Slopestyle - Red Bull Joyride 2019
2000*1045px

Slopestyle - Red Bull Joyride 2019

Emil Johansson au sommet !
Texte Léa Weill
Photos Red Bull
Vidéo Red Bull TV
Emil Johansson au sommet !
Texte Léa Weill
Photos Red Bull
Vidéo Red Bull TV

L'épreuve de Slopestyle Red Bull Joyride est la plus grosse compétition de "vtt-acrobatique" de l'année. La crème de la crème du slopestyle se retrouve à Whistler sur un parcours aux dimensions hors-normes. Le public présent en masse (à vous d'en juger à travers les photos et vidéos) prouve que le spectacle offert par les riders est tout simplement époustouflant.  Notez que deux français étaient au départ, Tomas Lemoine et Paul Couderc.  Vous découvriez dans l'article, des photos, les vidéos des runs des trois premiers et le replay intégral. 

La cuvée slopestyle 2019

Le parcours cette année se composait de neuf modules "tricksables", d'après les riders la technicité était au rendez-vous et il a fallu plusieurs jours pour être à l'aise et lâcher les plus belles figures. Le "shark fin" était de loin le plus beau module, mais le plus difficile à exploiter. La dernière double du parcours s'enchainait sur une double plate qui permettait aux riders de faire 270° sur un virage relevé (et donc de casser la vitesse avant le step-up step-down final). Ce module, bien que plus petit du parcours a donné du fil à retordre à Brett Rheeder, Tomas Lemoine et Paul Couderc. Ce dernier était sur le run de sa vie (double flip, flip drop, 720 cork...) et a méchamment tapé sur la réception. Son élan stoppé net. Quel dommage ! Le marseillais, Tomas Lemoine nous a sorti un beau run (avec un doubleflip tout de même !) mais il a été trop brouillon sur certaines réceptions et cela se paye cher au niveau des points. Notez tout de même que Tomas est deuxième au classement général du FMBA Slopestyle championship. La régularité tout au long de la saison paye !

On aura rarement vu autant de double-backflips en compétition. Mais maintenant pour espérer gagner, il faut tourner dans les deux sens et faire des combos. Et à ce petit jeu Brett Rheeder et Emil Johansson ne sont pas en reste. Les autres riders se défendent tout aussi bien et nous avons été impressionnés par la consistance des runs de tous. Mention spéciale à Erik Fedko et son amplitude qui ont régalé le public. Nicholi Rogatkin nous a semblé un peu à la lutte, deux grosses fautes sur ses deux runs. Il termine quatrième, mine de rien !

Au final Emil Johansson, n'aura eu besoin que d'un run pour gagner (et lors de son "victory lap" il s'est payé un style et une amplitude fabuleux). Brett Rheeder a sorti le grand jeu pour son second run. Et Dawid Godziek a tout misé sur son premier run et a estimé qu'il ne réussirait pas à améliorer son score, il roule tranquillement en saluant la foule pour son second run. 

Ajoutez des photos (2020px)

Bravo Emil !

Le jeune prodige des combos revient de loin et avec son run à 95,75 points, il semblerait bien que Brett Rheeder, Nicholi Rogatkin et consorts ont des tricks à réviser cet hiver s'ils veulent reprendre la plus haute marche du podium ! Pour rappel, l'histoire d'Emil est documentée dans l'excellent film "the comeback" que vous pouvez voir dans notre article

Ajoutez des photos (2020px)

Les notes !

Voici les résultats complets, vous remarquerez que les riders du top 9 ont scoré plus de 80 points... C'est du très rarement vu. Cela traduit la hausse de niveau générale que l'on constante avec cette nouvelle génération. On souhaite toute la réussite du monde à Paul Couderc pour la suite, il saura rebondir, il a encore de l'expérience à engranger. 

Ajoutez des photos (2020px)

Les runs des trois premiers

Le replay intégral de la compétition

Pour se passer ou repasser les runs de tous les riders. 

5 commentaires

lionelpet

inscrit le 13/09/16
Matos : 3 avis
jolie compet,j'apprécie les riders qui restent sur le bike pendant les figures et bien moins ceux qui font virevolter le bike sous ou entre leurs jambes(c'est quand meme bien engagé;)le jury devrait limiter se genre de tricks.
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 8 avisMatos : 17 avis
Les combos sont obligatoires si tu veux gagner. Cela donne quelques maux de tête quand tu veux compter le nombre de barspin ou tail-whip...!
Mais c'est vrai, ils pourraient essayer de faire un classement de "style" : interdiction de faire des "double" ou des combos.
Je pense qu'à ce jeu c'est aussi Emil Johansson qui gagne, il n'y a qu'à voir son "victory lap" (à 1h50min dans le replay). Quoique Erik Fedko n'est pas en reste pour l'amplitude !
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

lionelpet

inscrit le 13/09/16
Matos : 3 avis
gagner c'est bien.le style et l'amplitude avant tout.le nicholi il se bat avec son bike alors que rheeder c'est tout en style et bien d'autres.
qu'est devenu anthony messere?
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 8 avisMatos : 17 avis
Nicholi Rogatkin m'a fait un peu de peine. Il a connu des jours meilleurs. Il reviendra !
Anthony Messere était "remplaçant". Il n'a pas pris le départ.

N'oublions pas qu'il s'agit d'une compétition et qu'ils sont tout de même là pour marquer un max de points !

Mais je rêve d'une jam pour eux où ils prendraient juste le temps de rouler sans pression comme ils veulent ! Le spectacle n'en serait que plus beau !
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

lionelpet

inscrit le 13/09/16
Matos : 3 avis
on a eu droit à la notre sur le bike park de sourcieu les mines,avec pef,rocci,ratboy et bien d'autres en vidéo sur votre site.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.