Test RockShox MegNeg 2020

1 test RockShox MegNeg.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Pour les Riders qui veulent envoyer du gros !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,77m | 68kg | Avancé
Acheté : 90€ en ligne
Conditions du test : Terrains rocailleux et secs du sud, traces "loamy" avec du flow

Points forts

Une Upgrade qui tient ses promesses avec une vraie grosse différence sur le terrain, on en a pour son argent !

Points faibles

S'adresse plutôt aux riders agressifs, jumpers et autres racers prêts à sacrifier du confort pour gagner en performance.
Les riders privilégiant le confort et le feeling ''magic carpet" de la suspension risquent de ne pas y trouver leur compte.

Nota : En raison du contexte actuel, il a été impossible de sortir faire de belles images pour illustrer cet article, j'ai donc utilisé des captures de vidéos GoPro pré-confinement pour l'illustrer. La qualité des images n'est donc pas trop au rendez-vous, mais soyez indulgents, les photos de mes prochains articles vont vous brûler les rétines c'est promis ! :)


C'est mon premier article, une petite intro s'impose !


Salut c'est moi ! 

Mais oui, moi ! Ce pote qu'on a tous, obsédé par les chiffres et qui passe plus de temps à bidouiller le moindre paramètre de son bike qu'à le rouler !
5 PSI par-ci, un Token par là, et vas-y que je t'ajuste une entretoise de potence ou la pression de mes pneus à chaque sortie... Ah ça y'est tu vois de qui je parle et tu esquisses un sourire en te remémorant ces moments ou je t'ai cassé les ***** alors que tu voulais juste rouler ?

Bonjour à tous, moi c'est Théo, j'ai 22 ans et je suis ultra passionné ! 
Je roule 3 à 4 fois par semaine, en All-Mountain ou Enduro, je suis loin d'être parmi les pilotes les plus énervés que je connaisse, mais je roule !

J'adore mesurer, quantifier, comparer objectivement alors, pour chacun de mes tests, je vais vous proposer des mesures ou indicateurs toujours relevés par mes soins afin d'être le plus objectif possible en me basant sur des données pour appuyer mes propos, et non juste mes sensations. 

NOTA BENE : Etant donné que les mesures auront été relevées par moi-même suivant des protocoles que j'aurai fixé, je les présente pour illustrer mes propos, mais elles ne sauraient faire foi si elles venaient à contredire les données officielles constructeur, merci. 


La Meg-quoi ? Qu'est ce que c'est encore que ce truc ??


On ne va pas se lancer dans un tuto suspensions, mais une rapide contextualisation ne fera de mal à personne !

Comme vous le savez, il existe deux grands types de suspensions, à ressort métallique ou à air. 

Le principe des suspensions à air est simple : on pressurise une chambre contenant un piston, et l'air sous pression va remplacer le rôle du ressort métallique en s'opposant à la compression de l'amortisseur.

Dit comme ça on dirait que c'est évident, mais il y a un problème, et pas des moindres : mettre de l'air sous pression face à un piston, c'est exactement comme si, pour un amortisseur "coil", vous veniez visser au taquet, mais genre vraiment au taquet, la bague de précontrainte : il n'y a absolument plus aucune sensibilité ! 

Pour un amortisseur à air, on peut même quantifier la force de déclenchement assez facilement, avec la formule                  Force[N] = Pression[Pa] x Surface du piston[m^2] : un rapide calcul vous montre alors qu'il faudrait plus de 100kg pour déclencher l'amortisseur ! (pour les plus pointilleux oui c'est plus compliqué avec l'IFP et tout le toutim, mais restons simples)

A ce stade là, inutile de parler de sensibilité sur les petits chocs... Mais alors, comment fonctionne cette diablerie ?? 

Grâce à la chambre négative pardi ! Le principe n'est pas compliqué : de l'autre côté du piston, on a une deuxième chambre qui sera également sous pression, et qui va donc "pousser" le piston dans l'autre sens, pour comprimer l'amortisseur.

Ainsi, puisqu'il y a deux forces réparties de chaque côté du piston qui "poussent" l'une contre l'autre, on va virtuellement annuler la "précontrainte" due à l'air, et ramener le seuil de déclenchement à 0 pour faire une suspension super sensible... Malin !

On comprend alors l'importance de la relation entre les chambres positive et négative (on l'appelle équilibrage), et chaque constructeur a sa philosophie à ce sujet... Certains vont même jusqu'à introduire une pression plus importante dans la chambre négative pour contrer les frottements de la suspension, c'est le cas des fourches DebonAir notamment, et c'est pour ça qu'on voit certaines personnes noter que leur fourche reste toujours un peu enfoncée !  

