Entrevue : Nicolas Terrier
2000*1045px

Entrevue : Nicolas Terrier

Dans la famille GoBigOrGoHome, je voudrais Nicolas. Entrevue :
Texte cuvet
Vidéo hexagone film
Dans la famille GoBigOrGoHome, je voudrais Nicolas. Entrevue :
Texte cuvet
Vidéo hexagone film
Entrevue, c'est une série pour laisser la parole à tous nos riders qui sont en manque de temps de parole. Des gars passionnés, investis, le genre de mec que tu remarques si tu le croises sur un spot. Aujourd'hui, on vous présente Nicolas. Nico, tu peux le repérer facilement en contest, il flotte un mètre au dessus de tout le monde. Pareil en soirée d'ailleurs, c'est surement pour ça qu'on aime autant le personnage !

  • 26in : Salut Nicolas ! On va te laisser te présenter comme tu le sens, avant de commencer à te cuisiner. Alors vas-y, dis-nous ce que tu as envie de nous dire !

Nicolas : Salut 26in,

J'ai grandit à Lyon, j'ai 22 ans, je pratique le dirt/slopestyle /freeride depuis 8 ans.

J'ai fait une formation de menuisier/ charpentier, et cela fait deux ans que je me consacre à ma passion, le dirt/slopestyle, en participant à de grosses compétitions dans le monde entier.


  • Qu’est-ce qui te motive quand tu poses tes pieds sur les pédales?

Ce qui me motive le plus quand je suis sur mon vélo, c'est de rouler avec les potes tout en repoussant nos limites et en s'amusant. Je pense que c'est la meilleure façon pour progresser dans notre sport.

"NO DIG, NO RIDE !"

  • Comment vois-tu la semaine parfaite ?

Ca serait déjà une semaine avec des conditions parfaites, pas de pluie, pas de vent. Juste du soleil, rider tous les jours, apprendre plein de nouveaux tricks, gagner à l'euro million, prendre des billets pour Whistler, une semaine c'est trop court! ahah 


  • On te propose une invit’ sur la compet’ de tes rêves et un trip pour shooter la même semaine ! Tu vas où?

Je n'ai pas encore été confronté à cette situation, tout dépend du shooting que l'on me propose , mais je pense que je choisirai la compétition, si c'est bien celle de mes rêves.


  • Donc préfères-tu shooter une bonne video ou poser le run que tu voulais en compet’?

J'adore shooter des vidéos ou de la photo, car on travaille sur différents aspects. Mais c'est aussi génial d'arriver sur un évent et de se mettre la pression pour ne pas tomber sur les runs que l'on doit faire, et de rentrer en compétition avec les autres concurrents dans un bon état d'esprit. Je trouve que les deux approches sont aussi cools l'une que l'autre.

  • On entend souvent parler toi pour ton style. Est ce que c'est quelque chose que tu travailles beaucoup? En compétition, tu sembles plus être du genre à poser un beau run bien stylé, plutôt que d'essayer un gros trick que tu maitrises moins.

Oui je joue beaucoup plus sur la carte du style et de la perfection du trick. J'essaie de kiffer le mouvement et de m'amuser. Mais il peut m'arriver d'essayer de faire un gros trick alors que je ne l'ai pas beaucoup travaillé. C'est rare, ça arrive généralement quand j'ai un bon feeling.

  • Comment gères-tu les lendemains de cuite quand tu es censé rouler ?

Généralement Doliprane 1000, douche, un bon repas et j'essaye d'aller rouler. Mais bon si quelqu'un a une solution pour les lendemains de cuite, je suis preneur ! 


  • Quelle place a le shape dans ta pratique du vélo ?

NO DIG, NO RIDE !

Malheureusement je n'ai pas eu la chance d'avoir chez moi un terrain suffisamment grand pour pouvoir construire un spot adéquat. Je rêve d'avoir un jour un trail dans mon jardin!

Du coup j'ai beaucoup aidé les potes qui ont la chance d'avoir des spots privés. Je pense qu'il faut passer autant de temps à shaper qu'à rider.


  • Qui est-ce qui t’inspire, que tu jalouses secrètement, mais que t’aimes bien quand même ?

Je m'inspire comme tout le monde des vidéos, mais je m'inspire plus du BMX, y'a souvent de bonnes choses à prendre!

  • Si tu devais changer quelque chose chez toi, ça serait quoi?

Il faut que j'arrive à devenir plus sérieux et à moins faire la fête ahaha !

  • Quel est ton meilleur souvenir en vélo ?

Mon trip en chine pour le FISE restera pour le moment un de mes meilleurs souvenirs.

Je suis parti en chine avec Anthony Rocci, Medhi Gani et Jérémie Berthier pour construire le parcours MTB. C'était génial de construire un si beau parcours en si peu de temps, avec très peu de moyens. Le tout à l'autre bout du monde, en sachant que les meilleurs riders allaient venir se battre sur cette même piste.

En plus de ça j'ai pu participer au contest et finir 9ème, c'était génial ! 


"Devenir plus sérieux"

  • Tu nous as sorti de belles photos pour l’article ! Quelle est ta préférée ?

Celle en SSG sur la première boss du roc d'azur cet automne. Je la trouve vraiment cool, un peu sur-réaliste, il y'a un effet d'amplitude avec la bosse qui est vraiment bien taillée.

D'ailleurs c'est signé JB Liautard, qui est pour moi une pointure dans le monde de la photo de vélo, je tiens vraiment à le remercier pour tout ce qu'il m'a apporter. Il a vraiment du talent ! 


  • Allez, la question qui fâche. Ça fait combien de temps que tu ne t’es pas fait mal?

Je touche du bois ! J'ai pas eu de grosse blessure l'année dernière, à part des entorses ou quelques égratignures! Je vous avoue que je n'ai pas de gros d'antécédents, espérons que ça dure ahah !


  • Comment gères-tu tout ça ? Tu es plutôt du genre prudent, ou plutôt “l'hôpital ou la gagne”?

Je suis du genre prudent, car ça peut vite devenir problématique, je suis plutôt du genre a réfléchir 3 fois avant de me jeter dans tous les sens. 


"Je suis plutôt du genre à réfléchir 3 fois avant de me jeter dans tous les sens"

Ajoutez des photos (2020px)

  • Comment vois-tu l’avenir de Nicolas Terrier ?

J'espère continuer tel que j'ai commencé, en gravissant les échelons petit à petit. J'espère réaliser mes rêve de compétitions, tout en faisant de belles vidéos et de belles photos. Mais seul l'avenir nous le dira. 


  • Tu as peut-être des parents ou des amis que tu souhaites remercier ?

Je souhaite remercier toute ma famille ainsi que tous mes amis qui me soutiennent !

Je remercie mes sponsors qui font tout leur possible pour m'aider et me suivre de près.

Ghanzi - Banshee bikes - Fuse protection -LOAM distribution - Frenchy's Distribution -

Skate park de LYON

Merci à vous 26in pour cette interview c'est cool, à bientôt.

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.