. Etre capable de sortir un edit / jour avec les compromis que cela comprend est super intéressant. Pour le moment c'est le début avec Cédric donc ça va, on met tout ça en place​. ​Un peu comme les trainings pendant la off season. Ça bosse beaucoup "secrètement" avant d'y aller plein gaz pendant la saison.


  • On voit de plus en plus de Vlogs en VTT. Le sujet est assez controversé.. Quel intérêt de ce type de format video y vois-tu, en temps que personne impliqué dans ce milieu ?
J'ai découvert le principe du vlog en Novembre dernier, super à la bourre, avec Casey Neistat évidemment. Et ensuite j'ai pris une claque en découvrant la popularité de ce format.
L'interêt du vlog dans le VTT : Si il y a une idée, un message à transmettre alors il y a zéro controverse. Le vlog est un outil, disponible pour tous, il faut savoir l'utiliser. Chacun utilise un moyen différent pour s'exprimer. Moi c'est la photo, certains c'est à travers le vélo, à travers un site internet comme 26in et d'autres à travers un vlog​.
Mais si tu regardes un vlog et après tu te dis " bon bah c'est cool mais j'ai rien appris, je ne suis pas inspiré/motivé..." comme pour un livre, alors je ne vois pas l'intérêt et de là nait le débat.
Selon moi Cédric a une grande légitimité​ dans le vélo et dans la vie...​. C'est comme ton grand-père : tu l'écoutes car il a plus d'experience, il est plus sage que toi.
Avec Cédric c'est chouette, déjà car il me donne le sentiment de travailler pour moi, je suis libre et il est très à l'écoute. Et c'est vraiment "no f*cks given", c'est écrit en gros sur la chaine donc l'audience est prévenue. Je me retrouve ainsi avec une​ grosse​ liberté d'expression et une audience grandissante. C'est ​super ​chouette.

Je me souviens de votre article sur Cédric quand il a fait son premier vlog... Je pense que d'ici quelques mois, lorsque tout sera en place, vous aurez la réponse à votre question.

"C'est là où on a du mal à savoir si CG compte vraiment lancer son Vlog de "geek du web qui n'a pas de life et qui cherche à se rendre intéressant", ou s'il va se positionner en foutage de gueule de cette tendance douteuse qui consiste à raconter sa vie de manière très narcissique, face caméra, comme si ça intéressait tout le monde, et de supplier les internautes à liker et à s'abonner.."
On en reparle au Crankworx Les Gets !


Enregistrer l'embed

  • Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite commencer à filmer ?

Acheter un micro et travailler avec 1 objectif seulement pour bosser sa composition. Comprendre ce qu’est une vidéo, faire du montage et surtout bien prendre en compte l’aspect audio. En venant de la photo on (j’ai) fait très vite l’erreur de délaisser le travail son/ musique qui est 50% du boulot !

  • Le mot de la fin :

Merci pour l’interview !

Longue vie à 29in ! Le 26 pouces c’est mort les gars ...

Instagram : @juleslangeard web: http://juleslangeard.fr

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.