C'est là que la MEG NEG entre en jeu, il s'agit en fait d'un ressort à air avec une MEGa chambre NEGative ! 

La MegNeg, cest donc un ressort à air qui permet d'ajouter de +64%  jusqu'à +111% de volume négatif supplémentaire par rapport à un amortisseur standard, via des bandes élastiques ! 

La MegNeg existe en trois tailles, pour être compatible avec tous les amortisseurs RockShox Deluxe Air, mais elle ne pourra pas être montée sur les gammes précédentes (Monarch ou autres).


okay, je vois... mais à quoi ça sert ?    


La promesse de Rockshox est triple concernant l'installation de la MegNeg : 

  • Une sensibilité accrue en début de course (on a  rapidement vu pourquoi ci-dessus)
  • Beaucoup plus de maintien à mi-course 
  • une résistance au talonnage accrue, sans rajouter de Token dans la chambre positive 

La PHOTO N°1 est un graphique officiel de RockShox vantant les mérites du MegNeg par rapport au Debonair classique : plus sensible en début de course (la courbe est au dessous), plus de maintien à mi course(on est très proche de la droite pointillée illustrant un coil) et plus de ramp-up sur la fin de course. 

Alors que les amortisseurs Coil reviennent en puissance ces dernières années, notamment grâce à leur sensibilité et au maintien à mi-course qu'ils offrent par rapport aux amortisseurs à air, RockShox essaie ici de proposer une solution permettant d'offrir des performances dignes d'un ressort métallique, tout en gardant les avantages offert par l'air (ajustabilité, progressivité, vivacité...) 

à quels riders ce kit est-il destiné ? mais aussi... à quelles montures ?! 


Bien qu'améliorant la sensibilité en début de course déjà très satisfaisante des RockShox Deluxe, avec l'augmentation drastique du support à mi-course et la progressivité qu'il apporte, ce kit s'adressera surtout à des riders agressifs en quête d'un gain de support et de progressivité

MAIS ATTENTION ! Il s'adresse aussi avant tout à certains types de bikes, à la cinématique plutôt linéaire car en le montant sur des vélos déjà progressifs, l'augmentation de progressivité risque de rendre le ride vraiment rude en empêchant d'utiliser tout le débattement.   

Le mieux à faire pour déterminer la progressivité de votre vélo, si elle n'est pas communiquée par le constructeur, est d'utiliser un logiciel comme Linkage Design permettant de modéliser soi-même sa monture.

La PHOTO N°2 , extraite du logiciel Linkage (partage autorisé si mention du logiciel), nous montre que la MegNeg sera adaptée sur un Transition Patrol (10% de progressivité) ou un Kona Process (11% de progressivité), mais il sera moins pertinent de la monter sur un YT Jeffy, avec ses 35% de progressivité !

RockShox nous promet donc Monts et Merveilles avec ce kit, mais qu'en est-il vraiment ? 


Prix et contenu du kit 


Pour un prix oscillant entre 75€ et 90€, on reçoit tout le nécessaire pour la pose du kit : 

  • La Megneg air can (composée de deux parties)
  • Les 4 spacers négatifs permettant d'ajouter de +64% à +111% de volume négatif comparé à la standard air can
  • les joints nécessaires à la pose + les joints de remplacement pour un entretien ultérieur
  • La graisse pour joints, il y en aura assez pour un entretien ultérieur
  • l'huile Maxima 15W50, là par contre il y en a tout juste assez pour la pose, ce qui est un peu dommage puisque le reste du kit permet un premier entretien...
  • 2 Stickers métallisés RockShox pour décorer votre amortisseur

Le montage du kit est très simple (compter 5-10 min), plusieurs vidéos existent à ce sujet, je ne le détaillerai donc pas plus. 

ATTENTION : Le kit est décliné en trois tailles selon votre course d'amortisseur, en cas de commande, ne vous trompez pas !

Le contenu du kit est illustré par les PHOTOS N°3, 4 et 5


QUELQUES CHIFFRES AVANT LE RIDE 


  • L'installation de la MegNeg amène une augmentation du volume de l'air can, et donc plus de SAG a pression égale.
    Pour compenser, RockShox préconise de mettre +20% de pression à votre setting d'origine pour conserver les 30% de SAG. (C'est pour cela que, dans la PHOTO N°1, les deux settings comparés ne sont pas aux mêmes pressions,il y a 20% d'écart). Le rebond sera à ajuster en conséquence. 
  • Par ailleurs, à cause de l'augmentation de progressivité, RockShox conseille de retirer 1 Token lors de l'installation de la MegNeg.

  • Enfin, comme nous avons pu le voir, le volume négatif est réglable sur 5 niveaux (0,1,2,3 ou 4) grâce à l'ajout de bandes élastomères. Ce réglage a une influence sur l'équilibrage des chambres. 
    RockShox indique que la MegNeg est conçue pour fonctionner de façon optimale avec 2 bandes installées,vous éloigner aux extrêmes de ce setting de base peut donc donner un comportement moins homogène à l'amortisseur.  

mesures personnelles 


Afin de vérifier les dires de RockShox et me faire une meilleure idée de l'impact des settings sur le ressenti terrain, j'ai procédé à quelques mesures, synthétisées dans les Graphiques en PHOTOS N°6, 7 ET 8 qui illustrent l'évolution de la pression dans la chambre positive en fonction de la course de l'amortisseur.

Pour information, j'ai essayé de procéder aux mesures à l'aide d'une pompe à suspensions digitale, mais la répétabilité n'était pas assez bonne pour en tirer des données significatives. J'ai donc utilisé ici une jauge haute précision. 

  • Le premier graphique (PHOTO N°6) nous montre deux choses intéressantes : je roulais avec 2 Tokens en mode standard, et on voit qu'en passant à la MegNeg, bien que n'ayant plus qu'un seul Token (mais 20% de pression en plus), la pression en fin de course est semblable à celle retrouvée avec 3 tokens en mode standard ! (PHOTO N°7, même graphique faisant apparaître en plus 3 Tokens en standard can).

    En revenant à la PHOTO N°6, on peut voir qu'à mi-course la MegNeg est située au dessus des deux autres courbes, ce qui peut illustrer en partie le maintien à mi-course. Attention sur ce dernier point, la mesure ne prenant pas en compte l'évolution de la chambre négative, le résultat n'est pas complet.  

  • Le second graphique (PHOTO N°8) illustre quant à lui l'influence des bandes élastomères installées dans la chambre négative : il n'y a aucun changement dans la chambre positive sur le début de course, mais on voit dans ce graphique, qui est un zoom sur les 5 derniers mm de course, que le nombre de bandes joue un rôle dans l'évolution de la pression en fin de course. Il me semble donc pouvoir dire que l'utilisation de ces spacers dans la chambre négative permettra de jouer sur la progressivité, de manière bien plus fine que ne le permettent les Tokens dans la positive.
    A noter, la courbe "MegNeg air -20%", correspond à la MegNeg avec la même pression que dans la standard can. 


place au test terrain ! (c'est pas trop tôt)


J'ai commandé la MegNeg pour la monter sur un KONA PROCESS 134 AL 29 de 2020, sa cinématique se prête parfaitement au montage de cette upgrade. PHOTOS N°9 ET 10

Ce vélo est une vraie petite bombe, trop plaisant à rouler ! (vous voyez arriver le test, hein)

Avant istallation de la MegNeg, la suspension d'origine (Deluxe Select 185x55) est vraiment en mode Magic Carpet, personnellement j'adore ça, on a beau rouler sur n'importe quoi, tout est filtré on ne sent rien !

Malgré les sauts et drops (raisonnables, jusqu'à 1m30 de hauteur), on ne sent pas talonner, mais le constat est sans appel : je mets l'amorto en butée à chaque descente. 

Par ailleurs, et c'est ce qui m'a motivé à prendre une MegNeg, la suspension super souple à mi-course, bien qu'ultra confortable, pompe pas mal d'énergie dans les impulsions, le vélo est ludique mais il faut être physique si on veut bien faire décoller la machine et jouer avec le terrain. 

Après installation de la Megneg mon setting est le suivant :

  • Passage de 2 à 1 Token
  • Pression passée de 135 à 160 PSI (+20% je retombe pile sur mes 29% de SAG)
  • 2 bandes installées dans la négative 
  • rebond +1 à 2 clics suivant terrain (+ lent)


Au pédalage, je n'ai pas senti d'influence néfaste sur le pompage de la suspension, bien que j'aie pu le lire sur le net à cause de la meilleure sensibilité.  

A la descente, la différence est immédiate et sans appel : alors qu'en mode standard, l'amortisseur est très souple à mi-course et rend le vélo plus ouvert et sur l'arrière, là on se sent clairement plus en position d'attaque, avec un avant plus chargé.
Exit cette sensation de tout mou trop souple, quand par exemple on pompe un manual ou un bunny : là, on sent qu'il y a du répondant et du support sous les pieds ! 

Là où la MegNeg brille vraiment selon moi, c'est sur les tracés avec du flow (PHOTOS N°11 ET 12), qui invitent à jouer avec le terrain : à la moindre petite pierre, racine ou mouvement de terrain, il suffit d'une impulsion pour faire décoller le bike comme jamais.
A force d'impulsion équivalente, j'ai vraiment l'impression de kicker 2x plus haut qu'avant, et je me surprends à changer ma façon de piloter pour que n'importe quelle partie du trail devienne une excuse pour quitter le plancher des vaches, à mon plus grand bonheur ! (voir PHOTO N°13, la moindre petite pierre devient un kick sur lequel jouer !)  

Le vélo ne talonne plus, je finis mes sorties en ayant gardé 2 à 3mm de réserve sur la course de l'amortisseur, ce qui est normal étant donné que je n'ai pas "abusé" sur les chocs, là encore c'est du tout bon, la promesse est tenue. 

"Whaou quel tableau tu en dresses ! La perfection existerait, tout compte fait ?"

Malheureusement non mon ami, plus que jamais, la MegNeg démontre qu'il n'existe pas de solution universelle, surtout en matière de suspensions. 

Certes, sur les trails plutôt lisses c'est un régal, mais je ride en majorité dans les roches défoncées du Sud de la France, et là mon gars c'est pas la même : 

Je ne peux pas dire que la MegNeg soit une mauvaise chose en terrain défoncé, je n'ai pas senti de perte de grip ou de comportement malsain, par contre le soutien conséquent à mi-course amène une sérieuse perte de confort, le vélo passe vraiment en mode "race" et roule haut dans le débattement, exit le feeling Magic Carpet que j'aimais tant, survolant la rocaille sans même la sentir.  
Dorénavant, quand j'arrive placard dans un champ de mines, je me fais bien secouer et je dois m'engager physiquement pour garder le rythme. (PHOTOS N°14 ET 15)

Je pense que ce comportement gaillard du vélo ravira vraiment  les racers qui se plaignent souvent des suspensions trop souples manquant de rigueur, mais pour le rider lambda comme moi qui apprécie un peu de confort et de souplesse, ce n'est pas la même, et je trouve avoir perdu un peu en plaisir de pilotage par rapport à la suspension d'origine, dans les trails caillassés. 

Ce ressenti que j'ai ressort dans les tests effectués par les grands médias, qui conseillent de rajouter 2 bandes supplémentaires dans la négative si vous allez rouler en terrain rocheux
C'est vrai qu'il y a du mieux, mais on reste à +64% de négatif, et le confort est toujours un peu moindre, au profit de la rigueur. 


conclusion 


C'est plaisant à dire, cette Upgrade tient toutes ses promesses, et le changement de comportement est vraiment perceptible !

Pour moins de 100€, RockShox a tapé fort en proposant un produit cohérent et très bien placé en terme de tarif, si l'on regarde les prestations offertes par les préparateurs, d'autant plus que là, la compatibilité et totale et la garantie conservée.


On est donc en présence d'un produit vraiment fonctionnel et bien pensé, qui tient toutes ses promesses, mais une question majeure est à se poser : 

En ai-je besoin ?

La réponse peut paraître évidente à première vue, mais ce n'est pas le cas : mon vélo a une cinématique propice, je talonne plutôt souvent et je sens bien un petit manque de support à mi-course dans ma suspension, pourtant après essai de la MegNeg, je suis revenu au setting d'origine.

Ce produit est très clairement proposé par la marque aux riders engagés, qui envoient fort, et finalement, en suis-je un ? 
Il me semble qu'il faut se poser cette question et y répondre en toute honnêteté avant de dépenser une centaine d'euros dans ce kit, car clairement pour moi et je pense pour d'autres aussi, un peu de confort dans ce monde de brutes, ça ne fait finalement pas de mal.   

Ainsi, si vous êtes un racer en quête de performances, un limeur de Bike Parks, ou que vous roulez sur des traces avec du flow, vous pouvez y aller les yeux fermés

Les pratiquants qui aiment les terrains techniques, raides et rocailleux devront eux se poser  plus de questions.  

A ce sujet, Steve de chez Vorsprung considère que c'est une bonne upgrade, mais qu'il faut rouler avec plus de SAG pour compenser ce fameux manque de confort... à vous de voir !

Cette MegNeg est donc un outil de tuning assez fin des suspensions, d'où mon 5/10 en facilité de réglage, car il faudra de très nombreuses itérations en jouant sur des combinaisons de Tokens / Spacers et Pression différentes, pour en tirer la quintessence. 


Merci d'avoir eu le courage de me lire jusqu'au bout !


A la revoyure, sur les sentiers dès le 11 mai..... Prenez soin de vous et de vos proches :)

Pour qui ?

Les compétiteurs, ceux qui roulent en park ou flow trails, les riders les plus lourds cherchant plus de soutien à mi-course
9/10
Facilité des réglages
Fiabilité
Confort
Facilité d’entretien
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

9 commentaires
mat24bc
Statut : Expert
inscrit le 31/10/07
Stations : 1 avisMatos : 26 avis
eh ben je savais pas que ça existait ce genre de truc.
je pense que c'est un up-grade qui pourrait aussi être très approprié aux poids plumes (les - de 60kg) qui ne peuvent pas régler correctement leurs amortos à air. ça me fait penser un peu à la prépa que m'avait fait novyparts.
En tout cas bravo, super test très intéressant !
1
rafafouel
Statut : Confirmé
inscrit le 24/11/13
Stations : 1 avisMatos : 25 avis
WOOOOW ca c'est du test, merci ! Bon honnêtement j'ai pas tout compris mais j'ai découvert un nouveau produit ! Par contre, il est 23h31, je te propose de changer de pseudo pour Doliprane_mtb, tu fais mal à la tête ! :p
1
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 14 avisMatos : 19 avis
Je tire mon chapeau, pédagogie et patience pour expliquer ! Bravo.
1
pirlouitandthegoat

inscrit le 05/11/19
A regarder les courbes ca donne des résultats (presques) similaires aux coil sur les 80% du débattement c'est bluffant! Et avec une belle rampe sur les 20 derniers %, que demande le peuple dirais-je !?!
1
alexis26
Statut : Confirmé
inscrit le 18/06/12
Matos : 17 avis
Pour essayer de gagner en confort tu devrai essayer de remettre le second Tokens, puis remettre au minimum un bande dans la chambre positive, ou alors ne pas remettre de token mais une ou 2 bandes en plus en ayant moins de Sag (22/25%) pour re gagner en souplesse dans le milieu de courbe et jouer sur la progressivité de l'air (car moins tu as de spacers moins cette progressivité est présenté;). Pour le rouler sur mon Meta j'ai remarqué que plus tu augmente le volume de la chambre neg plus l'amorto devient "mou" en debut de course. Ca parait confort commd ça sur le parking mais sur le terrain l'amorto perd en pop et en réactivité (même si on joue sur le rebond) et on se fait brasser. Sur mon RC3 dans lequel je tapais avec 20% de Sag et 2 tokens, j'ai gardé les 2 tokens et ai mis les 4 bandes dans la chambre neg. Avec moins de bande on perd vraiment en réactivité et du coup grip dans le cassant j'ai trouvé... bon du coup ajouté au megneg j'ai fait preparer l'amorto chez Novyparts et la c'est le Graal !
0
Thodo_Mrst
Statut : Confirmé
inscrit le 27/12/14
Matos : 2 avis
Merci pour vos réponses ça fait super plaisir et encourage à écrire d'autres tests ????

Alexis top tes conseils, maintenant qu'on peut rouler je vais aller tester ton setting... Petite update de l'article a venir ????
0
Thibs_69
Statut : Confirmé
inscrit le 12/07/18
Matos : 7 avis
Merci pour ton test !
Impressionnant tous ces détails.
J'étais persuadé que ce egNeg était fait pour moi et mon bike:
Etant poids plutôt "lourd" et cherchant plutot à rouler "confort" que "race" depuis quelques temps, je dirais donc que le doute m'habite suite à ton CR ...
1
Thodo_Mrst
Statut : Confirmé
inscrit le 27/12/14
Matos : 2 avis
Merci pour ton retour !
Là où est toute la difficulté, c'est que même si je m'efforce de rester objectif, c'est pas facile de savoir si ces sensations te plairaient ou non... Depuis la publication de mon CR, Rockshox à publié une série de 3 posts expliquant la Megneg sur leur compte Instagram, je t'invite à aller y jeter un œil :)
0
beniitoo
Statut : Confirmé
inscrit le 02/08/19
Matos : 7 avis
Mec ton test il est juste incroyable. Bravo pour la précision de tes mesures et explications très pertinentes
Je n’avais pas entendu parlé de cet upgrade qui me tente plutôt bien pour mon Super Deluxe que je trouve un peu limite en Park. Comme j’hésitais a acheter un coil juste pour cette pratique, ça vaut le coup de se pencher dessus et approcher le feeling du ressort hélicoïdale pour pas cher.

Je pense que dans ton cas la perte de sensibilité en milieu de course est sûrement due à la conception du Deluxe en lui même.L’absence de réservoir d’huile déporté change beaucoup la courbe de compression par rapport au super Deluxe.
A voir quand je le testerai.
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire