Richard Fert
2000*1045px

Richard Fert

Vous avez vu un double flip 360 en MTB, voici tout ce que ça a impliqué :
Texte cuvet
Vidéo palm production
Texte cuvet
Vidéo palm production
Vous avez vu un double flip 360 en MTB, voici tout ce que ça a impliqué :

Richard Fert est la deuxième personne dans le monde à avoir posé un double back flip 360 en MTB. Des heures de préparation, d'entrainement, et un bon nombre de chutes ont mené à cette réussite. Richard nous livre ici les différentes étapes menant à la video d'une minute et 28 secondes que vous avez vu passé sur Facebook. 

  • Salut Richard ! Avant toute chose, un énorme bravo pour ton trick ! Tu as l'air de l'avoir assez facilement, vivement que tu trouves une bosse pour le faire sur la terre !

Richard : Salut à toute l'équipe 26in! Merci beaucoup c'était un projet qui me tenait à cœur, l'équipe et moi sommes vraiment content. Je dois aussi dire que vous m'avez supporté et fait confiance dès le début de cette aventure, merci encore!

En ce qui concerne le Trick, Honnêtement si j'en avais eu l'opportunité, je l'aurais fait sur une récep en terre mais pour des raisons de logistique, ce n'était pas possible. Par rapport à la rampe et à la vitesse à laquelle on arrive, il nous faut une réception d'au moins 4/ 5 mètres de hauteur. C'est à dire une réception de FMX. Ca représente un volume de terre trop important pour un seul jour de tournage.

De plus, la réception utilisée, réglée en "rigide", peut se transformer en véritable trampoline et nous éjecter sur le béton à coté. Il y a aussi les légères sous-rota en flip qui font "guidoner" le bike, en général ça se finit par un beau "soleil". Donc c'était pas vraiment l'idéal non plus ! 

J'irai pas jusqu'à dire que je l'aurais fait sur une réception bétonnée mais pour moi la différence entre la terre et l'airbag n'est pas énorme. D'ailleurs au Nitro-Circus ou aux MOD ils valident des worlds first sur des réceptions "rési".

 

  • Qu’est-ce qui te motive à tenter des tricks aussi engagé ?

Honnêtement pour ce trick, ce qui m'a poussé à le faire c'est tout d'abord la sensation qu'il procure. Ca me rappelle les corks que j'ai l'habitude de faire en trampoline, d'abord un saut puis la rotation. Sinon je pense que ce qui est motivant c'est le fait de s'entrainer à réaliser une figure que personne ou peu de monde est capable de faire. Avec le niveau actuel c'est pas évident d'innover, alors quand on a l'opportunité de le faire on essaie de rien lâcher.

La video

  • As tu un entrainement particulier en dehors du vélo ?

Oui carrément. Le treuil nous tire assez fort, on arrive à 70km/h dans la rampe donc on fait du renforcement musculaire en dehors du vélo. Je m'étais mis à la musculation il y a 4 ans suite à une fracture du bras et une luxation acromio claviculaire assez sévère. J'essaie d'aller à la salle le plus possible en hiver pour éviter les blessures et encaisser les chocs lors des chutes. Sinon je me suis beaucoup entrainé en trampoline et ça aide vraiment au niveau des rotations. Grâce à la marque France trampoline, j'ai pu avoir le mien et m'entrainer chez moi dès que le temps le permettait.

  • Sur le vélo maintenant, comment abordes tu physiquement un nouveau trick?

Avant d'aborder un nouveau tricks physiquement, il y a l'étape psychologique. Il faut arriver à visualiser parfaitement le mouvement. Ensuite je fais ce qu'on appelle des "éducatifs", on s'élance dans le bac à mousse dans le but de faire seulement une partie du tricks. Petit à petit on rajoute des gestes et on finit par réussir ce nouveau tricks en question. C'est assez différent pour les gros tricks, notamment le double flip 36 ou le triple flip. Même en bac à mousse on ne peut pas se permettre d'atterrir en sous rotation ou la tête en bas, ça peut faire très mal haha.

  • Et mentalement ca suit ? Ou effectues tu un travail mental en amont?

Généralement si je ne visualise pas bien la figure dans mon esprit, je ne la tente pas. Même dans le bac à mousses. L'impact est assez violent à cause de la vitesse avec laquelle on rentre dans la mousse, de nombreux mec ce blessent aux cervicales. Ca arrive aussi de lâcher le vélo et de retomber dessus..

C'est assez compliqué de passer du bac à mousse à une réception rigide. Sur le dur, tu sais que t'as pas le droit à l'erreur et instinctivement tu te crispes. L'idée c'est d'arriver à se préparer psychologiquement pour être relâché juste avant de le tenter sur une réception rigide. Le but c'est de se retrouver dans les mêmes conditions que lors de l'entrainement bac à mousse. Je pense que surtout il ne faut pas avoir de doutes, sinon c'est perdu d'avance.

  • T'es pas un habitué des world firsts mais presque ! Tu as de la réserve j'imagine. Tu veux nous en dire un peu plus?

Je ne l'avais pas posté personnellement mais un de mes sponsors à publié une vidéo de moi en train de faire un triple backflip en bac à mousse. Difficile donc de dire que ce n'est pas en projet. Sinon j'ai deux autres tricks sur lesquels je dois m'entrainer les prochaines semaines et qui, normalement, n'ont jamais été fait en MTB.

  • Que penses tu de Nitro Circus ? Ca te plairai de te joindre à eux ?

Je trouve que c'est dingue, ça a pris une ampleur énorme. Les mecs font des shows dans des stades aussi gros que des stades de foot et les gens se déplacent par milliers pour voir ça. Il y a la même chose en Europe, les Masters Of Dirt. Que ce soit l'un ou l'autre, ça serait un rêve pour moi de faire partie de l'équipe de riders qui roulent sur ces événements.

  • On imagine mal voir des gros tricks comme les tiens en contest, les bosses étant souvent trop petites. Réorientes tu ta pratique vers quelque chose de plus exclusif, ou bien aimerais tu quand meme reparticiper à de gros évènements?

C'est vrai que les bosses sont souvent trop petites pour ce genre de tricks sur les contests du World Tour mais j'ai l'impression que ça tend à changer (Cranckworks Rotorua). Sur une compétition le but n'est pas non plus de faire des bosses immenses et dangereuses. Parfois petit rime avec technique, c'est même plus dur à rider.

Je pense que je reviendrai sur quelques événements du FMB World Tour mais pour l'instant j'ai trouvé une pratique qui me convient mieux. J'aime cet esprit de préparation pour un seul tricks. On fait des calculs pour la longueur, pour la vitesse, on est filmé pour voir ce qui ne va pas dans telle ou telle rotation. Et puis j'aime bien la sensation lorsque je bosse sur des tricks que personne ou peu de personne ont voulu tenté.

  • Est-ce que tu peux nous parler de l'endroit où tu t'entraines ?

Je m'entraine au camps d'entrainement de Patrick Guimez à Tyrosse, dans les Landes. Il est d'ailleurs devenu récemment ouvert à tous puisque de nouvelles infrastructures sont arrivées. Ce camp s'appelle le "PG Training Facility". L'avantage de ce camp c'est que tu peux passer par de multiples étapes avant de te lancer sur le dur. Tu commences par du bac à mousse, ensuite tu peux aller sur un airbag. Quand tu commences à bien avoir le ou les tricks en main, tu peux aller sur la réception airbag réglée très molle. Si t'es en forme tu peux rigidifier cette réception airbag et si t'en as pas assez tu as des réceptions mobiles plaquées en bois. L'avantage de ce camp, c'est qu'il est adaptable à de multiples disciplines. Le Bmx/ VTT, FMX, Quad, je crois même que des gars on sauté dans l'airbag en skate grâce au treuil.

Le réel avantage c'est l'accompagnement de l'équipe. Par exemple quand je m'entrainais il y avait une personne pour piloter le treuil et deux pour me sortir de la mousse. Un caméraman était aussi la pour me filmer, après chaque saut j'allais le voir et je pouvais voir en replay ce qui n'allait pas dans mon geste. Ensuite tu peux profiter de l'expérience des mecs de l'équipe, par exemple Patoche, ça fait 20 ans qu'il est pro. Il a fait plusieurs World First en Bmx, il peut apporter de bons conseils, notamment par rapport au passage du bac à mousse vers la réception en dur.

Un petit bout d'entrevue

  • Quelle place a le shape dans ta pratique du vélo ?

Pas très grande à l'heure actuelle. Mais j'ai creusé des journées entières pour mon home spot. Je ne vais pas vous cacher que je suis pas le premier à mettre un coup de pelle. Je le fais bien évidemment à chaque fois que je vais sur un trail mais ce n'est pas ma partie préférée.

  • Qui est-ce qui t’inspire, que tu jalouses secrètement, mais que t’aimes bien quand même ?

Conor Mcgregor. Son charisme nous fait oublier son arrogance.

  • Si tu devais changer quelque chose chez toi, ça serait quoi?

Mon esprit de contradiction.

  • Quel est ton meilleur souvenir en vélo ?

Mon premier double backflip. J'avais 16 ans, ça se passait dans mon jardin. Mes potes étaient la, c'était cool!


  • Quelle est la chose la plus ouf en vélo à laquelle tu as assisté ?
Le flip triple whip de Jaie Toohey au Finist'air Show en Bretagne.


  • On imagine bien que vu ton engagement, tu as du pas mal tomber. Ca fait combien de temps que tu ne t’es pas fait mal?

Oui j'ai pas mal morflé niveau fractures. Ma dernière blessure remonte au Fise en Chine. Entorse et arrachement du tendon d'Achille pendant ma préparation chez Paul Couderc et ça s'est empiré en Chine.

  • Comment gères-tu tout ça ? Tu es plutôt du genre prudent, ou plutôt “l'hôpital ou la gagne”?

Non je pense pas m'envoyer trop à la mort, comme on dit. Mais je ne suis pas le plus prudent non plus. J'ai plus tendance à réfléchir plutôt qu'à agir spontanément.

  • Comment vois-tu l’avenir de Richard Fert?

J'essaie de ne pas me projeter trop loin. En ce moment je fais en sorte de valider la théorie de mon Master 2. Si je me blesse dans un futur proche, je m'investirai dans mon stage de fin d'étude.

Sinon j'aimerais vraiment plaquer les tricks sur lesquels je bosse dans le but d'être invité sur de gros événements, pourquoi pas les MOD ou Nitro Circus d'ailleurs. Après je suis réaliste, si ça n'arrive pas je ne serai pas surpris.

  • 
Tu as peut-être des parents ou des amis que tu souhaites remercier ?

J'aimerais remercier ma famille, mes potes, mes sponsors, Le Patrick Guimez training facility, Palm Production pour le travail fournit et le rendu de ma dernière vidéo et vous 26in pour cette Interview.

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire