Test Blacksheep VAN California Confort & Black Up 2019

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
nomad71

Un vrai goût de liberté!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,80m | 85kg | Avancé
Conditions du test : Canicule, un week end de juin dans le jura
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Blacksheep VAN - California Confort & Black Up

Le test :

Initialement, ce test était programmé le 1er week end d’Octobre 2018. Malheureusement, blessure oblige, je n’ai pas pu le réaliser. A noter que Léa et Blacksheep ont été super cool de suite en me promettant de reporter lorsque je serai remis. Classe !

Adieu Black Up

Après quelques recherches dans un emploi du temps bien garni, on a dégagé le week end du 29/30 Juin pour aller se balader. Réservation faite, la dernière semaine s’écoule tranquillement quand je reçois un appel de Blacksheep : Le Black up n’est pas dispo, ils me proposent de basculer sur un Van California confort. Bon, petite déception, parce que le coté baroudeur du Pick up nous plaisait bien, et qu’on voulait vraiment s’en servir pour sortir des sentiers battus. Mais bon, « A cheval donné on ne regarde pas les dents » ; et je ne vais quand même pas faire le difficile, va pour le California !

La Californie (comme dirait julien clerc)

Me voilà donc vendredi à la sortie du taff rendu à l’agence de Lyon (située à Rillieux-La-Pape). Accueil très sympa, quelques formalités et on passe à un tutoriel en vrai sur le parking pour faire fonctionner le frigo, le toit levable, checker les différentes vannes, les rangements, et les lits.

Notez que, 26 in étant au top, le test incluait la location d’un porte vélo. J’ai rajouté un pack assurance à 24€/J pour diminuer la (grosse) franchise, avoir les kms illimités, et voilà. Il y a un paquet d’options dispo pour ceux qui le souhaitent : douche solaire (20L), draps jetables, tente de hayon, clé 4G, Barbecue,etc…

A l’intérieur :

Pas habitué de ce genre de véhicule, j’ai découvert un aménagement qui m’a bluffé par l’optimisation de l’espace. On trouve un frigo assez conséquent (pas de soucis pour embarquer quelques bières, du blanc, des grillades, des lardons, des fruits, et il reste de la place) ; une plaque 2 feux à gaz ; un mini évier, un placard pour les victuailles, et un autre déjà rempli par la vaisselle fournie (assiettes, bols, couverts, gobelets, poêle, casserole, planche à découper). Un placard supplémentaire dispo à côté de la banquette ; et un rangement sous celle-ci. Enfin, un placard à 3 étagères à l’arrière, avec dans la partie inférieure la douchette qui se branche dehors !

Bref on peut caser pas mal de trucs à l’intérieur. Rajoutez à cela un coffre géant, et vous avez largement de quoi emmener la petite famille en week-end !

Le coffre donc est en 2 parties/ la partie basse pour mettre des valises ou tout ce que vous ne voudriez pas voir dormir dehors ; la partie haute (plus conséquente) qui devient une partie du lit à la nuit tombée ; et qui doit donc être vidée.

Le plus est clairement le toit levable, qui se replie entièrement et ne rajoute quasiment pas de hauteur au véhicule. Une fois relevé, il se transforme en deuxième lit, et permet aussi de lever le plafond de la cellule de vie, pour se tenir debout à l’intérieur !

Ça y est, on a fait le tour ?

Yep, allez, gooooo ! Le California confort est bien équipé, c’est un VW transporter avec un 150CH, agrémenté (pour celui-ci) d’une boîte DSG7. Clim à l’avant, à l’arrière, GPS et Android auto/APPLE CAR.

Très agréable à conduire, ça se faufile en ville nickel (la sortie de Rillieux la Pape à 17h 30 un vendredi soir c’est le bordel !)

Ça surfe sur l’Autoroute sans problème pour rentrer à la maison, et ça se faufile tranquille sur les petites routes le Week end, en souplesse quand même, pour éviter de balancer la vaisselle et les victuailles dans tous les sens.

Arrivée à la maison dans une ambiance nerveuse de préparatifs à l’arrache, on charge tout (sauf ce qu’on oublie !), on met les vélos sur le porte vélos. Bon point la praticité de celui-ci, bien que les pinces qui maintiennent le cadre soient justes pour des cadres d’Enduro. La hauteur est cependant un peu handicapante. Pour ma part ça va, mais ma femme n’aurait jamais pu arriver à bloquer les vélos sans un petit escabeau. Ceci étant, une fois calés ça bronche pas. J’ai quand même mis un antivol pour la sécurité !

On embarque les 2 garçons, le chien (oui, on a emmené le Beauceron aussi !), et nous 2, et c’est parti !

Bon, je l’ai dit plus haut, on partait dans l’optique 100% autonome, Camping interdit donc !

On a roulé tranquille pour prendre la direction du Jura, et des alentours du Lac de Vouglans. En cette période de canicule, on cherchait la fraicheur, et pour les enfants un point d’eau pour la journée. En plus il y a quelques traces VTT Sympa sur place.

A la recherche du spot parfait (oui, comme sur les reportages ; celui où tu te lèves le matin au bord d’un lac, dans un environnement désert…) ; on a tourné un peu, pour finalement se retrouver au bord d’une route abandonnée, pas vraiment avec le point de vue rêvé, mais seuls dans la nature.

Errare humanum est !

Oui, l’expérience, ça s’acquiert. Et effectivement, se pointer dans un coin désert à 22H, décharger les vélos pour ouvrir le coffre et libérer de la place pour le lit ; aller et venir dedans/dehors, avec les lumières allumées à l’intérieur…On s’est retrouvés en infériorité numérique nette, envahis par une bonne cinquantaine de papillons (la pyrale du buis, c’est un enfer !). Note pour plus tard : s’installer tôt, manger dehors, tout fermer avant d’allumer.

Autant vous dire que la soirée s’est un peu terminée en crise de nerfs !

Ô douce nuit…

Une fois débarrassés d’une bonne partie de nos envahisseurs ailés, on s’installe. Il a fait chaud samedi soir, et au moment où on ferme tout, c’est encore le cas. Heureusement, le toit relevable est muni de 3 moustiquaires, et on peut ouvrir la fenêtre latérale du bas, pour faire circuler l’air. Comme c’est petit, ça refroidit vite, et sur le matin, on a même eu frais ! un vrai luxe en pleine canicule.

Point dur : le matelas…bon, les enfants ne s’en sont pas plaints, mais mon dos : si ! c’est quand même assez fin, et quand on fait un bon 80Kgs, on sent bien toutes les petites bosses en dessous. Bon on dort quand même mais je pense que je prendrai un matelas d’appoint la prochaine fois (et des oreillers, vu qu’on avait oublié les nôtres…).

Le réveil là c’est quand même cool de se lever dans la nature, sans bruits alentours, surtout que nous étions à 100m du bord du lac, et qu’on a pu accéder à une mini plage isolée pour profiter d’un contact avec dame nature dès que l'aurore darde ses rayons d'argent à travers les écharpes de brume (on n’est pas dans le bouchonnois mais quand même !). L’avantage de se lever tôt c’est effectivement de profiter de ces moments magiques au lever du jour.

Petit déj tranquille à l’extérieur, une fois sorti l’auvent et la table qui se cache dans la porte latérale, on prend les 2 chaises cachées dans le haut du coffre, et nous voilà installés. En moins de 5 mins, on est posés. C’est vraiment cool ces petites installations simples, qui facilitent la vie.

Le rangement est également rapide, vu qu’on n’a pas grand-chose. Là aussi on apprécie la facilité à se poser (oui, quand on arrive tôt, c’est vrai !) et à partir vite.

Allez, tous à la plage !

On arrive du coup assez tôt à la plage, on se faufile dans une place à l’ombre tranquille, puisque le bestiau ne prend pas beaucoup de place !

Les vélos sont attachés, on part tranquille.

Bon, on passe sur la plage, on s’en fout un peu dans le cadre de ce test.

On the road again !

Allez, une fois l’après midi arrivé, on file direction Bonlieu, avec un petit arrêt par le belvédère des 4 lacs (magnifique). Une fois de plus mention spéciale à la taille du véhicule, qui permet vraiment de circuler tranquille. On déambule un peu, on tente une incursion à Chalain (ah non, pas de campings car sur les parkings !), puis Clairvaux (qui ressemblait plus à une plage niçoise un 15 Août) et finalement retour à Vouglans, pour se poser sur le parking de la plage de Bellecin. On n’est pas vraiment dans la nuit en sauvage, mais on n’est accompagnés que par trois autres camping-car dont on se tient éloignés, donc ça va.

Soirée réussie cette fois, on sort le BBQ, mon grand nous joue un peu de guitare, pendant qu’on sirote quelques bières, puis du vin blanc (il fait chaud, faut bien s’hydrater qu’ils ont dit à la radio !). Imaginez la classe, de sortir de son frigo une bière dégoulinante de fraicheur qu’on s’enfile en faisant griller quelques chipolatas dans la nature…J’adore ! Houra pour le frigo !

On fait la vaisselle, on range, et on peu bouquiner tranquille avant de se faufiler à l’intérieur (sans papillons cette fois !) pour la nuit.

L’inconvénient de dormir avec autant d’ouvertures, c’est que le bruit extérieur rentre autant que l’air, et que les fêtards qui ont squatté le spot cette nuit là s’en sont donné à cœur joie. Nuit mitigée donc, mais là aussi, le lever dans une ambiance paisible, à 100 m à peine du lac, fût un vrai bonheur.

Une fois le déj avalé, hop, on descend le spad, et c’est parti pour une découverte d’une partie du Tour du Lac de Vouglans plein de promesses…a refaire en intégral. Je rejoins la famille à la plage, puis file au véhicule. Un petit coup de douchette pour rincer la transpi, et plouf !

Retour au calme dans l’après-midi, la route enfilée comme qui rigole, et nous voilà à la maison !

Un bon nettoyage, et c’est fini, deux jours bien sympas, qui auraient mérités une meilleure préparation/organisation, mais c’était bien, et je pense qu’on remettra ça, car j’ai vraiment envie de tester le pick up !

Autonomie or not ?

Ben oui, on n’a pas vu l’ombre d’un camping. Pas rechargé en eau, ni les batteries, et ça s’est bien passé. On avait de l’eau en bouteilles pour la soif (et d’autres breuvage sus mentionnés…) ; des lingettes pour l’hygiène, et pour le reste je vous laisse consulter le livre « comment ch…dans les bois ». C’est donc faisable, par des profanes comme nous, et je pense qu’une fois aguerris ça se gère bien. Bon c’est sûr que le camping donne un confort supplémentaire, mais on trouvait que le propre de ce véhicule était d’être libre, et on en a profité.

Tout le monde a trouvé sa place pour la nuit, y compris le chien, et on a pu découvrir de beaux endroits, se déplacer comme on voulait, et se poser dans un certain confort dès qu’on en a eu envie. La route a été agréable, on est positionné assez haut, on profite d’un beau point de vue à l’avant ; les enfants ont un espace gigantesque à l’arrière et de belles fenêtres pour profiter aussi.

Ce fût une vraie belle expérience, avec des aléas bien sûr, mais en gros, on a plutôt géré ça comme on voulait, même s’il faut bien se l’avouer, il est difficile de trouver des endroits sauvages, accessibles ou le camping est toléré, même pour une nuit.

Au final 550 KMS, à une moyenne de 10,7L/100, avec 2 vélos, 4 personnes à l’intérieur et un animal de 35 Kgs quand même ! Raisonnable donc compte tenu de l’engin (enfin je trouve).

Pour info, une location comme celle-ci, avec assurance et porte vélo revient à 400€ auxquels il faut rajouter l’essence et le péage si vous prenez l’autoroute. Ce n’est pas forcément donné, mais si vous comparez avec l’investissement nécessaire pour acheter ce type de véhicule (environ 60 000€ !), je trouve que ça reste décent.

Merci donc à 26in, merci à Blacksheep (https://www.blacksheep-van.com/?gclid=Cj0KCQjw3uboBRDCARIsAO2XcYDKJOoSUPRU885dmBzuy6di2EB2dH6jT1bda2IQK0CAynsF1AeB3SUaApkQEALw_wcB) ce sera à refaire, j’envisage déjà quelques nouvelles expériences, et je vous les conseille également ; ça vaut le coup.

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent se faire un petit week end en famille dans un esprit différents, sans forcément aller très loin.
9/10

Points forts

Facilité à circuler
Praticité de l'organisation/ rangements
Autonomie totale possible
Accessible

Points faibles

Literie

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire