Les différents types de vélos ET de riders - aide au choix de sa pratique, avant de chercher sa monture [MAJ le 24/07/20]

razgriz65
Modo
razgriz65
razgriz65 [Modo]
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
12K messages
Stations : 4 avisMatos : 29 avis
avant de chercher quel type de bike vous convient, lisez cet article pour essayer de déterminer quel type de rider vous êtes !


Les différents types de vélo, ce qu’ils permettent de faire, et de ne pas faire.




1// les vélos de XC (cross-country).
Suspension uniquement à l'avant, aux alentours de 100mm de course. Parfois avec un amortisseur arrière, mais plutôt rare, pour ne pas sacrifier le rendement
Ça roule très bien en ville même si ce n’est pas aussi rapide qu’un vélo de route. En tout terrain ça marche bien. Son domaine de prédilection c’est la vitesse sur le plat et en montée, ça pédale fort, ça grimpe fort, bref, ça a du rendement au pédalage.
Revers de la médaille, ce n’est pas top confort quand le terrain devient défoncé, ça aime pas les sauts à répétition qui fatiguerait le cadre et les composants (et le pilote) et ce n’est pas ce qu’il y a de plus sympa/performant en descente.
C’est top pour faire de grandes sorties en forêt/chemin, faire des chronos sur le plat et la montée.
Bien entendu, tout ce qui est sauts urbains, skate-parks, champs de bosses, c’est à éviter !
Vélo tout particulièrement adapté à pourrir n’importe qui en montée et sur le plat dans les chemins. Vous voulez coller une pendule en montée au cador du club de votre ville, il vous faut un vélo de ce genre !





2// les vélos de trail/randonnée.
Suspension avant et arrière aux alentours de 120-130mm. (Ou suspension uniquement à l'avant avec les mêmes débattements)
On s’éloigne bien de la ville. Non pas que le vélo ne sache pas y rouler, mais qu’avoir de si bonne suspensions est cher et inutile sur terrain plat.
En tout terrain ça reprend grosso modo les aptitudes du cross-country, avec quelques nuances :
-le rendement au pédalage est très légèrement moindre du fait que le vélo est plus lourd, et plus souple de l’arrière (grâce à l’amortisseur).
-grâce à l’amortisseur et au débattement un peu plus grand de la fourche, le confort est grandement amélioré, l’accroche est aussi un peu meilleure. la différence se fera tout particulièrement sentir sur les terrains cassants.
-en montée c’est un chouia moins bien que le cross-country (négligeable pour la plupart d’entre nous), en contrepartie en descente confort, sécurité et performances sont meilleurs.
Adapté donc aux sorties plus longues et un peu moins soutenues que le xc, disons que l’on passe du sprinteur au marathonien !
Quelques sauts propres de temps en temps ne lui feront pas de mal, mais à répétition, on sortirait de son programme.
Là encore, tout ce qui sauts urbains, skate-parks et champs de bosses est à éviter
Si vous devez traverser les Pyrénées de perpignan à Bayonne, achetez un trail!






3/ le all-mountain
Suspension avant/arrière aux alentours de 140mm. Existe aussi en version semi rigide.
50% montée, 50% descente !
polyvalent, donc bon dans quasi tous les domaines, sans être excellent.
Avec un tel débattement, on commence à perdre en rendement au pédalage et en montée. Il passera tout de même exactement aux mêmes endroits en montée qu’un cross-country, mais y passera moins vite, plus à pédaler « au train » le cul sur la selle qu’aller chercher le chrono en danseuse.
Par contre en descente, sa géométrie et son débattement (ainsi que, normalement, ses composants) font qu’on commence à avoir un vélo particulièrement à l’aise, fun et performant.
On peut commencer se lancer à faire des sauts de taille moyenne assez régulièrement, ne plus trop se méfier des pierres et racines en descente, sauter quelques cassures au lieu de les éviter. Même si les skate-park et les champs de bosse lui feront quand même du mal à la longue.
Très bon « vélo a tout faire », adapté à ceux qui commencent et ne connaissent pas trop leur pratique, tout en ayant envie de « faire les cons », sauter à droite à gauche mais quand même pouvoir faire des sorties typées cross-country.
Sur les semi rigides le manque de suspension à l’arrière a tendance à diminuer le poids et le prix, mais a les mêmes inconvénients que vu plus haut (entre le cross-country et le trail).
Bien entendu, ce type de vélo avec 130mm de débattement va se rapprocher d’un « gros cross-country » alors que le même en 150mm sera lui plutôt un « mini enduro ».
Vélo parfait a offrir à un jeune de 17 ans qui a décidé qu’il passerait partout avec son vélo, coute que coute !



4// l’enduro
Suspension avant arrière vers 150-170mm (existe là encore en version semi rigide pour les puristes, ou les budgets limités)
Là, on est vraiment dans la montagne !
Avec tant de débattement, le vélo est vraiment à l’aise en descente.
Il n’a plus peur des descentes raides et techniques, il pardonne bien les erreurs et accepte sans broncher de passer à mach2 dans les racines et les cailloux, de sauter les cassures, etc…
En montée, comme le vélo précédent, il montera partout, mais sans idée de chrono ou de performance ultime. Le but principal étant de monter tranquillement, pour pouvoir profiter à fond de la descente qui va suivre, et de recommencer.
Ce type de vélo accepte très bien les sauts moyens et gros, à condition d’être relativement propre et de ne pas faire que ça toute l’année. Mais il faut commencer à rouler fort pour trouver les limites de ce genre de vélo en descente. parfaitement adapté aux personnes faisant des compétitions d'enduro ou les montées sont sous formes de liaisons non chronométrées et ou les descentes sont des spéciales ou il faut être le plus rapide. Adapté aussi aux personnes ayant ce type de pratique hors compétition: monter à la cool pour déchirer en descente.






5// le vélo de freeride/dh (ou descente, downhill en anglais).
Tout suspendu de 170mm de débattement ou plus
Voila ! On y est ! Un vélo de pure descente !
Inutile d’essayer de prendre des montées ou de faire de la rando avec ce type de vélo, ce n’est tout simplement pas fait pour ça.
Bien moins polyvalent que les enduros, il devient donc spécifique à la descente et au top dans ce domaine. Avec ça on peut sauter tout ce qu’on veut en montage et toute l’année durant, viser les cailloux, atteindre des vitesses dingues en descente, etc…
Les vélos dits « freeride » seront plus fun et joueurs, alors que ceux typés « dh » taillés pour le chrono en descente, et donc un peu moins joueurs.
C’est LE vélo de prédilection pour les bike-parks en station de ski l’été, ou pour les pistes de descente.
Avec ce type de vélo, on trouve plus souvent sa limite avant de trouver celle du vélo.



Message modifié 8 fois. Dernière modification par razgriz65, 23/08/2020 - 10:51
26in.fr
Modo
26in.fr
26in.fr [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 19/12/08
67K messages
Stations : 35 avisMatos : 3 avis
fermé pour garder ce sujet sous forme de "post-it" si vous avez de bonnes idées de modif ou des questions, n'hésitez pas a envoyer un mp a razgriz65