Essai Scott Genius LT PLUS
2000*1045px

Essai Scott Genius LT PLUS

Après notre article analyse de ce à quoi peut bien servir le PLUS, voici notre test et nos impressions !
Texte Oliver G
Photos Jessy Penelon
Vidéo Scott Sports
Texte Oliver G
Photos Jessy Penelon
Vidéo Scott Sports
Après notre article analyse de ce à quoi peut bien servir le PLUS, voici notre test et nos impressions !

Bien que nous soyons un peu sceptiques quand à l'arrivée d'une énième nouvelle norme dans le milieu du vélo, nous ne voulions pas mourrir vieux et cons sans nous être fait notre propre opinion quant à l'utilité du 27,5 Plus.

Le sujet étant assez complexe, nous avons donc choisi de vous présenter il y a quelques semaines, un article qui présente les avantages (et inconvénients) théoriques de ce nouveau format de vélo. Cet article, vous êtes très nombreux à l'avoir lu, ce qui montre qu'il y a un vrai intérêt pour le sujet. Vos commentaires sur ce dernier montraient d'ailleurs bien que nombreux d'entre-vous êtes aussi "réticents" que nous.

Des gros pneus? On en avait quand on était gosses. On se rappelle tous des Nokian Gazzaloddi en 2,6, 2,8 ou 3,0 montés sur nos bikes de DH (pour les plus chanceux sur leur Big Hit avec roue arrière en 24"). A l'époque, ces gros pneus bien lourds avaient surtout pour objectif d'encaisser les chocs car les suspensions n'étaient pas aussi efficaces. On les gonflait a 2,2 bars pour être sûr de ne pas pincer et on fonçait dans le tas.

Pour rigoler un coup, on vous suggère d'aller jeter un coup d'oeil sur Google Images avec les mots de recherche "Nokian Gazzalodi" :D

Le Scott Genius LT 700 Tuned Plus

Bon, on ne s'attardera pas sur la longueur du nom de ce bike. Pour faire vite voilà ce que ça donne:

Genius : C'est la gamme "Enduro" chez Scott. Qui existe depuis 2003 et dont l'atout technologique provient de sa manette de blocage des suspensions.

LT : Signifie qu'on a le modèle "Long Travel" qui signifie long voyage gros débattement en français.

Tuned : Fait référence au fait qu'on est sur le montage le plus haut de gamme pour les Genius LT

700 : Nous avons donc à faire au modèle haut de gamme 

Plus : C'est bien la version +, Boost, PLUS du Genius LT 700 Tuned "normal".

A savoir qu'il existe deux autres modèles Plus dans la gamme LT :

- Le 710 qui s'échange contre  5299€  pour 13,5 kg.

- Le 720 qui vous coûtera  4199€  et revendique 14kg sur la balance.

Les présentations sont donc faites, allez, on passe au vif du sujet !

"On ze paper"

On sort le bike du carton et là on se dit qu'ils ont du oublier un truc. Les gros pneus de 2.8 de section sont impressionnants mais étrangement ne semblent pas ajouter de poids à la bête. Les jantes sont elles aussi énormes. Avec 45mm de largeur, on dirait un montage de MX! Malgré tout ça le vélo ne pèse que 12,7kg !

Pour les geeks du matos, retrouvez la fiche complète du vélo ici. De notre côté nous allons passer au crible les éléments clés du bike.

Côté cadre

Le triangle avant est en carbone. C'est le même que celui du 700 LT normal. Seul le triangle arrière change. On passe sur de l'Alu et ce pour des raisons de coûts de fabrications. La finition sur la peinture du cadre est de toute beauté. Fans ou non du camo-pixelisé de nuances de gris, c'est une vraie oeuvre d'art et les finitions sont irréprochables!

La hauteur de boitier de pédalier est réglable par le biais d'un excentrique sur l'attache basse de l'amortisseur.

Les passages de gaine se font en interne ce qui apporte bien évidemment un gros plus esthétique!

Autre détail sympathique, les couples de serrage sont marqués sur les vis des biellettes; un autre bon point pour l'aide à l'entretien des roulements.

Côté suspensions

Que du haut de gamme bien évidemment. Du Fox 36 Float Factory Air Kashima avec la cartouche Fit4 à l'avant. Associé à un Fox Nude customisé pour les besoins du levier de blocage au guidon spécifique au Genius.

Ce levier, situé au guidon, permet de naviguer entre les 3 modes sur la fourche ET l'amortisseur plus simplement que pour rechercher vos dernières photos de soirée sur votre smartphone. Le pouce pousse (haha) le plus long levier pour passer de la position Descente à la position Traction Control (montée). Si l'on pousse plus fort et plus loin, on peut aller jusqu'à la position Lockout (blocage intégral - le bike devient un tout rigide - pratique pour les montées raides sur la route). Pour revenir en arrière, la deuxième manette, plus courte, permet de repasser par le mode Traction Control, puis de revenir au mode de départ "tout ouvert" de la Descente.

Cet ingénieux système est vraiment pratique. Ok ça fait deux gaines en plus au départ du guidon, mais la différence entre les modes se fait vraiment sentir. Lors de notre test, nous avons donc abordé toutes les descentes en position Descente (logique), les montées techniques, raides et pleines de pavasses se sont bien déroulées sur le mode Traction Control. Enfin, nous avons bien usé du mode Lockout sur toutes les pistes forestières et les routes; le confort et l'accroche des gros pneus permettant de passer presque de partout en montée avec la suspension verrouillée, un plus pour le rendement!

Côté transmission

Le SRAM XO1 fait des ravages. Une efficacité et une précision au rendez-vous. Pas besoin de plus que du 1x11 pour emmener l'engin. A noter l'ajout d'un petit anti-D supérieur pour être vraiment certain de ne pas tomber la chaîne. Un autre guide chaine est quant à lui fixé sur la base du triangle arrière. Avec tout ça, aucune chance de dérailler et les résistances au pédalage ne font pas trop ressentir non plus.

Côté freinage

Du Shimano XTR permet d'arrêter la bête. Un freinage puissant et très efficace mais dont l'irrégularité de la garde nous a fait peur. C'est là le seul point "noir" en ce qui concerne le montage. Après deux paires de SLX (testés sur le Rocky et le GT -à venir), tous les Shimano ont montré des soucis d'irrégularité de l'attaque... On est à deux doigts de les appeler pour leur demander des explications^^

Les disques en 203 AV et 180 AR sont la bonne monte pour ce genre d'engin.

Côté périphériques

La tige de selle télescopique Reverb nous a satisfait par son fonctionnement infaillible. Maxime s'est bien évidemment mis un crash qui a suffit à arracher la durite du levier... C'est là la seule limite du système. C'est plus galère pour réparer de l'hydraulique que de simplement remplacer un cable.

La gamme Syncros (qui appartient à Scott) vient orner le vélo. De la selle confortable, en passant par la potence, le cintre en 35mm et les grips confortables, tout sur le vélo est très bien coordonné, notamment au niveau des couleurs ce qui est toujours un petit plus. Le guidon en 760 est peut être un poil fin. 780mm pour emmener les gros pneus n'aurait peut être pas été de trop. Le poste de pilotage tombe très bien en main et on est tout de suite à l'aise sur ce gros vélo.

Côté roues

Voici le paragraphe clef de ce test car jusque là tous les autres composants sont "standard". Parlons d'abord des jantes: Ce sont des Syncros TR1.5 Plus de 45mm de large! Des grosses bêtes de jantes aux stickers orange-fluo en parfait accord avec le reste du vélo. C'est gros, ça fait peur, mais mon dieu que c'est rigide ! La largeur permet en plus au pneu d'avoir une bonne assise ce qui va apporter une bonne stabilité en courbe malgré les gros boudins.

Pour les pneus, Scott a misé sur des Schwalbe Nobby Nic en 2.8 de section et cette décision est à notre avis très importante! 2.8 c'est un peu la limite "basse" du Plus. D'autres marques mettent du 3.0, d'autres du 3.2. Mais avec du 2.8, Scott prend un peu moins risques et propose un vélo qui est presque à mi-chemin entre le vrai (gros) PLUS et le vélo d'enduro normal. On vous l'accorde, les pneus sont quand même très gros, mais ce n'est pas si gênant que ça et on s'habitue assez vite au look de l'ensemble, que l'on soit à côté du vélo, ou dessus à se demander où on va bien pouvoir passer sur le chemin.

Les préconisations de gonflage sont de 1.1 bars (oui, oui) à l'avant et de 1.2 à l'arrière. C'est précis!

Sur le terrain

Maxime a d'abord pris en main le vélo et roulé plus de 300km en 1 mois et demi seulement en DH et Enduro. L'ouverture du Col de l'Arzelier pendant les vacances de Noël lui a aussi permis d'aller tapper quelques chronos sur une piste sur laquelle il avait l'habitude de rouler avec son Genius LT perso (pas le Plus, le normal). A la surprise générale il tournait dans les mêmes temps qu'avec le 27,5.

Il a aussi bien roulé sur des pistes très typées comme le Serlin Trail (d'où sont issues les photos faites pour l'article). Comme vous pouvez le voir, il a très vite pris en main le vélo est s'est senti en parfaite osmose avec lui. Ce n'est pas parce qu'il a des gros pneus qu'on ne peut pas faire de whips avec !

Comme nous lorsqu'il a récupéré le vélo, il a été impressionné par le faible poids de l'engin malgré l'aspect très gros et lourd qu'il dégage à cause des jantes énormes et des pneus en 2.8.

Malheureusement son premier trajet avec le vélo s'est fait sur 15km de route... "J'ai tout de suite compris que ce n'était pas à refaire!"

Côté rendement des pneus... on se sent, comment dire... comme un gros 4x4 Trial avec des pneus de franchissement qui roule à 100km sur l'autoroute. La surface de gomme et la faible pression dans les boudins donne l'impression de se trainer un peu. C'est sur que si l'on compare avec un routard aux pneus lisses on est perdant, mais on n'est pas sur que face à n'importe quel autre vélo d'Enduro équipé de gros pneus le bike soit si compliqué à emmener (sur route) que ça.

Montez le son pour entendre un peu ce dont on vous parle :

Etant donné la pratique Enduro, toutes nos sorties se sont commencés par une longue montée. On verrouille les suspensions et on attaque la piste forestière. Le confort est total, les boudins amortissent les petits cailloux. Le grip dans les graviers et les feuilles est excellent. Puis on arrive sur du chemin plus technique à la montée. On déverrouille les suspat' et on attaque la côté. L'accroche est alors phénoménale. Il grimpe littéralement aux murs l'engin! Si vous pensiez avoir plus d'accroche en passant d'un 26 à un 27,5 - alors là on prend encore un niveau de performance. Une fois de plus le confort reste optimal et bien qu'il faille anticiper les slaloms entre les pierres et sa trajectoire pour placer les gros pneus, on arrive en haut de la côte très satisfaits et pas plus fatigués que d'habitude.

Bon allez, maintenant place à la descente !

Encore un coup de pouce sur le levier des suspensions et on est en mode descente. On fout la selle en bas, on tombe deux trois brackets et c'est parti.

Le Genius prend rapidement de la vitesse et la conserve, on a été surpris, on s'attendait à un départ plus lent. On se fait un peu brasser dans les pierres lisses et mouillées, on se perd un peu dans notre trajectoire mais ça passe bien. Les premières courbes rapides arrivent et là c'est l'hallucination, on met de l'angle, on refait quelques passages, et on galère à mettre le bike en glisse. C'est vraiment un rail et l'accroche est excellente.

Passages suivants: on arrive dans le raide et le technique. On n'arrive pas à tenir la trajectoire voulue. Une fois. Deux fois. On se demande si c'est parce qu'on n'est pas réveillé ou si c'est à cause du vélo. On re-tente un passage, on se fait encore emmener là où on ne veut pas aller. Au bout de quelques tentatives on arrive à mettre le vélo où on veut mais ça n'aura pas été simple. Le Genius + demande beaucoup d'efforts pour se faire dompter et c'est plus souvent lui qui décide de la trajectoire que vous. Il est difficile à sortir de l'axe de la pente pour aller élargir un virage en épingle par exemple. Les pilotes experts s'en sortiront et arriveront à s'adapter à ce pilotage "aléatoire". Les plus novices se laisseront emmener et abuseront de la tolérance du vélo, faute de pouvoir le contrôler comme ils le souhaitent.

En saut, il y a du plaisir à prendre (comme en témoignent les photos de Maxime). Seule contrainte, s'adapter au rebondi des pneus dans les appels pour tous les scrubs et whips.


Autre sortie, autre situation. On se trouve désormais dans un chemin très glissant et sinueux. Le Genius n'est clairement pas à sa place ici... Malgré toute notre bonne volonté, il est difficile à tourner et le devient encore plus une fois que les pneus sont pleins de boue. On se retrouve alors avec de très gros boudins lisses qu'il faut tenter de mettre dans le bon axe pour pas se sortir à chaque virage. Très compliqué l'affaire. Par contre, même avec une vitesse quasi-nulle, le franchissement de zones cassantes, de fonds de ruisseaux et de tas de racines se font en toute simplicité. Avec du 27,5+ et des pneus de 2.8 on a presque le diamètre de roues d'un bike de 29' et il faut avouer que ses capacités de franchissement sont quasi parfaites. Même avec très peu de vitesse, le vélo en conserve tout en franchissant aisément les obstacles. Les coups de pédale et coups de reins sont inutiles. Il franchira la majorité des obstacles sans broncher.

Au fur et à mesure des sorties on se rend compte que le grip est difficile à jauger. Le grip est bon, très bon, jusqu'à ce qu'il disparaisse complètement. Le problème est qu'il est difficile de sentir le moment de bascule. C'est donc dur de rider pile-poil à la limite de ses capacités et de celle du bike car c'est dur de sentir quand plus rien de va tenir et qu'on va se retrouver parterre. Les gros pneus apportent donc un gros manque de ressenti.

(longue) Conclusion :

C'est une conclusion en plusieurs axes car de ce que nous avons pu tester et vérifier, le 27,5" PLUS a ses bons côtés mais aussi ses mauvais, et ce en fonction du terrain mais surtout des envies du pratiquant à son guidon.

Oui nous avons pris du bon temps à son guidon et oui c'est un très bon vélo. Ses capacités d'accroche en montée et en courbe ainsi que son confort sur tous les types de chemins nous ont bluffé. Non il n'est pas aussi efficace qu'un 27,5 classique et non il n'est pas si facile d'accès car pour bien piloter à son guidon il faut être capable d'adapter un peu sa façon de rouler. Mais on s'y fait et assez facilement car son comportement tolérant vous épargnera bien des chutes.

Le claim marketing de Scott qui est que "Nos vélos 27,5" Plus offrent une conduite plus fun et agressive aux cyclistes expérimentés, mais aussi davantage de flexibilité aux débutants grâce à un niveau de contrôle sans égal." est donc en partie vrai.

Un pratiquant expert pourra être séduit par le niveau de confort et d'accroche supplémentaire apporté par le 27,5 Plus. Cependant il sera rebuté par le caractère un poil pataud et approximatif du ressenti avec le terrain et donc de la capacité à bien tenir ses trajectoires. Il remerciera par contre son côté "Tank" qui lui sauvera quelque fois la vie quand il sortira de ses trajectoires tellement sa capacité de franchissement est impressionnante.

Un pratiquant "débutant" sera quant à lui mis en confiance par le grip et le confort mais aussi par la tolérance. Il devra par contre batailler un peu plus quand il voudra avoir des trajectoires précises mais aussi être sur qu'il a bien la bonne pression au dixième de bar près dans ses pneus.


Le 27,5 Plus va-t-il remplacer le 27,5 ?

On en doute fortement car même s'il a sa place dans une gamme chez un grand fabriquant, son trop faible rendement en compétition le rend inutilisable à haut niveau sur la majorité des terrains. C'est (encore) un vélo complémentaire pour un usage plutôt spécifique.

Une marque peut-elle se passer d'un modèle en 27,5 Plus?

On peut imaginer que oui, néanmoins toutes les marques "grand-public" ou qui se veulent être "à la mode" pencheront surement pour le 27,5 Plus très prochainement.

Devez-vous vous précipiter et en acheter un ?

La précipitation de mène rien de bon. Mais par contre on vous conseille d'en essayer un avant de s'engager sur une telle somme. Scott propose d'ailleurs un Test Tour dont vous trouverez les dates et informations ici. Nous pensons vraiment que le 27,5 Plus peut convenir à certains pilotes, mais pas à tous.

Le fait que nous ayons testé le modèle haut de gamme de chez Scott a forcément joué dans la balance. Nous avons été plutôt séduits par ce vélo qui même s'il présente quelques points faibles n'en reste pas pour autant très agréable à rouler. Il faut juste trouver le bon rythme et rouler dans un état d'esprit 27,5 PLUS.

Il est très probable que si nous avions testé un 27,5PLUS, lourd et mal équipé, notre jugement aurait peut être été moins "gentil". Ce sera peut être pour l'année prochaine car pour le moment on va se concentrer sur le 27,5 !

19 commentaires

Gael De Angeli

inscrit le 29/02/16
0 message
Vous l'avez testé sur des trails cassants, voir zone Niçoise e Ligurie (Italie)?
Oliver Gough

inscrit le 03/09/15
186 messages
1 Avis spots
1 Trails
12 Matos testé
Bonjour Gael, Il a principalement été testé dans les environs de Grenoble. Certains de nos trails sont très cassants (peut être pas autant que Finale, etc, mais ça s'en approche). Le bike a un bon comportement dans le cassant et ne rebondit pas de partout comme on pourrait s'y attendre. Il ne reste pas coincé et passe a travers tout ce qui est un bon point. Comme c'est dit dans l'article c'est dur de tenir le cap quand on va vite et que c'est défoncé.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

razgriz65

inscrit le 04/07/08
9727 messages
1 Avis spots
3 Trails
19 Matos testé
deja, premier point, le test est super bien fait(mais les bons tests c'est pas ce qui manque) mais surtout on sent l'impartialité, et c est cool car marre de lire des tests ou on a l'impression que chaque vélo est la nouvelle merveille absolue.
la quand on me dit qu'un rider l'a testé par rapport a un génius normal en 130/150 de debattement, sur un spot bien connu, et n'a pas fait mieux niveau chrono, je me dis a quoi bon claquer 8000 balles dans un 160mm a gros pneus?

sinon pour revenir a ce qui se dit sur le vélo:
scott sort un vélo hors de prix avec des pneus 0.5 pouces plus epais que la normale,qui plus est avecun standard d'axes de roues a la con, et croit avoir révolutionné le monde du vélo?
je reste sans voix! ils sont meme pas capables de coller des roues carbone ou du sram xx1!

quel est le poids des roues d'ailleurs? (les pneus etant 140g chacun plus lourd que leur homologue non plus). des jantes de plus qui vont pas forcément aimer les mauvais traitement a la longue vu leur epaisseur et leur hauteur.

a l utilisation on se retrouve avec un bike qui est pataud et tank en descente et qui sera donc boudé par grosso modo tout le monde sauf les débutants.
puis du grip en montée, j'en ai deja suffisament bordel! en montée moi ce qui me freine, c est pas le manque de grip la plupart du temps, c'est le manque de cuisses ou de soufflet, et la avec ces trucs qui collent au sol et qui sont plus lourds, ca va juste moins bien monter que prévu.
et pour couronner le tout ca dérappe sans prévenir une fois la limite atteinte.
j'imagine meme pas avec des boudins de 3 ou 3.2 pouces.

au final c'est une joli vitrine technologique, ou a la limite un joli truc pour y coller un moteur et faire un vélo d'assisté.
mais pour le prix je prefere garder mon enduro 27.5 normal,y coller des jantes carbone ultra haut de gamme, des pneus en 2.3/2.4 renforcée et legers (minion dhrII), des suspensions rockshox qui ont un revettement qui durera plus de deux ans et des guide ultimate qui sont constants et du sram xx1.

après avoir lu pas mal de tests de vendus sur ce vélo, le décrivant comme la perle rare, je suis bien content de lire ce test plus pragmatique!

mais pour etre sur je veux bien le tester un mois ou deux, je peux filer mon adresse par mp pour l envoi!
plus sérieusement, gardez le sous le coude et mettez le en test a la faster than you d'avril!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

madevilts

inscrit le 03/12/10
49 messages
3 Avis spots
2 Matos testé
Dommage que vous n'ayez pas testé le vélo de la config de Remy Absalon : c'est à dire avec des roues de 29. A mon avis, il garderait toutes ses capacités de franchissement, grip, confort tout en devenant beaucoup plus polyvalent par rapport au terrain de jeu.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

love_mtb

inscrit le 15/07/10
778 messages
La déco déchire ça race mielleuse. L'un des rare que je prefèreré dans mon salon plutôt que sur les trails. En gros un vélo que je prendrai en poster.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar

inscrit le 21/10/08
1487 messages
En l'état actuel, la démocratisation du VTT passe par le 27,5+, commercialement et techniquement parlant.
Ce ne sont pas aux râleurs élitistes et spécialisés de ce forum a qui s'adresse ce format de cadre fourches et de roues.
Le public est le débutant, le loisir, l'amateur occasionnel qui trouvera un velo confortable, facile et sécurisant.
Le public concerné suivant l'idée des constructeurs et de leurs ingénieurs n'est pas sur ce forum, il est dans les magasins avec ses euros et sur les chemins pour son plaisir.
Tant mieux pour les enfants, les femmes, les hommes, les riders du dimanche que les constructeurs s'occupent de la masse populaire dans leur intérêt.
Massacre

inscrit le 07/10/11
2515 messages
C'est ce que je pensais avant l'essai, et qui est confirmé. Le "+" c'est pour les débutants/riders occasionnels/ceux qui aiment quand même.
0
Miguel88

inscrit le 11/02/14
3 messages
Je ne connais aucun débutant ou rider du dimanche qui mettrait 7000€ dans un vélo
2

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Pitrouille

inscrit le 12/04/07
993 messages
2 Matos testé
Bravo pour l'article!
Les photos sont super, on sent une vraie volonté d'objectivité sans que le trait soit trop forcé ni que le ton soit trop démago vis à vis du lecteur de 26in (présupposé très réfractaire au Plus et aux nouveaux standards en général) comme j'ai pu le sentir dans de précédents articles où l'envie de se mettre le lecteur dans la poche crevait un peu les yeux et desservait complètement l'article et sa crédibilité.
Et aussi, je note un gros effort sur l'orthographe. J'ai vu beaucoup moins de fautes que d'habitude :)
En fait, je n'en ai vu q'une seule sans faire plus gaffe que ça: "le grip est difficile à gauger." Jauger c'est mieux, hein! ;)

Bref, tout ça va dans le bon sens et c'est un vrai plaisir de vous lire :)
Oliver Gough

inscrit le 03/09/15
186 messages
1 Avis spots
1 Trails
12 Matos testé
Salut Pitrouille, les photos sont de Jessy Penelon, un tiptop photographe qui s'est bien fait plaisir à shooter au Serlin avec Maxime. C'est sur que c'est toujours mieux que mon niveau très moyen quand c'est moi qui m'y colle! :)
Merci pour la faute, c'est corrigé!
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Benoit Bart X

inscrit le 08/06/15
0 message
1 Avis spots
Alors la conclusion c'est que tout ce bazar dans les changements de formats c'est uniquement pour que Dédé qui sais pas prendre une double puisse faire du vélo sans se faire peur? donc on nivelle tout par le bas?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Basilikinstinct

inscrit le 12/01/16
0 message
Encore un super article objectif et impartial sur 26in! Bravo!
Perso pas encore prêt de me mettre en fashion victim de la mode du bike et de ces 27.5+.
Même si je suis pour l'évolution du matos pour un meilleur compromis rendement/confort/performance, j'avoue après 2 ans de pratique régulière (env. 3/4 sorties par semaine) en 27.5 que je suis incapable de dire encore que de le 27.5 est mieux que le 26".
Par contre ce dont je suis à peut près sur, c'est que le budget pneu sur un 27.5+ explosera surement puisque - de pression et plus de déformation...Déja qu'on a envie de sabrer le champagne quand on trouve un pneu 27.5 10€ de moins que ce qu'il coute dans les pseudos promo des pneus à 50 balles, je me demande les tarifs que les fabricants vont proposer pour les boudins 27.5+! Bref....A suivre ;-)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar

inscrit le 21/10/08
1487 messages
Non, rien n'est nivellé par le bas. N'oublions pas que le VTT est un sport difficile avant de se faire bien plaisir.
Car celui qui sait sauter une double est déjà un pilote averti et qu'il est une infime partie par rapport au potentiel de pratiquant de ce format de vélo.
Il ne faut pas confondre les objectifs et les moyens.
L'objectif est rendre le bike plus facile, plus sûr et plaisant pour les non experts.
Les moyens c'est d'élargir la largeur de La Fourche et des bases par l'écartement du plateau et de la ligne de chaîne pour laisser passer un pneu de plus grosse section. Ce n'est pas la révolution non plus!
Enfin, le + est une demande des constructeurs aux accessoiristes pour être mois bridé pour des évolutions. D'ailleurs, il faut voir comme les petits cadreurs traditionnels se sont déjà approprié ce standard ne serait ce que pour améliorer le dégagement du pneu arrière au niveau des bases.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sangoku91

inscrit le 07/02/07
362 messages
2 Matos testé
Salut, sans vouloir faire de polémique, on ne peut pas parler de VTT de débutant à 8000 roros...soyons un peu sérieux. C'est la moitié budget voiture ou le budget moto de la classe moyenne...Bref.
Après bravo pour l'article qui est neutre, pragmatique et analytique. Il y a un gros progrès continuez!
On ne pourra pas dire que les lecteurs et rédacteurs de 26in sont des intégristes du 26 pouces.
Moi même je roule en 26 et me pose la question du 27.5. Il faut essayer pour se faire une idée.
Par contre faire des VTT aussi chers avec autant de format spécifique (roues pneus pédalier) et qui ne soient pas aussi polyvalents que d'autres enduro, ça me choque quand même.
Une pratique enduro avec un bike qui cartonne dans le cassant mais qui patine dans le gras ça me laisse songeur...les spots que je roule sont gras 6 mois de l'année...no comment
Comme dirais Ragritz, pourquoi acheter un bike aussi cher pour rouler au même rythme?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

adam2383

inscrit le 17/03/16
0 message
Bel article ! mais comme beaucoup l'ont dit, c'est un bike qui n'a peut être pas de réelle utilité.. Par contre, j'ai exactement le même problème que vous avez eu avec les freins shimano, j'ai les XT et il y a une irrégularité de la garde, je ne vois d’où cela peut provenir !
Massacre

inscrit le 07/10/11
2515 messages
Il faut simplement s'acharner sur la purge, le "free stroke" dévissé à fond.
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire