EWS #4 - Racines austro-slovènes
2000*1045px

EWS #4 - Racines austro-slovènes

Retour sur la quatrième manche à Petzen/Jamnica
Texte simon d
Photos EWS
Texte simon d
Photos EWS
Retour sur la quatrième manche à Petzen/Jamnica

Encore un lieu inédit pour cette quatrième manche

Après les nouvelles destinations des seconde et troisième manches, Manizales avec ses trails colombiens et Olargues dans les montagnes du Caroux, c'était à nouveau une première pour cette quatrième manche. Le gratin de l'enduro s'était en effet retrouvé à la frontière austro-slovène et plus précisément à Petzen en Autriche et Jamnica, en Slovénie.

Au programme 6 spéciales, des liaisons à la pédale et en remontées mécaniques qui traversent frontières, ruisseaux et même un tunnel à travers la montagne, des spéciales variées, de la pente, des racines, de la boue... Au total 96,5 km, 2 732 mètres de dénivelé positif et 5 026 de négatif, autant vous dire que même les meilleurs en ont bavé !

Voilà la carte de chaque journée, et les profils des 6 spéciales du week-end :

Ajoutez des photos (2020px)

Les reconnaissances

Les riders ont reconnu les 3 spéciales du samedi le jeudi et les 3 suivantes le vendredi dans des conditions particulièrement difficiles, la pluie s'était invitée pour aider les racines à faire glisser les pilotes. Deux jours de reconnaissance dans la boue éprouvants pour tous, et qui auront déjà valu de nombreuses chutes aux pilotes, notamment pour Isabeau Courdurier qui s'était déjà blessée lors des reconnaissances à Olargues.

Ajoutez des photos (2020px)

Course - Jour 1

Heureusement, le temps s'est éclairci samedi, offrant même un beau ciel bleu aux riders pour ce premier jour de course dont nous vous faisions part des résultats le jour même. Les résultats complets sont au bas de l'article.


Résumé de ce premier jour de course :

Chez les juniors, la locale Yana Dobnig (AUT) se bat avec la britannique Ella Conolly qui la talonne et lui pique finalement la victoire sur la troisième spéciale, tandis que Elliott Heap (GBR) remporte les 3 spéciales devant notre français Théotim Trabac.


Chez les femmes, un trio français s'empare du podium, en tête Cécile Ravanel qui maintient sa domination en remportant les 3 spéciales avec plus d'une minute et demi d'avance sur Isabeau Courdurier qui prend la seconde place.

Mélanie Pugin et Casey Brown (CAN) créent la surprise en se classant respectivement 3ème et 4ème, dans la roue d'Isabeau, pendant que l'allemande Ines Thoma les talonne à la 5ème place. L'écossaise Katy Winton, à l'aise sur ce terrain talonnait Cécile à 2 secondes après la S1 mais un gros crash sur la S2 l'a écarté du podium, Rae Morrisson, 3ème après les deux premières spéciales sera relayée à la 6ème place après un crash sur la S3.

Des surprises, des rebondissements la course est serrée, ça promet pour les 3 spéciales du lendemain !


Chez les hommes, Sam Hill (AUS) compte bien conforter lui aussi sa position de leader mais c'était sans compter le Martin Maes (BEL) qui revient en grande forme et remporte la première spéciale. Sam se rattrape et gagne les 2 suivantes malgré un léger crash sur la S3. Le jeune belge se place moins de 10 secondes derrière le champion en titre au terme de cette première journée.

Ed Masters (NZL) complète le podium malgré une petite chute sur la S1, suivi de près par le suédois Robin WallnerLe local Vid Persak (SLO) s'invite aux côtés des plus grands avec une belle 5ème place qui en aura surpris plus d'un tandis que Damien Oton, premier français, se classe 6ème.

La guerre est déclarée entre Sam et Martin... tout se jouera dimanche !

Ajoutez des photos (2020px)

Course - Jour 2

C'est avec une météo parfaite que les riders s'élancent pour ce second jour de course avec beaucoup d'enjeux.


Chez les filles, Ella Conolly (GBR) prend finalement la 1ère place grâce à ses victoires sur les S4 et S5, Yana Dobnig (AUT) est 2ème et Abigale Lawton (GBR) complète le podium.

Chez les garçons, Elliott Heap (GBR) et Théotim Trabac (FRA) conservent leurs 1ère et 2nde places, Elliott gagne la S4, et Théotim la S5 tandis qu'un autre français Axel Fresquet, remporte la S4. C'est l'italien Mirco Vendemmia qui prend la 3ème place grâce à des résultats constants sur les 2 journées, devant Cole Lucas (NZL) et Eliott Baud (FRA) !


Chez les femmes, Cécile Ravanel (FRA) concède une victoire à Isabeau Courdurier sur la S4 mais remporte S5 et S6 ainsi que le général avec 2 minutes et demi d'avance sur cette dernière. Derrière Isabeau, Casey Brown (CAN) se surprend elle-même et pique la 3ème place à Mélanie Pugin qui est relayée en 4ème position, très belle performance, on a frôlé le podium français ! Ensuite, Ines Thoma (GER) conserve sa 5ème place devant Katy Winton (GBR) qui collectionne les chutes, Rae Morrisson (NZL) et Noga Korem (ISR) qui remonte à la 8ème place.


Chez les hommes, Martin Maes et Sam Hill se seront livrés bataille jusqu'au bout, l'expérience contre l'énergie de la jeunesse, les deux premières spéciales pour le jeune belge et la dernière pour Sam qui remporte le général avec seulement 10 secondes et demi d'avance, il va falloir surveiller Martin de près !

Ed Masters était 3ème jusqu'à la dernière spéciale où un crash et un disque tordu à l'avant le relayeront à la 7ème place. C'est Robin Wallner (SWE) qui en profite pour monter sur la troisième marche du podium, suivi par Ruaridh Cunningham (GBR) qui fait une belle seconde journée.

Le local Vid Persak (SLO) conserve sa 5ème place au plaisir des spectateurs locaux venus en nombre le soutenir !

Les français sont juste derrière, Damien Oton reste 6ème; Florian Nicolai se classe 8ème et Thomas Lapeyrie 9ème.


Enfin, côté teams c'est Trek Factory Racing qui monte sur la première marche devant Canyon Factory Enduro Team, leader sur la saison. Enfin, le Miranda Racing Team est 3ème notamment grâce à une nouvelle 1ère place de Karim Amour.

Ajoutez des photos (2020px)

Un point sur le classement général EWS

On en profite pour faire un point sur le classement général des EWS 2018 après ces 4 manches.

Femmes U21 :

  1. Ella Conolly (GBR)
  2. Abigale Lawton (GBR)
  3. Emma Bateup (NZL)

Hommes U21 :

  1. Elliott Heap (GBR)
  2. Cole Lucas (NZL)
  3. Nathan Secondi (FRA)

Femmes :

  1. Cécile Ravanel (FRA)
  2. Isabeau Courdurier (FRA)
  3. Katy Winton (GBR)
  4. Ines Thoma (GER)
  5. Noga Korem (ISR)

Hommes :

  1. Sam Hill (NZL)
  2. Robin Wallner (SWE)
  3. Damien Oton (FRA)
  4. Martin Maes (BEL)
  5. Mark Scott (GBR)

Femmes 35+ :

  1. Mary Mcconneloug (USA)
  2. Melissa Newell (NZL)
  3. Michelle Muldoon (IRL)

Hommes 40+ :

  1. Karim Amour (FRA)
  2. Michael Broderick (USA)
  3. Mike West (USA)

Ajoutez des photos (2020px)

Bonus

Le fameux road gap dont la taille faisait débat a bien été retiré de la course, mais l'alternative proposait une belle compression qui en aura eu plus d'un, dont Rémi Gauvin !

Bravo à Martin Maes qui aura su en tirer une ligne disons, originale ! Décidément l'homme du week-end ! (Et oui nous aussi on l'a regardé 3 fois ! haha)

Ci-dessous les résultats complets de Petzen/Jamnica

2 commentaires

takin38
Statut : Gourou
inscrit le 09/08/16
Stations : 2 avisMatos : 12 avisPhotos : 1 photos du jour
Wahoo le passage de Maes sur la compression !
Le Stagiaire

inscrit le 05/03/18
Photos : 1 photos du jour
Et à vitesse réelle ça doit être encore plus impressionnant ! La réactivité qu'il a.. Wahoo comme tu dis ! Il a bien sauvé ses fesses de ce qui était parti pour être une belle chute !
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire