Test Commençal CADRE META AM V4.2 2018

1 test de VTT Commençal CADRE META AM V4.2.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Un bulldozer

Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,63m | 58kg | Expert | Dourgne
Spécificités du montage : Montage à la carte complet
Acheté : 1200€ en ligne
Conditions du test : 1300km Cailloux, boue, neige, terre De -18°C à +30°C

Introduction

Suite à la casse de la vis de support de l’amortisseur dans le triangle avant de mon V4 de 2015 en mars 2017, je me retrouve avec un cadre où l’on ne plus sortir l’amortisseur pour en faire l’entretien.

Or, comme beaucoup de monarch plus, le mien a pris rapidement de l’air dans l’huile et nécessitait un entretien. Étant coincé avec ce cadre, et après avoir roulé une saison comme cela, je me suis résolu à le changer, essentiellement pour avoir un amortisseur plus efficace au vu de mon poids light, de ma pratique et de mon terrain de jeu. Je me suis donc orienté vers le V4.2, car les défauts du V4 ont été en grande partie partie corrigés, que le cadre fonctionne bien et que c’est un des seuls kit cadre disponible nu à un prix intéressant.

Montage

Ayant été déçu par les composants de bases de mon V4, et ne voulant plus de certaines marques sur mon vélo, j’ai préféré partir sur un montage à la carte en remontant le maximum de composants possibles de mon v4. Après 6h de démontage / remontage, je suis donc arrivé au résultat suivant :

Cadre : Meta V4.2 alu brossé 2018, taille S

Fourche : Rockshox pike RCT3 (2015/2017) 160mm

Amortisseur : Fox DHX2 factory (2018) + ressort SLS 400lbs

Cintre : Renthal alu 740mm, rise de 10mm

Potence : Truativ Descendant 40mm

Jeu de direction : CaneCreek

Grip : ODI vans design 130mm

Freins : leviers XT, étrier Zee, plaquettes métalliques

Tige de selle télescopique : Fox transfer factory 100mm + levier fox

Selle : SDG Circuit MTN

Boitier de pédalier : Sram pressfit GXP

Pédalier : Trutativ Descendant 170mm + plateau 32t

Pédales : Time ATAC DH4

Dérailleur : Shimano XT 11s chappe moyenne

Shifter : Shimano XT 11s

Chaine : Sram X1

Casette : Sunrace 11/46

Anti-derailleur : One-up components avec crashplate

Roue avant : moyeu hope pro4, rayons DT, cercle ztr flow EX

Pneu avant : Magic Mary Snake Skin TrailStar 2.35

Roue arrière : moyeu hope pro4, rayons DT, cercle WTB i25, adaptateur boost HXR

Pneu arrière : Magic Mary Supergravity Soft 2.35 + Huck Norris

Disques : Shimano XT RT86, 203mm devant, 180 derrière

Comme vous le voyez, ce n’est pas un montage destiné à beurrer les tartines.

Le vélo sort ainsi à 15.5kg. J’ai rajouté un porte gourde ainsi qu’une gourde de 600mL de chez Specialized, qui passe sur le cadre en taille S malgré le DHX2, ainsi qu’une sangle porte outil RaceFace devant l’amortisseur pour mettre la chambre, les démonte pneus ainsi qu’une cartouche C02.

Le montage se réalise très facilement, les gaines même en passage interne sont très accessibles dû au trou derrière le tube de selle. Les trois choses compliquées sont :

- la gaine de la tige de selle, à cause du coude et du basculeur il faut faire un crochet avec un fil de fer

- la durite de frein arrière, le plus facile est d’enlever la fourche et le bouchon de protection du cadre, puis de tout remettre après

- la protection des bases rigides, là il faut forcer et avoir la technique pour le rentrer facilement

Différences avec le V4

Premièrement, la partie amortisseur a intégralement été revue, fini les petits jouets, on peut passer des gros bébés type DHX2 ou CCDB qui ne passait pas ou difficilement avant. On retrouve un entraxe métrique de 230*60, un peu galère à trouver en aftermarket mais Commencal en propose la plupart des amortisseurs du marché à des prix défiants toute concurrence lors de l’achat du cadre. Par exemple, j’ai payé 660€ le DHX2 avec ressort, au lieu de 950 sans ressort ! Ils ont également abandonné le vissage de l’amortisseur dans le triangle avant au profit d’un axe traversant et du vissage dans un écrou.

Idem pour l’axe central du basculeur, on se visse dans un écrou et non plus dans le cadre. Ils ont du avoir trop de soucis de casse sur le triangle à cause de ces 2 axes.

Ensuite, il y un support pour mettre tenir les gaines / durites sous les bases afin d’éviter les frottements sur le boîtier de pédalier. De la même manière, une protection a été rajoutée au niveau du hauban au-dessus de la cassette, afin de protéger des impacts de la chaîne.

Également, le triangle arrière passe en boost, donc 148*12 au lieu de 142*12, et l’axe de roue n’est plus rapide et nécessite une clé Allen de 6 pour le démontage.

Toutefois, point négatif, Commencal a gardé le trou derrière le tube de selle et ne prévoit toujours rien pour le boucher, je vous conseille d’y mettre un bloc de mousse et un garde boue par dessus, sinon à chaque fois que vous allez retourner le vélo tous les gravillons vont descendre dans la douille de direction.

Enfin, les V4.2 produits après avril/mai, ainsi que les Meta Power, bénéficieront d’un nouveau basculeur. Celui-ci ne change pas le comportement du vélo, en revanche des circlips ont été rajoutés pour maintenir les roulements des haubans. En effet, au bout de 600km, je me suis rendu compte que l’un de mes deux roulements commençait à sortir de son logement. Pas de panique si c’est le cas, un mail au SAV et deux jours après vous recevez un basculeur modifié prêt à l’emploi !

Réglages

J’ai réglé le poste de pilotage en position basse, avec seulement une entretoise de 2mm sous la potence, et un rise de 10mm sur le cintre. C’est la position qui me convient le mieux, me permettant ainsi de charger la roue avant.

Pour les pneus, traditionnellement dans les cailloux je suis à 1.2 bar devant et 1.4 bar derrière, c’est un bon compromis qui évite au pneu de perdre de l’air dans les appuis sans toutefois rebondir dans tous les sens.

Pour la fourche, je roule avec 55 psi, un token, les compressions basses vitesses ouvertes en grand et 12 clicks de rebond depuis le plus lent. Après de nombreux essai, c’est ce qui correspond le mieux à mon style de ride

Enfin, pour l’amortisseur je roule avec 25% de SAG, et depuis la position fermée : 8 HSC, 13 LSC, 14 HSR, 15 LSR, encore une fois, après essai c’est ce qui me va le mieux.

En montée

Au pédalage, pour le moment ma plus grosse sortie a été de 2250 de d+ pour 43 km (dont une partie en liaison à plat sur la voie verte), et malgré cela il me restait du jus dans les jambes pour continuer à rider, donc il pédale plutôt pas mal. Je tourne entre 8000 et 12000 de d+ par mois à raison de 2 sorties par WE en moyenne.

Le comportement du vélo est plutôt bon, il ne cabre pas excessivement à moins de monter un gros pétard sur le mauvais rapport, auquel cas le vélo cabre ou patine. En baissant la potence et en mettant une 40mm au lieu de 50mm, le vélo cabre moins dans le très raide, mais bon, ça reste un vélo d’enduro.

La cinématique fais que le vélo ne pompe pas ou peu, que ce soit les monarch que j’ai eu ou le dhx2, ils restent en position ouverte et cela ne se ressent pas, au contraire on gagne en traction avec une roue arrière collée au sol. A contrario sur d’autres vélo il est presque obligatoire de bloquer l’amortisseur si on ne veut pas subir l’effet “pompe à vélo”

Avec les Magic Mary devant et derrière, cela se ressent sur le pédalage quand la piste est lisse type dfci tassé, route, voie verte), en revanche sur une montée moins lisse, le fait de rouler à basse pression et avec l’amortisseur en position ouverte permet de garder le grip lors des franchissements. J’ai roulé avec des DHR2, des Ardent, des High Roller et des Rockrazor derrière, et ce que je gagnais sur le roulant je perdais dans les montées moins roulantes et en spéciale, avec notamment un freinage moins efficace.

Le plateau de 32 n’est pas trop dur à tirer avec le 46 derrière, j’ai eu roulé en 30*36, 30*46 et 32*46. Le plateau de 32 est un bon compromis, pour descendre sur du 30 ou du 28 il faudrait changer la cassette et passer sur un corps XD pour monter du 10/42.

Mais bon, le plateau et la monte de pneus sont à adapter en fonction de la condition physique et des préférences de chacun !

En descente

Sur mes parcours habituels, dans le cassant, je passe de plus en plus vite, là ou avec le précédent je stagnais autour du même temps. Cela est essentiellement du à l’amortisseur qui travaille beaucoup mieux. Je n’ai plus non plus l’impression d’avoir l’arrière qui tabasse à chaque freinage, et je ne perds plus le grip de la roue arrière, comme c’était le cas avec les 2 amortisseurs que j’ai eu précédemment sur le v4 (monarch qui surchauffait en station, et monarch plus) . Egalement, je n'ai plus l'impression désagréable que j'avais avec le v4 d'aller au fond pour un rien, en sentant bien le talonnage. Là même en tapant au fond on ne le sent pas trop mais on l'entend, possiblement à cause de la modification des bielettes. Il serait intéressant de voir comment se comporte le vélo avec le Float X2 ou un CCDB

Le vélo pardonne énormément, on peut taper des rochers de face, il va sauter tout seul, dans les virages il conserve bien la vitesse, on n’est pas freiné lorsque l’on passe vite sur une succession de dalle. En l’air le comportement est sain, il n’a pas tendance à piquer du nez, et la réception se passe en douceur. Avec le réglage des hautes vitesses, on peut régler tous ces aspects assez facilement pour finalement avoir un vélo qui s’adapte au style de ride de chacun, notamment le retour de l’amortisseur après un saut ou en sortie de courbe, je préfère qu’il soit assez rapide pour garder un vélo dynamique.

Le vélo est également un peu plus stable à haute vitesse grâce au tob tube plus long. Plus on passe vite dans le défoncé, moins on se fait secouer.

Je passe également mieux dans les parties étroites avec ce cadre qu’avec l’ancien, probablement grâce au changement de cintre. La potence de 40mm au lieu de celle de 50mm que j’avais avant permet aussi d’avoir un vélo plus incisif avec une direction plus vive.

Dans le cassant, avec l’anti-dérailleur et le Shadow du dérailleur XT, je ne déraille plus devant comme c’était le cas avec le groupe Sram X9 que j’avais avant (sans anti-d), malgré la chape freinée et le plateau narrow-wide.

Au freinage, les leviers XT (ou même les zee qui m’ont fait une saison) combinés au étriers Zee et aux plaquettes métalliques ne trahissent pas. Que ce soit sur les spéciales des EWS du Caroux ou les pistes en noire en station, le freinage reste constant et ferme. Avec les plaquettes résines j’avais tendance à perde le freinage quand il fallait les solliciter longtemps. J’ai également roulé avec des Sram Guide R sur mon ancien V4, et je n’ai pas choisi de les reconduire, je me suis fait bien trop de frayeur avec. Encore une fois, il s’agit ici d’un choix personnel

Au niveau des pneus, après avoir essayé un High Roller devant, je suis resté sur les Magic Mary, plus larges, plus cramponnées, qui s’apprécient bien sur mes parcours boueux et semés de racines, ou plein de cailloux mais rarement lisse. Derrière, pour les même raison j’ai aussi choisi le magic mary mais en supergravity, le high roller, le ardent, et le rock razor sont inefficace en cas de pente boueuse, ils n’arrivent pas à planter assez fort pour freiner. Seul le DHR2 offre un compromis intéressant, moins cramponné que le Magic, il permet de grimper un peu mieux et tiens assez bien en descente. Malheureusement sur un vélo d’enduro ses flancs en EXO ne résiste pas longtemps aux cailloux du Sud, et la version DoubleDown est rarement en stock.

Les jantes sont bien rigides, on peut tourner fort et serré sans avoir l’impression de tout plier. Impression que j’avais sur la roue arrière quand j’avais la jante ride alpha. Elles font certes le même poids, mais depuis que je les ai (2 an devant, 1 an derrière), je n’ai pas cassé un seul rayon et la jante avant n’a pas bougé. En revanche la jante arrière est recouverte de poc et est bien voilée, à cause d’un pneu déchiré en station. Je ne peux donc pas trop m’avancer sur sa solidité. J’ai rajouté un huck norris pour éviter que les pneus ne déclipse sur les appuis et protéger la jante, et un pneu supergravity pour éviter de les déchirer.

Ressenti

Globalement je ne suis pas sûr que l’amélioration des performances soient uniquement dûes au changement de cadre, mais plutôt au changement de cintre et d’amortisseur.

Cependant, comme le v4 premier du nom, en descente il reste physique à piloter. C’est un vélo prévu pour la compétition donc ce n’est pas nécessairement le plus joueur. Pour qu’il donne le meilleur de lui-même il faut pas mal lui taper dedans.

Conclusion

Ce vélo, bien qu’un peu lourd à cause des pneus et du cadre alu, est une arme pour des courses d’enduro ou de la station, il ne vous décevra pas. Attention toutefois, avec un montage comme ça il vaut mieux avoir un bon physique pour le monter en haut des spéciales. Le cadre quand à lui saura vous pardonner pas mal d’erreurs et encaissera pas mal de choses. Rien que pour la maintenance et les standards actuels cela vaut quand même le coup de switcher sur un meta v4.2, mais il ne faut pas opter pour la version la moins chère, au risque d’être déçu par les équipements. Pour les personnes qui ne recherchent pas la compétition et la vitesse, mais plutôt un vélo fun à rouler, je leur conseillerai plutôt le Meta SX

Pour qui ?

Pour les compétiteurs en enduro ou pour rouler en station une dizaine de jours par an
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Gros roulements et gros axes
Passage interne facile
Prix abordable
Compatible avec tous les amortisseurs du marché
Facile à prendre en main

Points faibles

Trou qui se rempli de saleté derrière le tube de selle
Amortisseur en 230*60 dur à trouver
Pas d'axe rapide pour l'arrière de base
Cadre lourd
Physique à rouler

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Commençal META TRAIL ESSENTIAL 650B 2015 Un Trail qui sent bon l'enduro
9 /10
Commençal SUPREME DH V3 Vélo qui donne la banane !
9 /10
Commençal META HT AM ESSENTIAL Endurigide pour découvrir, évoluer et continuer!
8 /10
Commençal META HT AM CRMO PURPLE L'endurigide Passe partout mais surtout en descente!
9 /10
Commençal META HT TRAIL 29 polyvalence et confort
9 /10
Commençal Meta AM v 4.2 Du bonheur
9 /10
Commençal META HT AM ESSENTIAL L'apprentissage à l'état pur
7 /10
Commençal META AM V4.2 RACE Polyvalence est la définition du Meta 4.2
9 /10
Commençal Furious Un alligator sommeille en moi
8 /10
Commençal META HT AM RACE 650B 2015 Un endurigide qui encaisse
8 /10
Commençal CADRE META HT AM Un beau et plaisant endurigide.
8 /10
Commençal META HT AM RACE 650B 2015 Un magnifique endurigide en alu
8 /10