Essai : Rose SoulFire
2000*1045px

Essai : Rose SoulFire

Rose Bikes prend de l'ampleur cette année, on se devait de tester un de leurs vélos !
Texte cuvet
Photos gough
Vidéo cuvet
Texte cuvet
Photos gough
Vidéo cuvet
Rose Bikes prend de l'ampleur cette année, on se devait de tester un de leurs vélos !

Rose Bikes défraie la chronique en ce début d'année 2017 en signant Antoine Bizet et Anthony Messere qui rejoignent la Rose Rad Team ! La marque Allemande gagne à être connue, puisque vendant ses vélos principalement sur internet, les tarifs proposés sont assez abordables aux vues du montage et de la qualité des vélos !

Montage que l'on peut d'ailleurs adapter à sa guise (en fonction des pièces disponibles et compatibles) ! Si la fourche de série ne vous plait pas, vous pouvez par exemple opter pour une autre!

Avec une gamme très complète, l'entreprise est prête à passer à la vitesse supérieure et compte sur ses nouvelles égéries pour l'aider à y parvenir. En bons chauvins, nous avons donc voulu mettre à l'épreuve le vélo qu'Antoine va plébisciter cette saison : le SoulFire. 

Rose nous a donc fait parvenir un SoulFire 2, en 27,5". Un vélo bien équipé, comme vous le verrez plus bas, proposé à un prix plus que correct: 2923,35€ TTC, pour 15,1kg sur la balance !

Deux autres modèles sont disponibles, le SoulFire 1, un peu moins bien monté, à 2318,31 € TTC. Et le SoulFire 3, monté très haut de gamme, à 4032,59€ TTC.

Ouvertement revendiqué vélo de freeride, il a su tenir toutes ses promesses ! 

Et première bonne surprise, on reçoit un vélo entièrement monté dans le carton ! Il ne nous restait qu'à monter la roue avant.. Bonheur, on reçoit le vélo et on roule direct ! Les marques vendant leurs produits sur internet procèdent de plus en plus de la sorte, mais on a été bluffé par l'efficacité de Rose.

Le Cadre

Le cadre, en alu 7005, accueille des roues en 27,5", et est préparé pour l'acheminement interne de la gaine de tige de selle télescopique. Il est annoncé à 3,4kg, ce qui le place correctement en termes de poids, pour un vélo de cette gamme, face à la concurrence.

Le système de suspension, classique, est néanmoins efficace, avec deux positions possibles permettant de régler la hauteur du boitier et l'angle de chasse. Nous l'avons principalement roulé en position haute, et le vélo était déjà bien stable et efficace. Le mettre en position basse a accentué sa stabilité, l'orientant déjà vers une pratique plus DH.

Les roulements sont fiables et bien protégés, et le roulement principal, vraiment gros, inspire confiance et durabilité.

Le passage des gaines est toutefois un peu surprenant. Les gaines du frein arrière et du dérailleur passent sous le boitier de pédalier, ce qui les exposent en cas de talonnage, et les fait frotter contre le pneu lors d'appuis prolongés, en virage par exemple. Rien de dérangeant n'est survenu pendant le test, mais il faut y faire attention à la longue.

Dernier détail, ces gaines passent le long du down tube, et sont maintenues par une protection en caoutchouc de ce même tube ! Simple et efficace. 

Ajoutez des photos (2020px)

Transmission

Le vélo est monté avec du Shimano SLX en shape moyenne pour le modèle que nous avions entre les mains. Rien à redire, tout a très bien marché, et nous n'avons même pas eu à régler le dérailleur à la réception du vélo. 

La cassette 11v est assez grosse (11-42), et permet d'avoir des rapports rendant le pédalage agréable, si ce n'est facile. Pas vraiment destiné à l'enduro pur et dur, ce SoulFire pédale étonnamment bien aux vues de son domaine de prédilection, et on comprend que le cadre soit pourvu de passage interne pour la gaine de la tige de selle télescopique, pour ceux qui souhaiteraient gagner en polyvalence.

Le pédalier Race Face Turbine en 34T n'a posé aucun souci, fiable et efficace au pédalage. Monté avec un anti dérailleur E13 TRS+, nous n'avons pas déraillé une seule fois. Le bruit de l'ensemble est aussi bien réduit, ce qui est plutôt agréable.

Ajoutez des photos (2020px)

Suspensions

Equipé d'un RockShox Lyric RC, et d'un Vivid Air R2C, le SoulFire est full air ! Ça se ressent tant en termes de poids du vélo qu'en termes de comportement. Le vélo est vif, équilibré. Les réglages de la fourche et de l'amortisseur sont faciles à faire, on trouve rapidement un setting qui nous convient.

Gros point noir néanmoins pour le Vivid, qui perdait de l'air. Entre le début et la fin de la session, on avait bien 10PSI d'écart, et il en perdait facilement 40 en une semaine lorsque le vélo ne roulait pas.. Cela n'a pas été dérangeant lors de la première sortie test, mais les suivantes étaient gênées par ce soucis. Ne voulant pas trimballer une pompe haute pression tout le long de la session, on se retrouvait à sur-gonfler l'amortisseur afin de ne pas être trop mou en fin de journée.. 

Cela nous a néanmoins permis de nous rendre compte du potentiel en sauts de ce vélo. Réglé bien dur à l'arrière, avec pas mal de rebond, on se met de sacrés tirs et le vélo est vraiment vif

Ajoutez des photos (2020px)

Roues

Simples et efficaces encore une fois, les roues sont des Spank Spike Race 33. Solides, avec de bons roulements, elles ont encaissé sans broncher les gros plats qu'on leur a mis. Monté avec des Schwalbe Magic Mary Super Gravity 27,5x2,35, l'ensemble a donné pleine satisfaction. 

"J'avais les pneus gonflés entre 2,5 et 2,7 bars, pour mon petit 70kg tout mouillé. J'ai été scotché par l'accroche et la prévisibilité des pneus, malgré cette pression assez élevée."
Ajoutez des photos (2020px)

Freins

Là ça n'a pas rigolé. Il a fallut quelques temps pour se faire à la puissance des Magura MT5. Super constants, on/off comme jamais, ces freins stoppaient la bête sans broncher. 

"C'est tout de même déroutant au début, j'étais particulièrement concentré à l'approche d'un drop de 4-5m de haut nécessitant un freinage juste avant de sauter. Un dosage habituel m'aurai beaucoup trop ralenti avec ces MT5. Si vous essayez du Magura un jour, attention aux OTB !"
Ajoutez des photos (2020px)

Périphériques

Pour le reste, on retrouve un guidon Spank Spoon (avec beaucoup trop de backswift à notre goût), un potence Spank Spike en 35mm, une tige de selle Race Face Turbine, une très agréable selle SDG Bel Air 2.0 et des grips Ergon GA30 qui au contraire ne sont pas très agréables quand on roule sans gants.

Ajoutez des photos (2020px)

En piste ! 

C'est un vélo de freeride, on a donc fait du freeride! Le vélo a roulé une piste roulante, des gros sauts, du raide, une piste rapide et cassante, du sec, de la boue.. Il en a vu de toutes les couleurs, sauf du vraiment rapide et cassant type noire de Bike Park.

Ce qui ressort en premier lieu, c'est le fun. Dans toutes les situations, on avait la banane sur le vélo. Son comportement sain, sa réactivité et sa prévisibilité en font un vélo bon à tout faire, tant pour le grand public qui chercherait un vélo polyvalent que pour Bizet qui flip' tout ce qu'il trouve. 

Ajoutez des photos (2020px)

Dans les kicks, longs ou courts, raides ou plats, le vélo passe sans problème ! Seuls les soucis d'amortisseur pouvaient surprendre. Mais une fois à la bonne pression, on se rend compte que le SoulFire est très sain avec une bonne assiette en l'air. Tellement sain que les premiers tricks avec ont été lâchés très vite. Et pas que sur des petits sauts. 

Ajoutez des photos (2020px)

Le vélo est progressif. Normal, c'est un vélo de freeride. Il serait impensable que le vélo talonne à tout bout de champ quand on se met des gros tirs. 

Et pourtant, c'est pas faute d'avoir essayé ! On a commencé avec une passerelle de 4-5m de haut, et le vélo n'a pas bronché. Il est resté stable, et bien qu'on se soit mis des longs, les suspensions ont fait leur travail. Mention spéciale pour la Lyric, c'est une fourche enduro/freeride très efficace, facile à régler mais disposant d'assez de réglages pour personnaliser tout ça à souhait.

En bon testeur, on a voulu faire claquer les suspensions. On est donc partis sur un petit step up de 2-3 mètres de longs, qui s'est transformé, en arrivant à fond, en table de 7-8 m avec réception à plat. Et là ça à claqué ! 

Mais encore une fois le vélo s'en est sorti a merveille. 

"Même en arrivant 2 fois plus vite sur le kick, je n'ai jamais été brassé, ni instable en l'air. A l'atterrissage, bien que les suspensions claquent, le vélo reste droit, ne fait pas d'écart. J'ai apprécié le fait qu'il me permette de prendre le virage suivant le saut sans problème !"
Ajoutez des photos (2020px)

En virage, le SoulFire change d'angle rapidement, et est facile à placer. Ce n'est pas un rail, une fois dans le virage, on garde la possibilité de jouer dans la courbe. Toutefois, il a souvent tendance à nous faire sortir du virage plus vite qu'on y est rentré ! 

Le vélo est assez rigide, malgré la longueur des haubans ! Que ce soit en virage, en appui ou en réception de whip mal replaqué, le SoulFire pardonne, mais ne se déforme pas. Et c'est bien mieux ainsi ! Le pilotage n'en est que plus précis et plus prévisible.

Ajoutez des photos (2020px)

En descente pure, bien qu'il reste joueur, le SoulFire permet de lâcher les freins. En appuyant un peu sur la suspension arrière, et aussi grâce aux grandes roues, les racines et autres aspérités sont absorbées sans problème. 

On se doute qu'une version en 200mm serait nettement plus efficace, mais pour quelqu'un qui n'aurait qu'un vélo à avoir dans le garage, les limites du SoulFire et de ses 180mm de débattements sont dures à trouver en DH.

Ajoutez des photos (2020px)

Toujours en terme de stabilité, les manuals sont faciles à lever et faciles à tenir ! On s'est même permis des réceptions manuals ! 

On se retrouve vite dans une position similaire à celle adoptée dans la pente. Autrement dit on est bien, en confiance, et dans la pente, on n'a pas peur de partir en OTB.

Ajoutez des photos (2020px)

Enfin, en l'air, c'est un régal ! La légèreté du vélo, son centre de gravité assez bas, et la position globale du pilote font qu'on est tout de suite à l'aise sur les sauts. La selle est facile a catcher pour le no-hands, les tables et le whips partent aussi vite que le Ricard un dimanche de Juillet. 

On a hâte de voir ce que notre Bizet national va pouvoir en tirer ! 

Ajoutez des photos (2020px)

Et pour vous donner un aperçu de nos tests

Des images qui bougent pour vous prouver qu'on teste vraiment les vélos.

Pour qui ?

Okay on parle de Bizet, on tape dans le fond et on fait des gros sauts. C'est normal, c'est un test, on pousse le vélo autant qu'on peut ! Ça ne veut pas pour autant dire que ce vélo n'est bon qu'a ça ! 

Comme dit plus haut, on a été bluffé par sa capacité (relative pour son programme) à pédaler. Si vous n'avez pas le budget pour un DH et un Enduro, le SoulFire se placera idéalement entre les 2 ! On peut même pousser le vice en suggérant d'utiliser un amortisseur ressort et des roues solides pour la DH; un amortisseur à air et des roues plus légères pour l'enduro. Un vélo, deux types de montages possibles.

Pareillement, sa capacité à sauter comme à descendre (dans la configuration que nous avons essayé) en font un vélo idéal pour les niveaux débutants à intermédiaires, souhaitant une base fiable et saine pour prendre du niveau. N'étant pas tout à fait un DH, il ne gommera pas toutes vos erreurs,  ce qui permettra de développer votre bagage technique. Toutefois, sa géométrie et son équipement en feront un vélo parfait pour se mettre en confiance, et lâcher progressivement les freins. 

Il conviendra également à tous les petits moyens budgets roulant un minimum fort mais pas exclusivement en DH. Mieux vaut payer 3000€ un vélo bien équipé, qui durera dans le temps, que 500-600€ de moins pour un vélo dont vous plierez les roues en 2 mois.. On exclut volontairement les descendeurs purs et durs, puisqu'en simple T et en 180mm de débattement, le SoulFire s'avère un peu trop léger pour une utilisation DH régulière (surtout si vous faites des courses).

Ce SoulFire nous a donc beaucoup surpris, tant par la qualité et la cohérence du montage, que par ses facultés à s'adapter plus que correctement à tous les types de terrains sur lesquels nous l'avons emmené. Sain et efficace, prévisible et facile, on se sera bien fait plaisir à l'essayer !

2 commentaires

ratm54
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/13
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
Cela confirme tout le bien que je pensais de se vélo. Sans avoir attendu l'arrivé de stars sponsorisés je l'ai déjà conseillé sur les forums. Reste à voir la fiabilité !
Cela serait bien d'avoir le diamètre des axes (principaux) pour se faire une petite idée de la fiabilité.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kampfar

inscrit le 21/10/08
Savoir rouler comme Cuvet!
Et que c'est bon, précis, parlant, effficace le Test d'un vélo de Freeride par un véritable Freerider.
Ca aurait été énorme si Bizet avait été là aussi, pour comparer le Rose au Kona Process 167.

Il aurait pu être indiqué que ce Freeride possède tous les attributs du vélo moderne avec ses roues en 27.5 et le cadre au standard boost.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire