Verbier - Enduro 
2000*1045px

Verbier - Enduro 

Dans les pentes du Valais, les sentiers tu exploreras.
Texte Léa W2L
Photos Verbier + Léa W2L
Texte Léa W2L
Photos Verbier + Léa W2L
Dans les pentes du Valais, les sentiers tu exploreras.
.

Des sentiers infinis ?

Après une journée à poncer le bike-park de Verbier (voir notre article), nous repartons pour une journée mais cette fois-ci avec des vélos d'enduro. Trifon "monsieur VTT" pour la station, nous a emmené voir les sentiers tout autour du village. L'idée est de se faire des gros dénivelé avec de petites portions de pédalage et portage, tout en allant chercher des sentiers intéressants. 

A Verbier les VTT et les piétons partagent les sentiers. La cohabitation se passe plutôt bien et cela permet aux VTT de profiter de tous les recoins. Même conseil que pour le bike-park, venez avec des freins purgés et des plaquettes avec assez de garniture. On aura fait 3000m de D- en 3 descentes, vous voilà prévenus !

 

Pour le début, on monte avec  le télécabine Médran et on rejoint ensuite à la pédale, via un chemin 4x4, le col des mines situé à 2320m d'altitude. Le temps de mettre les protections et de boire un coup, nous apercevons le trail qui nous attend à flanc de montagne. Pas très pentu mais rocailleux à souhait et le vide sur notre côté droit nous rappelle qu'il ne vaut mieux pas tomber. On bascule ensuite dans la forêt dans un décor presque méditerranéen. On file en direction de la Tzoumaz avec un petit bonus juste au dessus du télécabine : après avoir slalomé entre les chalets, Trifon nous montre une portion de sentier avec des épingles protégées de barrières en bois. "Pour travailler ses nose-turns c'est parfait". On ne se fait pas prier mais les résultats ne sont pas encore à la hauteur des espérances. Cette première descente est assez facile et nous met dans le bain. 

Ajoutez des photos (2020px)

Pour la deuxième descente, on prend le télécabine à la Tzoumaz qui nous remonte au Savoleyres. De là nous roulons en direction de la Pierre Avoi (un éperon rocheux dont le sommet est accessible à pied). Un portage de 15 minutes nous mène à la Comba Plane. Petite pause pour avaler une barre énergétique et nous voilà partis pour la plus longue descente de la journée. On commence doucement avec un sentier sinueux dans la poussière alpine. Pas facile de trouver le grip là-dedans, mais le plaisir est là. Trifon s'arrête et nous montre le bord de la falaise sur laquelle nous sommes. Elle surplombe les Déforants, un cirque rocheux qui est non sans rappeler les terres noires (mais malheureusement bien trop escarpé pour y rouler). Notre guide nous souffle "il y a un sentier juste derrière la crête qui te permet de filer sur Martigny". Nous filons aux chutes du bisse, là où le ruisseau éponyme forme une mince mais très haute cascade. On l'admire d'autant mieux qu'une passerelle a été aménagée. A cet endroit deux options s'offrent à nous, soit va directement sur Verbier, soit on file en bas au Châble via un sentier quelque peu technique. 
On choisit la deuxième option. C'est raide, les épingles sont très serrées (toutes ne passent pas), le trail et parfois très exposé... Bref cette portion est côtée noire sur la carte et bien... c'est sacrément noir ! (Cette portion que nous mentionnons est l'itinéraire 10 sur la carte). Lors d'une pause pour laisser les freins reprendre leurs esprits (à moins que ce soit nos bras ?) on se fait doubler par deux mecs en XC, cuissard / t-shirt, faut croire que les Suisses ne sont pas taillés dans le même acier que nous !! La pente s'adoucit en fin de parcours et nous pédalons 5 minutes sur le plat pour rejoindre le télécabine du Châble, le sourire au lèvre, le coeur battant et les jambes en coton.

Ajoutez des photos (2020px)

Je suis allé rouler un sentier en face il y a peu. Bien qu'il ne soit pas loin cela faisait 2 ans que je n'y avais pas mis les roues. Quand on sait que je suis local, cela te donne une idée de toutes les possibilités ici...

Ludo May 

On remonte sur Verbier jusqu'au premier intermédiaire. Le sympathique local, Ludo May se joint à nous le temps d'une montée et d'une descente. A entendre Trifon et Ludo discuter on aurait pu facilement rouler pendant des journées non-stop ! Depuis le télécabine on peut embrasser d'un regard toute la descente qu'on vient de faire... et on comprend pourquoi la fatigue se fait sentir ! On prend un bout de la piste bleue "Tsopu" et on file au "Clambin" pour prendre un sentier un peu moins compliqué que le précédent mais avec sa part de raideur (il s'agit du 4a sur la carte). Jugeant nos bras trop fatigués et jouant la carte joker, nous ne faisons pas la dernière partie. On profite du retour au calme pour discuter avec Ludo May (qui d'ailleurs roule les sentiers de Verbier dans son segment dans le film Strenght in Numbers). 


Bilan de la journée

3 descentes, 3 flancs différents et 3000m de dénivelé négatif, le tout en une petite journée, un rayon pour Trifon. C'était sacrément efficace, de quoi vous préparer aux EWS somme toute.  


Ajoutez des photos (2020px)

Verbier en été c'est calme, c'est forcément moins fréquenté qu'en hiver. Je crois que c'est une bonne chose, autrement la montagne ne pourrait pas souffler et on serait à fond tout le temps. Des VTTistes, il y en a mais on ne les voit pas forcément tellement ils sont étalés dans les montagnes.  

Ludo May

Verbier avec un vélo d'enduro ?

Clairement si vous n'avez pas peur des gros dénivelé et de prendre un peu la carte ou un GPS (la plupart des traces GPX sont disponibles sur la fiche du bike-park et l'office de tourisme propose une location de GPS si besoin), Verbier vaut le détour. Un petit niveau s'impose pour ne pas se faire peur toute la journée. Vous pourrez vous régaler sur des sentiers techniques, mais aussi des passages plus rapides en sous-bois par endroits.  
Vous l'aurez compris, profitez à fond des remontées mécaniques et bus pour pédaler un minimum. Le 25 août le bike-park organise une sorte de "course d'orientation" à VTT d'enduro pour découvrir le domaine. Avis aux amateurs

Ludo et Verbier... 

Y'a pas de feu sans fumée.

Renseignements utiles

Verbier, ce n'est pas si loin !

En voiture

1h15 de Châtel (bon plan pour un road trip !)

1h30 d'Evian / Lausanne / Chamonix

2h30 d'Annecy / d'Albertville

Parking du Châble gratuit / Nombreux parkings à Verbier (mais plutôt payants). 

Pas de permis ?

Alors on prend le train jusqu'au "Châble" et on enchaîne avec le télécabine du Châble.

Bons plans

Le forfait VIP (Verbier Infite Playground) est délivré gratuitement aux hôtes séjournant minimum une nuit dans la région et s'acquittant de leur taxe de séjour. Ce forfait offre une réduction de -50% sur les forfaits du bike park, l'accès gratuit aux cars postaux, l'entrée gratuite à la piscine de Verbier et plein d'autres avantages sur de nombreuses activités.

Pas de vélo ou casse de matos ?

Possibilités multiples de location de vélos enduro et DH (et aussi VTTAE) dans les différents shops.
A savoir

En Suisse vous payez en CHF, a priori les CB passent mais attention aux frais, mieux vaut se renseigner ! Les prises électriques sont un peu différentes, pour nos grosses prises avec une prise de terre il faudra un adaptateur (qui se trouve facilement à la réception !), pour les chargeurs de téléphone ça passe. 

A venir

"Enduro - check the points" - 25 août 

"Stache Day - fermeture du bike park" - 27 octobre


Site internet du bike park 

Fiche spot sur 26in (avec toutes les traces GPX et les avis des riders)


4 commentaires

P.Sabatier
Statut : Confirmé
inscrit le 23/12/10 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Stations : 1 avis
Je suis retourné rouler là bas avec des potes, un petit détour depuis Châtel (après 3 jours on en avait marre des autoroutes pleines de tôle ondulée), un régal, clairement... entre le bike park aux petits oignons et les itinéraires enduro, tu en prends plein les mirettes, les roues et les bras !

Seul bémol un peu agaçant : le balisage vtt pour les trails enduros est vraiment pas bien foutu (ou alors on a loupé un secret tip pour tout comprendre). Tu te retrouves souvent à t'arrêter, chercher ton chemin voire à le rebrousser parce que tu rates des embranchements importants... en soi ça peut être une bonne chose pour éviter que tout le monde roule à bloc sur des sentiers partagés, mais parfois c'est un peu frustrant quand tu passes une bonne partie de ta journée à pagayer entre ton tél, le plan de verbier, les panneaux officiels et officieux, le sens du vent et le pifomètre. En clair : GPS + support hautement recommandés pour pouvoir profiter de ce côté là (ou roulage avec un guide, évidemment).

Le petit enchaînement coup de cœur pour finir la journée : rouler les rouges du park Rôdze (7) puis Wouaiy (4) pour aller chercher l'enduro noire 4a. 1600 de D- avec un condensé de vrai VTT ! (Looove)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

A.Pumpkine
Statut : Confirmé
inscrit le 16/05/11 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Ça donne envie d'aller y poser les crampons ! Si on aime bien se faire chauffer les cuissots, ça peut se tenter tout à la pédale (bon, peut-être pas 3000 m de dénivelé dans la journée du coup !) ? ;-)
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Stations : 6 avisMatos : 12 avisPhotos : 19 photos du jour
Libre à toi de faire chauffer les cuissots ! :) Il y a pas mal de chemin 4x4 pour remonter. Faut juste bien savoir lire la carte !
2
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

domback
Statut : Expert
inscrit le 12/09/07 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Stations : 19 avisMatos : 6 avisPhotos : 3 photos du jour
Effectivement le balisage joue volontiers à cache-cache... mais c'est du politiquement correct je dirais... déjà que les compets de freeride ski/snowboard ont dévoilé (presque) tous les secret spot des 4vallées, faudrait pas qu'il en soit de même en bike;)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire