Test Smith PivLock Arena Max

2 tests de lunettes Smith PivLock Arena Max.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Une vision d'aigle !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,75m | 80kg | Débutant
Acheté : en ligne
Conditions du test : Durant un mois (Janvier 2018), majoritairement en conditions météorologiques froides et extrêmement arrosées, de jour et de nuit.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Smith - PivLock Arena Max

PRÉAMBULE.


Grâce à l’opération « Tests Privés », qui offre l'opportunité aux lecteurs de 26in.fr de s'adonner à des essais d'accessoires pour le VTT, j'ai aujourd'hui la chance de vous présenter une très belle paire de lunettes créée par la marque SMITH, les PivLock Arena Max avec leurs écrans dotés de la technologie ChromaPop,

Pour ma pratique plutôt variée du deux roues, qui s’étend du Trail au DownHill en passant par le All Mountain et l'Enduro, je possédais déjà une paire de B'TWIN Cycling 700 RED ainsi qu'un masque FOX AirSpace. Le port de ces protections oculaires est toujours aisément justifié par l'exposition de mes yeux, lors de mes sorties, aux projections de boue ou de graviers, aux intempéries, aux insectes ou encore même face à la végétation.

De plus, dans le but d'améliorer ma vue, je suis porteur de lentilles de contact qui ont la fâcheuse habitude de glisser dans le coin de mes orbites lorsque le vent souffle sur mon visage. C'est pourquoi un bouclier optique pour réduire à néant ce phénomène m'est indispensable afin de conserver une vision optimale et de ne pas faire d'erreur de trajectoire qui pourrait conduire à une mauvaise chute !

Comment ce nouvel équipement signé SMITH va-t-il se comporter dans mes sessions de ride ? Et bien je vous livre mon analyse dans les lignes qui suivent !


ANALYSE.


1) Le coffret : à emporter partout !

À l'intérieur d'une boite en carton décorée par la photographie d'un paysage, je découvris un petit coffret entièrement noir pourvu d'une fermeture éclair et badgé à son sommet de l'inscription SMITH en relief. Tirant sur le zip de la fermeture, je pus apercevoir à l'ouverture du coffret un contenu fermement calé et bien protégé par des mousses rigides. Un détail appréciable lorsque l'on souhaite transporter en tout sécurité ces PivLock Arena Max.

Les éléments que j'ai eu le plaisir de dénicher dans le coffret furent les suivants :

- Les Lunettes (un écran ChromaPop Rose + les branches + le support de nez) ;

- Un second écran ChromaPop Vert ;

- Un sac de rangement servant également de chamoisine pour essuyer les écrans ;

- Une notice pour le changement d'écran ;

- Une notice multilingue pour la thermo-formation des branches ;

- Un auto-collant SMITH ;

- Et en Bonus 26in.fr : deux autocollants avec les logos du site. J'en ai d'ailleurs apposé un sur le cadre de mon Meta v4.2 ;-) !


2) La monture : un support de nez et des branches.

  • La structure: un assemblage simple.

Les PivLock Arena Max sont constituées non pas par deux verres distincts l'un de l'autre, mais d'un unique écran panoramique sur lequel vient se greffer le support de nez et les deux branches.

Le premier désassemblage branche / écran a été plutôt délicat. En effet, ne connaissant pas le mécanisme de séparation, j'avais peur de fracturer ces SMITH avant même les premiers tours de roue. Un bref coup d’œil sur les schémas explicatifs de la petite notice me confirmèrent la manœuvre d'extraction : maintenir l'écran dans une main, et avec l'autre effectuer un rotation de la branche vers le haut. Ce mouvement a pour conséquence de libérer la petite extension en forme de goûte d'eau appartenant à la branche, de son orifice d'inclusion situé sur le verre. Pour accrocher la branche à l'écran, il suffit réaliser l'étape dans le sens inverse. Une fois compris, le changement se fait les doigts dans le nez en l'espace de quelques secondes.

Pour le retrait du support nasal, aucun soucis, il suffit simplement de le pincer entre votre pouce et votre index, puis de tirer pour l'extraire. Pour réinsérer le support, il est nécessaire de le pousser à fond dans l'encoche de l'écran afin qu'il vienne se clipser de chaque côté.

  • Les branches : malléables.

Les branches des PivLock Arena Max sont bicolores, noire et blanche pour mon modèle, et sont tatouées, dans un coloris argenté, du nom de la marque. De forme effilée, à leur extrémité courbée on retrouve une partie caoutchoutée pour améliorer le grip. Cette zone à la propriété d'être thermo-formable, c'est à dire qu'exposée à la chaleur (au maximum 80°C), les branches deviennent malléables et sont façonnables à votre guise afin de répondre à vos exigences morphologiques. Pour ma part, la forme initiale des branches me convenait parfaitement à l'usage, je n'ai pas donc eu à les retravailler. Question que je me pose, puisque ce n'est précisé nul part, à partir de quelle température peut-on modeler ces branches ? Une simple exposition au soleil estivale et des températures caniculaires est-elle suffisante pour avoir une quelconque action sur la courbure du plastique ?

  • Le support de nez : ajustable.

Le support nasal est l'assemblage de deux segments : un premier qui sert de zone de fixation sur l'écran, et un second qui repose sur « votre roc ! Votre pic ! Votre Cap ! Que dis-je votre cap ? Votre péninsule ! » (#CiranoDeBergerac pour les non litéraires). Cette deuxième partie est ajustable latéralement, et possède une position ouverte pour plus de largeur, et une position fermée pour d'avantage de maintien.

  • Le port : légèreté, confort et maintien.

Avec un poids de 28 grammes, vérifié sur la balance de cuisine, les PivLock Arena Max sont plutôt légères ! Cependant la lourdeur et le volume du support nasal se fond parfois incommodants. En effet, de temps en temps, j'ai détecté une légère gêne au niveau de mon nasion (point de naissance du nez entre les deux yeux), cela surtout sur mes premières sorties, mais moins sur les dernières virées d'un peu plus de 5 heures (#Escargot). Un temps d'adaptation était-il nécessaire pour faire la transition avec mon autre paire de lunette ? Je ferais volontiers une analogie avec la respiration ! Quand on pense à ces mouvements respiratoires, on les ressent, mais quand on n'y prêt pas attention, ils se font oublier malgré que la ventilation de votre organisme soit permanente. Et bien avec le support de nez, c'est pareil, quand on y pense, il devient dérangeant, et quand on est concentré sur son ride, on n'y prête guère attention.

Les branches sont confortables et ne me laissent pas de marque sur les tempes lorsque je les porte sous les sangles de mon FOX Flux. Par curiosité, j'ai essayé d'enfiler les SMITH sous un casque intégrale URGE Drift, pas de soucis, ça passe nickel, toutefois pour le moment je n'ai pas rouler dans cette configuration, je ne saurais donc pas vous transmettre mon ressenti pour ce cas de figure, mais ça ne saurait tarder.

Pas de fausse note pour ce qui est du maintien des PivLock Arena Max. Quand elles sont sur votre nez, elles y restent ! À noter que je revêtis ces lunettes avec le support de nez dans sa configuration la plus étroite et des branches cerclant mon crâne bien ajustée. Le contact entre ma peau et cette protection oculaire est assuré par des surfaces caoutchouteuses au niveau du nez et des oreilles ce qui met les SMITH à l'abri des glissades sur votre visage. J'ai roulé, la face très transpirante, dans le défoncé qui secoue, à haute vitesse, en regardant à droit, à gauche et en bas, et je n'ai jamais eu à repositionner cet équipement de protection oculaire.


3) Les verres.

  • Deux écrans : un test en « rose » !

Comme évoqué en listant le contenu du coffret, mes SMITH PivLock Arena Max sont livrées avec deux écrans, un clair nommé « ChromaPop Contrast Rose Flash » et un très teinté : « ChromaPop Sun Green Mirror ». Malheureusement, compte tenu des conditions climatiques extrêmement pluvieuses (J'aurais presque pu tester des lunettes de plongée !) et de la faible luminosité hivernale de ce mois de Janvier 2018, je n'ai pas effectué d'essai avec l'écran le plus sombre pour des raisons évidentes de confort visuel et de sécurité. À vrai dire, j'ai connu seulement une sortie ensoleillée sur la douzaine effectuée avec cet équipement. Par conséquent, l'analyse qui suit porte uniquement sur le verre rose clair. Toutefois, je ne manquerais pas de mettre à jour mon « Test Privé » dès que l'astre solaire se manifestera de façon moins timide !

  • La buée : évacuation incroyable !

Ma toute première sortie avec les PivLock s'est faite sous des averses de pluie et une température de 3°C, autant dire qu'étaient réunies les conditions parfaites pour évaluer les capacités d'évacuation de la buée ! Alors là, autant vous dire que « j'ai été sur le cul » ! Après quelques kilomètres, je me suis arrêté, et en l'absence de circulation d'air à laquelle on peut ajouter de la transpiration due à mon sous-casque et mon masque, de fines gouttelettes d'eau sont venues obstruer ma vision. Je me suis alors remis en route et, chose incroyable, la buée s'est envolée totalement en une quinzaine de secondes ! J'ai répéter l'expérience durant l'ensemble de mes sorties froides et humides, la buée qui se forme à l'arrêt disparaît totalement en moyenne au bout de 10 à 20 secondes (jusqu'à 50 secondes au maximum constatées dans le plus mauvais des cas) lorsque vous vous remettez en selle et que le vent s'active avec votre vitesse.

En dehors de la forme et des propriétés de l'écran, j'expliquerais cette circulation de l'air grâce à la forme du support de nez qui tient à distance l'écran du visage et qui oriente le flux d'air à l'intérieur du verre plastique.

Toutefois, cette bonne ventilation de l'air présente un désavantage minime en comparaison du bénéfice. En effet, le flux d'air important au niveau de mes globes oculaires, et donc sur mes lentilles de correction, a tendance à me faire papillonner quelques fois les yeux.

  • La vision : panoramique.

Les PivLock Arena Max vous offrent une vision panoramique assez exceptionnelle ! Tout d'abord la présence d'un écran unique induit l'absence de montant central, ce qui apporte énormément de confort lorsque vous balayez du regard votre chemin. De plus la courbure importante du verre permet de couvrir vos yeux très latéralement. Sans tourner la tête, on peut venir chercher une information visuelle avec un regard en coin.

  • La protection : une large couverture.

Les limites supérieure, inférieure et latérales de l'écran englobent mes yeux suffisamment pour ne recevoir aucune projection d'eau ou de boue. J'ai en mémoire un exemple très concret lors d'une de mes randonnées. À la sortie d'un secteur boisé, mes pneus TORO en 27,5 ressemblaient d’avantage à une roue FatBike au vue de la couche de boue qui les recouvraient. J’enchaînai ensuite mon itinéraire par une portion routière goudronnée descendante, et à 45 km/h autant dire que ça giclait de tout les côtés. Je me suis retrouvé crépit ! Et pourtant rien dans les yeux, tout sur l'écran ! Sauvé !

  • Face à la luminosité.

L'écran « ChromaPop Contrast Rose Flash » est idéal par temps gris et nuageux. Les couleurs de l'environnement sont « réchauffées » ce qui donne un peu de baume au cœur face à la morosité hivernal. Personnellement, je trouve que des verres qui donnent des teintes chaudes jouent sur le mental du vététiste !

En début de soirée, à l'obscurité naissante, l'écran rose malgré sa clarté devient gênant. Je le troquerais volontiers par un écran totalement transparent dans ces conditions.

En pleine nuit noire, sans lune, et même avec des éclairages très puissants, j'ai dû avancer mes PivLock Arena Max sur le bout de mon nez afin de dégager ma vue de l'écran puisque dans le cas contraire, je ne distinguais plus suffisamment ma trajectoire et les obstacles de la nature. De plus je fus victime de reflets très désagréables. En effet, les objets clairs ou qui réfléchissaient la lumière apparaissaient en triple au travers de l'écran. Désarçonnant !

  • La technologie ChromaPop : ça marche !

L'écran de mes SMITH PivLock Arena Max sont dotés de la technologie « ChromaPop » qui permet de « voir chaque détail et chaque couleur au-delà même de la réalité ». « Cette innovation filtre deux longueurs d'onde de lumière, ce qui provoquent une confusion de couleurs. Ainsi grâce à ce filtre, le verre offre une meilleure définition, des couleurs plus naturelles et une clarté inégalée pour permettre de voir davantage de détails. »

Concrètement sur le terrain, je vous citerais une situation précise où je me suis réellement rendu compte de l’efficacité du filtre « ChromaPop ». Je roulais sur une très grande ligne droite dans la forêt et vraiment au loin, sur un sommet de crête ombragé, j'aperçus les silhouettes de deux promeneurs. Afin de mieux les distinguer, je baissa mes lunettes, et chose étonnant, ils avaient disparus. Je me suis dis qu'ils avaient du bifurquer, puis je replaça mes SMITH correctement, et là à nouveau à bonne distance je vis les deux personnes qui n'avaient pas bougé d'un pouce. Je fini une alternance devant mes yeux écran / pas écran, écran / pas écran… et bien dans cette situation, j'arrivais seulement à distinguer les marcheurs avec l'écran ChromaPop des PivLock Arena Max. Surprenant, car j'ai toujours tendance à penser que les innovations mises en lumière sont avant tout du « blabla » commercial plus qu'une réelle avancée ! Bon, je sais, vous allez me dire « ouais, à part mater deux gugusses à Perpette-les-Oies, ça sert autre chose ? » Et je vous répondrais, Oui ! Alors dans l'environnement immédiat du pilote, je trouve qu'on distingue mieux les détails (lorsque la luminosité ne s'abaisse pas sous un seuil critique) du fait d'un rehaussement des couleurs et d'une augmentation du contraste. Le « vert » de l'herbe est selon moi la couleur qui ressort le plus avec le filtre du verre rose. D'ailleurs quand j'ai roulé un moment avec l'écran «  ChromaPop Contrast Rose Flash » et que je le retire pour observer autour de moi, j'ai l'impression d'avoir une vision de « Schtroumpfs », c'est dire bleue et terne.


4) Longévité et entretien.

Après chaque sortie, je passe mes lunettes sous l'eau du robinet afin d'enlever les impuretés et les protections de boue, puis je les secoue pour les égoutter avant de les essuyer consciencieusement avec le petit sac de rangement fourni faisant office de chamoisine. Jusqu'à présent, pas de rayure à visibles.

Par contre il y a déjà un point d'usure à signaler ! Il s'agit la zone d'insertion de la branche sur l'écran. En effet, l'extension en forme de goûte d'eau s'effrite et laisse s'échapper une fine poussière composée de micro-grains de plastique. Pourtant, je n'ai effectué qu'un nombre réduit de changements d'écrans… J'espère qu'il n'y aura pas de casse avec le temps ni de déformation qui rendrait instable l'association « branche + écran ». L'avenir nous le dira...


CONCLUSION.


Conditionnées dans un coffret de transport robuste, il est absolument incontestable que ces SMITH PivLock Arena Max se présentent comme des lunettes haut de gamme de qualité. La résistance à la buée, lorsque vous roulez, est le point fort de cet équipement ! J'apprécie également grandement la « vision d'aigle panoramique » qu'elles offrent notamment grâce à un unique écran très couvrant et doté de la technologie « ChromaPop » qui présente un réel intérêt sur le terrain ! Avec la modularité du support nasal et l’adaptabilité de branches à l'anatomie de chacun, un maintien sans faille caractérisera la monture SMITH. Malgré la légèreté de l'ensemble, le support nasal se fera parfois trop présent. À l'obscurité naissante, vous devrez ranger l'écran même le plus clair dans son étui, sous peine de voir votre vision très fortement réduite. J'aurais aimé la présence d'un écran transparent supplémentaire dans ce kit !


---


J'espère que vous avez eu autant de plaisir à lire ce « Test Privé » que moi à le réaliser ! N'hésitez pas à regarder les photographies ci-dessous afin de mettre en relation le texte et l'image ! Je reste à votre disposition si vous avez des remarques ou des questions sur ces SMITH PivLock Arena Max ! Bon Ride !

Mise à jour du 10 avril 2018

  • Oups… y'a de la casse !

Après une session extrêmement salissante d’Enduro, notamment à cause de la fonte des neiges qui avait rendu les sentiers particulièrement boueux, j’ai dû démonter mes SMITH afin de les passer sous l’eau et faire disparaître les très fines impuretés qui s’étaient glissées entre l’écran et le support de nez. Malheureusement au remontage, se fut le DRÂME ! En poussant le support de nez avec mon pouce afin de le reclipser dans son encoche sur l’écran, un petit bout de plastique se cassa, ce qui rendit alors l’ensemble inutilisable… Même si j’avais obtenu les SMITH PivLock Arena Max dans le cadre d’un « Test Privé » (donc gratuitement), vous ne pouvez pas vous imaginer comme j’étais vraiment « D.É.G.O.U.T.É. » ! Cependant, grâce à l’intermédiaire de « Madame 26in » qui a gentiment contacté la marque, j’ai pu obtenir un support nasal de remplacement. Bref, sauvé ! « Merci beaucoup  Léa et SMITH ! ». Je peux donc poursuivre mon aventure avec ce très bon accessoire de protection oculaire. Par curiosité, j'avais fais des recherches sur internet pour voir si j'avais la possibilité de me procurer le support de nez « seul », mais j'ai « fais chou blanc » dans ma quête… Je suppose qu'il vous faudra donc prendre contact avec le S.A.V. SMITH ou votre revendeur pour trouver une solution en cas de perte ou casse d'une des composantes de la monture et ne pas avoir à racheter le kit complet (écran + support de nez + branche).

  • La combinaison avec le FOX ProFrame : idéale pour l’Enduro.

Depuis que j’ai acquis mon nouveau casque intégral pour l’Enduro, le FOX ProFrame, bien connu des amateurs du segment, j’ai du mal à me passer de la combinaison « ProFrame + Pivlock », et à revenir à mon masque FOX AirSpace (hors utilisation en DH). Les SMITH s’encastrent parfaitement dans mon casque en taille M, et il n’y a aucune gêne à signaler : les branches se font totalement oublier et aucune extrémité de l’écran ne vient heurter le ProFrame. C’est vraiment une bonne association pour l’Enduro ! Cependant, depuis le regain de températures (qui commencent à « flirter » avec les 20°C), j'ajouterais un petit bémol à mes propos. En effet, j’ai dû parfois retirer les PivLock Arena Max dans les montées ensoleillées de plusieurs kilomètres afin de gagner en respirabilité sur le visage, car à faible vitesse, ma face dégoulinais de sueur dont les goûtes venaient perler sur l'écran.

Mise à jour du 11 avril 2018

                                                                                                    

Pour qui ?

Pour celles et ceux qui désespéraient de ne pas trouver de lunettes résistantes à la buée !
9/10
Look
Confort
Maintien
Qualité des verres
Champ de vision
Résistance à la buée

Points forts

Efficacité anti-buée ;
Couverture panoramique de l'écran ;
Territoire protegé ;
Maintien ;
Ajustements morphologiques ;
Technologie ChromaPop ;
Coffret de rangement ;
Facilité d'assemblage monture-écran ;
Écran hydrophobe/oléophobe.

Points faibles

Support de nez parfois pesant ;
Effritement du plastique de la zone d'accroche branche-écran ;
Kit d'écrans non utilisable par faible luminosité ;
Pas d'écran transparent.

3 commentaires

Le Stagiaire

inscrit le 05/03/18
Stations : 1 avisPhotos : 1 photos du jour
Salut Tom25 !
Super test ! Un grand merci pour tous ces détails et toutes ces photos !
Petite question, qu'entends tu par territoire protégé concernant les points forts de ces lunettes ?
Merci beaucoup,
Simon
1
Tom25
Statut : Gourou
inscrit le 10/07/15
Salut Le Stagiaire !
Merci c'est sympa ;-) !
Alors par "territoire protégé", je voulais désigner la "surface de couverture de l'écran sur le visage", notamment en comparant les SMITH PivLock Arena Max à une paire de lunettes plus traditionnelle qui possède deux verres séparés.
En plus de l'étendue panoramique (les limites latérales) de l'écran que j'évoque dans les points positifs, je faisais référence à la zone couverte au niveau du nasion (point de naissance du nez sous le front) mais également à la limite supérieure de l'écran qui remonte bien haut (au niveau des sourcils) comme tu peux l'observer sur les photographies ;-) !
J'espère que j'ai répondu à ta question correctement.
0
Le Stagiaire

inscrit le 05/03/18
Stations : 1 avisPhotos : 1 photos du jour
Salut Tom25,
Super, ça répond très bien à ma question en effet, merci beaucoup !!
Le verdict des lecteurs arrive ;)
Simon
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Smith PivLock Arena Max Une paire 3 en 1
8 /10
TP
Smith Forefront MIPS Test du nouveau classique des casques All-Mountain : le SMITH Forefront 2
10 /10
Smith Squad MTB Le graal des masques haut de gamme !
10 /10
Smith Rover Un casque light et très bien ventilé, idéal pour le all-mountain
8 /10
Smith Forefront Un style champignon
8 /10
Smith Squad MTB Le changement c'est maintenant !
9 /10
TP
Smith Squad MTB Efficacité redoutable
9 /10
TP
Smith Squad MTB Une vraie réussite !
9 /10
TP
Smith Rover Casque parfait si j'avais la bonne taille
9 /10
Smith Fuel V.2 Un masque au top !
9 /10
Smith FUEL v.1 La qualité à petit prix
8 /10
Smith Forefront Light et racé!
8 /10