Entrevue : Paul Couderc
2000*1045px

Entrevue : Paul Couderc

Du plaisir, du shape, du travail. La recette de la réussite selon Paul. Entrevue :
Texte cuvet
Du plaisir, du shape, du travail. La recette de la réussite selon Paul. Entrevue :
Texte cuvet
Entrevue, c'est une série pour laisser la parole à tous nos riders qui sont en manque de temps de parole. Des gars passionnés, investis, le genre de mec que tu remarques si tu le croises sur un spot. Aujourd'hui, on vous présente Paul. Il a vite compris qu'en dirt, si on veut progresser, il faut avoir un bon spot, de la motivation et des bons potes ! Après avoir passer beaucoup de temps à construire son spot, les choses se présentent bien pour Paul désormais.

  • 26in : Salut Paul ! On va te laisser te présenter comme tu le sens, avant de commencer à te cuisiner. Alors vas-y, dis-nous ce que tu as envie de nous dire !

Paul : Je sais pas trop quoi dire pour commencer à part que je suis content de répondre à tes questions haha . 

  • Qu’est-ce qui te motive quand tu poses tes pieds sur les pédales?

Ce qui me motive c'est de me dire que je me lève tous les matins pour faire ce que j'aime le plus au monde, et ça c'est vraiment la meilleure des sensations !

  • Comment vois-tu la semaine parfaite ?

La semaine parfaite se résumerait à : une bonne météo, mes copains, rouler sur plusieurs bon spots de dirt tous les jours, pêcher dans une belle rivière après la session. Rouler aussi en enduro sans pression et avant tout me faire plaisir, plus tu te fais plaisir plus tu progresses. 

  • On te propose une invit’ sur la compet’ de tes rêves et un trip pour shooter la même semaine ! Tu vas où?

Entre l'invit' sur la compet' et la vidéo ... C'est dur de choisir mais je pense opter pour la compétition de mes rêves (Joyride ! ). Pour moi j'aurai réussi quand je participerai à cet évent !

  • Donc préfères tu shooter une bonne video ou poser le run que tu voulais en compet’?

J'adore shooter des vidéos, il y a bien moins de pression, néanmoins poser le run de mes rêves sur une grosse compétition est ce pourquoi je m'entraîne tous les jours, j'aime la compétition .

  • Comment gères-tu les lendemains de cuite quand tu es censé rouler ?

En ce qui concerne les cuites haha je n'en prends pas souvent, mais si je dois faire la fête j’évite de le faire si le lendemain je peux rouler .

"Il y a bien moins de pression"

  • Quelle place a le shape dans ta pratique du vélo ?

Le shape à une place hyper importante dans ma pratique ! Je shape énormément avec mon pote Gael Teulier pour avoir un terrain au top. On a toujours de nouveaux projets, cela me prend beaucoup de temps et d'énergie mais à la fin on est content du résultat, le travail paie à chaque fois ! Arriver à faire une ligne qui marche bien ça n'a pas de prix !

  • Qui est-ce qui t’inspire, que tu jalouses secrètement, mais que t’aimes bien quand même ?

La personne qui m'inspire est Brandon Semenuk, j'adore sa créativité et son style ! Je ne jalouse personne, j'essaie d'avancer a mon rythme tout en me faisant plaisir, on verra bien le résultat .

  • Si tu devais changer quelque chose chez toi, ça serait quoi?

Si je devais changer quelque chose, ce serai d’arrêter de jeter mon vélo quand je fais une session de merde haha.

  • Tu as décroché la wild card pour les Crankworx des Gets au FISE. Bravo à toi ! Etait-ce un objectif pour toi en venant au FISE?

Mon objectif était de faire une finale au fise. Quand j'ai réussi à accéder au super finale avec les 6 meilleurs j'étais déjà hyper satisfait, et juste avant de dropper pour mon run de super finale un des riders m'a dit que j'avais la wildcard pour les Crankworks, et là c'était fou !

  • Est ce que cette wildcard a modifié ta façon de t'entrainer pour les Crankworx ? Le slope étant généralement plus gros et plus long que ce à quoi tu es habitué, comment te prépare tu a cela?

Je m'entraîne à fond, comme d'habitude. Je suis un peu stressé à l'approche des Crankworks car le parcours est bien fat, mais je suis vraiment motivé, je vais tout donner ! Je me concentre sur ma routine, je pense que l'important aux Crankworks est d'arriver en bas avec un run safe et propre .

  • Quel est ton meilleur souvenir en vélo ?

Mon meilleur souvenir en vélo à été lorsque j'ai gagné ma première compétition FMB à Vigo en Espagne cet été, je ne m'y attendais pas c'était fou ! En plus de ça c'était un super trip avec mes potes Lewis Garric et Damien Mazet .

  • Tu nous as sorti de belles photos pour l’article ! Quelle est ta préférée ?

Je n'ai pas vraiment de photos préférées, je les aime toutes, elles sont chacune différentes et c'est surtout ça que j'aime .

  • Allez, la question qui fâche. Ca fait combien de temps que tu ne t’es pas fait mal?

En ce qui concerne les blessures ça fait longtemps que je ne me suis pas fait mal ( je touche du bois haha ) ! J'ai seulement mal au dos parfois quand je shape trop.

  • Comment gères-tu tout ça ? Tu es plutôt du genre prudent, ou plutôt “l'hôpital ou la gagne”?

Je suis plutôt du genre prudent, je suis quelqu'un de très persévérant mais lorsque ça ne vas pas lors d'une session j'arrête avant de me faire mal. De plus je connais mes limites et je tente un nouveau tricks que lorsque je l'ai parfaitement dans le bac à mousse.

  • Comment vois-tu l’avenir de Paul Couderc ?

Pour moi l'avenir de Paul Couderc serait d'être parmi les meilleurs riders et me faire toujours autant plaisir !

  • Tu as peut-être des parents ou des amis que tu souhaites remercier ?

Je souhaite remercier mes parents qui me suivent depuis le début et sans qui rien ne serait possible, puis également mes sponsors : commencal , smith , giro , michelin , sqr , duverbike et melyrockly qui me font confiance .

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.