Test Urge Drift 2019

17 tests Urge Drift.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Léaa

Très confortable mais tient vraiment chaud

Avis sélectionné
Profil du testeur : 16 ans | 1,65m | 47kg | Avancé
Acheté : 80€ en ligne
Conditions du test : Météo pluvieuse ou grand soleil, terrains glissants ou secs, depuis juin 2019 principalement en bikepark.

Points forts

- confortable et sécurisant
- masque maintenu
- champ de vision large
- nettoyage facile
- visière réglable

Points faibles

- pas de fixation spéciale pour gopro ou caméra
- aération peu efficace à basse vitesse
- mentonnière fragile

Je me suis décidée à acheter ce casque Urge Drift édition 2019 après une chute lors de ma seconde sortie en bikepark, où j'ai pu expérimenter la luge dans la poussière avec un vélo...mais sous le vélo!                                                             Comme je débutais, je recherchais un casque intégral à prix abordable mais qui me protègerait bien.

Et le voilà!                                                                                                                                                                                    En ce qui concerne l'achat, je l'ai pris en S et il taille très bien, même s'il est à la base conçu pour les hommes.


L'esthétique:


Plusieurs coloris sont disponibles, pour ma part j'ai choisi le casque en noir mat avec des détails jaunes sur le pourtour et la mentonnière. Sur le côté du casque apparaît le logo caractéristique de la marque. La peinture mate tient très bien, il se nettoie rapidement avec un peu d'eau et un chiffon, et il n'est pas spécialement sensible aux rayures.

La coque en polycarbonate injecté est solide et les couleurs plutôt sobres, mais cela lui permet de s'accorder avec à peu près tout, comme le masque 100% Accuri Pistol noir/jaune que j'utilise. 

Des perforations disséminées un peu partout, principalement sur le dessus et les côtés assurent la ventilation (photo 3).     Mais il reste cependant relativement chaud car garni de mousses épaisses, la ventilation s'effectuant avec la prise de vitesse. Un creux est spécialement réservé au port du masque, il maintient la bande dans l'espace prévu à cet effet et l'empêche ainsi de glisser (photo 4). La vis occipitale est réglable pour ajuster la position de la visière mais attention, elle se desserre très vite il faut donc la vérifier régulièrement (ce que je n'ai pas fait, et après m'être pris plusieurs branches les vis se sont littéralement envolées).


Sur le terrain:


Le casque s'enfile sans aucun problème, il protège bien la tête et est léger (environ 930 grammes). On peut l'enlever et le remettre rapidement avec les gants grâce à l'attache sous le menton. Elle est basique et peut sembler à première vue un peu légère, mais elle est réglable et se révèle solide. Des mousses protègent du frottement de l'attache contre la peau et la rendent très agréable, on l'oublierait presque tant elle se fait discrète donc n'oubliez pas de l'attacher!           

La visière est petite, elle n'est pas d'une grande utilité mis à part le trou en plein milieu qui contribue à l'aération. Elle ne réduit pas le champ de vision, et elle est ajustable comme la plupart des casques donc en cas de chute elle basculera en arrière ou en avant suivant comment vous la portez. Je n'ai pas encore eu l'occasion de subir une grosse chute sur le crâne avec ( je touche du bois!), mais sur des chutes plus "classiques" il reste bien en place.  

Comme je l'ai déjà dit plus haut, les mousses intérieures sont très chaudes et le transforment rapidement en four au-delà d'une certaine température. Elles sont amovibles et peuvent ainsi être lavées une fois bien imprégnées de toute notre sueur! Également testé en hiver, il se révèle agréable à porter et maintient la tête au chaud! En cas de pluie, il joue son rôle et protège bien de l'humidité.

Cependant pour ceux qui aiment filmer leurs exploits ou pas.. , il n'y a pas d'emplacement spécial prévu pour les GoPro ou autres caméras, vous devrez donc rajouter une fixation adaptée.                                                                                                                                                                                    Il compresse un peu trop le visage, donc les joues doublent de volume! (avez-vous déjà vu un hamster sur les pistes? Sûrement pas,  mais maintenant vous en avez entendu parler...)


conclusion:


En bref, le casque Urge Drift fait le job: il est très confortable et ne bouge pas même en cas de chute. Il maintient le masque, et pour ceux qui préfèrent les lunettes elles passent sans problème et ne provoquent aucune douleur. Il offre un champ de vision large.

Les seuls points qu'on pourrait lui reprocher, c'est qu'il ne facilite pas l'utilisation de la gopro, et que le système d'aération laisse à désirer (point fort en hiver?). La mentonnière semble un peu fragile, elle émet parfois des craquements lorsqu'on l'agrippe.

Il se révèle donc être une bonne acquisition pour les enduristes (sauf en montée et pour le pédalage) et descendeurs débutants ou amateurs qui ne souhaitent pas investir une lourde somme dans un casque!

PS: Maintenant vous comprenez pourquoi on refuse de s'arrêter... on fait tourner la ventilation!





Pour qui ?

Pour les débutants ou intermédiaires, pour les descendeurs en bikepark ou les enduristes qui ne portent pas de casque en montée/au pédalage.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire