Graham Agassiz - bike check
2000*1045px

Graham Agassiz - bike check

Le canadien nous présente son Evil Insurgent Park
Texte Léa W2L
Le canadien nous présente son Evil Insurgent Park
Texte Léa W2L
.

Graham Agassiz bike check

Graham Agassiz a quitté Kona pour aller chez Evil Bikes. A l'occasion de la Dark Fest 2019 il a montré son nouveau vélo pour la première fois au public.

Le vélo tel que présenté dans la vidéo était monté pour rouler la première étape des Fest Series. Pour cela, il fallait répondre aux problématiques liées à la vitesse et les forces appliquées dans les kicks et réceptions. Quand on se lance sur des sauts de plus de 20 mètres il vaut mieux avoir un vélo qui se comporte en conséquence. Les adaptations sont faites notamment au niveau des suspensions et des roues. 

L'amorto Push Elevensix est en 150mm de débattement avec un ressort de 525 lbs (c'est clairement sur-côté par rapport au poids d'Aggy mais c'est pour bien maitriser les compressions). Un réglage spécifique a été effectué (maitrise du rebond de fin de course, compression, progressivité). 

La fourche Rock Shox Boxxer est en 180mm avec pas moins de 5 tokens pour la meilleure progressivité possible (article expliquant à quoi servent les Token).

Les roues E-Thirteen sont en 27,5 (zut, zut on pensait qu'il résisterait), le pneu avant est un Maxxis DHR et à l'arrière Aggy a fait le choix de mettre un Minion Semi-Slick. Il explique que la dernière fois qu'il avait roulé la Dark Fest en 2017 (avec deux pneus DHR) il avait beau mettre 60 psi (4,1 bars) dans ses pneus il perdait de la vitesse et avait donc recoupé les crampons. Cette année il est venu préparé et n'a eu besoin que de 50 psi (3,4 bars). Quand on sait que les enduristes roulent avec 1,8 bars, voire moins.  

Pour le reste, Aggy roule avec des composants de la panoplie parfaite du freerider : grips Sensus et selle Chromag Overture. 


Au final ce vélo se démarque de ses cousins de DH ou d'enduro et s'oriente clairement pour les bike-park rat et les freerideux. Cela fait du bien de voir que certaines marques continuent de proposer ce genre de bike (et non pas un enduro body-buildé). Freeride is not dead. 

3 commentaires

lionelpet

inscrit le 13/09/16
Matos : 3 avis
pression de ouf pour resister aux chocs? pour aller plus vite comme préciser dans l'article?
avec ou sans chambre à air?
les pneux actuels ne résistent pas en gonflant normalement (en dessous de deux bars)?
en moto tout terrain nous roulons à 800g avec des flancs et des tringles qui résistent,donc lourd.
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 7 avisMatos : 13 avisPhotos : 24 photos du jour
Je me suis posée la question chambre ou tubeless. L'enquête est en cours.
Pour ce qui est de la pression c'est pour résister à la déformation et aller plus vite.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire