Mini Tests: Pivot Phoenix et Mach6
2000*1045px

Mini Tests: Pivot Phoenix et Mach6

Nous avons pu rouler les deux bikes phares de la gamme Pivot Cycles lors d'une belle journée de tests organisé à la Grand Combe
Texte Clément C / Oliver G
Photos TchoukTV
Texte Clément C / Oliver G
Photos TchoukTV
Nous avons pu rouler les deux bikes phares de la gamme Pivot Cycles lors d'une belle journée de tests organisé à la Grand Combe

Présentation Pivot

Suite à l’invitation de Mohawks Cycles, nous avons fait le déplacement pour prendre en main le Phoenix et le Mach6 de chez Pivot. Nous sommes reçu à la Grand Combe au bas d’une montagne entretenu par la Chtouteam.

Le club très actif, propose une très belle piste de descente technique, aérienne et rapide. C'est un parcours qui commence à faire du bruit car un bon nombre de personnes roulent ici. Des riders Pro, (comme sur la vidéo ci-dessous avec les gars du Lac Blanc ex-Scott), mais pas que, usent leur crampons et font voler de la terre en ce lieu. Avec l’aide de Mr Thevenard  qui est aidé par Pivot, qui nous a ouvert la piste où nous avons pu tout de suite découvrir les très beaux enchainements propres, bien pensés et parfaitement shapés.

Et qui dit DH chez Pivot, dit Phoenix.

Il s'agit d'un beau vélo avec de très belles finitions. La sortie des câbles par exemple mais aussi les butées de fourche, ainsi que cette butée sur le haut le la biellette. Elle serait présente pour ne pas abimer le cadre en cas de casse de la tige de l’amortisseur. Un ensemble fox pour les suspensions, transmission et freins Shimano mais aussi un bel ensemble cintre et surtout une originale potence plus haute que la normale, et qui voit donc le T supérieur de la 40 être rabaissé. En roulant le vélo est bien posé sur le sol. Le confort et le grip sont au rendez-vous. Nous avons tapé grandement dans le fond du débattement à deux ou trois reprises (poneys obligent) sans mauvaise surprise. Le Phoenix est bien resté en ligne. L’ensemble est bien équilibré mais l’avant manque un peu de précision. La potence sur la position 30 mm n’est peut être pas idéale. La position 40mm, voir plus, ferait surement mieux l’affaire. Après une grosse demi-journée à son guidon nous avons eu un léger goût de revient-y. Petit bémol quand même un freinage pour le peu gênant. La garde des Saint ne sera jamais constante tout au long du test et ce fut l’occasion de trop belles frayeurs heureusement sans conséquence ce qui est très frustrant.

Il va falloir une seconde mi-temps dans le futur pour comprendre le réel potentiel de ce vélo. Seulement il y a d’autres choses à faire sur ce même pant de petite montagne. Nous avons fait la découverte, grâce à Thomas Garcia, autre rider Pivot, d’un enchainement enduro rêvé. Tous les cas de figure d’un bon trail d’enduro sont présents: Dales, épingles, sauts, zone de "pump" naturelle, pierriers... Juste un morceau d’enduro incroyable.

Le Mach 6 Carbon XO1

Pour découvrir cette piste nous avons pris le petit frère du phoenix. En selle nous trouvons facilement nos repères. Dés les premiers tours de roues le vélo semble vif et léger mais qui manque de grip et de confort. Une fois passé avec un peu plus de sag que préconisé ( 21mm pour être précis), l’arrière est devenu beaucoup plus efficace.

En peu de temps on se rend compte que le vélo bouge très facilement et que les éléments peuvent s’enchainer rapidement. En fait ce vélo est un jouet. Il se place facilement avec précision. Certes il manque un peu d’angle dans le pentu et de longueur pour lâcher les freins sans réserve mais le comportement général est vraiment bon. Pour pousser le vice notre testeur de 172cm a changé de vélo lors d’un arrêt au stand. Il est passé d’un taille M à un taille L mais avec une potence en 35mm, juste pour voir. En effet il est plus difficile à faire tourner mais il est plus stable et les freins sont un peu plus lâchés. C’est à ce moment là que le rythme s’est d’un coup élevé. Les cailloux volent autant que la poussière.

En conclusion

Ces deux vélos méritent largement un test bien plus approfondi que les quelques heures que nous avons pu faire à leur guidon, néanmoins nous pouvons déjà établir que ce sont de sacré machines avec lesquelles le potentiel d'amusement et de performance est très présent. Autre chose qui mériterait un réél approfondissement dans le test; le spot de la Grand Combe! Nous avons pu arpenter que quelques chemins de ce spot, mais les possibilités semblent infinies. 10min de navette pour près de 45min d'Enduro, 10min de navette pour 4min de DH engagée, aérienne et technique. D’après les locaux sur place ce jour là, ce n’est qu’une partie des pistes... La Grand Combe mérite vraiment que les pilotes s'y attardent... 

Pour ceux qui souhaiteraient aller y faire un tour, retrouvez toutes les informations sur le spot ici (spot sur 26in) et ici (site web de Lachtouteam)

Ajoutez des photos (2020px)

1 commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire