Tit_Ben
Modo
Tit_Ben
Tit_Ben [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 06/04/09
1501 messages
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
Je crée ce post suite à des échanges interessants sur le forum « Commençal » qui m’a donné envie d’aller plus loin et d’ouvrir la question de l’argent dans le monde du vélo, et donc forcément ce qui se passe autour de la presse mais pas seulement.

https://www.26in.fr/forums/matos/velos-cadres/-par-marque-modele/sujet-24010-commencal_4425.html#1240304

Davelepec disait donc suite à un essai de différents enduros où le Meta se fait casser la gueule alors qu’il n’a pas été essayé dans la bonne taille (le seul du comparo) :
davelepec ( 3 nov.) disait:

...

Si tu as un contrat ou un co-fact je comprends que tu défendes la marque qui te rétribue mais les journalistes j'ai plus de mal.....

Et moi de répondre :

Là tu poses une autre question, les journalistes actuellement dans le game sont-ils réèllement indépendants ?!
Déjà dans la presse d’information on sent bien que ce n’est pas le cas, mais alors dans un micro milieu pour lequel les enjeux sont évidement bien moindres, personne ne s’est encombré de la déontologie ! Personne n’est payé pour vérifier cela, et même les journalistes ne sont probablement pas tous payés ! C’est le problème infini de la presse, comment se financer en gardant son indépendance ?

On peut regarder une chose : Il y a des échanges de personnels entre constructeurs et presse spécialisée, et à la fois comment l’empêcher, il y a bien peu de postes payés et tout repose sur les grandes marques.

A l’heure d’internet tout est gratuit, qui consentirait à payer 26in aujourd’hui ??? Vous bousculez pas, si vous voulez faire un chèque y’a pas de problème je pense ! :arrow:

Du coup si tout est gratuit, comment on paye Léa ou qui que se soit ?
La pub évidement, et à partir du moment où une marque devient annonceur, et qu’elle paye les frais, évidement qu’il va être compliqué de lui tirer dans les pates ! Du coup il faut avouer que la direction qu’a pris 26in est hyper interessante, puisque ce n’est plus la rédaction (donc ceux payés) qui écrit les tests, mais la communauté ! On pourrait crier au scandale, mais finalement c’est la façon la plus belle que j’ai vu de rester neutre !
Mais pour les autres, ça fait longtemps que je n’ai pas ouvert un magazine de vélo (et donc payé ! :oops: ) mais du souvenir que j’en ai 1/4 des pages c’est de la pub ! Et d’ailleurs c’est comme les journaux de type « Elle », 1 page sur 2 c’est de la publicité ou de la publicité masquée (on appelle ca du partenariat... :roll: ).

Du coup quelles seraient les solutions à ce problème ?
Il n’y en a pas 10 000 je pense. Toutes passent par une communauté unie... :roll: :lol: :lol: :lol:
Bon déjà faudrait que les pratiquants de l’enduro race et l’enduro rando se reparlent, puis après faudrait aller voir les gens du XC, de la rando, de la DH, du FR, du BMX, ... et j’en passe ! Au point où en est notre sport on va avouer c’est pas gagné !
Mais si on avait une belle communauté, elle attirerait les jeunes, les familles et inéxorablement les gens avec de l’argent et du pouvoir. (C’est moche à dire mais c’est la réalité, rien n’est faisable sans argent et pouvoir).
Il faudrait un lobby, financé par la communauté qui sache prendre soin de celle-ci, suffisament structurée et influente (donc avec nombre d’adhérents).

C’est exactement ce qui se passe au Canada, eldorado du vélo, à Whistler la communauté est ultra fédérée, il y a des milliers d’adhérents, et du coup des sentiers de ouf, hyper bien entretenus et hyper connus, et hyper acceptés ! C’est devenu une mane d’argent considérable pour la collectivité et le monde économique, du coup le lobby est bien présent, ils ont leur mot à dire. Et peut-être que chez eux même en confinement le lobby du MTB serait capable de faire autoriser la pratique individuelle.
Chez nous les chasseurs ont juste levé le doigt, et paf ils ont le droit de chasser quand tout le monde est confiné ! Improbable et impossible à défendre ! Du coup on se plaint (sur les réseaux sociaux) Sauf que coté lobby on a quoi ? Personne ne s’occupe de nous, personne ne nous représente sauf la FFC qui s’interesse essentiellement à la tenue du Tour de France et à l’organisation de compétitions. Résultat ? Les sportifs pros ont le droit de garder leur entrainement ! Et toi ? Bein tu restes à la maison !

Donc j’en reviens à mon sujet, la déontologie journalistique.
Si on voulait des journalistes plus neutres, il faudrait un lobby hyper puissant capable d’amasser beaucoup d’argent d’une part des adhésions et d’autre part des subventions, à même de payer des journalistes indépendants et des vérificateurs du travail des journalistes.

Et toi t’en penses quoi ?
Tu serais prêt à payer pour rouler mieux ?
Tu attendrais quoi en retour ?
Tu serais prêt à t’impliquer politiquement dans la defense des pratiquants quels qu’ils soient ?
Message modifié 2 fois. Dernière modification par Tit_Ben, 03/11/2020 - 09:54
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
Désolé, mais je comprend rien à ce que tu dis.

C'est quoi le rapport entre le manque de déontologie des journalistes et payer pour rouler?

Payer qui pour quoi? De quoi tu parles exactement?

Tu parles de communauté de riders pour faire face à des lobbys de chasseurs, mais encore une fois, c'est quoi le rapport avec les journalistes et les tests de vélos?
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
C'est intéressant ce sujet car sans parler que des journalistes, il y'a aussi certains forumeurs ou influenceur WEB attachés à des marques.

Moi par exemple quand je roulais en club et que je faisais toutes les compétitions régionales une boutique me faisait des réductions permanentes car je roulais des vélos neufs de la marque principale qu'ils vendaient, ensuite c'était des réductions sur une marque car mon ancien club était sponsorisé c'est pas grand chose mais 10 ou 15% c'est déjà pas mal sur un vélo et tu peux pas vraiment dire que même si c'est une bouze tu n'aimes pas.

J'ai autour de moi des mecs que je croisent qui ont des vrai contrats avec des marques et quand j'avais encore des réseaux sociaux j'était innondé de leur story à base de # sur leur marque et de description du meilleur vélo du monde pas sur qu'ils soien super impartiaux aussi.

On ne va pas parler des vélocistes qui n'essaient pas leur marchandise mais qu'ils te vantent leurs produits mais bon c'est leur gagne pain direct.

On arrive enfin à certains journalistes où ce n'est même pas dissimulé en gros tu sais dès les première lignes que tu ne verras que très peu de vérité sur le vélo qu'ils essaient.

Pour les tests privés j'ai vu la limite cette semaine avec la paire de chaussure Leatt que j'ai testé en test privé d'ailleurs merci 26in et Leatt mais je me retrouve avec un test totalement des autres forumeurs mais après enquète ils n'ont pas de point de référence en terme de grip

Je ne les critique pas mais avant je ne roulais qu'en Five-ten ou Pneus Maxxis car il y'avait quasiment que ça mais actuellementje me force à acheter la concurence et souvent guider par les test privés (exemple les chaussures Vaude) mais c'est dur quand l'utilisateur qui teste n'a pas d'autre comparaison alors qu'un journaliste lui de par tout les tests qui l'effectue à des références.
Tit_Ben
Modo
Tit_Ben
Tit_Ben [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 06/04/09
1501 messages
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
NBF-Ronron ( 3 nov.) disait:

Désolé, mais je comprend rien à ce que tu dis.

C'est quoi le rapport entre le manque de déontologie des journalistes et payer pour rouler?

Payer qui pour quoi? De quoi tu parles exactement?

Tu parles de communauté de riders pour faire face à des lobbys de chasseurs, mais encore une fois, c'est quoi le rapport avec les journalistes et les tests de vélos?


Bein trouver de l’argent ailleurs que dans la pub pour payer les journalistes.
Une grosse association de rider pourrait avoir son propre média qui serait hermétique aux publicités et donc aux influences. Des journalistes payés par de l’argent public seraient libre de dire ce qu’ils veulent sur tel ou tel matos.
Donc une asso ou ce que tu veux c’ets une communauté. C’est aussi un lobby au moment où ca devient assez gros pour pousser au cul des politiques.

Même dans la presse classique il y a différents modèles, mediapart a décidé de se passer de la publicité et des subventions par exemple. Ils jouent sur une communauté. Je pense sincèrement qu’il y a plus de déontologie chez mediapart que chez le Point. Surtout quand il faut faire un article sur le dirigeant au pouvoir ou sur total.

Je vais reformuler le titre du coup que j’ai trop orienté journalistes et pas assez communauté.
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
NBF-Ronron ( 3 nov.) disait:

Désolé, mais je comprend rien à ce que tu dis.

C'est quoi le rapport entre le manque de déontologie des journalistes et payer pour rouler?

Payer qui pour quoi? De quoi tu parles exactement?

Tu parles de communauté de riders pour faire face à des lobbys de chasseurs, mais encore une fois, c'est quoi le rapport avec les journalistes et les tests de vélos?


La question s'est dans la presse écrite ou numérique sur le vélo trouves tu que les journalistes soient impartiaux vis à vis de toutes les marques?
Sevenup
Sevenup
Sevenup
Statut : Confirmé
inscrit le 11/10/08
4029 messages
Stations : 1 avis
Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
Tit_Ben ( 3 nov.) disait:

NBF-Ronron ( 3 nov.) disait:

Désolé, mais je comprend rien à ce que tu dis.

C'est quoi le rapport entre le manque de déontologie des journalistes et payer pour rouler?

Payer qui pour quoi? De quoi tu parles exactement?

Tu parles de communauté de riders pour faire face à des lobbys de chasseurs, mais encore une fois, c'est quoi le rapport avec les journalistes et les tests de vélos?


Bein trouver de l’argent ailleurs que dans la pub pour payer les journalistes.
Une grosse association de rider pourrait avoir son propre média qui serait hermétique aux publicités et donc aux influences. Des journalistes payés par de l’argent public seraient libre de dire ce qu’ils veulent sur tel ou tel matos.
Donc une asso ou ce que tu veux c’ets une communauté. C’est aussi un lobby au moment où ca devient assez gros pour pousser au cul des politiques.

Même dans la presse classique il y a différents modèles, mediapart a décidé de se passer de la publicité et des subventions par exemple. Ils jouent sur une communauté. Je pense sincèrement qu’il y a plus de déontologie chez mediapart que chez le Point. Surtout quand il faut faire un article sur le dirigeant au pouvoir ou sur total.

Je vais reformuler le titre du coup que j’ai trop orienté journalistes et pas assez communauté.


Faut vraiment reformuler, parce que c'est pas du tout ce que tu as dis...
Ton premier message part dans tous les sens et parle très peu de journalisme au final.

Perso, je pensais que tu parlais de payer une assoc comme la MBF en Europe ou la Norba aux US....
Des choses qui existent déjà et qui n'ont pas forcément une grosse visibilité en Europe, mais dont le but n'est pas du tout de faire des tests de vélos, donc je voyais pas le rapport, surtout avec ton sondage...


Mais bon, on sait déjà que la presse écrite vivote avec la vente de magasines et les pubs, alors une presse qui ne dépende que des dons des lecteurs, on sait bien que cela ne fonctionnera pas.

De plus, pour tester, faut que les marques envoient gratuitement des vélos de test, donc forcément, faut les démarcher et avoir des relations amicales avec elle, en partant de là, difficile de démolir une marque et difficile de tout tester aussi.
Déjà le principe même de test avec ces conditions est impartiale.

Mais difficile de faire autrement à part d'acheter les vélos ou de s'appeler Top Gear (cf voiture) et de pas avoir peur de démolir un modèle parce que y a une énorme communauté derrière et que les marques ont besoin de cette visibilité.

La seule chose qui garantisse une impartialité, c'est d'avoir une très grosse communauté donc d'être incontournable pour les marques, comme Pinkbike par exemple.
Pinkbike a une grosse communauté avec énormément d'articles par des rédacteurs différents donc génèrent beaucoup de passages sur le site, avec un forum actif et donc forcément les marques viennent vers eux plus facilement pour des tests comparatifs ou autres.
26in a fait le choix de ne pas privilégier la communauté en axant sur les tests de matos et de privilégier les rapports avec les marques devenant dépendant de leur bon vouloir avec du contenu sponsorisé soit de la pub, cela aurait pu être l'équivalent de Pinkbike mais ils ont choisis un autre chemin qui ne repose que sur les cadeaux fait au lecteur, donc forcément pas du tout impartial.

Bref, je pense que l'éventail des sites auxquels on a accès donne déjà une bonne idée de l'impartialité et de ce qui fonctionne ou pas.
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
Sevenup ( 3 nov.) disait:

Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..


Le problème de la MBF par exemple c'est le montant minimum de 20 euros c'est trop à mon sens pour les actions qu'ils mènent autour de moi( 2 journées dans l'année sur des trails très all-mountain ou je ne fous jamais les pneus).

Et quand il mènent un action sur un site de freeride menacé comme le mien actuellement c'est juste pour faire l'interface avec les autorités publiques mais ça on sait faire, au final si c'est pour nous conseiller de ce monter en association prendre une assurance et endosser toute la responsabilité là aussi on sait mais on ne veut pas de ça.
Massacre
Modo
Massacre
Massacre [Modo]
Statut : Confirmé
inscrit le 07/10/11
3543 messages
Matos : 1 avis
L'indépendance financière eds journalistes est un faux problème.
Les effets contextuels et les phénomènes chaotiques rendent absolument impossible toute impartialité dans le monde des essais vélo.
Pour avoir des avis objectifs, faudrait des capteurs chers, et des tests en double aveugle, et on aurait quand même des données hyper biaisées.

Et au final on s'en fiche parce que quand on achète un nouveau vélo on a tout de même le feeling que c'est le meilleur vélo du monde, tout comme l'avait dit le journaliste vénal. :lol:

Allez faire un tour de vélo de 6.28km pour vous aérer et réfléchissez pas trop à des problèmes sans solution. :lol:
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
Massacre ( 3 nov.) disait:

Et au final on s'en fiche parce que quand on achète un nouveau vélo on a tout de même le feeling que c'est le meilleur vélo du monde, tout comme l'avait dit le journaliste vénal. :lol:


Pas d'accord sur ça, exemple sur mon VTTAE ou mon dernier DH ce sont les machines(razgriz65 va me tomber dessus si j'appelle un VTTAE vélo) qui offraient le meilleur compromis entre mon budget/ma pratique/mes envies mais pas les meilleurs du monde j'y trouvais des défauts sur les 2 dès ma première sortie.

Déjà pour être impartial il faut tester un vélo sur un parcours archi connu pour moi par exemple la piste DH à Lourdes pas comme les journalistes invités à droite à gauche sur des pistes nouvelles, ensuite un vélo ne se teste pas sur 3 jours c'est faux car déjà rien que pour trouver les bons réglages sur nos bikes on y passe des semaines.

Pour le tour de vélo c'est pas 6.28km si tu habites en ville c'est beaucoup plus si tu varies les itinéraires dans le rayon d'1km mais ça reste 1h00 :sad:
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
En parlant de journalisme, je pense à Vojo qui se débrouille pas trop mal.

Par contre, le truc assez minable, c'est dès que tu viens un peu critiquer la marque ou le produit dans les commentaires de leur articles poster sur FB, ils viennent direct essayer de la défendre sur des produits nouveau sans aucun retour, ça fait tellement fanboy qui vient défendre son client que c'est littéralement insupportable.

Et au final, plus je les lis, plus que je trouve qu'ils rédigent vraiment leur article pour bien mettre en avant les nouveaux produits avec un manque de critique assez flagrant.
Sevenup
Sevenup
Sevenup
Statut : Confirmé
inscrit le 11/10/08
4029 messages
Stations : 1 avis
davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..


Le problème de la MBF par exemple c'est le montant minimum de 20 euros c'est trop à mon sens pour les actions qu'ils mènent autour de moi( 2 journées dans l'année sur des trails très all-mountain ou je ne fous jamais les pneus).

Et quand il mènent un action sur un site de freeride menacé comme le mien actuellement c'est juste pour faire l'interface avec les autorités publiques mais ça on sait faire, au final si c'est pour nous conseiller de ce monter en association prendre une assurance et endosser toute la responsabilité là aussi on sait mais on ne veut pas de ça.


Justement le principe de mbf c'est pas shapper des grosses doubles freeride, quand il shappent ils essayent d'aménager des single simple, accessible à tous qu'ils vont pouvoir mettre en avant pour faire du sociale, pour permettre de faire rentrer le VTT dans le paysage local.
Les grosses asso aux us/Canada c'est ce qu'ils font 90% du temps, c'est pas eux qui shappent les trails de fou qu'on voit dans les superproductions anthill, freeride entertainment
Plus notre pratique sera compris des élus plus il sera facile de mettre en place les démarches pour créer des gros spots freeride, car c'est l'évolution normal de la pratique, de débutant à expert. Cest plus facile à expliquer comme ça à madame la Maire plutôt que directement une bande de jeunes timbrés qui ont shappés de nulle part des doubles de 6m dans la forêt de Jean Michel

Et après comme je le disais on a tellement peu de poids dans le VTT que forcément mbf est plutôt condamné à un travail d'accompagnement lors de la gestion des crises sur les spots. De toute façon quand les élues et/ou chasseurs sont braqués (sans jeu de mots) contre les rideurs il y a pas grand chose à faire.. malheureusement
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
Sevenup ( 3 nov.) disait:

davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..


Le problème de la MBF par exemple c'est le montant minimum de 20 euros c'est trop à mon sens pour les actions qu'ils mènent autour de moi( 2 journées dans l'année sur des trails très all-mountain ou je ne fous jamais les pneus).

Et quand il mènent un action sur un site de freeride menacé comme le mien actuellement c'est juste pour faire l'interface avec les autorités publiques mais ça on sait faire, au final si c'est pour nous conseiller de ce monter en association prendre une assurance et endosser toute la responsabilité là aussi on sait mais on ne veut pas de ça.


Justement le principe de mbf c'est pas shapper des grosses doubles freeride, quand il shappent ils essayent d'aménager des single simple, accessible à tous qu'ils vont pouvoir mettre en avant pour faire du sociale, pour permettre de faire rentrer le VTT dans le paysage local.
Les grosses asso aux us/Canada c'est ce qu'ils font 90% du temps, c'est pas eux qui shappent les trails de fou qu'on voit dans les superproductions anthill, freeride entertainment
Plus notre pratique sera compris des élus plus il sera facile de mettre en place les démarches pour créer des gros spots freeride, car c'est l'évolution normal de la pratique, de débutant à expert. Cest plus facile à expliquer comme ça à madame la Maire plutôt que directement une bande de jeunes timbrés qui ont shappés de nulle part des doubles de 6m dans la forêt de Jean Michel

Et après comme je le disais on a tellement peu de poids dans le VTT que forcément mbf est plutôt condamné à un travail d'accompagnement lors de la gestion des crises sur les spots. De toute façon quand les élues et/ou chasseurs sont braqués (sans jeu de mots) contre les rideurs il y a pas grand chose à faire.. malheureusement


6m c'est la longueur moyenne des doubles de la ligne débutante dans la forêt communale qu'on creuse...

Je comprends ton discours mais ce n'est pas pour mon spot que je rale après la MBF, je ne ferai pas appel à eux car j'ai vu la limite ailleurs de leur action ce sont des conciliateurs et c'est très bien si certains ont besoin d'eux.

Là ou je rale c'est le faible nombre de journée et la mollesse de leur action sur mon département les clubs et association et bénévole font plus sans eux c'est un fait et l'adhésion est trop élevé pour la prestation moi demain tu me dis c'est 5 euros pourquoi pas mais 20 euros pour rien non désolé.
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..


Le problème de la MBF par exemple c'est le montant minimum de 20 euros c'est trop à mon sens pour les actions qu'ils mènent autour de moi( 2 journées dans l'année sur des trails très all-mountain ou je ne fous jamais les pneus).

Et quand il mènent un action sur un site de freeride menacé comme le mien actuellement c'est juste pour faire l'interface avec les autorités publiques mais ça on sait faire, au final si c'est pour nous conseiller de ce monter en association prendre une assurance et endosser toute la responsabilité là aussi on sait mais on ne veut pas de ça.


Autant je suis pour ce genre d'initiative, autant j'ai du mal avec la MBF dont je ne comprends pas trop l'utilité.

Toutes les initiatives locales sont le fait d'assoc locales chez moi et ils avancent bien, font du bon taf.
La MBF n'y fait rien.

J'ai voulu les contacter pour mon spot dirt et utiliser leur visibilité pour faire découvrir mon spot qui n'est pas à but lucratif, finalement, je n'ai eu aucune réponse, ni oui ni merde.

Donc perso, je soutiens les petites assoc du coin, mon club de vtt et c'est tout pour l'instant.
Tit_Ben
Modo
Tit_Ben
Tit_Ben [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 06/04/09
1501 messages
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
Putain vous êtes durs !!!
20€ c’est cher ?
Cite moi 1 pièce sur ton vélo qui coute moins de 20 € !
Donnes moi ton budget annuel en vélo. Et faisons le ratio de 20€.
Moi je suis à moins de 1% en comptant que le matos ! Il faudrait ajouter les sorties station... on tomberait probablement à -0,7 %
J’imaginais plus une cotisation à 100 € pour faire des choses.
Mais comme tu dis après faut que le service rendu soit à la hauteur. On met pas 100 € pour rien.
Après de dire que MBF ne fait pas bien le job et ne va pas assez sur des spots engagés, je l’entends, et à la fois il suffirait de renverser la tendance en adhérant en masse ! Si tu as 20 adhérents sur ton coin et que t’arrives à 10, t’inquiète que les priorités vont changer ! Prends le pouvoir et montre ce que tu ferais à leur place. Ca c’est engagé !

Le but d’une asso comme MBF c’est de peser dans le game politique, mais si ils arrivent face au maire avec 20 adhérents, la rigolade quoi le maire a perdu 1h de son temps. T’arrive à 500, là le maire prends sa demi-journée pour chouchouter les électeurs potentiels. c’est toujours un rapport de force.
Donc oui comme je le dis à ce jour en france, on est pas du tout structurés, pas du tout « syndiqués » pas du tout ensemble.
Mais bon rien n’est immuable non plus :roll:
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
Ils ont qu'à donner envie d'adhérer à leur assoc, pour l'instant, ce n'est pas le cas donc je donne mon argent à ceux qui se bougent vraiment pour les sentiers chez moi.
20€ à mon club et 10€ à l'association de mon massif, assocs pour qui je fais aussi plusieurs journées de travail par an.
J'en parle même pas pour mon assoc de dirt.
Sevenup
Sevenup
Sevenup
Statut : Confirmé
inscrit le 11/10/08
4029 messages
Stations : 1 avis
davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..


Le problème de la MBF par exemple c'est le montant minimum de 20 euros c'est trop à mon sens pour les actions qu'ils mènent autour de moi( 2 journées dans l'année sur des trails très all-mountain ou je ne fous jamais les pneus).

Et quand il mènent un action sur un site de freeride menacé comme le mien actuellement c'est juste pour faire l'interface avec les autorités publiques mais ça on sait faire, au final si c'est pour nous conseiller de ce monter en association prendre une assurance et endosser toute la responsabilité là aussi on sait mais on ne veut pas de ça.


Justement le principe de mbf c'est pas shapper des grosses doubles freeride, quand il shappent ils essayent d'aménager des single simple, accessible à tous qu'ils vont pouvoir mettre en avant pour faire du sociale, pour permettre de faire rentrer le VTT dans le paysage local.
Les grosses asso aux us/Canada c'est ce qu'ils font 90% du temps, c'est pas eux qui shappent les trails de fou qu'on voit dans les superproductions anthill, freeride entertainment
Plus notre pratique sera compris des élus plus il sera facile de mettre en place les démarches pour créer des gros spots freeride, car c'est l'évolution normal de la pratique, de débutant à expert. Cest plus facile à expliquer comme ça à madame la Maire plutôt que directement une bande de jeunes timbrés qui ont shappés de nulle part des doubles de 6m dans la forêt de Jean Michel

Et après comme je le disais on a tellement peu de poids dans le VTT que forcément mbf est plutôt condamné à un travail d'accompagnement lors de la gestion des crises sur les spots. De toute façon quand les élues et/ou chasseurs sont braqués (sans jeu de mots) contre les rideurs il y a pas grand chose à faire.. malheureusement


6m c'est la longueur moyenne des doubles de la ligne débutante dans la forêt communale qu'on creuse...

Je comprends ton discours mais ce n'est pas pour mon spot que je rale après la MBF, je ne ferai pas appel à eux car j'ai vu la limite ailleurs de leur action ce sont des conciliateurs et c'est très bien si certains ont besoin d'eux.

Là ou je rale c'est le faible nombre de journée et la mollesse de leur action sur mon département les clubs et association et bénévole font plus sans eux c'est un fait et l'adhésion est trop élevé pour la prestation moi demain tu me dis c'est 5 euros pourquoi pas mais 20 euros pour rien non désolé.



6 8 12 tu m'as compris, pour un élu dès qu'il y un a un trou sur un saut c'est un truc dangereux.

Je te rejoins sur le prix de l'adhésion qui est vraiment trop élevé. Je me demande si ils gagnerait pas en adhérants à baisser un peu le tarif, plus d'adhérent c'est aussi plus de poids dans des négociations.
Je cherche pas à défendre mbf (dans ma région ils n'interviennent jamais c'est dire) ils ont à progresser dans leurs fréquences de journées de mobilisations mais leurs budgets sont très limités.. mais pour la partie négo ils interviennent souvent dans les cas très compliqués ou tout le monde campent sur ses positions..

C'est sur que c'est plus facile quand ça coule de source entre les 2 parties comme au serlin, meyrieux trail, 4 seasons bike park, mountain lines etc etc la forcément ont dis que les assos font du bon taff
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
Sevenup ( 3 nov.) disait:

davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

davelepec ( 3 nov.) disait:

Sevenup ( 3 nov.) disait:

Un lobby puissant dans le VTT ? Tu rêves :roll:

Le VTT de manière générale est vue comme un sport individualiste, peu voir pas fédéré, sans règles, ou les gens font un peu ce qu'ils veulent.
Et il faut dire que peu de pratiquants se donnent les moyens de changer les mentalités, tout le monde fait son truc dans son coin, très faibles taux de pratiquants inscrits en club, peu d'associations de ride/shappe.
Les quelques unes qui existent comme mbf ont des moyens très limités, finalement très peu d'adhérents sur le nombres de riders total et plutôt méconnu du grand public riders..


Le problème de la MBF par exemple c'est le montant minimum de 20 euros c'est trop à mon sens pour les actions qu'ils mènent autour de moi( 2 journées dans l'année sur des trails très all-mountain ou je ne fous jamais les pneus).

Et quand il mènent un action sur un site de freeride menacé comme le mien actuellement c'est juste pour faire l'interface avec les autorités publiques mais ça on sait faire, au final si c'est pour nous conseiller de ce monter en association prendre une assurance et endosser toute la responsabilité là aussi on sait mais on ne veut pas de ça.


Justement le principe de mbf c'est pas shapper des grosses doubles freeride, quand il shappent ils essayent d'aménager des single simple, accessible à tous qu'ils vont pouvoir mettre en avant pour faire du sociale, pour permettre de faire rentrer le VTT dans le paysage local.
Les grosses asso aux us/Canada c'est ce qu'ils font 90% du temps, c'est pas eux qui shappent les trails de fou qu'on voit dans les superproductions anthill, freeride entertainment
Plus notre pratique sera compris des élus plus il sera facile de mettre en place les démarches pour créer des gros spots freeride, car c'est l'évolution normal de la pratique, de débutant à expert. Cest plus facile à expliquer comme ça à madame la Maire plutôt que directement une bande de jeunes timbrés qui ont shappés de nulle part des doubles de 6m dans la forêt de Jean Michel

Et après comme je le disais on a tellement peu de poids dans le VTT que forcément mbf est plutôt condamné à un travail d'accompagnement lors de la gestion des crises sur les spots. De toute façon quand les élues et/ou chasseurs sont braqués (sans jeu de mots) contre les rideurs il y a pas grand chose à faire.. malheureusement


6m c'est la longueur moyenne des doubles de la ligne débutante dans la forêt communale qu'on creuse...

Je comprends ton discours mais ce n'est pas pour mon spot que je rale après la MBF, je ne ferai pas appel à eux car j'ai vu la limite ailleurs de leur action ce sont des conciliateurs et c'est très bien si certains ont besoin d'eux.

Là ou je rale c'est le faible nombre de journée et la mollesse de leur action sur mon département les clubs et association et bénévole font plus sans eux c'est un fait et l'adhésion est trop élevé pour la prestation moi demain tu me dis c'est 5 euros pourquoi pas mais 20 euros pour rien non désolé.



6 8 12 tu m'as compris, pour un élu dès qu'il y un a un trou sur un saut c'est un truc dangereux.

Je te rejoins sur le prix de l'adhésion qui est vraiment trop élevé. Je me demande si ils gagnerait pas en adhérants à baisser un peu le tarif, plus d'adhérent c'est aussi plus de poids dans des négociations.
Je cherche pas à défendre mbf (dans ma région ils n'interviennent jamais c'est dire) ils ont à progresser dans leurs fréquences de journées de mobilisations mais leurs budgets sont très limités.. mais pour la partie négo ils interviennent souvent dans les cas très compliqués ou tout le monde campent sur ses positions..

C'est sur que c'est plus facile quand ça coule de source entre les 2 parties comme au serlin, meyrieux trail, 4 seasons bike park, mountain lines etc etc la forcément ont dis que les assos font du bon taff


oui je blaguais sur la longueur :grin:

Nous sur notre spot on pourrait avoir une légitimité mais on ne veut pas endosser les responsabilités et voir débarquer trop de monde car c'est toujours les mêmes qui rament sur une barque.

Pour la MBF je ne comprends pas des adhésions aussi cher pour peser ok mais au final peser pourquoi car actuellement je n'ai rien de concret sous les yeux.
Tit_Ben
Modo
Tit_Ben
Tit_Ben [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 06/04/09
1501 messages
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
Pour moi on tourne en rond,
Ils ont pas de sous, donc il font pas du bon taf (idéalement faudrait pouvoir se payer un avocat ou juriste à chaque couille)
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
... :roll:
Une question d’€€€ comme je dis.
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
Ce serait bien de lire ce qu'on écrit plutôt que de tourner en rond comme tu dis.

On dit que d'autres assocs font du meilleur taf et sont bien plus efficaces, donc on supporte d'autres assoc.

Si un jour, ils sont vraiment utile à notre cause en tout cas en locale, on sera plus enclin à les soutenir.
Pour l'instant, c'est pas le cas.
Message modifié 1 fois. Dernière modification par NBF-Ronron, 03/11/2020 - 14:00
Sevenup
Sevenup
Sevenup
Statut : Confirmé
inscrit le 11/10/08
4029 messages
Stations : 1 avis
Tit_Ben ( 3 nov.) disait:

Pour moi on tourne en rond,
Ils ont pas de sous, donc il font pas du bon taf (idéalement faudrait pouvoir se payer un avocat ou juriste à chaque couille)
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
... :roll:
Une question d’€€€ comme je dis.



C'est là que tu vois que les chasseurs qu'on aiment tant critiqués on tout compris.
Ils voient plus loin que le bout de leurs nez. Ils ne se soucient pas uniquement de qui va les aidaient en locale pour filer un coup de main à piocher du single, mais aussi faire du lobbying auprès des élus et de l'opinion publique.
Ils sont fédérés à l'échelle nationale et ont un gros pouvoir de persuasion
Nous on est obligés de baisser notre froc la plupart du temps pour trouver des compromis, sur les terrains, sur les jours de ride, sur les modules à shappés etc
Chez nous c'est bien simple sur le petit spot freeride qui est un petit bijou, les chasseurs nous ont interdits de rider l'hiver de fin septembre à début mars m. Et on doit fermer nos gueulles car si on l'ouvrent trop ils iront voir la proprio une vieille dame influençable et on sur qu'illico le spot sera rasé.
Sur le gros spots de la region, pourtant géré conjointement avec une sorte de délégué rider/asso/clubs qui se relayent et le proprio du site pourtant très à l'écoute des riders, à peine mieux. On peut rouler toute l'année sauf les jours de battues ou de grosses chasses selon un calendrier plus ou moins préétablis. Et a chaque fois on doit la fermer car si ils s'énervent vraiment on sait qu'on a aucune chance car ayant des membres influents de la région et ça peut mettre en danger le spot.
Tit_Ben
Modo
Tit_Ben
Tit_Ben [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 06/04/09
1501 messages
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
NBF-Ronron ( 3 nov.) disait:

Ce serait bien de lire ce qu'on écrit plutôt que de tourner en rond comme tu dis.

On dit que d'autres assocs font du meilleur taf et sont bien plus efficaces, donc on supporte d'autres assoc.

Si un jour, ils sont vraiment utile à notre cause en tout cas en locale, on sera plus enclin à les soutenir.
Pour l'instant, c'est pas le cas.


T’es tendu toi non ?



Je t’ai bien lu, et je te relis, c’est bien un cercle vicieux pour eux, tant qu’ils n’ont pas les moyens et que les gens se satisfont de donner à d’autres assos, ils ne peuvent probablement pas faire mieux leur taf et donc convaincre ces rider là. Ils sont probablement dans une impasse qui nécessiterait une prise de risque ou un management un peu agressif dont ils n’ont probablement pas les moyens ou la conscience. Je ne te critique pas, je dis qu’ils sont coincés.
Et je ne dis pas qu’il faut pas donner aux assos locales, je dis qu’il y aurait la place pour une structure nationale équivalente à l’UFC mais moins orientée competition, et que MBF pourrait ressembler à ça si ils s’en donnaient les moyens je trouve.

Vous parlez de 5€ la cotisation, si y’a 100 mecs qui adhèrent ca fait 500 €.
Tu fais quoi toi avec 500 € pour te battre contre une collectivité ?
Tu payes tes 250 € d’assurance, les frais administratifs, ton gouter pour avoir plus d’adhérents, les 2 pelles et le goodies et ça y est tu as plus rien ! 500 € c’est le prix du juriste pour la journée qui résoudra 1 problème. Donc le modèle ne fonctionne pas si on veut que l’asso fasse un vrai boulot de préservation des trails/sentiers, si on veut des contrats en béton, des négos réussies...
Pour aller plus loin il faudrait même que les associations locales adhèrent pour donner du poids par ricochet d’adhérents.

Après peut-être que MBF n’est pas la solution car trop conservatrice, ou trop enfoncée dans ses pratiques. Je ne les soutiens pas plus que d’autres, ils ont juste le mérite d’exister et d’essayer des choses. Avec plus ou moins de succès bien sur.

Ce que j’en dis c’est qu’en France on arrive pas à se structurer nationalement pour avoir du poids et que l’argent est un frein alors que le matos et la pratique en général coutent des milliers d’euros.
J’y connais rien en Tennis, mais j’ai l’impression que 100% des pratiquants sont dans des clubs, résultat : on maintient Rolland-Garros en période de pandémie :shock:
Nous à coté de ça la plupart des spots sont mal entretenus, et ont une durée de vie réduite. On voit bien qu’il manque quelque chose non ? C’est moi qui me fait des films ?
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
Tit_Ben ( 3 nov.) disait:

Pour moi on tourne en rond,
Ils ont pas de sous, donc il font pas du bon taf (idéalement faudrait pouvoir se payer un avocat ou juriste à chaque couille)
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
Du coup les gens donnent pas de sous
Du coup ils font du mauvais taf
... :roll:
Une question d’€€€ comme je dis.


C'est toi qui poste ça...

On a vu mieux comme commentaire...

Ce n'est pas un cercle vicieux.

On a des assocs qui ont commencer avec littéralement 0 moyens, rien, juste des bénévoles.
Elles ont toujours très peu de moyens, demandent des cotis de l'ordre de 5€, par contre, elles se bougent, elles sont efficaces.
Et peut être qu'à l'avenir, elles auront plus de moyens car plus de cotisations.

Et clairement, elles ont choisis de travailler et démontrer leur efficacité pour se développer sans attendre de l'argent.
D'ailleurs, la notre se fait même sponsorisé par Santa Cruz pour les journées shapes, mais on entend par parler de la MBF...

Elle commence déjà à gagner des batailles car elle a réussi à faire adhérer le Club Vosgien à notre cause, sans besoin d'argent, juste des bénévoles pour montrer qu'on entretient mieux les sentiers que n'importe qu'elle autre assoc.

Cela a fait effet boule de neige car un maire est sympathisant avec le club vosgien et ainsi de suite, maintenant le maire appuie notre assoc auprès des autres maires.
Bien plus efficaces que n'importe quel juriste et surtout cela ne coûte rien.


Toutes les assocs qui fonctionnent bien dans le coin ont réussi grâce à ça, elles ont réussis à convaincre les bonnes personnes dans les mairies.
Pareil pour moi avec mon terrain de dirt.


Et clairement, c'est pas d'argent dont on a besoin, mais de bénévoles qui viennent soutenir nos évènements et montrent à nos élus que nous sommes une population à ne pas négliger.


Donc à un moment, on donne à ceux qui sont efficaces et qui ont des actions concrètes qui donnent des résultats, pas juste une page FB qui fait des actions en justice.
NBF-Ronron
NBF-Ronron
Statut : Expert
inscrit le 30/11/00
4798 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avis
Et sinon, c'est quoi le rapport entre la MBF et la déontologie des journalistes?
davelepec
davelepec
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
7720 messages
Stations : 6 avisMatos : 16 avis
NBF-Ronron ( 3 nov.) disait:

Et sinon, c'est quoi le rapport entre la MBF et la déontologie des journalistes?


Rien cela à dévier plus haut et je rejoins totalement ton discours.

Bon pour les journalistes je ne sais plus quoi en penser car les journées test des marques ne sont pas propices aux comparatifs et quand les journalistes organisent des tests comparatifs de vélos les marques ne jouent pas ou ne peuvent pas jouer le jeu (faute de stock).