Test Onza Aquila & Ibex 2019

4 tests de pneus Onza Aquila & Ibex.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Aaron à bien travaillé !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | m | Expert
Acheté : 64€ en ligne
Conditions du test : Testé par toutes les conditions (permanente bike park, trails frais, conditions boueuses après orages, racines, humide, poussière, …)
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Onza - Aquila & Ibex

Onza est une compagnie Suisse, … et j’aurais bien aimé vous en dire plus sur l’histoire d’Onza mais la marque est plutôt discrète sur son site internet … Bref c’est une marque vers laquelle je n’aurai pas eu le reflexe de me tourner lors d’un achat, étant plutôt habitué à rouler du Maxxis ou du Vee-Tire.


THEORIE :

Dans le cadre des Test Privés j’ai recu un Onza Ibex et un Aquilla. Ces 2 pneus sont destinés au même programme (à savoir : Loose over Hard / Medium Soil / Loose Soil) et peuvent facilement être intervertis entre avant arrière.

Pneu Arrière Onza Ibex (Profil Equivalent : High Roller 2)

C’est le pneu fleuron de la marque dans le segment Gravity/Enduro avec pas moins de 18 références selon la gomme et la taille de roue (dispo du 26’ au 29’) ! Un pneu qui ici dans sa déclinaison « RC²45a » combine deux duretées : 55a pour la bande de roulement et 45a pour les crampons latéraux.

Pneu Avant Onza Aquila (Profil Equivalent : Minion DHF)

Ce pneu est testé dans la version GRP40 Visco, comprenez la gomme la plus tendre chez Onza, légèrement plus tendre (et donc plus adhérèrente) qu’un Super Tacky de chez Maxxis. La technologie Visco apporterai également des propriétés d’amortissement supplémentaires.

L’aquila serait né à bord d’un avion ou dans une chambre d’hôtel (selon les versions), ce dont on est sur c’est qu’Aaron Gwin a bien poncé les différentes références du marché (Specialized Butcher, Maxxis Minion, …) pendant une saison pour mettre au point et présenter son pro model l’Aquila. Ce design est censé rassembler toutes les qualités qu’il exige d’un pneu. Sur le papier ca parait prometteur, allons voir ce que ca donne sur le terrain.


RÉCEPTION DU COLIS & MONTAGE :

Avec deux semaines de retard (petit couac à la logistique chez le distributeur Français Hove), le colis arrive le 16 Aout à la maison. Le carton réceptionné est immense, les pneus ne sont pas livrés pliés comme il est d’usage. S’agit-il d’une attention spéciale pour les testeurs ou bien est ce la norme chez Onza ? Je n’ai pas la réponse.

J’ai poussé le vice jusqu'à peser les pneus à la sortie du carton, le poids constructeur s’avère exact ! (à 10 grammes près). On se situe aux alentours de 1300gr, un poids tout à fait dans la moyenne pour cette gamme.

Au premier coup d’œil les 2 pneus paraissent identiques, les profils sont très similaires, seul des empreintes de chamois ou d’aigles semblent les différencier. On dirait 2 High roller pour reprendre les commentaires des personnes à qui j’ai montré le pneu. La largeur en 2.4" parait identique à celle de mes précédents Maxxis en 2.5".

Le montage tubeless s’est très bien passé (sans savon), même avec des cercles plutôt vieux et poqués. Certainement simplifié par le fait que les pneus ont étés reçu non pliés.


SUR LE TERRAIN :

Premier constat c’est un train de pneu qui as remis en cause mes réglages habituel en terme de pression. Je suis descendu à 1.2 bar à l’avant et 1.5 à l’arrière, soit environ 0.5 bar de moins que chez les autres manufacturiers. A de telles pressions, le pneu reste gaillard et ne bronche pas dans les appuis.

L’adhérence est excellente, le pneu instaure un climat de confiance qui pousse à vouloir sans arrêt augmenter ses vitesses de passage. Au point de noter un phénomène de décrochage intempestif de l’avant sur l’angle. Une fois à la limite, le pneu saute soudainement et vient raccrocher plus loin. Ce n’est pas un comportement agréable même s’il ne s’est jamais montré extrêmement dangereux. Je préfère largement la derive progressive et contrôlable d’un Minion DHF, mais qui va commencer à dériver peut être là ou un Aquila n’as pas encore déjaugé….

Ce que je retiendrai de ce pneu c’est son comportement hyper dynamique. Bien aidé par une bande de roulement très rigide et des crampons plus bas que la moyenne, c’est un pneu qui permet de conserver une vitesse étonnante. Avec ces Onza on est très loin de la sensation de trainer des pneus de tracteur. J’ai vraiment l’impression que le pneu avant est en gomme dure, tellement on est très loin du feeling d’un supertacky scotché au goudron par une après midi de canicule. . Bref un pneu qui roule, roule et roule encore. Certainement là un des secrets du bon vieux Aaron pour grappiller quelques secondes.

Et qui dit pneu roulant dit pneu à finir tout droit au premier virage ? mais le Onza étonne une fois de plus car le roulant ne se fait pas au dépend du mordant. Que ce soit au freinage ou sur l’angle, ce pneu croche, permet de rester haut sur les devers et de retarder ses freinages.

La résistance à l’usure est aussi un point ou Onza se démarque. A adhérence égale avec des Maxxis, je n’ai pas encore le phénomène de déchirure des crampons latéraux. Affaire à suivre compte tenu que je n’ai pu faire que 5 sorties. Je tacherai de faire vivre ce test et de l’agrémenter de mes retour au fur et mesure de la saison, notamment sur l’aspect de l’usure.

Enfin contrairement à ce qu’affirme le marketing Onza sur la technologie Visco, je n’ai pas trouvé d’aptitudes exceptionnelles à cette gomme dans des conditions humides. C’est pourquoi je déconseille plutôt cette monte de pneu pour ceux qui veulent un pneu à tout faire quelque soit la météo.


CONCLUSION :

Onza à sorti un combo de pneu très performant qui fera des étincelles aux mains de riders qui poncent en bike park, dans des conditions plutôt sèches et sur des tracés tassé à naturel (Loam). Le plus grand intérêt de ces pneus Onza réside incontestablement dans son incroyable capacité à rouler et à conserver de la vitesse sans sacrifier la performance au freinage.

Pour qui ?

Riders en bike park ou en race à la recherche d'un excellent compromis grip/relance/usure
10/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Points forts

Gain de vitesse (pneu roulant)
Adhérence
Usure

Points faibles

Polyvalence en conditions très humide
Décrochage parfois pas très sain

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Onza Aquila & Ibex Un bon gros pneu de DH ... bien lourd ... :) !
9 /10
TP
Onza Aquila & Ibex Très grand rendement, bonne accroche
10 /10
TP
Onza Aquila & Ibex Bien mais pas donné ni mieux que les autres
7 /10
Onza Ibex Un pneu pour le Bike Park l'été ?
6 /10
Onza Pneu Onza Citius GRP40 gomme Visco Crossover
7 /10
Onza Greina Onza Greina 27,5 x 2,4
5 /10
SCHWALBE Nobby Nic Accroche acceptable, rendement intéressant, mais flans trop fragiles !
6 /10
MICHELIN WILD ENDURO Polyvalent et résistant, mais attention à l'usure
7 /10
CONTINENTAL Mountain king 3 29X2.3 Un trailer qui gagne à être connu
8 /10
MAXXIS Assegaï Made in Greg Minnaar
9 /10
MICHELIN WILD ENDURO UN BON COMBO POUR L'AUTOMNE/HIVER
8 /10
E13 TRS+ Bon pour Bike park en été?
6 /10