Essai Rockshox Lyrik 2016
2000*1045px

Essai Rockshox Lyrik 2016

Place aux choses sérieuses !
Texte NicoB
Photos NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin
Texte NicoB
Photos NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin
Place aux choses sérieuses !
Place aux choses sérieuses !

Cela fait moins d'une semaine que RockShox a annoncé la sortie de ses nouveautés "Fourches". Une nouvelle LYRIK et un modèle "entrée de gamme" nommé YARI. 


C'est donc en toute logique que la marque nous a invité en parallèle de Crankworx Les 2 Alpes, événement dont SRAM est partenaire, pour nous faire essayer la LYRIK RCT3 en 170mm de débattement. 





Alors quoi de neuf ? C'est tout neuf ! Comme d'habitude en fait, mais là encore un peu plus.

Nouveau chassis, nouvelle cartouche, nouvelles couleurs et surtout nouveaux objectifs. Si la nouvelle LYRIK garde ses plongeurs en 35mm, comme toute la gamme RockShox en grand débattement, pour le reste c'est vraiment le travail de positionnement de produit qui est à mettre en évidence.

En effet, comment placer une fourche entre une Pike et une Boxxer ? Résultat, c'est la LYRIK. Sacré challenge pour cette fourche, tant la Pike a su convaincre les utilisateurs et que la Boxxer représente la seule alternative pour les riders FR / DH. 





Si l'on a déjà bien disserté sur l'absence de 26pouces et du choix de l'axe de 15mm, force est de constater que la Lyrik tente de répondre à une demande de grands débattements et surtout de contrer la FOX 36 sur le segment des fourches simple T conçuent pour fendre la montagne. 


Ainsi, il ne fut pas étonnant que Jon Cancellier, ancien du programme BlackBox et en charge du développement de cette fourche, nous présente la LYRIK comme une petite Boxxer plutot qu'une grosse Pike... Est-ce réellement judicieux ? Nous allons voir cela sur le terrain. 

Sur le papier

Pour nous permettre d'essayer dans de bonnes conditions cette nouvelle fourche, RockShox avait bien fait les choses en mettant à notre disposition un bike neuf entièrement équipé de produits 2016 et comble du luxe, nous pouvions choisir à l'avance notre monture entre plusieurs possibilités. YT Capra, CUBE Fritz, LITEVILLE 601 et GIANT Reign, nous avons choisi le Reign, car nous connaissons bien le vélo et cela nous a permis de nous concentrer sur la fourche. 






Si l'on retrouve la ligne directrice des produits RockShox de ces dernières années, cette Lyrik présente quelques nouveautés intéressantes. 

Premièrement, les nouveaux joints SKF qui ont pour but de limiter la friction et surtout d'être plus efficace pour augmenter la durée entre 2 entretiens. 





Autre petit détail, mais qui a son importance, le Torque CAP, qui permet d'augmenter la surface de contact entre les entretoises de la roue et le pied de fourche, objectif avoué, la rigidité. Le premier qui sort un "Ils feraient mieux de mettre du 20mm" n'aura pas totalement tort, mais n'oublions pas que la vocation principale de la fourche reste l'enduro engagé. 

Et puis il faut bien donner un peu de grain à moudre aux fidèles de la théorie du complot, "RockShox fait ça pour mieux vendre ses roues ! "





Pour le reste, cela ressemble à du connu ou presque, une cartouche Charger RCT3, un système de contrôle du rebond inspiré de la Boxxer et des plongeurs Fast Black marque de fabrique de RS depuis quelques temps maintenant. 


La fourche est annoncée à 2005gr et 1075 €, disponible en octobre 2015.




En action 


Au programme pour mettre cette nouveauté à l'épreuve, 3 jours de 2 Alpes, avec break bumps, appuis, sauts, poussière et petits singles cachés.





Si l'on comprend mieux maintenant l'objectif de RS avec cette LYRIK, inutile de vous dire qu'il est compliqué d'apporter quelque chose de plus qu'une Pike, tant la petite soeur est omniprésente sur le marché depuis 2 ans. 


Après être passé par la case setting, toujours aussi simple avec RS (c'est un peu leur leitmotiv en ce moment), place à l'action. Dès les premiers mètre on sent du changement, à pourcentage de SAG équivalent avec une PIKE, la LYRIK se montre beaucoup plus ferme sur la deuxième partie de débattement sans pour autant perdre en confort sur les petits impacts. C'est flagrant, plus même que les 10mm de débattement supplémentaire. 


Le temps des présentations passé, on se met à attaquer ! On commence à rentrer de plus en plus fort dans les courbes et rien de ne bouge... Ou du moins si, les pneus ! Le chassis de la LYRIK est rigide et précis ! 





Après quelques runs, on s'éloigne un peu du camion SRAM afin de démonter la cartouche Solo Air pour compter le nombre de Tokens dans la chambre, en effet, si nous ne doutons pas des efforts de RS quant au travail sur la fourche, la progressivité proposée par la LYRIK est l'équivalent d'une PIKE avec 3 Tokens, pas moins. Et là, grande fut notre surprise... La fourche est stock avec un seul morceau de plastique gris (gris étant la nouvelle couleur des Tokens). 

A noter que les fourches Dual Position sont désormais compatible avec des Tokens spécifiques...





On continue notre essai sur un trail beaucoup plus endurisant, avec de grandes courbes à plat défoncées et poussiéreuses, afin de tester le grip. Et encore grosse surprise, là où une PIKE a tendance à montrer ses limites, c'est à dire se déformer sur l'angle à haute vitesse, la LYRIK reste précise et colle au sol ! Simplement magique. 





Dernière phase de notre essai, du technique et trialisant dans Cuculet... C'est peut être le seul endroit où la fourche s'est montrée moins à son aise, les 170mm de débattement n'étant absolument pas justifiés dans cette configuration, la vivacité en a pris un petit coup derrière l'oreille, mais rien d'alarmant, juste une conséquence logique. 




 

Conclusion

Pour nous, riders alpins, cette LYRIK est juste parfaite. Alors oui, cela peut paraitre bizarre mais lors de notre comparatif entre la 36 et la PIKE nous regrettions un manque de précision et de capacité à encaisser de la part de la RockShox, c'est d'ailleurs ce qui lui avait fait perdre sur le terrain. La LYRIK corrige tout et tout le monde. 

La PIKE avait calmé tout le monde à sa sortie, la LYRIK prend le même chemin. 




Petite réflexion, même si RS vend des cartouches Charger pour Lyrik ancienne génération, afin de rouler en 26, cela ne permet pas de bénéficier de toutes les autres améliorations... Alors même si on sait d'expérience que le marché de l'after market n'est pas la cible prioritaire des fabricants de composants, nous trouvons juste dommage de se couper de tous les pratiquants encore en 26, avec des vélos loin d'être dépassés. A moins que de rouler en 26 avec une fourche en 27,5 ne réveille le démon qui régit l'univers, la solution est peut-être bien là... surtout que certains ont déjà gagné une course dans cette configuration. 

Pour info, nous gardons le vélo en test un moment, ce qui nous permettra de revenir sur l'article si cela se montre nécessaire et puis nous parlerons des Guide Ultimate présents sur ce montage. 

portfolio

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

Essai Rockshox Lyrik 2016

Photo NicoB / Adrian Marcoux / Sven Martin

24 commentaires

Massacre

inscrit le 07/10/11
2531 messages
haha, dans le "fox 36 VS pike" je demandais pourquoi une 36 et pas une 34, mais la 34 était obsolète jusque 2 semaines après l'essai. Retour à la situation 34~pike et 36~lyrik.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

pingu_street

inscrit le 28/08/14
329 messages
Ah la logique du marketing, "bon les gars on fait pas de 20mm parce qu'on vise l'enduro mais on va faire des petites calles pour augmenter la rigidité!"

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Hàri Cola

inscrit le 16/11/14
0 message
Je fais 105 kg et un axe de 15mm c'est Light pour mon gabarit! j'ai tester la pike et résultat c'est souple c'est pour cela que je roule en Bos juste plus compliqué à régler! Réflexion est-ce que des fourreaux de boxer ne serait pas adaptable sur une lyrik ? Vu que c'est un diamètre 35 mm!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

razgriz65

inscrit le 04/07/08
9884 messages
1 Avis spots
3 Trails
19 Matos testé
si vous avez besoin d'un mannequin test, je me devoue volontier a rouler le giant surles reco ou la qualif de la moh,voire la course... je passe par grenoble jeudi apres midi au cas ou!

...si ca passe, c'est beau.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tit_Ben

inscrit le 06/04/09
1118 messages
3 Avis spots
9 Matos testé
plus d'info sur les torque-cap ?
J'ai pas tout compris,
la fourche reste compatible avec toutes les autres roues ?
Massacre

inscrit le 07/10/11
2531 messages
les torque cap c'est en gros des entretoises plus épaisses pour venir en contact de la fourche et rigidifier toute la partie entre l'axe et le moyeu En faisant ça, si le moyeu est bien foutu, le diamètre de l'axe n'a quasi plus aucune importance dans la rigidité de la fourche (il ne sert plus que de "grosse vis). C'est le moyeu qui prend alors le relais.
je suis en train de voir si ce principe peut s'appliquer à une shiver SC, et la CAO est prometteuse.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Samuel Moulon

inscrit le 15/01/14
238 messages
1 Matos testé
je n'ai pas tout compris aussi... la fourche est une fourche pour 27.5 et 26? en gros ces deux diamètres de roues c'est bien ça?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar

inscrit le 21/10/08
1493 messages
Les Torque Caps est la variante du Prédictive Steering de la Fourche inversée RS1 à RockShox.
Massacre

inscrit le 07/10/11
2531 messages
Les torque cap de RS1 s'appellent les torque cap. "predictive steering" c'est l'ensemble des conneries pour rigidifier la fourche qu'ils peuvent sortir à partir de la RS1. mais en effet je soupçonne les moyeux pour RS1 d'être compatible sur ces lyrik
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jean-Baptiste Ferrari

inscrit le 30/07/15
0 message
Et la longueur de la 180 on la connait ?
Non parce que je me disais ça va faire haut.
Si on suit la logique actuelle elle ferait 575mm ?
Soit aussi haut qu'une boxxer avec les tés au max.
Massacre

inscrit le 07/10/11
2531 messages
en général SC 180) DC 200 en terme de hauteur...
Et non ça ne fait pas beaucoup si le vélo est adapté derrière ;)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire