Test Magura mt7

10 tests Magura mt7.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,8/10
GuiguiPh

L’ingénierie Allemande : complexe et efficace

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,75m | 67kg | Avancé | Nice
Acheté : 700€ en ligne
Conditions du test : Sec, boueux

Points forts

Le mordant
La constance du mordant
L'ergonomie post customisation HC3
L'aspect massif des étriers

Points faibles

L'aspect "cheap" des maîtres cylindres
La purge mal expliquée par Magura
Le prix de la customisation

Petite histoire

Comment suis-je arrivé à cet achat ? C'est simple, si vous avez lu mon test sur le Decoy vous le savez déjà. Pour moi le freinage sur un vélo pesant 22 kg doit être le plus efficace possible, or, les Code RSC ne m'apportaient pas ce sentiment d'efficacité et d'endurance malgré des purges ou une attaque réglée au maximum de rapprochement avec les plaquettes. 

J'ai déjà eu une paire de Saint qui me procurai les sensations que j'aime, c'est à dire du On/Off, je voulais néanmoins changer pour une autre marque ayant la réputation de faire du violent ! Les MT7 s'imposent alors ! Le goût de la découverte et de l'inconnu a pris le dessus sur la raison.

Le modèle :

Il s'agit de MT7 pro, 4 pistons et sur lesquels j'ai monté des leviers HC3 (au final j'en ai quasiment fait des Saint). Au déballage, le tout respire la solidité malgré ce mélange plastique/ carbone maison de Magura qui semble être bien frêle en comparaison des étriers monobloc format Brembo ! Compte tenu de l'aspect des maîtres cylindres, j'ai opté pour un serrage léger au niveau du cintre afin d'éviter au maximum la casse. Attention il faut 2 paires de plaquettes par étrier.

J'ai opté pour des disques flottants de la marque en 220mm, quitte à freiner, autant bien le faire ! Au passage la marque stipule qu'il faut obligatoirement monter des disques Magura car ils sont plus épais (surement la surconsommation de bières et de saucisses Allemandes !). Les disques respirent la solidité en tout cas.

Le montage :

C'est la que commence le calvaire ! Tout d'abord, si vous optez pour des leviers différents de ceux de base, commencez par là. Munissez vous de patience, beaucoup de patience et ne perdez aucune pièce. N'ayez pas peur de taper fort pour retirer au poinçon la petite tige qui libère le levier.

Quant aux freins eux-même, c'est la même histoire, surtout pour l'arrière du fait du passage interne sur le Decoy qui est calamiteux ! Pas de guide à l'intérieur, c'est vous et votre chance pour faire ressortir la durite en haut.

La purge : le terme n'a jamais été aussi bien trouvé

Tout d'abord, ne regardez pas la vidéo Magura ! Ils ont tendance à faire des ellipses quand ils s'agit d'une étape cruciale. Celle de Pedro's Bike est bien mieux et m'a permis d'obtenir le toucher parfait. Bon chance.

Le terrain :

J'ai opté pour des plaquettes céramiques aggresives à l'arrière et métalliques à l'avant de chez Brake autority.

Le jour et la nuit ! Là où les Code me rendaient frileux, les MT7 incitent à prendre de la vitesse. 

Après des réglages du levier HC3, on est directement à la maison, du fait de ma configuration l'avant répond directement tandis que l'arrière est légèrement plus timide lors des premiers mètres. Une fois réveillés, le travail est accompli à merveille par les jumeaux belliqueux. Etant devenu plus pointus dans mes réglages, j'ai opté pour une configuration légèrement progressive mais au bout de 5mm le plein potentiel des freins se révèlent et ils se transforment en Cerbère du frein !

Le freinage peut devenir plus tardif tout en restant réactif à la moindre pression sans bloquer les roues, la précision est au rendez-vous. 

Je roule dans le Sud, les descentes sont longues et une fois de plus les freins répondent de façon identique au début comme à la fin de la sortie. Légère chauffe des disques après 500m de D- mais pas de quoi faire cuire un œuf. 

Gros point fort : le toucher qui demeure constant ! Pas d'effort supplémentaire à fournir en fin de sortie, pas besoin d'appuyer comme un forcené.

Le style :

Pour quel style de ride : le pilote léger qui aime s'envoyer dans l'inconnu est s'arrêter à la dernière seconde ou le gros gabarit qui veut s'arrêter à tout prix. Pour les VAE c'est validé ! 

Pour la DH, ils me semblent tout aussi indiqués !

Conclusion :

Seul point qui pourrait faire fuir l'acheteur : le prix de la customisation.

Sinon, d'un point de vue global, les freins sont des merveilles en la matière, foncez !

Pour qui ?

Le fan du freinage agressivo-progressivo-violent
9/10
Look
Consistance de la garde
Touché
Réglages
Résistance à la chauffe
Facilité de purge
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 13 avis
Salut bon test tu résumes bien le calvaire du changement de levier et de la purge chez Magura, pour l'épaisseur du disque c'est un choix que beaucoup de marque font pour limiter la montée en température du disque.

Par contre en Action je trouve les Saint plus violents que les MT7(faut bien choisir les plaquettes), mais je n'ai pas essayé ces derniers en 220mm.
1
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 13 avis
Salut bon test tu résumes bien le calvaire du changement de levier et de la purge chez Magura, pour l'épaisseur du disque c'est un choix que beaucoup de marque font pour limiter la montée en température du disque.

Par contre en Action je trouve les Saint plus violents que les MT7(faut bien choisir les plaquettes), mais je n'ai pas essayé ces derniers en 220mm.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire