Slopestyle - Crankworx Rotorua 2020

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Slopestyle - Crankworx Rotorua 2020

Rotorua
Emil Johansson, la marque des plus grands.
Léa W2L
Texte :
Photos :
RedBull Media House

Au menu : petite analyse de la séance de tricotage lors du "Slopestyle in memory of McGazza" lors des Crankworx à Rotorua, suivie de la vidéo des 3 meilleurs runs, du replay intégral et des résultats complets.

Petit analyse.

La première des trois étapes du championnat du monde de slopestyle 2020 vient de s'achever à Rotorua (Nouvelle-Zélande). Le parcours en 2020 est similaire à l'an passé à l'exception du boner log qui a été transformé en un petit module step-up step-down pour ravir les riders techniques. 


Qui gagne ?

Le prodige suédois Emil Johansson, de retour en pleine forme après avoir bataillé contre une maladie auto-imune, s'est imposé avec un run absolument dément. Il enchaine les figures techniques avec des combos dans les deux sens de rotation. Un seul run lui a fallu pour imposer sa marque de 96 points. Nicholi Rogatkin (US) termine deuxième avec un trick final monstrueux : frontflip tail-whip. Cette figure lui avait valu une chute pour le moins artistique lors du premier run. Le jeune allemand Erik Fedko, revêtu de ses nouvelles couleurs (Red Bull et Troy Lee Designs), confirme les espoirs placés en lui durant l'inter-saison et signe un run d'une amplitude qui lui est propre. Notre frenchie Tomas Lemoine termine 4ème avec un run très solide (dont un magnifique condor au-dessus du nouveau step-up / step-down). Thomas Genon a sorti le grand jeu lors de son premier run qui lui permet de scorer pour une sixième place finale. Il chute lourdement lors du dernier trick (cash-roll cancan) pour son deuxième run. On espère sincèrement qu'il ne s'est pas trop abimé l'épaule. Notons aussi la belle prestation de Timothé Bringer, qui avait reçu une wildcard pour participer à cette épreuve. Le rookie termine 10ème en signant notamment un double backflip ultra propre sur le 3ème saut. 


Une fois de plus, niveau en slopestyle ... a pris du niveau (pardon c'est nul comme jeu de mot). Combos, rotation dans les deux sens, double or nothing, si on veut gagner, il faut être sacrément sérieux !

Les runs des 3 premiers.


Enregistrer l'embed

La liste des tricks d'Emil Johansson

(Prenez un doliprane si besoin) Dans l'ordre d'apparition.
360° whip to kyle strait // 360° bus to downside whip // Triple tailwhip oppo // double tailwhip // 360° footplan // 360° drop // 360° oppo bus to bus // 360° kyle strait to bus // frontflip // 360° whip to downside whip...

Le replay complet !


Enregistrer l'embed

Résultats complets

1. Emil JOHANSSON 96.00 (SWE)

2. Nicholi ROGATKIN 93.00 (US)

3. Erik FEDKO 90.25 (GER)

4. Tomas LEMOINE 88.25 (FRA)

5. Jakub VENCL 85.00 (CZE)

6. Thomas GENON 81.50 (BEL)

7. Lucas HUPPERT 78.50 (SUI)

8. Alex ALANKO 77.00 (SWE)

9. Lukas KNOPF 76.25 (GER)

10. Timothé BRINGER 75.75 (FRA)

11. Owen MARKS 72.25 (US)

12. Anthony MESSERE 71.25 (CAN)

13. Dawid GODZIEK 30.00 (POL)

Rendez-vous à Innsbrück (AUT) pour la deuxième étape le 13 juin. Le trio de tête sera-t-il le même ? Brett Rheeder reviendra-t-il ? 

Ajoutez des photos (2020px)
Léa W2L
Texte Léa W2L
Rédactrice & chef projet web @26in

1 commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.