MBF - le VTTAE et ses règlementations
2000*1045px

MBF - le VTTAE et ses règlementations

Nous avons assisté à une très importante conférence de presse lors du Roc d'Azur.
Texte MBF - Oliver G
Photos oliver G
Texte MBF - Oliver G
Photos oliver G
Nous avons assisté à une très importante conférence de presse lors du Roc d'Azur.

Nous avons été invités par les MBF à une réunion / conférence très sérieuse au sujet de l'avenir de notre sport le VTT. L'accès aux chemins que nous utilisons est peut être remis en cause et nous devons agir. L'apparition et la croissance du VTTAE pose de très nombreuses questions et nous devons être acteurs pour apporter des réponses sous peine de voir le contrôle du VTTAE nous échapper.

La Fédération Française de Moto (FFM), organise ce weekend le premier "Open de France de VTTAE" à Tence dans le 43 (que les pratiquants de VTT et marques de VTT doivent bien évidemment "boycotter") ce qui créé un précédent national dans l'organisation d'une course VTTAE - il est bien évident que nous ne voulons pas que la FFM se proclame organisatrice d'évènements de VTTAE car nous ne voulons pas que la pratique d'un VTT à assistance électrique soit associée à la moto et que   le VTT(AE) subisse les mêmes interdictions que celles déjà mises en place pour les motocross sur les chemins des communes et dans les forêts.

Il est donc urgent que la FFC et le milieu du vélo tout entier se positionne comme gestionnaire et organisateur de la pratique VTTAE afin de pouvoir garder une chance de pouvoir continuer à pratiquer notre sport dans de bonnes conditions et librement.

Pour aller plus loin dans ces propos, voici le communiqué de presse de la MBF suite à la conférence du Roc d'Azur : 

Le développement du VTTAE, son image et sa règlementation

La Mountain Bikers Foundation, notre communauté de vététistes et acteurs du VTT souhaite le développement d’une pratique durable et responsable du VTT. A ce titre, nous agissons en vététistes responsables pour créer, entretenir et pérenniser l’accès à nos lieux de pratiques. Nous souhaitons être proactifs et anticiper les éléments pouvant entraver l’image de notre pratique, voir faire évoluer notre liberté de circulation.

Plusieurs éléments récents invitent à un questionnement sur le développement futur du VTTAE: Son homologation, la pratique compétitive, sa proximité avec le monde de la moto et/ou du VTT, le flou existant entre les différents types de VTTAE pour la majorité de la population, le débridage, la 1ère distinction règlementaire entre VTT et VTTAE...

Interpellée par plusieurs de ses adhérents sur ce sujet, la MBF a réuni un groupe de travail en juin dernier, avec des représentants de l’industrie du VTT, de la Fédération Française de Cyclisme, des moniteurs et d’autres organismes du VTT afin de préciser les craintes de chacun pour l’avenir du VTTAE et du VTT. Nous avons aussi défini des actions permettant de pérenniser ces activités en évitant les risques identifiés.

Ajoutez des photos (2020px)

1/ Craintes et propositions d’actions relevées :

- Délégation ministérielle VTTAE : La Fédération Française de Motocyclisme se positionne pour obtenir cette délégation concernant la compétition. Si elle l’obtenait, ce serait un très mauvais signe. LE VTTAE étant très proche du VTT ce serait une très mauvaise image pour le VTT dans son ensemble. Il est indispensable que la Fédération Française de Cyclisme obtienne cette délégation.

- Sémantique : En France, c'est la dénomination VTTAE 25 et 45 km/h qui sont devenus usuels alors que nos voisins parlent de E-Bike, de SpeedBike ce qui évite de créer un amalgame dans l'esprit du public et des pouvoirs publics. Il serait stratégique de ne plus utiliser le terme VTTAE 45 km au bénéfice de Speedbike. Idem en parlant plutôt d'assistance auxiliaire plutôt que de motorisation qui implicitement classe le VTTAE dans la catégorie des véhicules motorisés.

- Différentiation visuelle : Au niveau visuel, si la plaque d'immatriculation est enlevée, il est quasiment impossible de faire la différence entre un VAE 25km/h et certains engins plus puissants. Cela engendre une confusion qui pourrait pousser les pouvoirs publics à interdire le VTTAE au non du principe de précaution, faute de pouvoir identifier sur le terrain d'éventuelles utilisations de VTTAE ne respectant pas la directive européenne, hors des voies ouvertes à la circulation des véhicules motorisés. Il faudrait des éléments de différenciation visibles et inamovibles.

- Débridage : Le débridage est un vrai problème qui engendre une image négative de la technologie de l'assistance électrique et qui peut rapidement décrédibiliser l'ensemble des acteurs et le VTT dans son ensemble. Il apparait nécessaire de mener des actions de "moralisation" à la fois des acteurs de la filière, mais aussi vis-à-vis des consommateurs, notamment en informant sur les risques et sanctions en cas de non-respect de la réglementation (perte d'homologation et d'assurance, sanctions...) afin de responsabiliser chacun. Il faut un contrôle plus strict du débridage des moteurs, une meilleure surveillance. C’est l’industrie qui doit régler le problème du débridage, il ne faut pas attendre cela des autorités, sinon, c’est l’ensemble de la pratique qui sera bridé.

De plus, il apparait opportun de créer une fiche juridique complète reprenant l'ensemble des réglementations et sanctions pour les revendeurs, les mécaniciens et les utilisateurs.

- Revendications auprès des institutions : Le code de l’environnement doit être clarifié, comme le code forestier sur le sujet du VTT et du VTTAE. Les réglementations ont été écrites avant l'apparition du VTTAE et ne le prennent pas en compte. Ce serait l’occasion de régler ce problème pour le VTT dans son ensemble, dont le statut reste encore flou dans le code forestier. Ce flou crée une difficulté de gestion pour les gestionnaires d’espaces naturels et des conflits entre usagers n’ayant du coup pas la même lecture de codes qui ne définissent pas clairement l’usage du cycle.

- Sensibilisation auprès des acteurs du tourisme et sociopros : L'assistance électrique lève le frein de l'effort physique et permet à un public de néo-pratiquant d'accéder à des espaces et des terrains auparavant inaccessible. Cependant, les difficultés techniques restent les mêmes qu'avec un VTT musculaire. Il est donc important d'apprendre les fondamentaux du pilotage d'un VTTAE et d’orienter les néo-pratiquants vers des sentiers adaptés à leur niveau technique afin d'assurer une 1ère expérience réussie et limiter l'accidentologie qui pourrait avoir une incidence négative sur l'image de la pratique dans son ensemble.

- Communication auprès du grand public : Le VTTAE est un sport, il requiert d’importants apprentissages techniques. Campagne de communication large autour du VTTAE = VTT= sport, notamment auprès du public de néo-pratiquant VTT. L’accessibilité physique du VTTAE ne doit pas lui donner une image non sportive.

- Travail avec les professionnels de la formation : Les informations communiquées sur l’usage des engins de puissance supérieure à la directive européenne ne semblent pas assez importantes. Notamment pour les engins ressemblant en tous points à un VAE. La règlementation est peu connue. Les consommateurs et autres usagers ne sont pas correctement informés. Il y a besoin de nouveaux items dans les formations des professionnels liés à la vente, ou au tourisme (dangers, sanction, outils).

- Charte : Création d’une charte de bonne conduite pour l’industrie, les revendeurs, les consommateurs.


Conclusion :

Le développement du VTTAE peut être une belle opportunité de sport pour tous, de pratique mixte, de découverte de l’environnement, d’un territoire ou d’un grand itinéraire. Par contre, la situation actuelle oblige à lancer l’alerte. Sans une mobilisation importante de chaque acteur du milieu du vélo, et une remise en cause dans son action individuelle sur ce sujet, cette belle opportunité de développement peut de venir un échec.

Ajoutez des photos (2020px)

2/ Les revendications de MBF auprès du législateur

Objectifs :

- Reconnaissance du statut du cycle dans le code forestier et le code de l’environnement (respectant la directive européenne pour le VTTAE)

- Distinction marqué entre VTTAE et speedbike

Demande auprès de :

- Ministère de l’environnement

- Ministère des sports (+Pôle Ressource National des Sports de Nature)

- Ministère de l’intérieur

- Députés : Différents députés ciblés

- Coordination Interministérielle pour le Développement de la marche et de l’Usage du Vélo.

Le code forestier :

Après 30 ans d’existence, la pratique du VTT n’a toujours pas été intégrée dans le code forestier. Ainsi, nous constatons trop souvent une interprétation excessive de l’article R163- 6 du code forestier, aboutissant à appliquer aux cycles la règlementation appliquée aux véhicules. Les interprétations aléatoires créent alors des tensions prenant de l’ampleur entre gestionnaires et usagers et par ricochets entre usagers de différentes activités.

De plus, ces décisions sont arbitraires et ne découlent d’aucun élément tangible, lié à la protection de l’environnement, des espèces ou autres motifs.

A l’heure du développement des mobilités douces, il nous semble opportun d’éviter qu’un amalgame puisse être fait entre l’usage d’un cycle et celui d’une moto ou d’un véhicule tout terrain motorisé dans l’espace naturel. La rédaction de l’article R163-6 du code forestier doit ainsi intégrer clairement le statut du cycle. L’arrivée du VTTAE n’arrange rien au flou existant, c’est donc le bon moment d’intégrer le statut du cycle.

Le code de l’environnement :

Le code de l’environnement est lui plus clair en distinguant les véhicules motorisés et non motorisés (Art. L362-1). Néanmoins, depuis quelques mois et l’arrivée des vélos à assistance électrique (VAE), il est lui aussi soumis à différentes interprétations.

Pourtant, la directive Européen 2002/24/EC est claire et fixe sans ambiguïté les critères différentiant un cycle d’un cyclomoteur : l’assistance ne doit se faire que si le cycliste pédale, l’assistance doit se couper à 25km/h maximum, la puissance nominale du moteur ne doit pas excéder 250 watts.

Néanmoins, un premier gestionnaire d’espace naturel interdit l’accès à tous les VAE en utilisant l’article 362-1 du code de l’environnement, les considérant comme des cyclomoteurs.

Cette position envoie un mauvais signal, qui va à l’encontre des enjeux sociétaux et de politiques publiques actuelles: la promotion des déplacements doux, la transition énergétique, l’accès et la sensibilisation à la nature pour tous et enfin de santé publique.

Dans un souci de cohérence, le vélo et le VAE répondant à la directive Européenne doivent avoir un destin commun, en ville comme dans les espaces naturels, pour la plus grande compréhension des usagers.

Les incompréhensions et les tensions étaient déjà présentes avec le VTT par manque clarté des codes. Avec le VTTAE en plus, nous allons au-devant de grandes complications, conflits et difficultés pour les gestionnaires d’espaces naturels s’il n’y pas une clarification rapide dans les codes forestiers et de l’environnement.

Une distinction claire :

Enfin, nous recommandons, pour faciliter le travail des gestionnaires d’espaces naturels et la connaissance des usagers, de renforcer les distinctions entre les VAE et les engins entrant dans la catégorie des cyclomoteurs : Distinction visuelle, nomination différente, renforcement de la sensibilisation des usagers, lutte contre le débridage, formation des professionnels (distribution, location).

Ajoutez des photos (2020px)

3/ Le rôle de chacun :

Chaque organisme du milieu du vélo à un rôle à jouer.

Le rôle que va jouer la presse VTT, comme l’industrie, les fédérations et les autres acteurs du VTT est fondamental pour l’avenir de la pratique.

- Les actions des autres acteurs (Eric Jacoté - Fédération Française de Cyclisme, Fred Glo - Tribe Sport Group, Guillaume Heinrich - Bosch, Gilles Lapierre - Lapierre, Yan Fouche - Shimano, Julien Rebuffet – Moniteurs Cycliste Français, Christophe Moreira - Race company, Raymond Cheminal - IMBA Europe).

Ajoutez des photos (2020px)

A vous de jouer !

L'association des MBF défend les droits des VTTistes grâce à des entreprises mécènes mais aussi et surtout grâce au soutien de tous les riders qui prennent l'adhésion annuelle. Donc abonnez-vous, c'est au minimum 15€ par an - et mobilisez-vous ! Rendez vous sur les différents chantiers/actions et dans les antennes locales pour savoir comment défendre nos droits de VTTistes et protéger la liberté de notre pratique !

64 commentaires

razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
mouais pas du tout d'accord sur plein de points...
le vae j'en ai essayé un au roc d'azur ce week-end SPECIFIQUEMENT pour entériner ce que j'en pensais:
c'est fun, mais c'est juste complètement différent du vtt:
sur un parcours possible en vtt, c'est pas dur, en vae on est a 25 à l'heure du début à la fin, et sans forcer!
et les parcours trop hard pour les vtt deviennent possible...
du coup on en est bien la c'est tout sauf du vtt, ou de la motocross, c'est une nouvelle pratique à ne mélanger avec aucune de ces deux autres...

sinon point par point:
-que la ffm le récupère c'est pas bon signe pour le VAE, mais que ca reste sur la FFC, c'est pas bien pour nous autres, VTTistes...donc qu'ils aient leur propre caste, ça tranquillisera tout le monde.
-la sémantique c'est de la m*rde pour politicards...vae 25 et vae 45 ca vous choque ? moi ce qui me choque c'est vtt a energie, vtt sec, vtt musculaire, bref, tous ces termes barbares qui prouvent que le vtt est physique, la ou le vae l'est rarement, mais qui sont utilisés par des vaeistes qui pensent tout le contraire...
bref, si vous levez des boucliers, levez les aussi pour les autres termes à la con sus cités.
-différenciation visuelle: bonne chance entre les vae "normaux" comme on les voit en 2017, les discrets comme certains focus, les vae 45km/h, et certaines monstruosités (bultaco, etc)
-débridage: non mais arrêtez de rêver...éduquer un français sur ce point c'est comme essayer de buter un âne en lui balançant des carottes...
au delà de ca, le vaeiste moyen se revendique vttistes, et pas du tout motocrosseux, mais veux faire évoluer son vae d'un vtt assisté vers une moto avec pédalier décoratif (débridage, puissance accrue, autonomie ou multi batterie, composants spécifiques...)
halte à la langue de bois!


pour la santé du vtt, il faut clairement que les fédés suivent la pratique: le vtt et le vae sont parfaitement différents, l'un est perenne depuis des années, l'autre vient d'être inventé et est déjà en sursis vis a vis de certaines restrictions: chacun chez soi, ca permet de cloisonner quand les dégats arriveront

les grandes instances qui y voient une opportunité de gagner en quantité d'affiliés et donc en pouvoir de lobbyisme, et les pros du secteur qui y voient une pompe à fric, ainsi que les utilisateurs qui persistent à dénigrer que vtt et vae sont différents me font gerber...
dans leur course au "toujours plus" ils vont entrainer le vtt vers de gros problèmes...

au final comme je le disais sur VV, les vaeistes ils achètent leur vae lourd, gros, cher, au design patatesque spécifiquement pour se permettre des choses impossibles en vtt (vélotaf sans effort, ride après le taf, boucles super longues avec moult d+, convalescence, combat du déclin de l'âge) et une bonne partie d'entre eux, tout juste leur vae acheté et ses avantages engrangés, se mettent à dire que c'est identique à l'usage qu'un vtt...
quelle hypocrisie.
Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 50 photos du jour
Je partage certaines de tes positions. Le combat immédiat est de faire en sorte que le VTTAE ne soit pas récupéré par la FFM - que tu sois d'accord avec la pratique du VTTAE ou non. Car si la FFM récupère officiellement le VTTAE alors beaucoup de chemins risquent de se retrouver fermés aux motos ET VTTAE ET VTT.
Ça me gène aussi que l'officialisation de la pratique et la seule façon de l'empècher de tomber entre les mains des motards soit que ce soit la FFC qui reprenne la chose et d'autant plus que ce soit fait via une pratique compétitive du VTTAE (où j'ai encore du mal à justifier une telle chose) - malheureusement l'organisation du sport en France et sa dépendance du système Olympique impose qu'un sport ne puisse qu'être reconnu que par une fédé officielle.

Il faut donc dans un premier temps combattre la FFM et une fois que la FFC aura remporté le bébé, s'assurer que le distinguo soit fait. Pour moi, rien ne me choque si certains chemins sont interdits aux VTTAE (par exemple dans des parcs pour protéger les chemins de trop nombreux passages - facilités par l'assistance électrique - c'était le cas dans le Vercors: http://mbf-france.fr/dossiersentinelle/reserve-naturelle-des-hauts-plateaux-du-vercors/ )

Bref c'est très complexe et c'est pour ça que je n'ai eu le temps que de reprendre le communiqué officiel plutôt que de formuler la chose avec mes mots..
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

davelepec
Statut : Confirmé
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
razgriz65 pourquoi tant de haine envers nous les pratiquants de VAE.

Moi j'ai la haine envers les gens Vttiste ou Vaetistes qui ne respectent pas les spots que nous creusons les singles que nous ouvrons ou nettoyons.

J'en ai après l'ONF qui nous empêche de pratiquer notre sport sous prétexte d'écologie et qui défonce la forêt à grand coup d'exploitation sous traité à des exploitants étrangers qui laissent le chaos derrière eux.

J'en ai après les maires et les élus qui se déresponsabilisent en interdisant la pratique du VTT sur leur bois communaux.(La vallée d'Aure toi qui l'a connai est touché de plein fouet par celà(Fabian,Vignec,etc...))

Tu parles de débridage mais es tu au courant de la perte de garantie en cas de fraude et même après du refus de réparation des marques comme Bosh qui refuse un échange standard en cas de débridage frauduleux.

Oui c'est du marketing comme le format 27.5+/le boost/1x12V pour gagner avant tout du fric mais desfois ça amène un plus pour un utilisateur comme moi.

Tu sors la énième comparaison à une motocross, à la rigueur une moto trial qui ressemble un peu en terme de comportement en descente et encore, mais un VAE de 20/25kg comparé à une moto de 90/130kg stop le délire ça ne se pilote pas pareil.

Non ce n'est pas identique à un VTT et je n'ai pas dépensé plus pour avoir un énième VTT mais un engin qui me permet de monter plus facilement/rapidement et ne plus pousser un vélo toute l'après midi pour descendre sauter m'amuser.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

barth_65

inscrit le 04/11/07
mais depuis quand un machin avec un moteur c'est un vélo???
c'est juste ça la question en fait....

c'est pas un vélo, c'est pas une moto. c'est autre chose et il faut une fédé séparée.
tout comme un quad n'est pas un 4x4.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
bon je suis forcément d'accord avec le frangin.
davelepec tu te sens persécuté, j ai rien contre le vae, j'en ai essayé un ce week end, c est super fun!
et pour que madame me suive sur un tracé all mountain ca serait même top.
j'en ai après ceux qui confondent vae et vtt.
mais va en ski dire que tu fais de la rando alors que t es remonté avec le TS de piau
va en grimpe dire que t'as fait de l'escalade en solo intégral alors que t'avais un treuil qui levait 75% de ton poids ou confondre via ferrata et escalade...
va faire une compétition planeur avec un moteur d'appoint, de l'apnée avec des bouteilles...je m'arrête la la liste est longue.
dans tous les autres sports les aidés physiquement (aéronef a moteur, remontées mécaniques, assistance) et ceux qui font tout " à l'os" s'apprécient se respectent et se partagent l'espace, tout en étant au courant du fait qu'ils ne font pas la même chose....sauf entre vtt et vae donc.
ou t'as acheté un vae pour pas pâtir des soucis du vtt, mais ou tu viens clamer que vae et vtt c'est du pareil au même...faudrait arrêter l'hypocrisie.
bien entendu qu'on va pas creer une fédé spéciale vae, mais faire une distinction nette entre les deux pratiques, ca compartimente (et n'en plaise a certains candides optimistes) compartimenter ca limite toujours les dégats,sans empêcher de se retrouver sur des points communs.ca ne veut pas dire diviser pour autant.
Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 50 photos du jour
Tu as oublié le surf sur une vague artificielle ;-) C'est du surf mais bon...
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Wazdh

inscrit le 16/04/06
Matos : 5 avis
Un bel exemple de lobbysme de la part des constructeurs de VAE/ revendeurs qui ont peur de freiner leur ventes !
Franchement les VAE .... c'est pour les vieux / les blessés et...les blaireaux qui n'y connaissent rien.
Sa serai au contraire top que ça passe chez FFM pour que ce "sport" soit reconnu motorisé 2 roues.
Bientot le ping-pong AE ? le surf AE ? la pétanque AE ? pour quoi ? pour que l'accés aux sports de passion se transforme a la foire aux blaireaux comme dans le milieu du quad ? avec les problemes qui vont avec ( fermetures de chemins, maires escédés, ONF qui lance la traque...)
Non merci, cassez vous avec vos moteurs de merde allez sur circuit faire la compét ce celui qui aura la plus grosse batterie/moteur.
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
ah ben la au moins on est dans la franche prise de position! ca c'est incisif!
au moins je trouve ca plus sain que le gars en vtt non musculaire (gniark) et qui se revendique vttiste!
1
Wazdh

inscrit le 16/04/06
Matos : 5 avis
nana mais sérieux, quand tu va chez un vélociste et tu observe bien la vente a un type lambda qui entre dans le magasin et qui n'y connais pas grand chose, le mec lui demande son budget , utilisation, on va lui présenter les vélo normaux, et juste aprés on va lui dire "attendez y'a vachement mieu et plus accessible que ça, on a des VAE magiques qui roulent présque tout seuls", et le pauvre type qui voulais mettre 800 € max , ben il mettra mini 1600 € tout en étant convaincu d'étre mieux équipé que tout le monde.
C'est qu'une question de business de la part des constructeurs qui sont en train de gonfler les chiffres d'affaires et les marges, tout en mettant a mal la discipline .
c'est du déja vécu dans le monde du quad et de l'enduro(motorisé;).
0
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
tu parles a un convaincu!
mais va arrêter une pratique qui permets aux uns de moins forcer, et aux autres de s'en mettre plein les poches!
0
Floran Outan

inscrit le 31/03/15
Et oui, un jour aussi, tu seras vieux, et c'est tout le bien que je te souhaite, car c'est quand même bcp plus sympa que d'être blessé et de ne plus pouvoir aller rider.
0
Jean-Yves Couput

inscrit le 12/10/17
@wazdh... je ne te connais pas, et je respecte ton opinion vis à vis des VTTAE, mais je ne respecte pas un mec qui me dit de "me casser" avec mon vélo assisté et d'aller voir ailleurs. J'ai eu la chance de construire ma vie personnelle et professionnelle grâce à la passion pour ce sport, que j'ai pratiqué sous toutes ses formes jusqu'au plus haut niveau, et ensuite de lui rendre en partie tout ce qu'il m'a donné en contribuant à le faire connaître et évoluer, pour que des personnes comme toi s'y intéressent et s'y éclatent comme j'ai pu le faire depuis 50 ans que je pédale.
Et je pédale encore, sur route, en Gravel, en VTT et aussi en VTTAE.
Et toi, tu me dirais "Stop, casse toi maintenant !"
Sérieusement ? Je ne comprends pas trop là...
Je suis convaincu que la résolution des problèmes passe par la discussion, mais celle ci n'est possible qu'avec un peu d'ouverture d'esprit, et malheureusement tu sembles être un peu carencé de ce point de vue là.
J'espère cependant te croiser un jour sur les chemins, parce qu'après tout tu vois, y'a pas tant de différence entre nous, tout ce que tu fais, je le fais aussi avec quelques pourcentages d'efforts en moins, et encore, même ce choix là m'appartient...
0
davelepec
Statut : Confirmé
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Wazdh je ne me retrouve dans aucun des descriptifs de rideurs de VAE, je suis vttiste dirt/freeride/DH depuis une quinzaine d'années j'ai arrêté la compétition car je ne fais pas ça pour me la mesurer(en plus je suis pas doué;).

Et je te l'avoue je suis un fainéant donc je n'aime pas monter mais j'adore descendre/sauter bouffer du dénivelé négatif donc avant c'était sois rotation voiture ou remontée mécanique ou poussette et maintenant j'ai une alternative à cela une assistance électrique pour rider aux mêmes spots/singles/bike park perso en quoi celà te dérange surtout que j'essaye de participer aux entretiens de ces derniers.

Les blaireaux comme tu les appelles, achètent ce qui est à la mode et tu ne les changeras pas tant mieux pour moi car pendant 3/4 ans la reventes sera facile on a eu les mêmes sur le segment freeride/DH y'a 7/8 ans puis sur le segment enduro/allmoutain et c'est celà qui font vivre les petits commerçants.

Chez nous il n'y a plus de DH et même plus beaucoup d'enduro en rayon dans les boutiques, normal on achète quasiment tous chez des Vpcistes(CANYON/YTI/COMMENCAL/ROSE..), tu veux qu'ils vivent de quoi si ils ne se mettent pas au truc à la mode du moment comme le gravel et les VAE.

Les quadistes je peux en parler vu que j'ai fait un peu de moto on les a vu arriver dans les années 2000 et repartir comme ils sont venus si le VAE fait pareil ils ne vont te déranger que 4/5 ans donc pourquoi tant de haine.
0
Wazdh

inscrit le 16/04/06
Matos : 5 avis
@Jean yves couput, pour le fait de te "casser" je parle bien des rando et compétitions organisés, et non pas de ta pratique du weekend sur les chemins de ta région, là chacun fait ce qu'il veut en fonction de la réglementation . La ça ne me dérange pas. Pourquois dans ce cas ne pasu atoriser les enduro electriques types ktm E-Ride ? et les mob 103 qui ont aussi des pédales ????
Le VAE j'ai essayé, c'est marrant 5min, mais aucun intérêt pour sportif, qui cherche le dépassement de sois et l’accomplissement de l'effort ( un peut la définition d'un athlète en somme...pas d'assistance aux J.O...même pour les Handi !).
SI tu n'aime pas pédaler, change de sport, met toi a la pétanque et a l'apéro, tu va voir c'est sans effort. Nan mais serieux quoi !
Tu n'as tout simplement pas le gout de l'effort, tu es a l'image de la société actuelle du tout assisté. "je veux tout , tout de suite en en faisant le moins possible "... le message clair des industriel pour nous vendre toujours plus de leurs merdes ultra chéres, ayant un impact écologique desatreux ( on en parle des batteries lio-on ou pas ????).
Un sport non mecanique doit rester pas essence non mecanique = sport gratuit en energie 0 impact carbone ou autre a l'utilisation. L'énergie est produite par l'organisme humain point barre. Sinon tu passe en cathégorie des sports mecaniques.

Pour l'histoire des quad, par chez moi y'a pas plus blaireaux que ça, les types de poitent a 200 quad en rando non autorisé, et défoncent tous les chemins, j'en ai meme vu avec la tronçonneuse en soute, et ces gros débiles on élargis les single pour passer leur merdes ( en zone natura 2000 en plus ...).
Autant dire que si' j'en chope un, il repartira pas comme ça.
-1
Floran Outan

inscrit le 31/03/15
Après plus de 30 ans de vtt et quelques belles blessures et séquelles, je reste toujours aussi passionné par la discipline. J'habite une région montagneuse, au pied des Alpes, et autour de chez moi, il est courant de trouver des pentes au pourcentage bien supérieurs à 25%. Monter des murs, à la force du mollet, le cardio dans le orange, avec l'assistance est non seulement un nouveau plaisir, mais aussi un défit technique qui demande un peu de pratique et de gainage. Et je trouve cela nettement plus ludique et efficace que de pousser le vélo comme je faisais avant. Mais en aucun cas je n'irai faire le comparatif avec les capacités d'une moto, par connaissance de cause. Ici, les VAE côtoient les VTT dans les randos du dimanche, et tout le monde paie sa participation et apporte donc sa contribution, pour le plus grand bien des associations... certes, quelques uns ronchonnent bien un petit peu dans les montées, mais les premières descentes qui suivent mettent vite tout le monde d'accord. Car le VAE permet tout simplement d'emmener de gros débattements à moindre effort et se lancer dans de très gros dénivelés demande un minimum d'implication physique de la part du pilote. Pour cela, je roule d'ailleurs énormément en mode éco et l'assistance n'ajoute que 50% de puissance à celle que je fournie musculairement.
0
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
c est tout a ton honneur! mais a mes yeux c est juste plus du vtt du tout. c est pas mieux c est pas moins bien, c'est différent.
50% d'aide c est juste énorme, en mode normal et boost, faut même plus parler de vae alors mais de dreap (deux roue electrique avec assistance via pédalage)...
0
Floran Outan

inscrit le 31/03/15
Si tu veux, mais pour avoir participé à des spéciales d'enduro VAE à profil positif, je peux t'assurer, qu'à matériel équivalent, les écarts de temps étaient important, et qu'avec mon modeste niveau, j'ai calé à reprises dans des franchissements, là où ceux qui viennent du VTT de compétition sont passés sans problème... car c'est bel et bien l'addition de l'assistance et de l'effort fourni qui fait la puissance totale à la roue arrière... 250W ce n'est pas grand chose, comparé à la puissance d'un cycliste performant, surtout quand il faut économiser l'énergie de la batterie pour ne pas tomber en rade dans les étapes de liaison. Essayer un VAE sur un parcours habituel ne permet pas d'évaluer l'étendue des possibilités de cette nouvelle discipline, nettement plus proche du VTT que de la moto. A titre d'exemple, une mob, une mob c'est 4000W en version homologuée.
-1
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
ca y est, on va y arriver au point ou certains (floran ici) vont presque nous faire croire que le vae c est plus dur que le vtt!

autant dans le technique, vtt ou vae, montée ou descente bien sur qu on peut caler...mais c'est plus un souci de manque de technique que de manque de puissance!
prend exemple de mon enduroc de la semaine dernière:

moi dès la liaison 1 j'ai dû gérér mon effort pour pas me cramer, avec encore 37km a faire.
j'avais pas de moteur pour me rajouter 100 200 ou 250w d'aide...
clairement il y avait vae et vtt au départ (dieu merci pas en meme temps)
clairement on a fait les memes tracés a peu près au même moment, mais les points communs s'arrètent la:
moi j'ai fait un enduro: j'ai limité mon effort a la montée (1500m de d+), tout en en chiant comme un russe, pour pouvoir tenter de scorer dans les 5 spéciales chrono.
les gars en vae, ils ont fait 5 spéciales chrono entrecoupées de balades de santé...
pas du tout la même chose!
qu'on vienne pas me dire qu il y a autant d'engagement physique a la montée en vtt ou vae.
puis se lancer dans une descente avec les poumons et les jambes cramées par la montée d'avant, et s'y lancer presque frais...
enfin bref.
on dira ce qu'on veut, mais sur un circuit d'enduro, ou une balade all mountain, on vit pas dans le même monde
0
Floran Outan

inscrit le 31/03/15
Bien sûr que la technique y est pour beaucoup, mais là, je te parle de montées que tu passes à peine à pied sans avoir à t'aider des arbres et de passages avec de grosses marches bien trialisantes, dans lesquelles nous nous sommes tiré la bourre. Les montées en vae n'ont pas grand chose à voir avec les montées classiques, et d'autan plus quand le chrono tourne. Les épreuves doivent juste être adaptées à cette nouvelle catégorie, qui n'a d'ailleurs pas pour obligation de cohabiter avec les VTT.
Quant à la puissance, je te parle d'un moteur plus petit que celui de mon aspirateur domestique, avec lequel je n'aurais surtout pas la prétention d'aller m'inscrire à une montée impossible, comme ça peut exister en moto.
Mon but n'est bien évidement pas de dire que faire du VAE, c'est plus fatigant que du VTT, mais au contraire d'expliquer ce qu'on peut faire avec, sans aucune mauvaise foi. Je peux t'assurer que je ne rentre vraiment pas reposé de mes sorties et que le poids est d'ailleurs bien présent dans les descentes.
Pour avoir également fait du portage en haute montagne, avec un bike de 23kg, je peux t'assurer que ce n'est pas non plus de tout repos. Et si je peux comparer, c'est justement parce que je viens du VTT.
Mais si mon plaisir était uniquement de pédaler, j'aurais investi dans un vélo d'appartement, auquel j’aurais d'ailleurs relié une dynamo afin d'alimenter mon appartement en électricité tout en satisfaisant ma conscience écologique. Sujet auquel je suis par ailleurs sensible et comme étant, à mon sens, le seul véritable argument acceptable à l'encontre du VAE.
-1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

spiit

inscrit le 11/10/17
Salut, pour info, petite erreur dans le texte sur le 1er chapitre, où il est écrit ; ".../...et que le VTT(AE) subisse les mêmes interdictions que celles déjà mises en place pour les motocross sur les chemins des communes et dans les forêts." À savoir que les motos de cross n'ont JAMAIS eu le droit de rouler sur des chemins communaux, ni forêts publics, puisqu'elles ne sont pas homologuées (ni plaque d'immat, ni équipement "street légal";). La MBF veut forcément parler des motos d'ENDURO, qui elles sont homologuées pour rouler sur routes ouvertes. Mais attention aux détails, sur un sujet aussi sensible.
Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 50 photos du jour
Bien vu. Ce paragraphe est de moi - le reste est de la MBF. J'ai mis motocross pour dire "moto utilisées dans les bois" ;-) sans pour autant avoir pensé aux histoires d'homologation. Mais tu auras compris mon propo ;-)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

shape

inscrit le 09/04/13
Matos : 1 avis
Allez je me lance aussi vue qu'on parle de chez moi dans les commentaires (vallée d'Aure - Pyrénées -reprezent).
Alors j'étais au Roc et j'ai testé des vttae et c'était ..."sympas" Clairement le poid et la bride m'empêche de sauter au plafond en tant que pratiquant ++++ de ce sport. Je shape en bike park, j'ai ma boite de réouverture de sentiers et d'événementiel...
Le fait que la FFC récupère le vttae me semble logique. c'est un vtt (c'est marqué partout c'est pas une moto électrique). Le business c'est le business donc ça on va pas faire un cours sur l'offre et la demande...
Mais quand même : on vas tous vieillir et on ne pourra plus profiter de tout ces sentiers qui faisaient notre bonheur quand on était plus jeune... Voire en ce mettant à la place de certain c'est déjà le cas et clairement le vttae leur ouvrent (a nouveau) les portes des singles et du bonheur. Ce n'est donc pas une question d'hypocrisie donc
Les Pyrénées c'est raide et là aussi ça va être une raison du développement à venir : l’avènement du vttae à convaincu nos élus (davelepec). Et oui comme quoi tout arrive si on prend le temps d'aller voir les élus et discuter. (eux ne font que ce protéger...)
Par contre je ne suis pas pour l'exploitation de la montagne à outrance et il faut des zones interdites. Peu importe la pratique. Afin de respecter tout les usagers de ces terres qui ont aussi besoin de quiétude.
J'ai besoin du vttae pour aller sur mes chantiers, pour aller au taf, pour me faire la petite sortie d'une heure avant d'aller récupérer mon gamin. C'est aussi un mode de transport doux. Et j'espère qu'ils vont alléger tout ça vers les 16kg avant que je sois trop vieux pour retourner faire mes rot' à Fabian en électrique au lieu de prendre la caisse, enfin quand on l'aura ré-ouvert bientôt;)
davelepec
Statut : Confirmé
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Merci shape pour les news sur la vallée d'Aure j'ai déserté la zone en explorant plus la vallée du gave et de l'adour en enduro, et sur la plaine on est toujours emmerdé avec nos spots illégaux et c'est le jeu du chat et de la souris avec l'ONF faute d'accord avec les élus.

On est d'accord sur les zones interdites comme les Parcs Nationaux où zone natura2000 où VTT/VTTAE et encore moins les motos/quad/4x4 ont rien à y foutre.
-1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
Sur 100 handicapés, combien on LE handicap qui interdit le vtt et permet le vae?
Puis le déclin de l age au final, j ai encore des gars dans la 60aine qui pedalent comme des buffles... Donc bon ca aussi c est une carte sur jouée par les pro vae.
Du reste je campe sur mes positions: aucun souci avec les vae...
Juste avec ceux qui pretendent que c est un vtt.
Donc davelepec, mr couput et shape, au plaisir de se croiser. Mais ne pensez pas qu on fait le meme sport. Ce qui n empeche en rien de rouler ensemble et de boire la biere a la fin. Mais ne melangeons pas tout. Un vae ne sera jamais un vtt ni une motocross.
Et bien entendu, les blaireaux qui debrident leur vae, bah ca va pas vous aider a pérenniser votre pratique.

Sinon, beau repere de pyrénéens ici ! Barth65 et moi meme sont de lannemezan !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LouisFerdinandCeline

inscrit le 25/07/13
Article hallucinant de 26in qui relai les positions de la mbf (qui a pieds et poings liés avec le business du vélo allez voir la composition du bureau) et nous somme de prendre partie en faveur de l'intégration du vae à la ffc.

Gough « Je partage certaines de tes positions. Le combat immédiat est de faire en sorte que le VTTAE ne soit pas récupéré par la FFM - que tu sois d'accord avec la pratique du VTTAE ou non. Car si la FFM récupère officiellement le VTTAE alors beaucoup de chemins risquent de se retrouver fermés aux motos ET VTTAE ET VTT. » Superbe théorie mais tu te bases sur quoi pour affirmer ça ? Je pense au contraire que les pratiquants de vtt ont tout à perdre si on continue à maintenir la proximité entre vae et vtt. Le vae affilié à la ffm ça veut dire pratique réglementée proche de celle de la moto donc pratique moins évidente donc moins de vélo qui se vendront donc industrie pas contente. Mais pour les vttiste musculaire ça crée une séparation nette entre les pratiques donc moins de risques d'assimilation.

Davelepec « razgriz65 pourquoi tant de haine envers nous les pratiquants de VAE. »
Jean Yves conput « et ensuite de lui rendre en partie tout ce qu'il m'a donné en contribuant à le faire connaître et évoluer, pour que des personnes comme toi s'y intéressent et s'y éclatent comme j'ai pu le faire depuis 50 ans que je pédale. »
Faut sortir du sentimentalisme ça fait des lustres que Razgriz et d'autres essaient de vous faire comprendre que la question n'est pas d'être pour ou contre le vae mais de comprendre que ce n'est pas le même sport et que les vttisttes ont tout à perdre du développement du vttae alors qu'ils n'ont rien demandé.

« A l’heure du de?veloppement des mobilite?s douces, il nous semble opportun d’e?viter qu’un amalgame puisse e?tre fait entre l’usage d’un cycle et celui d’une moto ou d’un ve?hicule tout terrain motorise? dans l’espace naturel. » Quelle malhonnêteté intellectuelle, les mobilités douces ont le vent en poupe donc on essaie d'y intégrer le vae. Le vae est un loisir il ne sert pas à remplacer un trajet voiture ce n'est donc pas une mobilité douce, même le vtt ne l'aie pas car il va souvent nécessiter des déplacements voitures par ex.


Bref avec cet article je me demande vraiment si 26 in est là pour défendre le vtt et ses pratiquants ou les vendeurs de vélo.
Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 50 photos du jour
LouisFerdinandCeline, j'étais à la réunion et la MBF n'a fait que combattre les positions des marques et distributeurs. Tout au long du débat, les marques et organisateurs d'évènements VTTAE n'ont fait que tourner autour d'histoires de dé-bridages (qui a mon avis sont à traiter au second plan). La MBF acte sur le fond du problème, l'accès aux chemins pour TOUS et le respect de notre liberté actuelle d'utiliser les chemins et ce, malgré le mécénat de certaines entreprises.
Il est impossible d'ignorer le fait que le VTTAE va devenir une grosse masse de pratiquants dans les années qui viennent. Pour le moment ce sont des marques de VTT et de cycles qui produisent des VTTAE et pas des marques comme Yamaha, Honda ou Suzuki. Ce serait une catastrophe pour le VTTAE (certes) mais aussi pour le VTT si la FFM venait à récupérer l'organisation de la pratique. Les amalgames sont vites faits entre les VTT est les motos sur les chemins, donc cet amalgame sera encore plus facile. Pour un tas de marques les pratiques ne sont aucunement différentes les unes des autres (fringues, casques, accessoires) et du coup il est difficile de mettre le VTTAE dans une case complètement à part.
Donc oui c'est lucratif et c'est pour ça que les marques veulent en vendre car le secteur est en croissance là où les ventes de VTT classiques sont en baisse. Mais il ne faut pas oublier que le VTT reste encore la MASSE des pratiquants et qu'à mon avis ça ne va pas basculer du jour au lendemain.
2
LouisFerdinandCeline

inscrit le 25/07/13
"Ce serait une catastrophe pour le VTTAE (certes) mais aussi pour le VTT si la FFM venait à récupérer l'organisation de la pratique. Les amalgames sont vites faits entre les VTT est les motos sur les chemins, donc cet amalgame sera encore plus facile. Pour un tas de marques les pratiques ne sont aucunement différentes les unes des autres (fringues, casques, accessoires) et du coup il est difficile de mettre le VTTAE dans une case complètement à part."

Je ne comprends pas ta logique, encore un fois tu affirmes des choses sans fondements. Les gens savent faire la différence entre une moto et un vtt et les impacts qu'ils peuvent avoir sur la nature. Quand à ta dernière phrase je ne vois vraiment pas où tu veux en venir.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

domback
Statut : Gourou
inscrit le 12/09/07
Stations : 19 avisMatos : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
Pas vraiment fan du vae, tout en respectant, et plutôt avantagé par ma condition physique (merci les heures en xc dans ma jeunesse;), il est vrai que pour l'instant le vae ne rentre pas dans mes projets. Toutefois, plusieurs potes trentenaires et quadragébaires voyaient leur vtt prendre poussière par manque de temps et/ou de condition physique. De ce fait, je pense que si le vae redonne du plaisir à rouler plutôt que sofa/foot/bières tant mieux. Par contre, si les vae posent plus de soucis de cohabitation (vitesse, accès en masse à des lieux plus reculés, traces plus massives...), alors oui il faut se poser et réfléchir... En Suisse, rouler avec des motos enduros est très limité et si ouvert c'est plutôt sur des chemins 4x4. Si le phénomène vae enduro continue à progresser, les piètons, champignoneurs et chasseurs vont très vite être agacés. Et qui c'est qui va payer? Et oui nous les "vrais" vététistes! Donc oui bienvenus aux réflexions pré-interdictions et limitations. Comme en enduro, prévoir et anticiper, tout en prenant des risques mesurés c'est gagné!
Oliver Gough
Statut : Gourou
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 20 avisPhotos : 50 photos du jour
Merci Domback ! Ça résume bien le discours que l'on veut faire passer.
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Wazdh

inscrit le 16/04/06
Matos : 5 avis
définition de sport mécanique : "Les sports mécaniques sont des sports qui nécessitent l'emploi de véhicules motorisés."
definition de VAE :"Le vélo à assistance électrique ou VAE est une bicyclette équipée d'un moteur électrique auxiliaire et d'une batterie rechargeable."

...VAE= sport mecanique = jamais sport olympique .
Peut être aux Xgames...

Le probleme n'est pas le VAE en lui meme mais ces pratiquants autres que balade / velotaf / travail ( personnes blessés, ou n'ayant pas ou pas encore la condition physique(dans le but de l'avoir !)
En gros les pratiquants qu'on rencontre sur les rando et competitions ( roc d'azur...).
En régle général, ces personnes vont passer leur temps sur les ravitos et departs arrivés a vous venter qu'ils ont fait le roc d'azur, la epique enduro ect....alors qu'au final ils se seront juste baladé pendant que le participant "lambda" lui en aura chié comme un russe pour finir son épreuve...et se sera préparé comme un dingue pour la faire alors que l'utilisateur de VAE aura fait la bringue la veille... un vrais décalage dans le sport et dans la pratique.
Ces 2 catégories, n'ont pas a courir en même temps, ce sont 2 sports bien différents avec un niveau d'engagement tout autre.

Comme je disais plus haut, le VAE ne me dérange pas, c'est leur présence dans ma catégorie qui me les brise. Bien souvent les types te tracent sur le plat et montées pas trop technique ( haha si ça glisse xD ) , mais au moindre passage délicat ou grosse descente c'est soit un arret toutes les 10s soit a pied et bien entendu en plein milieu de la trace.... c'est ce que je vois de plus en plus sur les rando pourtant pas accessible aux moins entraînes ( dist a partir de 50 km 1800d+) .
Et au fait, pourquois le E-bike ne marche pas en route ? pourquoi vous n'en voyez pas sur les cyclosportive ( a part les tricheurs ?) ????
Ben posez leur la question....

Pour moi le VAE est justifié par l'utilisation en enduro / DH dans des conditions bien particulières: pas de remontées mecaniques a proximité ( le 1er qui me dit c'est trop cher sort prendre la porte directement , sachant que son velo lui a couté en plus 5 ans d'abonnement aux remontées) ou pour pouvoir prendre une descente trop dur d'accés .
En XC c'est juste une blague, un peut comme le "surf" a moteur qu'ils avaient sortis en proto y'a quelque années... ou tous les moutons qui n'y connaissaient rien avaient mis "j'aime" sur facebook.

Donc pour en venir a l'écologie ( c'est a la mode héhé;), le VAE est tout sauf ecologique. Déja que nos velo en carbone posent un vrais probleme de recyclage, alors le VAE c'est le ponpon . renseignez vous, apprenez par vous meme bordel !
Arrétez de faire les moutons a regarder les pro pilotes présenter les VAE de leur sponsors en disant "achéte c'est cool" ... reveillez vous avant d'avoir fini de fusiller la planette en vous faisant vider les poches !!!!!!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Tout ce bordel parce qu'un imbécile a décrêté qu'un vélo avec un moteur restait un vélo si il fallait tourner les pédales au lieu d'une poignée de gaz pour actionner le moteur, et qu'un législateur tout aussi con l'a approuvé... Au secours!!!
barth_65

inscrit le 04/11/07
C'est rare donc ça mérite d'être souligné, mais je suis complètement d'accord avec toi.
Par contre je dirai pas que les gens en question soient si cons, bien au contraire, si l'engin était qualifié de motorisé il s'en vendrait même pas la moitié.
2
a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Complètement d'accord aussi, mais si c'est effectivement un coup de génie sur un plan marketing ça n'en reste pas moins une connerie monumentale. Comme tu l'a dit plus haut, un vélo avec un moteur ça s'appelle un cyclomoteur, engin respectable mais qui n'a rien à foutre ni sur 26in, ni dans des conférences de presse sur l'avenir du VTT.
1
a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Et pour lequel il existe une règlementation adaptée, sans qu'on ait besoin de s'interroger sur la règlementation qui régit le vélo. Ca n'en est pas un.
2

Connectez-vous pour laisser un commentaire

davelepec
Statut : Confirmé
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Récupération du VAE par la FFM/la FFC ou tout autre fédération pompe à fric qui ne m'apporte rien même pas une vrai protection en cas d'accident alors que l'on est licencié et assuré avec eux,personnellement je m'en cogne pour mon usage loisir.

On est d'accord le VAE est autre chose que le VTT encore que en descente mis à part le poids mon assistance ne me servira à rien surtout dans un usage loisir hors COMPETITION.

Le VAE est un engin loisir à mon sens, le débridage est ridicule pour les raisons que j'ai cité plus haut(voir garantie Specialized/Bosh les autres je ne sais pas)

Par contre réglementer le VAE différemment du vtt je ne vois pas du tout l'utilité le danger sur les singles est le même en cas de rencontre avec des randonneurs ou autres usagers, la détérioration est là même, moi je vais continuer à garder mes habitudes c'est à dire rouler là où je rouler en freeride/enduro/descente de la même façon qu'avec un vtt classique.

Par contre comme toujours beaucoup de critique du VAE par des vttistes dont je me demande si ils sont vraiment actifs dans le milieu en étant bénévole, ou qui réalisent des actions bénéfiques aux autre en entretenant et ou en ouvrant des singles et en partageant leur tracé, car des consommateurs ça gueule mais ça ne fait que consommer en aucun cas ça ne fait avancer le milieu.
barth_65

inscrit le 04/11/07
Mais arrête dont....y'a 10 y'avait pas de VAE et y'avait quand même des chemins, et y'a pas besoin d'un VAE pour ouvrir des chemins, juste de volonté.

Oui un VAE c'est aussi dangereux et abimant (pour un sentier) qu'un vtt, sauf que là où seulement 10 mecs par semaine allaient en vtt car trop loin trop dur, il va y en avoir 10 par jour car bien plus accessible, et ton beau single technique va devenir une voie sur berge de canal bien lisse et inintéressante et donc tu iras ouvrir un autre single, l'onf va hurler, sans parler du club de marcheurs qui vont pas longtemps supporter de s'arrêter tous les 15 pas pour croiser un truc à pédales...

Je ne parle même pas du niveau des pratiquants car pour le moment c'est plus d'anciens vttiste qui sont passés à l'AE.

Bientôt se posera la question de la pollution du milieu, je parle des sales cons qui laisse sur place les emballages de gel, barre, cartouche de CO etc etc... Certes ils sont peu nombreux, mais ça eciste déjà, alors si on multiplie les pratiquants on multiplie les crados... Et c'est pas faute de tenter de faire de l'éducation. Ça marche pas...

Quant au fait de croire que les mecs en AE sont proactifs dans le milieu du vtt, je crois que tu rêves, si ça l'était sur un vtt ça le sera certainement pas sur un AE, sans parler des nouveaux pratiquants qui n'ont pas le moindre recul sur les pb liés à la pratique du vtt et les autres utilisateurs du milieu.
Ici on est tous des passionnés le débat est simple, le bon test serait d'aller à la sortie d'un Shop, prendre le gars qui vient d'acheter son beau AE, avec tout l'équipement et lui demander si il connaît la mbf, le code forestier, le zones natura 2000 etc etc....la oui on aurait un vrai retour du pratiquant lambda.

J'ai répondu à ton commentaire, mais c'est pas spécialement pour toit, je me suis étendu en cours de rédaction...
1
LouisFerdinandCeline

inscrit le 25/07/13
"Par contre comme toujours beaucoup de critique du VAE par des vttistes dont je me demande si ils sont vraiment actifs dans le milieu en étant bénévole, ou qui réalisent des actions bénéfiques aux autre en entretenant et ou en ouvrant des singles et en partageant leur tracé, car des consommateurs ça gueule mais ça ne fait que consommer en aucun cas ça ne fait avancer le milieu."

Attaque gratuite et sans fondement, les gens qui débattent ici sont soucieux de l'avenir du vtt, si ils défendent une vision (ce que tu appelles "critiquer";) c'est qu'ils ont réfléchi à la question, qu'ils se sentent concernés, ça risque donc d'être des gens qui s'investissent dans le milieu. Pas sûr que ce soit la même pour tous les arrivants séduits par l’accessibilité du vttae. Bref la mauvaise foi ne fait jamais avancer le débat.
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LouisFerdinandCeline

inscrit le 25/07/13
Afin de comprendre ce qu'est vraiment la mbf voici le lien du conseil d'administration.
Sur 23 membres:
-4 de l'industrie
-4 de mcf (qui a signé un partenariat avec bosh)
-2 organisateurs d'événements (dont aso organisateur du roc d'azur où s'est tenu la conférence)
-2 qui possèdent des magasins vtt
-3 fédération

et ceux que l'on peut considérer comme neutres:
-2 aménageurs
-2 clubs
-2 sportifs emblématiques
-2 pratiquants

Ça fait 15 membres intéressés au développement du vttae contre 8 neutres.

http://mbf-france.fr/wp-content/uploads/2014/07/Conseil-Administration-MBF-2013.pdf

Connectez-vous pour laisser un commentaire

spiit

inscrit le 11/10/17
Mais est-ce que le vélo, tout court, n'est pas un sport de fainéant ? Puisqu'à l'inverse de la marche à pied, l'être humain y est posé sur un matériel roulant et qu'il peut s'offrir des phases de repos, roue-libre, descente... sans arrêter son déplacement, chose impossible en marche, où l'effort doit toujours être continu pour avancer ? ; )

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Lol le partenariat entre Bosh et mcf... Les mcf auraient-ils compris qu'ils sont d'épouvantables techniciens, dont on se demande ce que les valeurs militaro-scientifiques viennent foutre au milieu d'une activité qui en principe est un loisir????

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Mountain Bikers Foundation

inscrit le 18/10/17
Bonjour à tous, voici quelques éléments concernant notre association en réponse à plusieurs commentaires, qui permettrons, nous l'espérons, de dissiper quelques doutes :
1/ L'objet de la MBF est très clair : Le Développement Durable et Responsable du VTT. Les marques qui se reconnaissent dans nos actions nous soutiennent, celles qui ne s'y reconnaissent pas ne nous soutiennent pas. C'est dans ce sens là que ça marche, pas l'inverse. Il s'agit de mécénat pour une association reconnue d’intérêt général, pas une cotisation pour un organe de lobby. Cette distinction est importante.

2/ Sur des sujet comme le VTTAE, pour arriver à nos fins et protéger la pratique du VTT dans son ensemble, il est indispensable de travailler avec les marques et la FFC. C'est eux que nous devons convaincre, afin que chacun se régule dans son activité pour bien "border" le développement du VTTAE. D'ailleurs, ils n'est là plus question de nos mécènes ou des membre de notre CA (Conseil d'Administration), puisqu'à la tribune sur la conférence de presse vous pouvez constater les présences de représentants de Bosch et de Shimano qui ne font pas partie de nos soutiens à ce jour. Ce sont par contre des interlocuteurs indispensables pour notre action sur ce sujet.

3/ Les places prévus pour l'industrie dans notre CA rejoignent la logique précédente. Il faut savoir néanmoins que depuis l'origine de l'association, à chaque mandat, la part de professionnels du cycle /VS/ pratiquants ne cesse d'évoluer dans le sens d'une plus grande part de pratiquants. Dans le CA actuel, tel que présenté en lien dans un commentaire précédents, vous faites remarquer une représentation plus importante des professionnels du cycle que des pratiquants. Il faut savoir que le CA précédent ce mandat était composé à 100% par des professionnels du cycle. A ce sujet, nous arrivons justement en fin de mandat (4ans) et la composition du CA va encore évoluer le 12 novembre prochain (AG MBF) comme détaillé ci-dessous :
-4 représentants des membres actifs (pratiquants)
-2 représentants des antennes locales (pratiquants)
-2 représentants des commissions (pratiquants)
-2 représentants du mouvement sportif du cycle (ce sont les clubs adhérents) (pratiquants)
-2 représentants issues de l'industrie et du commerce du cycle (professionnels du cycle)
-2 représentants du membre fondateur (MCF) (professionnels du cycle)
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
"1/ L'objet de la MBF est très clair : Le Développement Durable et Responsable du VTT"
yes, c est cool, mais en fait ici on dit bien que le VAE n'est pas du VTT, et que rassembler les deux sous la même bannière peut porter préjudice, à plus ou moins brève échéance, au VTT..
3
Mountain Bikers Foundation

inscrit le 18/10/17
Le VAE et le VTTAE est du vélo, que tu le veuille ou non, la directive européenne le défini ainsi. Le lien vélo et VTT et important sur ce sujet. Les institutions ne voudront pas créer en plus une nouvelle distinction et cela n'arrangerait pas le VTT de n'être plus un vélo ! Pour la majorité de la population également un VAE est un vélo (avec juste une aide physique). Il faut donc "le border" correctement pour ne pas que le VTT dans son ensemble soit impacter.
Par ailleurs nous ne souhaitons pas porter de jugement sur les différentes activités. Lutter pour interdire ou dénoncer des activités n'est pas notre objet. Ainsi nous n'avons aucune raison de vouloir lutter contre une activité que ce soit le VTTAE, le trail, les randonneurs, les chasseurs..etc. Ce n'est pas l'objet de l'association. Nous ne souhaitons pas faire subir aux autres ce que l'on fait subir au VTT.
Le développement du VTTAE tel qu'il est aujourd'hui va sans doute poser problème à l'ensemble du VTT. Il est pour cela urgent d'agir en bordant bien cette activité. C'est ce que nous avons décidé de faire.
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
On en revient toujours au problème fondamental qui est d'avoir décrêté qu'un vélo avec un moteur continuait à s'appeler un vélo, au mépris total autant de la logique que des lois existantes.
Et quand on fait une connerie on se prend ses conséquences en pleine gueule. C'est une logique imparable relevant du fonctionnement du monde...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Et j'attends avec impatience qu'on décrête de la même façon qu'une voiture électrique s'appelle un E-karting à pédales, et ne nécessite donc plus ni 18 ans, ni permis, ni assurance. On a pas finit d'en voir des réunions pour gérer la situation.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
voila, comme dit a3f, les directives européeenes on peut leur faire dire ce qu'on veut...
c est pas ces belles directives qui permettent a du beurre ou des huitres d'avoir le label rouge normalement réserve à la viande ? (j'ai que ca qui me vient, mais des énormités je peux en chercher un tombereau sur google si ca vous chante).
enfin, quoi qu'on en dise, le vae c'est motorisé c'est plus un velo...c'est pas encore une moto, c'est une nouvelle pratique entre les deux.
donc qu'il ait été parachuté dans le giron du vtt au début pour pouvoir le mettre quelquepart, certes, mais que ca ne dure pas...quoi qu vous en disiez le vtt a pas besoin de ca pour vivre, mais peut par contre tout perdre niveau autorisations de circuler si le vae continue a se développée, voire a se développer de la mauvaise facon.
après que le grand publique range le vae dans les vélos on s'en doute, le raccourci est facile...
que les revendeurs et les fabricants, qui voient une facon de faire du blé vendent ça comme du vtt, on comprend la manœuvre.
que les pro, qui sont payés à dire du bien de ce que produisent leurs sponsors fassent semblant de croire que le vae est du vtt, on comprend aussi.
que les utilisateurs de vae, qui ne veulent pas lacher les privilèges du vtt et SURTOUT qui ont pour la plupart un petit souci d'égo a accepter le terme "assistance" de leur moteur (qu'ils camouflent souvent derrière des néologismes barbares)
mais les passionnés, on est pas d'accord.
arrêtez de nous prendre pour des piches! et surtout, quand on vous prend a tenir le discours de bas étage que tiennent les marques ou les pros, venez pas vous rebiffer...

donc NON, le VAE n'est, n'a jamais été, et ne sera jamais un vélo...ayez un peu de fierté bordel, des convictions...si on veut entendre des discours comme on les voit dans cet article, on a deja l'uci et la ffc...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Mountain Bikers Foundation

inscrit le 18/10/17
Difficile de comprendre qui "à fait une connerie" (commentaire plus haut) Le législateur ? lors de la directive européenne sur le VAE ? Le législateur est assez pragmatique lorsqu'il prend des décisions et n'a souvent pas notre vision de pratiquant (c'est d'ailleurs un soucis la plupart du temps ;) Par exemple, sur un trottoir, la vitesse acceptable avec des piétons est 6 km/h, ainsi, il va probablement être acté prochainement que les trottinettes électriques seront acceptés sur les trottoirs jusqu'à 6 km/h max (législation en préparation). Pour le vélo, c'est probablement le même processus qui s'est produit : la vitesse acceptable sur une piste cyclable est 25km/h, vitesse que l'on peut très bien atteindre sans assistance, donc la limite pour les VAE à été fixé ainsi. Idem pour la règlementation de l'accès des cycles ou cyclo-moteurs aux voies rapides ou autoroutes. Le législateur pense avant tout à la sécurité lié à la cohabitation entre usagers.
barth_65

inscrit le 04/11/07
mais en fait c'est pas la question!
personne ne veut mettre les VAEistes au bucher, chacun est bien libre de faire ce qu'il veut, débridé ou pas, en competition ou pas, chacun sa vie.
tant que c'est pas considéré et surtout assimilé au même sport.
c'est comme faire une course d'orientation avec un GPS pour certain et d'autre en carte et boussole, je vous jure que tous ils courent, et pourtant c'est pas tout a fait le même sport!
1
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
un si gros message pour répondre a coté, tu aurais pu donner la recette de la garbure, au moins ça aurait été utile...
1
LouisFerdinandCeline

inscrit le 25/07/13
Le jour ou les directives européennes interdiront le vtt sur tous les sentiers de randonnées vous vous camouflerez aussi derrière elles ? Ce que tu n'arrives pas à comprendre (c'est pas grave je vais te l'expliquer) c'est que ces directives et la législation qui va avec ont pour but de favoriser l'utilisation du vae dans les déplacements de la vie de tous les jours, domicile travail par ex, et donc de pallier à l'utilisation de modes de transports plus polluants (voiture) et ça je pense que personne n'a quelque chose à y redire. Sauf que dans le cadre du vttae on parle d'une activité de loisir et les enjeux ne sont ABSOLUMENT pas les mêmes. Par ex le vae à la place de la voiture c'est moins polluant mais le vttae à la place du vtt c'est plus polluant,tu comprends ?
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
On s'en fout de la vitesse "acceptable", un vélo avec un moteur ça s'appelle un CYCLOMOTEUR, évolution de l'ancienne appellation qui résumait parfaitement la situation: BMA, pour Bicyclette à Moteur Auxiliaire.
Et un cyclo est régit par des lois spécifiques déjà existantes, et n'a absolument pas à rentrer dans les lois régissant le vélo. Un solex aussi ça roule à 25km/h, et pourtant il faut 14 ans, le BESR, un casque et une assurance.
Et je cite sans m'étendre la différence fondamentale dont personne ne parle, ce qui m'hallucine: dès qu'il y a une poussée motorisée à la clé, ça inverse complètement les lois physiques de l'équilibrage sur le vélo et ça change complètement la nature de la pratique. Et ce d'autant pire avec la base de l'escroquerie, le système de captation d'effort dans le pédalier, qui te balance un coup de pied au c... alors que tu lui a rien demandé, justement parce qu'à ce moment tu es un peu imprécis parce qu'un peu en vrac. Si au moins tu accélérais avec une gachette tu saurais quand ça motorise. Mais forcément du coup ça serait plus du "vélo"...
Conclusion laissée à la grande philosophe Nabila: Non mais allo quoi !!!
a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Loi que je ne connaissais pas, mais qui a du sortir en même temps que celle déclarant la limite de puissance pour rester un "vélo" pour tenter de rester cohérent... (sic). Vaste fumisterie supplémentaire, tout le monde se dépêchant de débrider son moteur, et l'avenir des courses de VTTAE se résumant à des compétitions de gonflages de moteurs . Bien plus pratique qu'au tour de France, y'a pas besoin de planquer le moteur...
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Floran Outan

inscrit le 31/03/15
Des débats qui me rappellent le début de la DH. Soit disant pas du sport ! Mentalité bien française que de mettre des bâtons dans les roues de ceux qui partagent un autre point de vue...
a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Mais p**ain on vous mets pas des bâtons dans les roues, on vous dit juste que votre sport n'est pas le même que le notre et qu'il faut arrêter de vouloir nous faire croire le contraire à coups de lois taillés sur mesures et d'accélérateur planqué dans le pédalier!
1
barth_65

inscrit le 04/11/07
tentes de lire des forums US sur les VAE, tu verras que c'est loin d'etre les français les plus contre le fait cet engin soit assimilé à du vélo.
1
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
en fait t'as juste rien compris a nos propos ?
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

MCF - Moniteurs Cyclistes Français

inscrit le 18/10/17
MCF vient en effet de conclure un partenariat avec la société Bosch que nous revendiquons complètement, car l'assistance électrique est une technologie positive qui favorise la pratique du vélo sous toutes ses formes (mobilité, santé, loisir, loisir sportif) et n'exclut aucun public (expert, néophyte, senior, personne souffrant de déficience ou de pathologie).
En permettant de doser précisément son effort, les freins à l'usage du vélo sont gommés ce qui rend la pratique du vélo encore plus populaire et fait progresser le "reflex vélo", les "mobilités actives" et l'accès à la nature dans une société qui en a bien besoin.

Les Moniteurs-Guides MCF sont des passionnés ouverts à toutes les formes de pratique sans aucun sectarisme, tant que cela reste du vélo.
Le plaisir et les sensations que ressentent nos clients sont identiques que ce soit sur une sortie ou un raid en vélo musculaire ou à assistance, c'est simplement une question de préférence.
Avec l'assistance, nous avons simplement la possibilité de transmettre notre connaissance et notre passion du vélo à une plus large population, ce qui pour tout pédagogue représente une énorme satisfaction.

Mais rien ne vaut les témoignages des personnes qui essayent un VAE pour la première fois : tous sont surpris d'avoir finalement réalisé un effort et heureux d'avoir vécu une expérience qu'ils n'auraient jamais pensé être capables de réaliser.
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
ah mais ca on le renie pas, le ski de piste c est aussi très bien pour ceux qui ont pas assez de caisse pour faire du freerando...juste que -précisement- ca sera jamais considéré comme du ski de rando.
et les témoignages des gars qui se descendent une bleue pour la premiere fois doivent valoir ceux du vae...juste que les gars sur la bleue se diront jamais randonneurs.
pareil, la via ferrata c est cool et ouvert presque a tous...ben on ira pas dire qu'on fait de l'escalade...
donc le vae c est cool, ca permet a certains de faire ce qui leur est hors d'atteinte en vtt, mais ca ne sera jamais du vtt.

ce que le pro vae a outrance comme floran outan saisissent peut être pas, c est que leur vision et comportement les dessert.

moi sur une rando ou il y a des vae, aucun souci, l espace est a chacun... le gars qui vient dire qu il est la avec son vae car il se marre bien avec (meme pas besoin du pretexte surjoué de l age ou de la maladie hein...) ben bien lui en prenne de se gaver en vae.point

mais le gars qui vient me seriner que le vae est un vtt, que ca doit avoir le même règlement, etc...bah il va se faire bouler et du coup au bout du 3eme comme ca c est marre, je discute plus avec eux...

le vae dans le monde du vtt, c est un peu le gendre qui se pointe dans une famille qui vivait très bien sans lui.
ben si il se pointe avec ses gros sabots, se met les pieds sous la table, croit que tout lui est dû, et l'ouvre en permanence...il va se passer quoi?
0
LouisFerdinandCeline

inscrit le 25/07/13
Langue de bois de ouf et sentimentalisme à deux franc (le vttae est mieux que le vtt pour "les personnes souffrant de pathologie" wtf?)
"Les Moniteurs-Guides MCF sont des passionnés ouverts à toutes les formes de pratique sans aucun sectarisme, tant que cela reste du vélo."
Votre conception du vélo est quand même large car elle va jusqu'à la trottinette dont vous encadrez des sorties et des stages. Arrêtez d'essayer de nous faire croire que vous avez une éthique, si un jour les vélos ont des roues carrés et roulent au plutonium vous en défendrez la pratique si elle permet de développer votre activité..
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 25/08/12
Stations : 8 avis
Le plus consternant étant la permanente quête de légitimité assortie de l'auto-justification tout aussi permanente, à grand renfort d"EFFORT" et de pédalage "QUAND-MEME". Non-seulement ils viennent nous saouler avec leur daube, mais en plus il faut les accepter et les aimer... Et bien sûr modifier nos règlements pour eux...
Désolé les mecs, votre sport n'est pas plus crétin que bien d'autres, mais ce n'est pas le même que le notre. Et pour vous y adonner aucun soucis: vous créez votre fédération et vos compétitions, et tout ira bien. Et non-seulement vous réclamez pas qu'on modifie nos règlements, et surtout de grâce vous arretez de sans arrêt mendier notre approbation en nous saoulant avec vos efforts "quand-même".
C'est pas la peine, vous faites pas du vélo.
razgriz65
Statut : Gourou
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
a tel point qu'on est devenu des vtt musculaire (de la a penser que les vae-ou vtt a energie pardon- ne le sont pas du coup, musculaires...
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire