Escapade : Hélibike en Espagne
2000*1045px

Escapade : Hélibike en Espagne

Stéphane a testé pour vous !
Stéphane a testé pour vous !

Escapade

Une série pour vous, écrite par vous : Escapade ! Du VTT, du vrai, à la conquête de chemins escarpés, des singles loin de tout et surtout à la recherche de l'aventure ! Dans cet article, Stéphane nous raconte son aventure en Espagne.

Retrouvez tous les articles Escapade ici.

Si vous aussi avez fait de belles Escapades, envoyez-nous un mail: redac@26in.fr

Ahhhhh.... L’Espagne son farniente, son rythme de vie, sa météo très souvent clémente....

La meilleure des journées est celle qui dure plusieurs jours (Paolo Coelho... non je plaisante...). Habitant à 20 minutes d'un tunnel transfrontalier vous allez souvent m'entendre vous compter les mérites et les bienfaits de l'Espagne. Mais là... On a atteint des sommets !

En 2017 j'ai eu la chance de rencontrer Pablo au Roc d'Azur. Il me parlait alors d'un projet fou : monter des produits complets pour faire de l'héliski et de l'hélibike, grâce à sa société Altitude rides. Je vous passe les détails de paperasses, réglementations et autres bâtons dans les hélices. Malgré cela l'aventure a pû commencer au printemps 2018.

Je ne vous parle pas juste d'un tour en hélicoptère, mais d'une journée parfaitement organisée. Accompagnés par des guides qualifiés sur les plus belles lignes de la région voire de l'Espagne paraît-il...


Ajoutez des photos (2020px)

C'est parti pour l'aventure...

Nous nous sommes retrouvés à l'aurore dans un café à proximité de Benasque pour prendre un petit déjeuné typique : gras et copieux ! Ceci afin de pouvoir tenir jusqu'au déjeuné qui est plutôt vers 14h. Cela donne l'occasion à Pablo de nous expliquer le déroulé de la journée habituelle. Elle commence par une rotation camion depuis la station de ski de Cerler, cela permet aux guides de jauger le niveau du groupe et d’imprégner le rythme adéquate.

Pour être sûr de bien faire ce test je me suis fait accompagner d'amis moniteurs, mécano, concepteur de vélo ou shapeur de ligne vtt à Saint-Lary dans les Pyrénées et autant vous dire que le niveau est rarement à la balade bucolique. Il est à noter qu'il faut un certain bagage technique pour apprécier au mieux cette aventure. Plus simplement il faut passer partout, savoir franchir des marches de 40 cm peut importe la vitesse et enfin le vélo adéquat reste un Enduro ou un All mountain car il y a aussi des portions de pédalage et de portage. Mais rassurez-vous : rien de bien difficile ou long.

Nous commençons avec le run de « La Planadona » : une bonne mise en jambe par une ligne peu pentue mais technique, passant d'un lit d'aiguilles à des rochers dans une belle forêt de pins. Cela permet de se rendre compte que le terrain Espagnol est physique car sec et dur.

En bas de la descente on retrouve Pablo qui est en communication avec l'hélico', comble de l'ironie la base de départ de celui ci se trouve en France à 800 m de chez moi. Mais l'héliportage à des fins récréatives est interdit dans notre pays.

Il se tourne vers nous et nous dit « il a décollé », à cette annonce tout le monde prend des tours et l'adrénaline se met à monter ! Ne cherchez pas à le nier ou faire le blasé : ça ne marche jamais ! Même les guides sont comme des enfants alors qu'ils le prennent tous les week-end !

Nous arrivons sur la DZ (drop zone) en moins de 10 minutes et l'appareil est déjà là. Pablo et les pilotes nous expliquent les consignes de sécurités, les positions à adopter et le déroulement de l'embarquement et du débarquement. Les vélos sont chargés par les guides et l’ascension peut commencer. Les sensations sont au rendez-vous, la force exercée par les palles des hélices vous rappelle à la puissance du moteur qui les entraînent. Ce manège à sensations vous offre en plus une vue imprenable sur la vallée, le temps se comprime et les 10 minutes de vols défilent tellement vite qu'il est déjà le moment de se poser. Pied à terre une course dos courbé nous met à l'abri rapidement, les guides débarquent les vélos et l'appareil repart en faisant un piqué en direction de la vallée 1874m plus bas !


Ajoutez des photos (2020px)

C'est le moment des photos souvenir et de laisser exploser notre joie pour immortaliser tout ça face à un paysage à couper le souffle : de nombreux sommets dépassent allégrement les 3000 m d'altitude. Notamment l'Aneto, le plus haut sommet des Pyrénées qui culmine à 3404m.

J'en profite pour vous parler de nos guides Jorge, Chun et Pablo. A chaque point de départ nous avons acquis de nouvelles connaissances sur la formation géologique des Pyrénées ou de la vallée de Benasque. Et on peut ajouter que leur niveau de ride n'est pas en reste, ils savent s'adapter pour accompagner au mieux les groupes en sécurité.


Ajoutez des photos (2020px)

Voilà le moment divin ou nous enfourchons nos montures avec devant nous un sentier freeride constitué de petits cailloux noirs et de chaque côtés de profondes vallées. Pour moi le meilleur moment du trip car on à peu l'habitude de rouler un tel revêtement à haute vitesse et sur des kilomètres. Les sensations de glisses sont au rendez-vous. Ensuite, nous rentrons dans des prairies légèrement pentues et joueuses : nous passons d'un mouvement de terrain à l'autre dans un flow continuel. On entre dans une forêt de pin qui s'accentue au fur et à mesure de la descente augmentant également sa technicité ! Tout ceci rejoint notre point de départ au bout d'une heure d'une descente réellement mythique. L'heure d'aller se poser devant un bon plateau combinado et surtout une grande cagnas (une pinte quoi !).

Après le repas, si vous trouvez le courage et les forces pour repartir il vous reste deux rotations camions. Avec notamment Rabaltueras ou l'integral Del Gallinero, un célèbre sentier technique et vraiment très varié. Plutôt raide, avec de nombreux passages techniques au départ, déroulant à mesure de la descente pour finir par un run vraiment flow et ludique sur la fin. Encore un régal pour les yeux, les bras et les jambes.


Pour conclure avec cette longue journée de ride et ses 4800m de dénivelé négatif ; cela peut faire partie des trips à faire dans sa vie de rider. Voilà une activité vraiment unique et rare qui n'est habituellement accessible qu'au Canada ou en Nouvelle-Zélande... Certes elle a ses détracteurs mais sachez qu'elle est surveillée par les autorités Espagnoles et que la présence des guides n'est pas étrangère à son bon déroulement. Le soir nous nous sommes tous dit, autour d'une énième grande cagnas qu'on se ferait bien ça tout les ans pour clôturer notre saison d'été. Juste un prétexte pour y retourner et ressentir toutes ces sensations encore et encore. Et de profiter de runs interminables. Ce qui est sûr c'est que nous sommes restés sur un nuage pendant plusieurs jours !

Pour plus de détails sur les forfaits qu'ils proposent (ils préparent de nouvelles offres!), Les prix, etc.vous pouvez les contacter via leur site Web . Ils ont aussi bien sûr un profil sur Instagram et Facebook.

Merci à Pablo pour son accueil et merci aux potes pour cette journée parfaite.

Ajoutez des photos (2020px)

1 commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.